Gerfaut

  • Sans les arbres qui l'ont nourri de leurs fruits, notre plus ancien ancêtre aurait-il survécu ? Se serait-il développé comme il l'a fait ? Quoi d'étonnant alors à ce que l'arbre occupe une place si importante et parfois insoupçonnée dans notre langue ! Il sert à imager notre discours dans les expressions et les locutions. Il donne conseils et avis dans les pro- verbes et les maximes. Les philosophes, les grands auteurs, les acteurs de l'histoire, sans oublier les humoristes, s'en servent pour expliciter leurs pro- pos, pour les renforcer et pour ... nous faire rire.
    Découvrez l'origine et l'histoire des expressions les plus courantes (« L'arbre qui cache la forêt »), les plus évidentes (« trembler comme une feuille ») en passant par les plus inavouables (« Toucher du bois »), et les proverbes, des plus connus (« A la Sainte-Catherine, tout s'enracine ») aux plus oubliés (« Il vaut mieux être mûrier qu'amandier »).
    Avec humour, mais aussi sérieux, entre légèreté et érudition, ce livre commente, analyse et raconte la vie des arbres et de notre langue.
    Ce livre s'adresse à tous les amoureux de la nature, mais aussi, et ils sont de plus en plus nombreux, ceux qui se passionnent pour notre langue. L'intérêt pour les arbres, qu'ils s'agissent de les connaître mieux ou de les préserver, ne cesse de prendre de l'ampleur. Ce livre s'inscrit dans cette curiosité croissante.

  • Activité aussi vieille que l'humanité, la chasse occupe une place très importante dans notre langue. L'objet de ce livre est de le montrer en présentant les proverbes, maximes ou sentences qui utilisent des mots de la chasse, des expres­ sions et des locutions qui s'y réfèrent, et des citations où il est question de chasse.

    Des proverbes les plus connus (« Qui va à la chasse perd sa place ») aux plus oubliés (« Qui deux choses chasse, ni l'une ni l'autre ne prend »), des expressions les plus évidentes (« Miroir aux alouettes ») aux plus étonnantes (« Voilà le hic »), des citations les plus classiques aux plus provocatrices en passant par les plus drôles, ce livre répertorie tout ce qui a un rapport avec la chasse dans notre langue.

    Cette « chasse aux mots de la chasse » commente, analyse et raconte la chasse et les mots, avec humour, mais aussi sérieux, entre légèreté et érudition.

  • A ce moment, la porte de la salle s'ouvrit sur la large silhouette du bosco.
    Il appela mon nom, clamant qu'il en avait pour une minute. J'allai à sa rencontre, me demandant si un pinceau ou une vareuse manquait à son inventaire... Non. Il me dit simplement : " J'ai vu le tableau, tout à l'heure, quand ils le faisaient. Demande le Cassard. C'est un bon bateau. Le pacha est toujours un cinq-galons or. Chef de division. Juste avant de passer contre-amiral. Ensuite, il devient chef du personnel.
    De tout. Naturellement, il désigne que des bons, pour faire l'équipage de son successeur. Et le bateau navigue, navigue... " Je remerciai vivement, revins dans la salle. C'était mon tour. Je dis : " Cassard. " J'étais embarqué.

empty