Centre Scientifique Et Technique Du Batiment

  • La pathologie des fenêtres ; diagnostic, réparations et prévention. aluminium PVC, bois. neuf et rénovation Nouv.

    L'objectif premier est de mettre à disposition des maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre, bureaux d'études, formateurs, experts et entreprises, un outil pédagogique qui contribue à l'amélioration de la qualité et à la diminution de la sinistralité.

    L'analyse de la pathologie des fenêtres est un sujet rendu complexe par le développement spectaculaire des technologies, des modes de mise en oeuvre, des modes de calfeutrement et de fixation, et des fenêtres durant les dernières années.

    L'objectif de ce guide est d'étudier les principaux désordres affectant les fenêtres en analysant leurs origines et leurs causes. Les auteurs proposent pour chaque risque de pathologie des solutions correctives et préventives en aidant à bien choisir les produits et à maîtriser leur mise en oeuvre.
    />
    Les désordres étudiés concernent tous types de produits, toutes natures de matériaux (aluminium, bois, PVC) et les différents modes de mise en oeuvre, en chantier neuf ou en rénovation.

    La pathologie des vitrages et des fermetures, ainsi que les pathologies en outre-mer sont également abordées dans ce guide.

  • Ce guide très illustré détaille les bonnes pratiques de conception, de mise en oeuvre et d'entretien des fenêtres et des volets roulants. Il accompagne dans la bonne réalisation des projets tant en travaux neufs qu'en travaux de rénovation pour la pose de fenêtres quel que soit le matériau constitutif du cadre et le mode de pose retenu pour le neuf (en applique intérieure, extérieure, en tableau, en tunnel, en présence d'ITE, etc.) ou en rénovation (avec conservation ou dépose totale des dormants existants, avec mise en place d'une ITE, par exemple). Une fenêtre bien mise en oeuvre participe aussi de façon conséquente à la réduction des consommations d'énergie (niveau d'isolation thermique élevé des produits actuels mais aussi capacité à capter l'énergie solaire et éclairement naturel). Quant aux volets roulants, la preuve de leurs performances thermiques n'est plus à faire.

    C'est en s'appuyant sur les normes DTU 36.5 et 34.4 que l'auteur illustre et commente toutes les étapes de la mise en oeuvre des fenêtres et des volets roulants en insistant sur les points sensibles, les diverses situations rencontrées et les choix possibles.

    Pour atteindre un haut niveau de performance, il est important de faire les bons choix :
    - choix des produits ;
    - choix du mode de mise en oeuvre ;
    - choix de la mise en place du calfeutrement et des fixations ;
    - traitement des particularités des types d'ouvrant et des traverses basse, latérale ou haute.
    Ce guide détaille les éléments de choix relatifs à la conception et illustre la mise en oeuvre de chaque composant étape par étape. Il apporte des solutions détaillées pour une mise en oeuvre - parfaite et durable dans le temps :
    - préalables à la mise en oeuvre ;
    - performances ;
    - exemples de mise en oeuvre ;
    - vérifications finales ;
    - entretien et maintenance.

  • Ce guide traite du volet roulant. Ce mode de fermeture des baies représente plus de 70% du marché en France et concerne aujourd'hui les constructions neuves et existantes. Grâce à ses performances thermiques, le volet roulant peut participer de façon significative à la réduction des consommations d'énergie dans le bâtiment.
    Après une description détaillée des types de volets roulants et de leurs éléments constitutifs, l'auteur présente leurs différentes performances : résistance thermique, perméabilité à l'air, résistance au vent, résistance aux chocs, anti-intrusion, etc.
    Une large part de l'ouvrage est consacrée à la mise en oeuvre avec les étapes préalables (le transport, la réception du gros oeuvre, la fixation, les tolérances de poses) et la mise en oeuvre elle-même, en fonction de la nature du chantier (rénovation, traditionnel, pour bloc baie, avec ITE, etc.).
    Rédigé par Hubert Lagier, Directeur de la Direction Baies et Vitrages du C5TB, ce guide s'appuie sur le référentiel normatif européen et sur le NF DTU 34.4 qui définit les critères de choix des fermetures vis-à-vis de la résistance au vent en fonction de leur exposition et également vis-à-vis de leurs utilisations.

