De Boree

  • Quand le soir du mardi gras 1498, on amène à Gilles le Grêlé, chirurgien de son état, un agonisant et un enfant grièvement blessé, il ne se contente pas de les soigner : il se met en tête de retrouver leur bourreau. Dans ce Paris foisonnant de la Renaissance, iI va questionner les gens de la rue mais aussi enquêter dans le petit monde des jeunes nobles, oisifs et prétentieux. Un monde où il ne fait pas bon se balader sans guide, fut-ce la belle et perverse Edeline...
    Entre la superstition de ses patients qu'il recoud à vif et la violence du temps, Gilles oeuvre dans un monde dont il aime l'authenticité comme la rudesse.

  • Marius Malaguet, qu'on appelle « le bâtard du Bois noir », vient de perdre sa femme, Jeanne, dans un accident de voiture. Dévasté, il trouve alors une lettre signée Diane Saint-Just qui prétend être née en mai 1919. Ce nom, comme un écho, fait ressurgir des souvenirs d'une jeune femme, rencontrée à la terrasse d'un café lyonnais, lors d'une de ses permissions en septembre 1918. Marius part alors à la recherche de cette fille, sa fille, qu'il ne connaît pas.

  • Personne ne l'appelle plus lou bastardou. Marius Malaguet, le "bâtard du bois noir", a été démobilisé. À présent reconnu dans le pays, l'ancien officier peut construire sa vie avec Jeanne, son amie d'enfance. Il connaît désormais l'identité de son père. L'unique amour de Marie, sa mère, est lui aussi un vétéran, blessé à la tête peu avant l'armistice, mais sa trace s'est perdue dans les hôpitaux militaires. Et Marie n'accepte pas l'idée d'ignorer où est son homme. Elle, l'illettrée n'ayant jamais quitté son village, va partir à sa recherche dans la zone de front encore interdite. Tandis que Marie poursuit sa quête, Marius doit se défendre contre la vindicte d'ennemis insoupçonnés, ivres d'une de ces vengeances dont seuls les gens de la terre sont capables... Marie retrouvera-t-elle son homme parmi les gueules cassées et les spectres hébétés? Marius sortira-t-il indemne des pièges qui lui sont tendus? Et que vient faire dans son histoire une étrange petite fille aux grands yeux bleus, nommée Eugénie?

  • Décembre 1816, Jean Charzol revient à La Chaise-Dieu, son bourg natal. Vétéran taiseux et solide, il ignore les rumeurs et la malédiction qui pèse sur son domaine. Or, des calamités s'abattent sur la population et Jean se voit accusé d'avoir pactisé avec le diable. La rebouteuse de Champvieille n'avait-elle pourtant pas tout prédit ?

  • « Tu ne marieras pas la Jeanne Malvier ! » Marius, celui que tout le monde ici appelle lou bastardou, n en revient pas. Que de telles paroles fussent proférées par Lucas Malvier ne l aurait pas surpris, mais que sa propre mère, servante chez cet infâme fermier, refuse aussi catégoriquement qu il se marie avec la fille qu il aime... Pourquoi s opposent-ils donc tous à cette union ? Soudain l évidence jaillit dans l esprit de Marius. Se pourrait-il que son père soit...

empty