Publibook

  • Le Secours Catholique de Mantes-la-Jolie, dont Hubert Louis Decourt fut le responsable pendant toute la première décennie du XXIe siècle, a reçu, secouru et accompagné dans leurs démarches un nombre important de réfugiés. Les atrocités, les injustices subies, et l'espoir d'en être délivrés en étant accueillis par la France, c'est de tout cela dont l'auteur a voulu témoigner. « Donnez-nous la liberté de vivre » n'est ni un roman ni une fiction, mais la transcription la plus fidèle possible d'événements douloureux qui lui ont été rapportés.

  • « Ma petite maison Glissée dans la tienne Et je t'observe tous les jours Les yeux en l'air Comme un jongleur Dans le souterrain » David Hubert est un jeune poète, né en 1992. Suite à l'envoi de ses poèmes à Brigitte Bardot, qui lui répond avec enthousiasme, il publie son premier recueil de poésies intitulé "Contrebande". Il se dit "poète" en vertu du sens qu'il entend donner à sa vie, de son effort pour recouvrir toute liberté, et non eu égard au simple fait d'écrire. Pour lui, la poésie est "un pèlerinage comme un autre".

  • L'araignée, c'est la langue familière, populaire ou argotique dans la vitrine littéraire. De l'odyssée d'Ulysse aux fables populaires du Moyen Age, de Cervantès à Voltaire en passant par Molière, l'ouvrage nous propose de nous divertir à travers les ancêtres revisités.

  • Le système de santé français est depuis peu dépassé dans les classements internationaux par celui de certains pays voisins, et aggrave par son déficit chronique la dette de l'État. Faut-il alors repenser le système français ? Le particulier, qui a dû cotiser toute sa vie sur son travail de façon obligatoire, doit faire face à trois peines aujourd'hui. La première est celle des dépenses qui restent à sa charge et qui augmentent sans arrêt. S'il a des parents âgés, il devra aussi contribuer financièrement à leur hébergement en établissements spécialisés en cas de dépendance. Enfin, des millions de personnes en France se voient exclues d'une couverture suffisante pour faire face à ce droit de l'homme pourtant inscrit depuis 1948 dans la Déclaration universelle. Car elles témoignent de notre engagement envers le bien-être des générations de demain, la santé et sa gestion par les services publics sont au coeur des réflexions actuelles. Se penchant sur le cas de la France et d'autres pays occidentaux, Hubert Déchy et Camille Dravet livrent une analyse solidement documentée des systèmes de santé et de sécurité sociale, en dénoncent les dérives alarmantes, et suggèrent de nouvelles pistes pour recouvrer ce qui faisait la qualité et la singularité de l'exemple hexagonal. Plus encore qu'une étude édifiante, un cri d'alerte.

  • Marie de l'enfant Andréa

    Marie Hubert

    « Andréa, si jeune soit-elle, m'a déjà appris tellement de choses : la plénitude, même si elle a été de courte durée, l'empathie, le dépassement et le don de soi, l'amour inconditionnel. Et on voudrait que je la laisse pleurer ? Mais pourquoi ? Pour me reposer ? Je me reposerai plus tard, c'est maintenant qu'elle a besoin de moi et qu'elle aurait eu besoin de nous, ses parents. Comment faire comprendre aux autres le ressenti de mon enfant ? Comment ? » Ce témoignage poignant nous révèle comment l'amour permet de surmonter les épreuves les plus douloureuses. Marie Hubert, enceinte à quarante-deux ans, apprend lors d'une échographie que sa future fille, Andréa, est atteinte d'une malformation : une fente labiale bilatérale complète. Cette nouvelle accablante laissera place petit à petit à de la détermination et de l'optimisme, se transformant finalement en une véritable force qui aidera cette mère et son enfant à surmonter et à supporter certains regards... Avec « Marie de l'enfant Andréa », l'auteure offre une belle leçon d'humanité et de tolérance.

  • Le Père Hubert Stanhope est né en 1941. Son enfance a été marquée par la guerre puis par les événements de mai 1968, l'ouverture du Concile Vatican II et ses conséquences sur la vie religieuse et l'oecuménisme. Le Journal qu'il commence à rédiger en 1967 contient le récit à clés des péripéties comiques ou tragiques de son ministère dans une Église catholique qui a beaucoup évolué depuis ; il lui confie ses découvertes, ses espoirs et ses interrogations, avec des retours sur les éléments principaux de sa biographie. « Que seras-tu pour moi : Journal intime ? Confident ou confesseur ? Qu'écrirai-je que tu ne saches déjà... Pourrai-je te confier mes états d'âme, jour après jour, et iras-tu jusqu'à m'arracher mes plus secrètes pensées, mes élans les plus intimes ? Tout ce que je n'oserais éventuellement pas avouer à mon confesseur, l'obtiendras-tu enfin de moi ? Quel curieux tête-à-tête commençons-nous ce soir... » « Quand vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, même improbable, doit être la vérité. » Arthur Conan Doyle, Le signe des quatre.

empty