  • La véranda est aujourd'hui un véritable espace de vie, ouvert vers l'extérieur, chauffé et aménagé, parfaitement intégré à la maison. Ouvrage à part entière, la véranda peut - et dans beaucoup de cas, doit - atteindre les mêmes performances d'habitabilité et de confort qu'un bâti classique : technique de toiture, parois verticales, stabilité, jonction avec le gros oeuvre, jonction avec le sol, thermique d'hiver, thermique d'été, étanchéité à l'eau, perméabilité à l'air, performances acoustiques, sécurité, installation électrique, accessibilité, etc.

    Autant de contraintes fortes à satisfaire pour obtenir un ouvrage de qualité permettant d'atteindre les performances attendues, de respecter l'usage prévu et de prévenir les désordres. En matière de véranda, c'est donc essentiellement de la qualité de l'enveloppe que vient la qualité d'usage et d'habitabilité du local ainsi créé.

    Cette nouvelle édition prend en compte les évolutions des règles de l'art de la profession et propose de nouveaux éléments sur les vérandas à toiture plate, d'une part, et sur la thermique de la véranda, d'autre part.

    Rédigé par Hubert Lagier, Directeur opérationnel de la Direction Baies et Vitrages du CSTB, avec la contribution de Marc Goessel, Responsable de pôle Certification, ce guide s'intéresse à l'enveloppe de la véranda, sa conception, son implantation, sa fabrication, sa mise en oeuvre et son entretien.

    Il s'appuie sur les « Règles professionnelles vérandas » éditées par le SNFA et sur le référentiel de certification par évaluation de la conception des systèmes de vérandas mis au point et développé par le CSTB.

  • Détails et points singuliers, Menuiseries - Travaux neufs est un recueil de fiches qui définissent les conditions de mise en oeuvre, en chantier neuf, des fenêtres quels que soient le matériau constitutif de leurs cadres et le mode de mise en oeuvre choisi : en applique intérieure, à mi-mur ou côté extérieur en présence d'isolation thermique par l'extérieur, par exemple.
    Cet ouvrage se compose de fiches numérotées organisées par étapes de mise en oeuvre :
    Opérations préalables à la mise en oeuvre .
    Dimensionner .
    Conception et mise en oeuvre .
    Vérifications finales.
    Des exemples détaillent des cas spécifiques de mises en oeuvre : reconstitution d'appui, plusieurs cas de mise en oeuvre avec isolation thermique par l'extérieur, maison à ossature bois, accessibilité des dispositifs de manoeuvre.
    Chaque fiche illustre par un schéma un détail de pose, une règle.
    Le texte, volontairement restreint, met l'accent sur les règles à respecter, les difficultés rencontrées et les remèdes à apporter lors de chaque phase.
    Service complémentaire : 128 schémas sont téléchargeables sur un espace dédié de Batipédia (le portail du bâtiment des Editions CSTB).

  • La norme NF DTU 61.1 détaille les règles de mise en oeuvre des installations de gaz dans les bâtiments d'habitation relatives à l'alimentation et à l'équipement en gaz combustible et hydrocarbures liquéfiés des bâtiments d'habitation (immeubles collectifs ou maisons individuelles) ou de leurs dépendances.
    Le Guide Pratique "Installations de gaz dans les bâtiments d'habitation" en reprend les dispositions visant l'alimentation et l'équipement en gaz des installations domestiques.
    Suivant la chronologie de la réalisation d'une installation de gaz, il en éclaire les points sensibles ainsi que les précautions à prendre pour chaque étape de l'installation :
    -Comment façonner, assembler et poser les tuyauteries ?
    -Comment installer les compteurs, détendeurs et organes de sécurité ?
    -Comment alimenter en gaz les appareils situés à l'intérieur comme à l'extérieur des bâtiments ?
    -Quels essais sont à réaliser pour contrôler l'installation ?

    Pour effectuer la mise à jour de ce guide, le CSTB s'est assuré de la collaboration de deux experts dans ce domaine, qui ont contribué, en siégeant dans la commission en charge de la révision du DTU 61.1, aux travaux relatifs à son actualisation.

