Le Lys Bleu

  • Vents de la quarantaine qui poussent cet homme simple mais brillant sur des chemins nouveaux, géographiques et relationnels où le blanc et le noir s'affronteront par haine des sentiments raisonnés et raisonnables pour lesquels il sent ne plus avoir le temps. Une nouvelle vie, ailleurs et autrement, mais pas sans risques....

  • Entroubli

    Hubert Le Boisselier

    Entroubli parle de la nuit qui tombe sur la mer, la nuit qui envahit le ciel et la terre. Entroubli parle du corps plongé dans la nuit, échappé au sommeil et aux rêves, vivant plutôt un état de semi-conscience dans lequel naissent des pensées plus claires qu'en plein jour. Un état de lucidité où le corps se libère, se réalise. S'inscrit dans le temps. S'écrit dans la poésie.

  • Impressions de voyage, humeurs du temps, confidences, errances du souvenir, historiettes, pensées, peines et désirs... ces petits papiers s'égrènent, une nouvelle fois, entre printemps et hiver. Après l'exil adolescent, puis les années pleines... voici venu le temps qui passe.

    1 autre édition :

  • Né en 1915, Augustin Delafond, ancien avocat bordelais, vit dans sa maison de famille, uniquement accompagné par Inès, son infirmière particulière. Edmond Jalabert, son ami de la faculté de droit à Bordeaux et beau-frère par leurs épouses, habite lui à Launaguet, près de Toulouse. Ils faisaient partie des personnes qui, durant la Seconde Guerre mondiale, ont aidé des familles à quitter l'Hexagone. En 1966 lors de la veillée funèbre de Pierre appelé « le Papé » leur beau-père, ou à de nombreuses occasions, ils se retrouvent tous les deux pour évoquer leurs souvenirs des années noires enfouis dans leur mémoire. Après la guerre, les anciens ne parlaient pas. « Les héros ne sont pas toujours inscrits sur les Monuments aux Morts », disait le Papé. En 2002, Monsieur Augustin reçoit la visite d'un homme se présentant comme le descendant d'un couple parti aux États-Unis en août 1944 grâce à un prêt sur gage qu'il leur avait permis de contracter. Un doute s'installe dès le premier rendez-vous et une enquête est diligentée. Les mémoires sont ancrées dans les familles et souvent ne sont pas dévoilées. Ce livre ambitionne de mettre au jour quelques-unes des actions humanitaires de personnes discrètes, cachées derrière leur vie quotidienne irréprochable.

  • Delphine, c'était mamie, ma grand-mère maternelle, l'âme de mon village d'enfance. Orpheline sans plainte et sans histoire évoquée, elle fut la figure de proue de la famille, là où les destins de plusieurs générations se croisaient, dans le creuset méditerranéen des contrées d'Alicante, d'Occitanie et de Provence, nouées dans l'accolade avec les terres du Maghreb. C'est son chemin de vie que je parcours ici, en résonnance avec celui des exils familiaux, en quête d'une élégance des mots que donne la poésie.

  • Avec Delphine, notre famille fusionnelle du Maroc s'est installée à Fédala, à la rencontre des années de guerre... Trois ans après ma naissance, ce fut, avec mes parents, l'essaimage vers la grande ville aux maisons blanches. « Chez grand-mère » devint l'assise d'une vie, modeste et rayonnante, du clan filial qui se déployait à toutes occasions, jusqu'aux « événements »... Et puis, quand la débandade de l'exil arriva, nous ne savions plus qui nous étions et sous quel toit vivre en légitimité...

  • L'histoire, les pompes, les oeuvres et les frasques d'un gamin battu, mais pas abattu. Issu d'un père violent, alcoolique et infidèle, et d'une mère bigote. Ses géniteurs ont eu le bon goût de mourir. Premier lanceur d'alerte en France, à une époque où cela n'était pas tendance, il a dénoncé dans les médias les dérives des commandos de la Légion étrangère. Ne sachant pas qu'il était atteint du syndrome de Hans Asperger, il a vécu la première partie de son existence, comme absent, subissant la bêtise de certains, avant d'émerger dans la seconde partie de sa vie.
    Après s'être blindé de partout au fil des années, et avoir développé un humour particulier, il fait rigoler cette petite bande de chevaliers Jedi constituant son entourage. SDF en France, il en profite pour régler leur compte aux diverses associations censées venir en aide aux plus démunis et dénonce leurs agissements. Installé en Finlande, histoire de se refaire une santé mentale, il observe le monde tel qu'il est, avec ironie et lucidité.
    C'est, en outre, un appelé de l'Eternel qu'il se permet de qualifier de Grand Esprit Furibard.

  • La valise noire

    Hubert-Marie Colombier

    Étienne Dumaine, directeur d'une unité de recherche en astrophysique va retrouver en 2006 dans la région lyonnaise, son ancien directeur de thèse et ami, François Lemercier. En 1994, au sein de l'Observatoire d'Arecibo à Porto Rico, l'astrophysicien américain Edward Nolan avait fêté l'anniversaire de la sortie de son livre « La petite bille bleue », vingt ans après l'envoi d'un message porté par une onde radio en direction de l'amas globulaire M13 dans la constellation d'Hercule, quand lors de cette commémoration, un énigmatique crash survenu après le décollage d'un avion, vint perturber la journée. Quelques années plus tard, en 2007, Étienne et François décident d'organiser en famille mais surtout avec une partie de l'équipe retrouvée, celle de 1974 jusqu'à celle d'aujourd'hui, des vacances à Porto Rico, au plus près du célèbre radiotélescope. L'objectif pour eux est de retracer ensemble in situ, selon les divers témoignages de leurs collègues présents durant ces années passées, des événements incompréhensibles et de poursuivre l'enquête alors non aboutie. Lors de ce séjour, ces énigmes non élucidées pendant cette période vont révéler au grand jour, à l'issue des investigations engagées, une découverte improbable et invraisemblable pour l'Humanité.

empty