QUAE

  • Le débat sur la place de l'animal dans nos sociétés industrielles est un important sujet de polémique. Son utilisation à des fins de recherches fondamentales ou appliquées, pour le développement des médicaments et des vaccins, pour la sécurité des produits chimiques fait l'objet de vifs échanges. Certains défenseurs du bien-être animal considèrent qu'il faudrait remplacer totalement l'expérimentation animale par des "méthodes alternatives" et s'opposent aux scientifiques et experts qui en soulignent la nécessité.

    Ce livre a pour objet de faire un état des lieux le plus complet et le plus impartial possible de ces méthodes dans leurs applications, leurs avantages et leurs limites. Il traite également des questions éthiques et des réglementations qui les encadrent. Ces méthodes ne visent pas au remplacement systématique mais à un développement harmonieux des différentes approches afin de répondre au mieux aux questions scientifiques ou réglementaires posées dans le respect de l'animal.

  • L'agriculture comparee

    Hubert Cochet

    • Quae
    • 28 Mai 2011

    Comment définir l'agriculture comparée ? Quel est son apport dans l'analyse des réalités agraires et des processus de développement agricole ? Comment est-elle devenue une force de proposition au service du développement durable ? Dans les traces de René Dumont, Hubert Cochet propose une analyse très complète de l'agriculture comparée, basée sur vingt-cinq ans de recherche et d'enseignement menés sur le terrain en France et dans de nombreux pays latino-américains, africains, asiatiques, européens.
    Dans la première partie de l'ouvrage consacrée à une réflexion théorique sur l'agriculture comparée, Hubert Cochet présente la notion de " développement agricole ", objet de l'agriculture comparée auquel il est redonné une dimension endogène. Ensuite, il expose comment cette approche de l'agriculture s'est consolidée, notamment autour du concept de système agraire. La comparaison dans l'espace et dans le temps des transformations de l'agriculture souligne l'intérêt de la démarche comparatiste des processus de production, de leur trajectoire et de leur différenciation à l'échelle mondiale.
    La deuxième partie, centrée sur les méthodes et savoir-faire de l'agriculture comparée, aborde la question de l'analyse du paysage, celle des enquêtes de terrain et l'approche historique qui en fondent la démarche. Elle fait le point sur les outils économiques mobilisés autant que sur les perspectives d'évaluation ouvertes par l'agriculture comparée. Ce livre qui se situe au carrefour des sciences sociales et des sciences du vivant est destiné à tous ceux qui s'interrogent sur les transformations des agricultures du monde et souhaitent en infléchir le cours dans l'intérêt du plus grand nombre.

  • Comment la recherche agronomique peut-elle aider à formuler des problèmes de décision ? Comment concevoir des modèles qui intègrent une représentation du processus de décision, développer des outils en anticipant leurs usages et les changements qu'ils induiront ? Comment articuler une démarche d'intervention avec la production de connaissances scientifiques ? Comment analyser et rendre compte des apprentissages dans des situations d'action collective ? Cet ouvrage illustre à quel point tout processus de décision relève d'une activité de conception. Des études de cas liées aux pratiques agricoles et à la gestion de ressources illustrent le propos. Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui souhaitent approfondir leur réflexion sur les démarches de conception, enrichir leurs méthodes pour construire des outils utilisables et éclairer leurs modes d'implication dans l'action collective.

  • Cet ouvrage très illustré, s'ouvre sur les différents éléments permettant la caractérisation des variétés de pruniers domestiques (caractères morphologiques et physiologiques). Puis, les fiches descriptives détaillées de 80 variétés anciennes, essentiellement d'origine française et la photographie grandeur nature des principaux organes, facilitent une bonne identification. Public : pruniculteurs, responsables de la conservation des ressources génétiques, hybrideurs créateurs de nouvelles variétés.

  • Pour rendre compte du fait alimentaire dans sa dimension globale et dans toute sa complexité, cet ouvrage collectif ouvre la réflexion à divers champs disciplinaires. Economistes, sociologues, anthropologues, géographes, nutritionnistes et écologues y décrivent l'alimentation comme un fait structurant des sociétés que les crises alimentaires contribuent à déstabiliser, tant au Sud qu'au Nord. La mise en oeuvre d'une véritable politique alimentaire y apparaît comme un des volets indispensables à la cohérence des politiques agricoles et agro-alimentaires, afin de satisfaire les besoins des quelque neuf milliards d'hommes qui pourraient peupler notre planète en 2050.

empty