  • La fenêtre participe de façon conséquente à la réduction des consommations d'énergie dans le bâtiment, non seulement par le niveau inégalé d'isolation thermique que les produits actuels peuvent atteindre mais également par leur capacité à capter l'énergie solaire et par l'éclairement naturel que la fenêtre procure.
    Le guide pratique "Fenêtres en travaux neufs" s'appuie avant tout sur le NF DTU 36.5. Il commente et illustre la mise en oeuvre des fenêtres quel que soit le matériau constitutif de leurs cadres (aluminium, bois, PVC) et quel que soit le mode de mise en oeuvre : en applique intérieure, à mi-mur ou côté extérieur en présence d'isolation thermique par l'extérieur par exemple.
    Pour atteindre un haut niveau de performance, il est important de faire les bons choix, ce guide précise les points clés :
    Choix des produits choix du mode de mise en oeuvre choix de la mise en place du calfeutrement et des fixations traitement des particularités à la fois des types d'ouvrants (coulissants) et de la traverse basse, latérale ou haute.
    Ce guide apporte des solutions détaillées pour une mise en oeuvre parfaite lors de la pose mais également durable dans le temps. Il envisage les différents cas de figure pour la pose d'une menuiserie en présentant les caractéristiques de mise en oeuvre selon divers critères :
    S'agit-il d'une pose côté intérieur ou en applique côté extérieur ?
    S'agit-il d'une pose en tableau ou en tunnel ?
    Ce guide complète cette approche en présentant plusieurs cas spécifiques de mise en oeuvre et en détaillant les vérifications finales à effectuer.
    Il rappelle également le contexte réglementaire (performances thermiques et acoustiques, accessibilité, sécurité au feu, risque sismique) et les exigences d'habitabilité et de durabilité.

  • Avec la collection guide pratique, le cstb offre aux professionnels du bâtiment une lecture plus facile des règles techniques de construction.
    Recueils de détails d'exécution présentant un large éventail de situations possibles de mise en å'uvre, ces guides ne remplacent pas les textes de référence, mais en constituent un complément indispensable. du sas d'entrée d'une maison ou du jardin d'hiver non chauffé, la véranda a évolué vers un espace chauffé, aménagé comme une pièce à vivre, pour lequel les exigences d'habitabilité s'appliquent. aujourd'hui, 95 % des projets de construction d'une véranda sont motivés par l'agrandissement du lieu de vie et l'amélioration du confort.
    Ce guide s'intéresse à l'enveloppe de la véranda, sa conception, son implantation, sa fabrication, sa mise en oeuvre et son entretien. en matière de véranda, c'est essentiellement de la qualité de l'enveloppe que vient la qualité d'usage et d'habitabilité du local ainsi créé. la véranda est un ouvrage à part entière qui peut - et dans beaucoup de cas, doit - atteindre les mêmes performances d'habitabilité qu'un bâti classique : technique de toiture, parois verticales, thermique d'hiver, thermique d'été, étanchéité à l'eau, perméabilité à l'air, stabilité, jonction avec le gros oeuvre, jonction avec le sol, etc.
    Autant de contraintes fortes à satisfaire pour obtenir un ouvrage de qualité permettant d'atteindre les performances attendues et de respecter l'usage prévu. ce guide, rédigé par hubert lagier, chef de la division baies et vitrages au département enveloppe et revêtements du cstb, s'appuie sur les " règles professionnelles vérandas " éditées par le snfa et sur le référentiel d'homologation des systèmes de vérandas, mis au point et développé par le cstb.

  • La véranda est aujourd'hui un véritable espace de vie, ouvert vers l'extérieur, chauffé et aménagé, parfaitement intégré à la maison. Ouvrage à part entière, la véranda peut, et dans beaucoup de cas, doit atteindre les mêmes performances d'habitabilité et de confort qu'un bâti classique : technique de toiture, parois verticales, stabilité, jonction avec le gros oeuvre, jonction avec le sol, thermique d'hiver, thermique d'été, étanchéité à l'eau, perméabilité à l'air, performances acoustiques, sécurité, installation électrique, accessibilité, etc.

    Autant de contraintes fortes à satisfaire pour obtenir un ouvrage de qualité permettant d'atteindre les performances attendues, de respecter l'usage prévu et de prévenir les désordres. En matière de véranda, c'est donc essentiellement de la qualité de l'enveloppe que vient la qualité d'usage et d'habitabilité du local ainsi créé.

    Outil de référence clair et concis, le Guide Pratique « Les vérandas » apporte aux professionnels du bâtiment un éclairage nouveau et tous les éléments indispensables pour concevoir et réussir un projet de véranda dans le respect des règles de l'art. Ce guide s'inscrit dans un contexte d'un marché en progression constante et régulière (plus de 80 000 vérandas construites par an, 95% à structure métallique) qui s'est organisé et professionnalisé. Ce guide prend en compte les dispositions de la procédure d'homologation des systèmes de vérandas développée par le CSTB qui est désormais un gage de qualité. En s'appuyant sur une analyse d'expertise du système, complétée par un ou plusieurs essais définis dans le référentiel, elle atteste de la capacité d'un système de véranda à permettre la réalisation de vérandas conformes à la fois aux « Règles Professionnelles Vérandas » du SNFA et à des exigences complémentaires prévues dans le référentiel d'homologation.

