Thierry Magnier

  • Mercedes cabossée Nouv.

    À l'école, Mercedes ne parle plus depuis six ans. Pourtant à la maison, elle discute avec sa mère. Puisque sa mère ne parvient pas à dénoncer les violences que lui inflige son mari, Mercedes va rompre le silence. Le thème des violences conjugales abordé sans détour dans un texte à destination des lecteurs débutants.

  • Cinq ans qu'elle n'a pas vu Barnabé, son petit-fils, alors pour rattraper le temps perdu, faire le plein de souvenirs et fêter ces retrouvailles, elle organise pêle-mêle Pâques, Noël et la chandeleur en plein mois de juillet. Eberlué par cette tornade, Barnabé se laisse conquérir par sa grand-mère fantasque.

    Ce texte plein de sensibilité et d'humanité nous présente les portraits d'ados et de grands-parents contemporains.

  • Pour Nelson, c'est l'expédition, c'est la première fois qu'il quitte sa ville pour se rendre de l'autre côté de la rive, chez sa correspondante étrangère. Une surprise de taille l'attend, les habitants de Brick-City ont tous douze doigts et deux nombrils...

  • Belle leçon de grammaire sur l'impératif en classe, les exemples fusent, chacun en a, surtout Barnabé. Il a écrit une lettre d'amour à Pauline qui est tombée entre les mains du gros Dédé. Lâche cette enveloppe, ne l'ouvre pas, arrête :
    Que de l'impératif. Et voilà que déboule Bob dans la classe, l'ex-amoureux de la maîtresse, une arme à la main : Aime-moi, pars avec moi, oublie ces morveux mal élevés, que d'injonctions ! Que d'ordres. Mais la classe ne se laisse pas faire...
    Ou comment apprendre l'impératif à tous les temps en une seule leçon !

  • Renversé, fesses dans la boue, le nain de jardin en terre cuite rêve de voyages, en contemplant le ciel. Seulement, on a beau pouvoir penser rire et pleurer quand on est nain de jardin, si on est pas capable de se remettre debout tout seul, on a peu de chance de réussir à prendre la poudre d'escampette. Sauf lorsque le hasard (un gang de kidnappeurs en l'occurrence) décide de vous sourire...


  • il y a une grande différence entre des vacances d'enfer et des vacances en enfer.
    c'est un vrai calvaire que valentin a vécu cette année dans un camping du pays basque en compagnie de son oncle jacky, de sa tante monique et de leurs enfants kenny et priscillia. aussi, dès la frontière passée, valentin file à l'anglaise, sans hésiter et plein d'espoir car il vient de découvrir que caroline l'attend, là-bas, à nantes. une vraie libération. oui mais justement, ce même jour, à la même heure, zacharie aussi sort de prison, et ce n'est pas une amoureuse qu'il compte retrouver.


  • Balthazar nazaire adorait sa vie très réglée.
    Il adorait la tranquillité, autant qu'il détestait le bruit, surtout celui du ballon de ludovic, le sale gamin du deuxième étage. il y avait autre chose que nazaire détestait : certaines bestioles abominables. presque aussi abominables que sa soirée. la plus atroce de sa vie si tranquille.

  • Damien est amoureux de mélodie et veut lui préparer le plus extraordinaire des cadeaux.
    Oui mais la fête de jéjé, et surtout jéjé, font brusquement douter mélodie. un inconnu a une abominable histoire d'amour à raconter ce soir, en direct à la radio. malo révise sa grammaire, mais pas pour sa moyenne, pour faire la plus belle des déclarations à bettina. six histoires d'amour! une plongée drôle et fine au plus profond du ressenti amoureux, pour le meilleur et aussi pour le pire !.

  • Qui ne s'est jamais senti abandonné ? Trahi ? Perdu ? Qui n'a jamais joué à se faire peur ? Mais voilà que pour Barnabé, fils du grand artiste international Till Rosenthal, " le jeu " va transformer sa journée en une effroyable et terrible expérience.
    Celle qui mène de l'autre côté, celui de la folie, celui où tout change de sens, celui où l'on perd pied. Un territoire dont on ne sort pas indemne, mais sans doute plus fort.

  • Chien le chien

    Hubert Ben Kemoun

    Un chien, indépendant et fier, qui veut être aimé pour lui-même, il choisira son compagnon humain. Chien-le-Chien cherche une maison chaude pour passer l'hiver. C'est une vieille dame solitaire qui le recueille, et l'appelle Rodolphe, mais quand elle veut l'habiller à la dernière mode canine, Rodolphe reprend sa liberté. Il va suivre un mendiant qui lui jure un amour éternel, l'emmène à la mer. Baptisé Médor, Chien se rend compte que le mendiant l'utilise pour attendrir les passants, et qu'il doit être famélique pour que ça marche. Chien-le-Chien va donc choisir soigneusement son compagnon humain. Quand les chiens ont un regard critique sur les hommes et veulent être aimés pour eux-mêmes.

  • Ce petit garçon qui vient de perdre sa dent ne veut pas de cadeau. Il veut savoir où disparaissent les dents de lait des enfants. Et si elles devenaient les étoiles de la Voie lactée ?

  • A la folie

    Hubert Ben Kemoun

    Une maison de fous, grande avec des murs autour.
    Pas une prison. Des adolescents y côtoient des adultes, des vieillards. Cric crac, chacun dans sa baraque ! Chacun son monde et son aile où il vit sous l'oeil vigilant, fatigué, blasé parfois, des soignants. Mais l'existence ici n'est pas triste, par forcément, c'est la vie quoi... Des nouvelles drôles et pathétiques tout à tour, agencées comme des pièces de puzzle, des histoires de fous. Les nôtres aussi.

  • Foot d'amour

    Hubert Ben Kemoun

    L'équipe du CM2 arrive, à force d'entraînement, jusqu'au match capital : la coupe interscolaire ! Sylvain est gardien de but et, si les hourras des supporters le galvanisent, c'est plutôt au baiser de Solenn qu'il pense. Mais au premier but encaissé, il lui semble qu'elle ne le regarde pas avec autant d'attention qu'il aurait aimé, tandis que Patricia, elle, ne ménage pas sa peine. En même temps, Héloïse est assez sensationnelle. Quant à Claire et Natacha n'en parlons pas ! Les errances sentimentales de Sylvain dont le coeur balance au rythme du match...

  • la fête foraine, on y va pour s'amuser, se faire peur dans des manèges incroyables, et en revenir la tête
    pleine d'impressions fortes, à raconter à la maison.
    dino, c'est tout cela qu'il était venu chercher à la foire et, pour les frayeurs qui font chavirer
    l'estomac, il a été plus que servi ! sauf, que c'est au commissariat qu'il va raconter cet après-midi d'enfer...

empty