Plon

  • Dictionnaire amoureux de la géopolitique Nouv.

    Difficile d'être « amoureux » de la géopolitique » ! En fait, il s'agit ici d'un dictionnaire libre et subjectif nourri de connaissances historiques. J'ai enrichi par des décennies d'expérience du fonctionnement du monde et des relations entre les puissances, installées ou émergentes. Le dictionnaire aborde les stratégies des acteurs étatiques, économiques, idéologiques, culturels ou sociétaux. Il traite aussi les scénarios dans les domaines géopolitiques, diplomatiques, économiques, commerciaux et écologiques, ainsi que la transformation souhaitable mais difficile de l'Europe, dans un monde où l'Occident a perdu le monopole de la puissance.
    Il comporte des portraits des grandes personnalités - César, Alexandre le Grand, Bonaparte, de Gaulle, Staline, Hitler, Mao - du passé lointain ou proche, ou d'aujourd'hui. Les 250 entrées de ce dictionnaire englobent la géopolitique issue du passé, siècles et millénaires dont les effets persistent. Celle du monde d'aujourd'hui : mondialisation, pandémie, flux démographiques, révolution numérique, compétition des puissances. Enfin, les futurs possibles issus des mouvements tectoniques qui secouent les principaux acteurs mondiaux.

  • Après deux années d'euphorie soigneusement entretenue, la France s'aperçoit soudain que ses charges ont augmenté, alors que son revenu demeurait pratiquement stationnaire : autant dire qu'elle ne vit pas mieux qu'auparavant. Or, voici justement que les appels à la patience et à l'espérance commencent à tomber dans l'oreille des sourds. C'est qu'on découvre un peu partout une vérité première : il serait grand temps d'abandonner les mythes fondés sur une confiance illimitée dans la libre entreprise et le jeu des mécanismes automatiques. Une telle évolution était fort prévisible pour qui ne bornait pas son information aux statistiques des rentrées d'or et de devises. Nombre d'observateurs, en tout cas, qui étudient attentivement le fonctionnement de la Ve République depuis sa naissance, ont pu s'inquiéter à juste titre de la voir entrer si vite dans une passe dangereuse. Ce livre exprime les préoccupations de certains hommes, issus aussi bien de l'administration et du personnel politique que du secteur privé. S'ils font confiance au Général de Gaulle, au moins pour éviter le pire, ils sont trop près des réalités pour croire à la possibilité de tout entreprendre. Sans une main ferme pour diriger l'économie, les plus grandes espérances sont vouées à l'échec. Pourtant la mise peut être sauvée. C'est pourquoi on a tenté d'analyser ici, avec vigueur parfois mais en toute lucidité, ce que peuvent être aujourd'hui les moyens de la grandeur.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • A la veille du second conflit mondial, un jeune Lorrain, élevé dans le culte des héros de la Grande Guerre et dans l'admiration des bâtisseurs de l'Empire français, devient, en Afrique noire, un des meilleurs prospecteurs de diamant. Le récit qu'il fait de sa vie se situe tour à tour aux colonies et en métropole, selon qu'il traite de son dur et captivant métier ou relate ses périodes de congé. Cette confrontation périodique lui permet de mesurer le fossé qui se creuse entre sa mentalité et celle de ses compatriotes. Son sentiment de « blanc » est mis à rude épreuve. La décolonisation lui apprend, à ses dépens, qu'un nouveau civisme transforme ses principes traditionnels en illusions surannées. Sa confession est aussi celle d'un mari épris d'une femme belle, intrépide et fantasque. Il l'a entraînée dans l'excitante aventure de la forêt équatoriale, cherchant ainsi à mieux la garder pour lui seul. Mais son amour conjugal se ternira et lui échappera au cours des phases de séparation et de déceptions. Dans ce « décolon » devenu un quinquagénaire meurtri et délaissé, un seul élément positif fera contrepoids à l'amertume : l'inébranlable passion de la terre africaine.

