Robert Laffont

  • Saviez-vous qu'autour des huit planètes de notre Système solaire orbitent 173 lunes confirmées, et que des dizaines d'autres restent à découvrir ? Que les étoiles naissent, vivent et meurent ? Qu'un bon nombre d'entre elles vivent en couple ? Que le Soleil chante ? Qu'un trou noir domine le centre de notre Voie lactée ? Qu'en moins de vingt ans, près de 2 000 planètes ont été découvertes autour d'étoiles lointaines ? Que la moitié de l'eau présente sur terre est plus âgée que le Soleil et provient de l'espace interstellaire ? Comment pouvons-nous affirmer de telles choses ? Parce que des chercheurs du monde entier se sont acharnés à le découvrir et à le prouver. Qui sont donc ces visionnaires, qui, à l'échelle planétaire, contribuent à l'essor fulgurant de l'astronomie, de l'astrophysique, de la cosmologie, de la planétologie, de l'astrobiologie ?
    Hubert Reeves et Jean-Pierre Luminet nous invitent à les rencontrer, à faire en leur compagnie un véritable périple d'exploration, à lever le voile sur les découvertes les plus récentes de l'astronomie et de la cosmologie.
    Les années que nous vivons sont parmi les plus fabuleuses de l'histoire scientifique, elles couronnent des décennies d'efforts pour mettre en évidence les trous noirs, les neutrinos, les ondes gravitationnelles, le boson de Higgs, les exoplanètes, un Système solaire bien plus complexe et étrange que prévu, et peut-être bientôt la découverte d'une vie extraterrestre... ?

  • Ils disent avoir un don.
    Ils sont sorciers, magnétiseurs, voyants, exorcistes, adeptes du reiki, du channeling, de l'Ho'oponopono...
    Ils exercent en marge de la médecine officielle mais sont consultés partout en France, au quotidien, pour leurs visions et leurs soins.
    Ils perpétuent l'idée que pour nous aider à vivre, parfois pour guérir, nous avons aussi besoin de l'occulte et du merveilleux.
    Ils continuent de fasciner. On continue de les consulter.
    Qui sont-ils ?

    Hubert Prolongeau s'est intéressé au phénomène très particulier des thérapies occultes. Durant plusieurs mois, il s'est laissé manipuler, canaliser, désenvoûter, capter par les puissances spirites. Après ce long voyage dans une France où sorciers et sourciers font bon ménage, il fait pour nous le portrait des personnages singuliers qu'il a rencontrés et nous raconte les expériences fortes qu'il a vécues.
    Une promenade insolite dans une France fascinante et méconnue.

  • « Pendant six ans, mon rôle a été de pénétrer les réseaux, d'identifier les intermédiaires, de recueillir des informations et de les transmettre. Pour qui ? Pour quoi ? Je l'ignorais et je n'avais pas à le savoir, persuadé que cela contribuait à un combat juste et nécessaire. Malgré les méthodes troubles qu'il m'arrivait d'observer, j'ai cru sincèrement au bien-fondé de ces missions. Après tout, je travaillais directement sous les ordres du patron de l'Office des stups, et je n'avais aucune raison de m'inquiéter quant à la légalité de ces opérations. Mais au fil des mois, le doute s'est épaissi et la méfiance a fini par s'installer. J'étais devenu complice d'un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribuait à sa diffusion massive. Jusqu'à la rupture, aussi brutale que violente ».

    À l'origine d'une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Paris pour « trafic de stupéfiants » et visant les méthodes de la police, Hubert Avoine raconte pour la première fois le détail de ses missions, d'abord pour l'Office français des stups, puis pour le département de la Justice américain.
    Un récit sidérant, à la lisière du polar, qui pourrait dissimuler un des plus gros scandales de la Ve République.

  • Le nu aurait-il encore quelque chose à cacher ?
    Quand et pourquoi se met-on nu ? Du nu hédoniste, en quête de communion avec la nature, au nu « politique », celui des activistes du type FEMEN, l'exhibition du corps est rarement anodine. Qui ose se mettre à nu expose, dans un même mouvement, la pureté de sa démarche et la radicalité de sa détermination. Hubert Prolongeau nous dévoile ici les sens cachés de la nudité. Car le corps qui se montre, qui parle, qui conteste, est aussi un produit du langage. Et la nudité reste une de ses formes d'expression les plus criantes.

  • Économie de survie ou fraude massive ? Le phénomène du travail au noir est complexe.
    Hubert Prolongeau est allé sur le terrain à la rencontre de ceux qui bossent " au black ".
    Pour la première fois, ils se racontent...

