Autrement Dit

  • Eléonore à Dresde

    Hubert Nyssen

    Eléonore à Dresde, paru en 1983, un incontestable joyaux littéraire, obtint le Prix Valery Larbaud et le Prix Hellens.
    Eléonore à Dresde dont le titre s'inspire d'un film imaginaire Dresde, un soir, sorte de double littéraire d'Hiroshima, mon amour, conte la rencontre fortuite, brève mais fulgurante de deux êtres.
    Eléonore a deux visages, celui qu'elle offre à tous et celui qu'elle recherche en elle.
    Le bombardement de Dresde, cette guerre qui a labouré l'Europe, n'est-elle pas la métaphore de sa guère intérieure, de son incapacité à atteindre l'unité ?
    Jean Pratt, avec qui elle parcourra les paysages du Nord, et visitera notamment Bruges, réussira-t-il à enlever le manteau d'actrice qui enveloppe Eléonoreoe

empty