  • Agnès, Simone, Carole... elles ont quinze ans, une curiosité jaillissante et beaucoup de châteaux en Espagne. Un jeudi au vert pour toute la classe du pensionnat les laissera à la merci de l'amour et de son fabuleux désordre. Car elles sont très amoureuses. D'elles-mêmes et de l'amour, bien sûr. Mais aussi entre elles. Où sont les jouvencelles de naguère, benoîtes et réservées ? Étaient-elles au fond si pures qu'on le dit ? Aujourd'hui les collégiennes courent à la découverte de leur pouvoir et de la passion. Tant pis si l'on appelle perversité leur incertitude à comprendre ce qui se passe en elles, ce qui les attend et ce qu'elles attendent. Peut-être nous dévoilent-elles au contraire une pureté acide qui frise le ridicule pour ceux qui en ont oublié le goût depuis si longtemps. A cet âge, les filles sont des fleurs. Elles poussent et se penchent au bord d'une source où l'eau est trop fraîche et contient trop d'air pour ne pas paraître un peu trouble...

  • A la veille du second conflit mondial, un jeune Lorrain, élevé dans le culte des héros de la Grande Guerre et dans l'admiration des bâtisseurs de l'Empire français, devient, en Afrique noire, un des meilleurs prospecteurs de diamant. Le récit qu'il fait de sa vie se situe tour à tour aux colonies et en métropole, selon qu'il traite de son dur et captivant métier ou relate ses périodes de congé. Cette confrontation périodique lui permet de mesurer le fossé qui se creuse entre sa mentalité et celle de ses compatriotes. Son sentiment de « blanc » est mis à rude épreuve. La décolonisation lui apprend, à ses dépens, qu'un nouveau civisme transforme ses principes traditionnels en illusions surannées. Sa confession est aussi celle d'un mari épris d'une femme belle, intrépide et fantasque. Il l'a entraînée dans l'excitante aventure de la forêt équatoriale, cherchant ainsi à mieux la garder pour lui seul. Mais son amour conjugal se ternira et lui échappera au cours des phases de séparation et de déceptions. Dans ce « décolon » devenu un quinquagénaire meurtri et délaissé, un seul élément positif fera contrepoids à l'amertume : l'inébranlable passion de la terre africaine.

  • Agnès, Simone, Carole... elles ont quinze ans, une curiosité jaillissante et beaucoup de châteaux en Espagne. Un jeudi au vert pour toute la classe du pensionnat les laissera à la merci de l'amour et de son fabuleux désordre. Car elles sont très amoureuses. D'elles-mêmes et de l'amour, bien sûr. Mais aussi entre elles. Où sont les jouvencelles de naguère, benoîtes et réservées ? Étaient-elles au fond si pures qu'on le dit ? Aujourd'hui les collégiennes courent à la découverte de leur pouvoir et de la passion. Tant pis si l'on appelle perversité leur incertitude à comprendre ce qui se passe en elles, ce qui les attend et ce qu'elles attendent. Peut-être nous dévoilent-elles au contraire une pureté acide qui frise le ridicule pour ceux qui en ont oublié le goût depuis si longtemps. A cet âge, les filles sont des fleurs. Elles poussent et se penchent au bord d'une source où l'eau est trop fraîche et contient trop d'air pour ne pas paraître un peu trouble...

  • L'actualité tragique nous le confirme à intervalles réguliers : nous sommes en guerre contre l'islamisme radical, tant sur le front intérieur qu'extérieur. Parmi les hommes du président qui combattent à ses côtés, Jean-Yves Le Drian est en première ligne, et se donne corps et âme à sa fonction.
    Quel est le parcours de ce ministre de la Défense qui restera, avec Pierre Messmer, comme l'un des plus puissants de la Ve République ? De ce militant, homme de réseaux, qui s'identifie à l'histoire du socialisme breton depuis plusieurs décennies et que plébiscitent les industriels de l'armement ?
    D'attentats en conseils de défense, d'opérations militaires en Afrique ou au Moyen-Orient en passant par les multiples rencontres avec les dirigeants étrangers qui luttent contre le fanatisme, l'auteur dresse le portrait sans concessions d'un homme respecté par l'institution militaire, laquelle incarne le dernier rempart de la démocratie, mais ne peut à elle seule se substituer à une perte de repères généralisée. Et conforter une diplomatie qui se cherche.

empty