  • Les affaires criminelles occupent une grande place dans la presse, monopolisent parfois les gros titres des quotidiens. Pourtant leur aspect judiciaire, avec ses procédures compliquées, ses longueurs, son langage parfois ésotérique, demeure déroutant pour le simple lecteur de faits divers. Comme il est déroutant pour le protagoniste - plaignant, accusé, témoin - que chacun d'entre nous peut devenir un jour ou l'autre, volontairement ou involontairement. Les deux auteurs, l'un avocat d'assises, l'autre chroniqueur judiciaire, ont eu l'idée de nous introduire et de nous guider dans le dédale de ces procédures. S'exprimant en langage clair, exposant des faits concrets, illustrant leurs propos de souvenirs personnels et d'anecdotes vivantes, ils nous font parcourir le chemin qui mène du crime au châtiment, mènent l'enquête au départ avec les policiers, suivent le dossier chez le juge d'instruction, assistent aux délibérations de la Cour d'assises, accompagnent le condamné derrière les murs de sa prison. Ce cheminement complexe d'une procédure pénale, prescrit par des textes rébarbatifs, est pourtant un sujet passionnant, qui soulève des problèmes délicats, fait naître des controverses brûlantes, met en jeu la notion même de justice. Cette justice sur laquelle les auteurs, allant au-delà de la description et de l'anecdote, amènent finalement les lecteurs à s'interroger.

  • L'homme le plus regardé de France est un personnage aussi mystérieux qu'il est célèbre. Présentateur du journal de 20 heures de TF1, Patrick Poivre d'Arvor est devenu la figure emblématique de notre paysage audiovisuel, le symbole tantôt encensé, tantôt haï, de la puissance et des ambiguïtés de la télévision commerciale. Au-delà des affaires et des polémiques publiques ou privées, Hubert Coudurier démontre dans cette biographie - la première à lui être consacrée - qu'on ne saurait réduire PPDA à une série de clichés. Au terme d'une enquête qui l'a conduit à rencontrer les principaux témoins de sa carrière, il brosse pour nous le portrait de ce personnage complexe, critiquable parfois, souvent attachant.

  • L'homme le plus regardé de France est un personnage aussi mystérieux qu'il est célèbre. Présentateur du journal de 20 heures de TF1, Patrick Poivre d'Arvor est devenu la figure emblématique de notre paysage audiovisuel, le symbole tantôt encensé, tantôt haï, de la puissance et des ambiguïtés de la télévision commerciale. Au-delà des affaires et des polémiques publiques ou privées, Hubert Coudurier démontre dans cette biographie - la première à lui être consacrée - qu'on ne saurait réduire PPDA à une série de clichés. Au terme d'une enquête qui l'a conduit à rencontrer les principaux témoins de sa carrière, il brosse pour nous le portrait de ce personnage complexe, critiquable parfois, souvent attachant.

  • Kilomètres conteurs

    Hubert Lauth

    Un savoureux récit sur les routes de l'Hexagone dont le héros est une auto et le lecteur son passager.
    C'est à bord d'une ID - à qui l'auteur donne une âme - que l'on embarque pour des pérégrinations dont la voiture devient le guide stimulant. La fameuse ID, soeur jumelle de la DS, a vu le jour dans les années 50. Originale voire révolutionnaire pour l'époque, elle est restée chère à bien des coeurs et fait partie de notre inconscient collectif. Le lecteur suit son regard, partage ses ressentis, ses émotions, ses rencontres et même ses rêves. Avec elle, il prend la tangente pour un Tour de France à la découverte de ces petites choses ou de ces évènements minuscules qui habitent les parcours et que l'on croyait disparus ou que l'on pensait avoir oubliés. On traverse ainsi montagnes, plaines, forêts et campagnes pour aller voir la mer. On découvre villes et villages, on prend le bac pour aller d'une rive à l'autre d'un fleuve, on file à vive allure sur les routes qui " s'enfoncent, émergent, respirent, déferlent, se croisent et s'entrecroisent puis disparaissent ".
    Les Dames de France des centres-villes, les places des jours de marché, les fêtes de villages, les sites touristiques et leurs hôtels avec vue panoramique, un mariage dans la grande ville, des ébats amoureux dans l'habitacle de l'I.D... Autant d'instants volés et de lieux surprenants qu'Hubert Lauth retranscrit avec justesse et poésie.
    Et lors de ce joli périple, il y a des rencontres improbables avec Guillaume Le Conquérant, Gérard Philipe, le Général et Yvonne, mais surtout Jean Jaurès, que l'ID rêve de prendre en stop.

