Glenat

  • Monsieur désire ?

    ,

    • Glenat
    • 28 Septembre 2016

    Dans l'Angleterre victorienne, Lisbeth, une domestique plutôt discrète, vient d'entrer au service d'Édouard, un noble irritant de suffisance, provocateur et blasé. Habitué à choquer son entourage par le récit de ses frasques, ce jeune dandy découvre en sa nouvelle servante quelqu'un de moins docile et impressionnable qu'il ne le croyait. Face à ses piques, celle-ci reste imperturbable, ne répondant que par un regard empreint de compassion sincère. Entre les deux, malgré leurs disparités sociales, une étrange complicité va naître au gré de joutes verbales plus ou moins intenses. De servante, Lisbeth va devenir confidente. Non sans éveiller quelques jalousies chez les autres domestiques...

    Avec Monsieur désire ?, Hubert signe un ouvrage aux dialogues brillants, aussi fins et élégants que d'une acuité impitoyable, où les rapports dominant-dominé entre les deux personnages principaux changent subtilement d'équilibre. Un récit « so British » - entre les romans d'Oscar Wilde pour la plume enlevée et la série Downton Abbey pour la mise en scène des rapports de classes entre maîtres et servants - illustré avec finesse et grâce par la talentueuse Virginie Augustin qui signe son entrée au catalogue Glénat.

    En fin d'ouvrage, un appendice rédigé par Hubert revient en détail sur le contexte historique et social développé dans l'album, illustré de gravures d'époque et de dessins inédits.

  • Certains ont peur d'aimer. D'autres aiment avoir peur.

    Jeune homme peu sûr de lui, Thomas est immédiatement séduit par la puissance physique et spirituelle de Fred. Avec ce nouvel amant, il se découvre, apprend de nouvelles choses sur sa sexualité. Mais il fait surtout la connaissance indirecte de celui qui fut son ex et modèle : Alex. Un être à la beauté surnaturelle, aussi lumineux physiquement que sombre psychiquement, dont le portrait orne les murs du loft de Fred et qui a aujourd'hui mystérieusement disparu. Qui était Alex et pourquoi Fred était-il aussi fou de lui ? Qu'a-t-il bien pu lui arriver ? Peu à peu, Thomas va devenir obnubilé par l'image d'Alex, essayant d'élucider les mystères qui l'entourent. Des mystères qui l'effrayent et l'excitent à la fois...

    À travers toute la fougue de cette relation passionnelle, Hubert et Paul Burckel signent un thriller domestique haletant, moderne et original. Alors que Le Bleu est une couleur chaude avait su capter l'essence intime des relations lesbiennes, La Nuit mange le jour offre aujourd'hui une exploration sans précédent dans les faces sombres de la psyché de l'homosexualité masculine. Une plongée captivante et toute en tension à l'intérieur des personnages et de leurs désirs, dans la veine de L'Inconnu du lac d'Alain Guiraudie ou de L'Empire des sens d'Oshima.

  • Suspense diabolique et humour noir !

    Joachim Overbeck, Maître Helvétius, Léonora Von Stock, Monsieur de Saint Loup... Ces personnages ont vécu à des périodes différentes du XIXe et du XXe siècle. Le lien entre eux est une étrange bague, qui offre à celui qui la porte la compagnie d'un esprit malin. Malin, pas dans le sens diabolique, mais futé ! Il fait le lien entre ses possesseurs, qui ont tous été des intellectuels hors du commun : l'un a construit un golem, un autre a soigné un prince grâce à la psychanalyse naissante...

    Première collaboration des désormais incontournables Hubert et Tanquerelle (ici accompagné au dessin par Benjamin Bachelier), Le Legs de l'Alchimiste est une série fantasque où les aventures ésotériques sont toujours liées aux sursauts de l'Histoire. Un bijou occulte injustement méconnu où l'on se délecte de tout : des personnages attachants, des dialogues savoureux servis par un dessin expressif, nerveux et sombre. À relire d'une traite, grâce à cette édition intégrale grand format !

    1 autre édition :

  • Découvrez Ma vie posthume Tome 1. Ne m'enterrez pas trop vite, le livre de Hubert. C'est le jour de sa mort qu'Emma Doucet recommença à vivre.

