Instant Meme

  • Nathalie et Anne-Sophie, deux soeurs que tout sépare, se retrouvent bloquées par une tempête de neige dans un motel de Laurier-Station. Sur un coup de tête de Nathalie, en colère contre son mari qui hésite à subir une vasectomie, elles avaient entrepris la route depuis Rivière-du-Loup pour récupérer la part d'héritage d'Anne-Sophie, une courtepointe confectionnée par leur mère décédée depuis peu. Dans ce lieu clos, les rivalités fraternelles et les fêlures de l'enfance ne tardent pas à faire surface. Les deux soeurs s'affrontent, pleurent, rient, ragent, doutent. En contrepoint se dessine le drame de Cassidy, la fille de Carolanne, l'exubérante tenancière du motel.
    Dans Laurier-Station : 1000 répliques pour dire je t'aime, Isabelle Hubert aborde avec délicatesse et humour les rapports familiaux et cherche dans les couleurs de l'enfance les réponses aux afflictions de l'âge adulte.

  • A tu et a toi

    Isabelle Hubert

    Christine et Alain ont décidé de marquer le dixième anniversaire de leur mariage en renouvelant leurs vux, dans leur Gaspésie natale. La veille de la cérémonie, pendant quAlain enterre pour la seconde fois sa vie de garçon, Christine retrouve ses deux belles-surs, Chantale sa meilleure amie de jadis et Catherine. Larrivée inopinée de David, autrefois lennemi juré de Catherine, donne un tour inattendu à la soirée. En évoquant les souvenirs de leurs années du secondaire, les quatre trentenaires laissent percer la solitude, le doute, le désenchantement et le désespoir qui habitent les uns et les autres. Dans un texte où lintensité dramatique fait bon ménage avec lhumour, Isabelle Hubert nous donne ici sa version de la crise de la trentaine. Lauteure de « La robe de Gulnara » et de« Laurier-Station » y exprime la compassion devant la souffrance de ses semblables et pose le regard lucide sur notre société qui font toute loriginalité de son écriture.

  • Frontières

    Isabelle Hubert

    Paco, un jeune migrant latino à la recherche de l'Eldorado américain, a entrepris avec sa mère de franchir clandestinement la frontière. Lorsque Telma glisse d'un train en marche, Paco est placé devant un choix déchirant : venir en aide à sa mère ou tenir la promesse qu'il lui a faite de poursuivre sa route quoiqu'il advienne. Deux décisions, deux récits : « Le sacrifice » ou « Les remords ».
    Lançant ses personnages sur les voies de l'espoir ou de la résignation, qu'elle parsème de réalisme magique, Isabelle Hubert nous entraîne dans un monde dur, où la lutte pour la survie semble être la règle. Cette quête d'une vie meilleure peut s'apparenter à la longue migration du monarque, un papillon qui, du Québec au Mexique, traverse toute l'Amérique du Nord. L'espoir se transmet, de génération en génération.

empty