MEDECINE LEGALE

  • On est en proie à l'impensable : la mort du fait d'une cause non naturelle. Nul n'est préparé à cette mort-là, elle est imprévisible, il peut s'agir d'un accident intérieur ou extérieur au corps, d'un meurtre, d'un suicide... Alors on doit savoir, on doit comprendre et c'est la raison pour laquelle intervient le médecin légiste, ce médecin qui n'intervient pas pour soigner mais pour aider à comprendre pourquoi et comment la mort a gagné sur la vie. Son travail a bien des égards est complexe. Il est extrêmement technique, réglementé, nécessite des connaissance pointues, de la précision et une bonne dose d'humanité.
    Michel Durigon, avec ce Petit traité de médecine légale, dans un corpus bref, nous sensibilise à un métier délicat et nous donne les clés pour le comprendre. Il présente ce qu'est la médecine légale, comment elle est organisée et il développe les cas primordiaux.
    Il y a un glossaire aussi, indispensable outil pour nommer ces signes qui s'identifient sur un corps mort.

  • Au fond du labo à gauche, le précédent livre d'Edouard Launet, révélait quelques trésors insoupçonnés de la littérature savante. Viande froide cornichons tend à prouver que les sciences médico-légales sont particulièrement riches. Comptes rendus de médecine légiste et Annales de criminologie évoquent ainsi une « mort par étouffement avec un poisson vivant » et un meurtre à la débiteuse à lames circulaires multiples. Du chasseur tué - au fusil - par son chien au suicide dans une voiture par étranglement à la ceinture de sécurité, ce nouveau recueil de chroniques est un hymne à l'ingéniosité humaine et un merveilleux exercice d'humour noir - genre pour lequel la littérature scientifique est vraiment une source intarissable.

  • En France, on tue tous les jours, toutes les heures. Les faits divers envahissent les journaux, les séries télévisées de médecine légale prolifèrent, les histoires criminelles, réelles ou fictives, exercent sur le public une fascination sans borne.
    Michel Sapanet est médecin légiste. Égorgés, poignardés, étranglés, pendus, tués par balle, tous les morts finissent par parler. Sur sa table en Inox, avec un immense respect, il pratique son autopsie. Exploration des boîtes crâniennes, inspection des chairs mortes, ouverture des coeurs. Le quotidien extraordinaire d'un homme ordinaire.

    « Âmes sensibles, surtout ne pas s'abstenir. » Le Vif / L'Express (Belgique) Édition revue par l'auteur

    Ajouter au panier
    En stock
empty