  • La ligne droite

    ,

    Hadrien vit dans un petit village au fin fond de la Bretagne. Etouffé par sa mère castratrice et l'éducation stricte de son école religieuse, il se réfugie dans les livres. Ce tempérament solitaire allié à la petitesse d'esprit de son village empêche Hadrien de s'épanouir et de profiter de sa jeunesse. Il ne se sent pas à sa place. Malgré tout, il va commencer à fréquenter Jérémie, le bellâtre du lycée, avec lequel il partage finalement beaucoup de points communs. Cette complicité entre eux va progressivement donner naissance à des sentiments de plus en plus forts.

  • En passant d'un désintérêt bénin à un dégoût violent de leur corps, une jeune femme et un jeune homme sont tombés malades : ils ne s'alimentent pas suffisamment et mettent leur santé en danger. Sur le palier du psy, ces deux-là finissent par se croiser, et se comprennent, forcément.L'amitié va-t-elle leur permettre de sortir de cette spirale morbide ? Le suspens est intolérable, tant il est inconfortable de rentrer avec tant d'empathie dans la peau de ceux qui s'y sentent si mal. Mais le malaise est transcendé par la poésie de l'album, et la beauté du trait et des couleurs de Marie Caillou. Une auteur déjà célèbre au Japon, contributrice au film Peur(s) du Noir, et dont le dessin est un savoureux mélange de ses principales sources d'inspiration : l'école US (Chris Ware en tête), le manga d'auteur et la ligne claire franco-belge.Un album marquant.

  • Alpes d'azur

    Hubert Ayasse

    Du rivage méditerranéen, en passant par les Préalpes d'Azur, le Parc national du Mercantour, jusqu'aux vallées piémontaises et Alpes ligures, voici plus de 110 randonnées, à pied et à VTT, de tous niveaux, pour découvrir les différentes facettes de cette partie des Alpes du Sud authentiques et insolites, leur nature généreuse, leur histoire et leur patrimoine culturel. Pour mieux s'imprégner des lieux et prendre le temps de la découverte, sont proposées des idées de week-ends et courts séjours sous forme de randonnées itinérantes de 2 à 5 jours ou en étoile au départ d'un refuge.

    Les nombreuses autres activités possibles sont également présentées dans le chapitre « Et si j'essayais ».

  • La fin d'une malédiction... Dernier album d'une magnifique pentalogie !
    En dix ans, le prince a transformé l'Autriche en une démocratie parlementaire où il fait bon vivre. A sa mort, son ancien ministre félon est relâché et parvient à se faire élire à la présidence. A moitie sénile, l'homme laisse l'armée allemande occuper le pays ce qui inquiète ANNA et son mari le docteur ZACCHARIA. Influencé par ses amis, son beau-fils MATHIAS s'en prend aux biens des juifs qui commencent à ressentir les méfaits de l'occupant allemand. ZACCHARIA reprend la bague dans le tombeau du prince, rouvre le laboratoire d'HELVETIUS, espérant empêcher l'arrivée des heures sombres qu'il pressent. Sur ordre du führer, le mystérieux WERNER est chargé de récupérer la bague dont les pouvoirs inquiètent les nazis.
    Ce cinquième chapitre du Legs de l'alchimiste clôt de belle manière ce récit humaniste aux personnages attachants.

  • Léonora Von Stock, toujours à Paris, est l'objet de toutes les convoitises amoureuses Ses prétendants se bousculent au portillon, mais elle continue de les ignorer. Corps et âme, elle se livre à Helvetius qui commence juste à devenir le grand alchimiste que nous connaîtrons. Puis, rentrant chez elle de nuit, Léonora découvre le livre des mémoires de son père, qu'elle s'empresse de lire, même si l'Esprit Malin le lui déconseille. Et elle va en apprendre, des choses « Si je commence aujourd'hui mes mémoires, c'est que je ne cesse, depuis que je suis en exil, de m'interroger sur la direction qu'a prise mon existence. Il me faut revenir bien loin en arrière, au temps où je n'étais encore qu'un jeune homme » Et en ce temps-là, Léopold, père d e Léonora, a fréquenté un étrange petit homme répondant au nom de Monsieur de Saint-Loup, conseiller occulte de l'empereur. Un homme qui allait rentrer en possession de la Bague Celle-ci allait changer son existence, ainsi que celle de son entourage, de son pays Voici le troisième album du « Legs de l'Alchimiste », véritable petit bijou qui mêle mythologie occulte, suspense diabolique et humour noir. Une série et deux jeunes auteurs à suivre de très très près

