Faton

  • Boulogne-Billancourt regorge de beaux exemples publics ou privés d'architectures et de grands ensembles Art déco : hôtel de ville, poste centrale, collèges et écoles élémentaires, cinémas, banques, petits et grands magasins, boutiques, hôtels particuliers et ateliers d'artistes, immeubles de rap- port et habitations à loyers modérés. Tous les grands noms de l'architecture de l'époque ont répondu présents : Mallet-Stevens, Perret, Pontremoli, Patout, Fischer, Hillard, Faure-Dujarric, Prouvé, Lurçat, Courrèges, Debat- Ponsan, Hummel, Giroud ou bien encore Le Corbusier.
    L'hôtel de ville de Tony Garnier, voulu par le maire André Morizet, édile sen- sible à la beauté de l'architecture, est un chef-d'oeuvre absolu qui mérite, à lui seul, le déplacement vers Boulogne- Billancourt. Il est un témoignage de cet équilibre réussi entre fonctionnalisme et décor, symbole d'une ville chic et populaire à la fois. Après d'autres ouvrages érudits, Boulogne-Billancourt méritait une syn- thèse heureuse d'un Art déco présent à chaque coin de rue.
    C'est à sa découverte que nous convie donc ce livre dans une tentative d'inventaire d'un sujet trop riche pour être épuisé.

empty