    En effet, parmi les nouveautés de cette 2ème édition, ce guide prend en compte des dernières versions des « Règles professionnelles vérandas » éditées par le SNFA, et des règles NV 65 et N 84 avec les nouvelles cartes de neige et des vents ainsi que les classements associés pour les fenêtres (FD P 20-201).

  • Ce guide présente les principaux textes réglementaires et normatifs s'appliquant aux installations domestiques de gaz et aux mini-chaufferies, essentiellement l'arrêté du 2 août 1977 modifié et la norme NF DTU 61.1 - Installations de gaz dans les locaux d'habitation.

    Entièrement mis à jour, ce guide intègre les dernières évolutions réglementaires et normatives. En effet, la norme NF DTU 61.1 composée de 7 parties distinctes a remplacé l'ancien DTU. De même, la récente norme NF DTU 24.1 concernant les travaux de fumisterie visant les appareils à gaz a également été prise en compte.

    L'objet du guide est de commenter ces textes en suivant chaque étape de l'installation -Comment façonner, assembler et poser les tuyauteries ?
    -Comment installer les compteurs, détendeurs et organes de sécurité ?
    -Quelles règles respecter lors de l'aménagement des locaux où fonctionnent les appareils (volume, ouvrant, ventilation) ?
    -Comment installer les conduits de raccordement et d'évacuation des produits de combustion ?

  • La fenêtre participe de façon conséquente à la réduction des consommations d'énergie dans le bâtiment, non seulement par le niveau inégalé d'isolation thermique que les produits actuels peuvent atteindre mais également par leur capacité à capter l'énergie solaire et par l'éclairement naturel que la fenêtre procure.
    Le guide pratique Fenêtres en travaux de rénovation est basé sur le DTU 36.5. Il commente et illustre la mise en oeuvre des fenêtres quel que soit le matériau constitutif de leurs cadres (aluminium, bois, PVC) et le mode de rénovation retenu (avec conservation des dormants existants ou avec dépose totale des dormants existants).
    Pour atteindre un haut niveau de performance, il est important de faire les bons choix, le guide en précise les points clés : choix des produits, choix du mode de mise en oeuvre, choix de la mise en place du calfeutrement et des fixations, traitement des particularités à la fois des types d'ouvrants (coulissants) et des traverses basse, latérale ou haute.
    Ce guide apporte des solutions détaillées pour une mise en oeuvre parfaite lors de la pose. Il présente également des exemples de mise en oeuvre types, en soulignant les difficultés qui y sont attachées, ainsi que les points de vigilance. Les exemples s'organisent selon le mode de rénovation retenu :
    Rénovation avec conservation des dormants .
    Dépose totale ou partielle .
    Avec mise en place d'une ITE.
    Il rappelle également le contexte réglementaire (performances thermiques et acoustiques, accessibilité, sécurité au feu, risque sismique) et les exigences d'habitabilité et de durabilité.

  • Ce guide traite du volet roulant. Créé en Allemagne au début du 20ème siècle, le volet roulant s'est développé en France à partir des années vingt, essentiellement en construction neuve. La typologie des volets roulants est très variée, elle nécessite une présentation détaillée des différentes conceptions, manoeuvres et modes de mises en oeuvre. Il existe un important corpus normatif européen, issu de travaux menés par la profession depuis plus de 15 ans.Ces documents s'appuient en France sur des documents nationaux liés à la mise en oeuvre (Cahier du CSTB sur la mise en oeuvre) ou au choix des fermetures vis-à-vis de la résistance au vent en fonction de leur exposition. Ce mode de fermeture des baies représente plus de 70 % du marché en France. Les performances thermiques des volets roulants vont dans le sens du développement durable. La fermeture participe de façon conséquente à la réduction des consommations d'énergie dans le bâtiment. L'expertise du CSTB dans ce domaine.Ce guide aborde l'ensemble du sujet depuis la description précise des différents types de volets roulants, jusqu'à leur mise en oeuvre en passant par leurs performances (thermique, sécurité, etc.).

empty