Florence Le Cam

  • L'information prend vie sous la plume des journalistes, le martèlement des machines à écrire ou des claviers d'ordinateurs. Elle se disperse parfois en flux de tweets, emprunte tour à tour des calèches, des fils télégraphiques, des câbles en fibre optique. Les nouvelles n'existeraient pas sans ceux qui les confectionnent : reporters baroudeurs, employés précaires, ou journalistes salariés, ces professionnels de l'information qui voient leurs pratiques osciller entre artisanat et production industrielle. Tangible, le monde du journalisme est peuplé d'objets : stylo, carnet d'adresses, pigeon voyageur, satellite, ciseaux, logiciels, rotatives et open-space. Ils sont modelés par les usages tout autant qu'ils façonnent des routines. Au travers d'histoires concrètes de la production de l'information, ce livre donne à voir la matérialité d'un métier qui se renouvelle, balbutie, se réinvente.

  • - Pourquoi les journalistes s'engagent-ils dans cette profession qui leur prend tout leur temps, ce métier souvent décrié, parfois dangereux ?
    - Reporters de guerre ou présentateurs du journal, ils sont aux deux extrêmes de l'exposition de ce métier : exposition à l'image, exposition au danger. Du présentateur vedette Jean-Pierre Per- naut à Patrick Chauvel, reporter de guerre depuis les années 60, des journalistes de renom rentrent dans l'intimité de leur métier et parlent de leurs émotions.
    - Au travers d'une cinquantaine de lectures biographiques et de 22 entretiens, les auteurs essayent de mesurer la part émotion- nelle qui intervient dans le choix du métier de journaliste.
    - Serait-ce parce qu'ils ressentent les événements au travers de leurs émotions que les journalistes sont capables de leur donner du sens ? A l'heure où les médias sont critiqués de toutes parts, une passionnante plongée dans l'intimité de ceux qui ont fait de l'information plus qu'un métier, une passion, leur vie.

  • Après avoir beaucoup oeuvré pour percevoir les mutations rapides de l'information et des métiers qui l'exercent, la recherche réfléchit désormais à distinguer les permanences structurelles qui échappent aux transformations en cours. Les chercheurs réunis

empty