  • La vase a recouvert le monde.
    Sur un réseau de ponts délabrés, un reste d'humanité survit, figé dans un XIXe siècle archaïque.
    Dans ce monde fantastique, Camille Park est convaincue qu'il existe, au-delà de cette austère ligne d'horizon, un paradis fait de terre ferme où les arbres poussent en liberté et où l'eau douce coule en abondance. Ces idées subversives font d'elle une dangereuse anarchiste aux yeux des autorités du Pont, une bande de charlatans obscurantistes et sans scrupules...
    Les images d'Hubert Chevillard associées à l'imagination de Sylvain Chomet, le réalisateur des Triplettes de Belleville, donnent au Pont dans la vase la marque des grands récits.

  • Imaginez un pont et, tout autour de ce pont, de la vase... Et comme on ne navigue pas sur de la vase, ceux qui veulent connaître le bout de l'horizon construisent d'autres ponts, comme une gigantesque toile d'araignée dont on ne connaît ni la fin, ni le commencement. Dans ce monde fantastique, Camille Park cherche qui se cache derrière l'horizon...

  • Joachim Overbeck croupit en prison et demande à l'esprit malin de lui conter l'histoire de l'ancien possesseur de la bague, la belle Léonora Von Stock. Flash-back.
    A 17 ans, c'est une jeune fille primesautière, bagarreuse et dévergondée. Tout cela irrite son père, respectable comte et ministre des Finances. Par hasard et grâce à ses pouvoirs de médium qu'elle ignore encore, Léonora surprend une réunion maçonnique où il est question de la fameuse bague, clef de la quête alchimique. Et elle ne trouve rien de mieux que de la dérober ! Dès lors, en plus de l'esprit qui la suivra partout, elle va avoir à ses trousses toute une confrérie déterminée à récupérer la bague coûte que coûte. Sans le savoir, elle vient de mettre les pieds au beau milieu d'une société secrète qui fomente un complot politique. Mais son inquiétude doublera quand elle se rendra compte que son père et sa tante y sont directement impliqués et veulent renverser le pouvoir. Petit Esprit, il va falloir aider Léonora...
    Voici le second album du Legs de l'alchimiste, véritable petit bijou qui mêle mythologie occulte, suspense diabolique et humour noir. Une série et deux jeunes auteurs à suivre de très très près !

  • « Avant d'entamer le récit des événements auxquels je fus mêlé bien malgré moi, je tiens à avertir les esprits chagrins dont regorge ce nouveau siècle... Il ne sera question que de la vérité la plus scrupuleuse. Je fus bien, moi, Joachim Overbeck, le témoin et l'infortuné acteur de ces événements extraordinaires. » Début du XXème siècle... Joachim n'est qu'un modeste étudiant qui survit grâce à de menus larcins. Il est l'élève de Maître Helvetius, un homme parmi les esprits les plus brillants de ce siècle, mais qui avait décidé d'explorer les zones les plus secrètes du savoir humain, l'art combinatoire de la Kabbale et la science secrète des Alchimistes... Celui-ci s'apprête à donner le souffle vital à un Golem qui, à cause d'une gaffe de Joachim, s'avêre méchant et destructeur. Helvetius sera sa première victime.
    Désormais accompagné malgré lui d'un « esprit familier », Joachim se voit investi d'une mission : détruire la créature.
    « Merde ! Qu'est-ce que j'ai fait ? » s'écrie-t-il...
    Le Legs de l'Alchimiste est un véritable petit bijou qui mêle mythologie occulte, suspense diabolique et humour noir. Une nouvelle série et deux jeunes auteurs à découvrir absolument !

  • La vase a recouvert le monde. Sur un réseau de ponts délabrés, un reste d'humanité survit, figé dans un XIXème siècle archaïque. Camille Park est convaincue qu'il existe, au-delà de cet horizon austère, un paradis fait de terre ferme où les arbres poussent en liberté et où l'eau douce coule en abondance. Ces idées subversives font d'elle une dangereuse anarchiste aux yeux des autorités du Pont, une bande de charlatans obscurantistes et sans scrupule. Chassée des bancs de l'université, elle est condamnée aux travaux forcés. Dans un recoin du pénitencier, Camille fait la rencontre providentielle d'Orlandus, qui l'aide à s'échapper à bord de la roulotte du terrible monstre forain Malocchio.
    50 ans ont passé. Sur un Pont plus moderne, Louise, éditrice en vogue et épouse d'un magnat du bâtiment, reconstruit le destin de Camille. Elle espère secrètement retrouver un survivant de cette époque...
    Voici le grand retour de cette série culte avec un quatrième tome saisissant en tous points !