  • Après les envolées de la campagne de 2007, Nicolas Sarkozy a été rattrapé par les réalités de la plus grande crise financière depuis 1929. Ses prédécesseurs maintenaient l'illusion de la grandeur d'un pays, qui projetait ses valeurs sur le monde. Ce sont désormais les pays émergents qui nous imposent les leurs.
    L'ouvrage est construit comme un aller-retour entre ce qui se joue sur la scène mondiale et les faux-semblants politiques franco-français. Fondé sur une enquête ayant permis à l'auteur de rencontrer cent cinquante témoins de cette période, il offre un panorama fourmillant d'anecdotes et de " choses vues " et entendues qui ont marqué les quatre premières années de l'actuelle présidence sur la scène nationale et internationale. Des pérégrinations homériques mais vaines de Bernard Kouchner au Proche-Orient en passant par les tribulations de Claude Guéant en Afrique ou encore l'explosion en vol de Michèle Alliot-Marie, que l'Élysée avait pourtant prévenue, il montre comment la politique française est devenue un théâtre d'ombres.
    Il s'attache entre autres à dépeindre la personnalité très libre de Carla Bruni, qui lance un jour à la femme du DGPN, Frédéric Péchenard : " Vous avez de la chance d'avoir un mari qui a des menottes ! " L'auteur se penche aussi sur les proches du Président dont Brice Hortefeux, admirateur de Silvio Berlusconi et grand gaffeur devant l'Éternel, et Éric Besson. Il révèle comment Christine Lagarde s'est fait nommer directrice du FMI sans l'accord de l'Élysée. Il insiste sur une certaine déliquescence de l'appareil d'État et l'animosité du corps préfectoral à l'égard de Nicolas Sarkozy. Il met l'accent tout particulièrement sur la guérilla du Président contre la presse. Ses tentatives avortées de faire rentrer dans le rang le tandem Carolis-Duhamel jusqu'à la nomination de Rémy Pflimlin, un véritable préfet aux ordres. Celles encore de faire débarquer Franz-Olivier Giesbert de la direction du Point en appelant François Pinault, ses énervements à l'égard de Christophe Barbier, le soutien indéfectible de Serge Dassault en contrepartie de l'appui présidentiel au Rafale dont pas un exemplaire n'a été vendu à ce jour.
    Bref, un tableau impressionniste du milieu politico-médiatique, sur lequel règne un président qui sait tout et manoeuvre plus finement que ses réparties à l'emporte-pièce ne le laissent parfois deviner. À l'approche d'un scrutin décisif, où la crédibilité des gouvernants placés sous le regard des agences de notation pourrait faire la différence, l'ouvrage témoigne de la fragilité de nos dirigeants face à des événements qu'ils s'efforcent non sans mal de maîtriser.

  • Encensée ou désavouée, notre justice fait souvent les gros titres des journaux sans que jamais les questions de fond soient posées.
    Notre Justice ouvre ce débat trop longtemps éludé par une radiographie complète de la justice française, une analyse des enjeux actuels et l'énonciation des mesures de la dernière chance. Rassemblés autour de Daniel Soulez Larivière et Hubert Dalle, un ancien ministre et seize juristes, magistrats, avocats, professeurs d'horizons divers avancent leurs points de vue sur les raisons de la crise de la justice.
    Victime de sa faible légitimité, d'une organisation archaïque et paupérisée, affaiblie par une gestion corporatiste, la justice entretient avec le politique une méfiance réciproque, à l'origine des échecs de sa réforme. Parallèlement, les auteurs démontrent pourquoi la place du droit et des juges dans la société va inexorablement croître et proposent des moyens concrets de fonder la légitimité du nouveau pouvoir judiciaire en l'insérant de manière effective dans la démocratie.
    Avec dix propositions concrètes et un projet de référendum, Notre Justice, premier ouvrage de cette ampleur, pose les jalons de la modernisation et de la modernisation de la qualité de la justice. Notre Justice est le document de référence du grand débat politique qui s'ouvre.

  • Certains ont la bosse des affaires comme d'autres la bosse des maths... Hubert Boukobza a, aussi, celle des relations humaines. Parti de rien, le petit Juif tunisien autodidacte va devenir le roi de la nuit parisienne dans ses plus glorieuses années : la décennie 80, en faisant des Bains, un bar de nuit qui vivotait dans le quartier du Marais, non seulement la boîte où se presse tout ce qui compte de noctambules et de stars à Paris et dans le monde, mais l'emblème même de ces années. À travers le parcours et les rencontres d'Hubert, c'est toute leur démesure, leur énergie, leur magie, leur grandeur et leur décadence que l'on touche du doigt. C'est électrique, à la fois féerique et décadent, ça file à toute allure... Par-dessus le bruit de la musique se murmurent des confidences, se nouent des amours et des amitiés impensables le jour - il y a la fête, les corps collés sur la piste de danse, les liasses de billets et les magnums de champagne, et il y a la poudre blanche, les petits matins blêmes en attendant que la nuit revienne et que ça recommence, la fête, les filles, le champagne, la poudre... Roi aujourd'hui déchu (tout gagner, tout claquer, tout miser de nouveau, en vrai joueur de poker), Hubert raconte, tendre et roué, celles et ceux qui ont fait, avec lui, ces Dix mille et une nuits - de Claude Challe à Jean-Luc Delarue, de Naomi Campbell à Robert De Niro, d'Annie Lennox à David Bowie, de Grace Jones à Christian Lacroix, Azzedine Alaïa, Jack Nicholson ou Mick Jagger...

empty