Langue française

  • Qu'il s'agisse de constructions, de restaurations, d'appropriations ou d'embellissements, Auguste Virebent et son fils Gaston furent des acteurs majeurs de l'art sacré dans la région Occitanie et bien au-delà. L' église d' Ondes, l'église Saint-Barthélémy de Launaguet, le choeur de Saint-Pierre de Condom, la construction de l' église de Villeneuve-de-Rivière, le tympan de l'église de la Dalbade, la chapelle de Notre-Dame la Noire à la Daurade, Le calvaire de Verdelais, les retables de Langon ou de l' église de la Madeleine à Albi, l'Assomption de Notre- Dame de Rabastens, la chapelle du Rosaire à Perpignan, nombres de chapelles de congrégations, de séminaires ou de chapelles de ménage portent la signature Virebent. Certaines de ces chapelles désaffectées sont en voie de disparitions. Après Vatican II les ornements ne correspondant plus à la liturgie initiée par Jean XXIII, sont peu à peu éliminés des églises à la faveur de nouvelles campagnes de restauration. Complément du premier volume La dynastie Virebent, cet ouvrage illustre un nouveau volet de l'activité de la manufacture launaguetoise.

empty