  • La demeure qui a abrité les plus secrètes expériences du fameux alchimiste Helvétius vient d'être achetée par un jeune homme qui ne craint nullement la réputation de son ancien propriétaire, le diable français ! Au contraire même, il s'intéresse lui aussi de très près à l'esprit humain, étant un psychanalyste reconnu ! Cette voie lui a d'ailleurs été soufflée par la démence d'un homme qui représentait un modèle pour lui : Joachim Overbeck. Et alors qu'on lui demande de soigner l'instabilité flagrante du jeune prince appelé à gouverner le pays, notre jeune médecin tombe sur le carnet de notes d'Helvétius Il nous replonge dans les dernières années durant lesquelles il habitait cette demeure en compagnie de Léonora Von Stock. Et c'est pendant ces dernières années qu'Helvétius côtoya notamment le prince d'alors, grand-père de l'actuel. Est-ce une coïncidence si la bague de Léonora se trouve désormais au doigt du jeune prince malade ? Après Tanquerelle (parti poursuivre des aventures bédéphiles avec Joann Sfar) c'est au tour de Benjamin Bachelier d'illustrer avec talent cette comédie dramatique à forte odeur de soufre.

  • Peau d'homme

    ,

    • Glenat
    • 3 Juin 2020

    Sans contrefaçon, je suis un garçon !

    Dans l'Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c'était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d'homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d'un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d'homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.

    La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l'objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l'instrument d'une domination à la fois sévère et inconsciente ?

    À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité... mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l'humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d'homme nous invite tant à la libération des moeurs qu'à la quête folle et ardente de l'amour.

  • Rien ne va plus pour Emma depuis qu'elle s'est réveillée morte au beau milieu de son salon... Loin de reposer en paix, la vieille dame se met paradoxalement à revivre sous le coup de l'indignation devant son propre assassinat ! Emma a désormais une compagne dans cette étrange adversité, sa copine Line, ornée elle aussi d'un bel impact de balle sur le front. Et Pierre, lui, est-il vraiment mort et toujours enterré ? Comment enquêter quand on est macchabée ?

  • Joe la pirate Nouv.

    Joe la pirate

    Hubert/Augustin

    • Glenat
    • 5 Mai 2021

    La vie est trop courte pour s'ennuyer.C'est l'histoire d'une petite fille née en 1900 à Londres, qui « se sentait déjà queer dans la matrice ». En grandissant, elle a fait le tour du monde, elle a lancé sa compagnie de taxis féminins, elle a fait la guerre, elle a battu des records de vitesse dans des courses de bateau, elle a régné en monarque éclairé sur une île des Bahamas, elle a eu pour meilleur ami et confident une poupée... Vivant plusieurs vies, elle a porté plusieurs noms. À sa naissance, on l'appelait Marion. Puis à 5 ans, après une chute de chameau, elle a choisi le pseudonyme de Tuffy. Enfin, c'est très vite dans le prénom Joe qu'elle s'est vraiment reconnue. Et c'est en homme qu'elle a forgé sa réputation et créé sa légende...Cette femme - ne vous y méprenez pas - a vraiment existé. Amoureuse de la compétition, de la vitesse et des conquêtes féminines, Joe Carstairs a vécu une existence fidèle à son personnage : explosive, impulsive et excentrique. Suivez la destinée d'une femme richissime au charme incandescent, pleine d'une confiance inébranlable et pour qui la vie ne fut qu'un long feu de joie.Dernier livre écrit par Hubert aux éditions Glénat, premier et unique biopic de son oeuvre, Joe la Pirate est un roman graphique enlevé, virevoltant, cinglant et sans tabou comme un film de Billy Wilder. Inspirée par la ligne claire d'Yves Chaland, Virginie Augustin réinvente une nouvelle fois son style, sans rien sacrifier de l'efficacité redoutable de sa narration ni de sa science de la mise en scène.

empty