Universite Grenoble Alpes

  • Après avoir exploré les Lieux en mémoire de l'Alpe auprès des occupants de la montagne qui souvent parlent encore le patois, les auteurs proposent un atlas toponymique du versant français de l'arc alpin. Une centaine de cartes, essentiellement consacrées au relief et à l'eau, situent les toponymes les plus répandus dans cet espace qui appartient à deux domaines linguistiques : le franco-provençal et l'occitan alpin. Ces cartes ont été réalisées d'après les cadastres et complétées, selon la démarche chère aux auteurs, par des enquêtes minutieuses auprès de ceux qui gardent encore en mémoire les noms de lieux rayés des cartes à la suite des grands équipements du territoire. Chacune des cartes toponymiques est accompagnée d'un commentaire et souvent d'une carte dialectale destinés à mettre en lumière le lien entre toponyme et parler local. Ainsi au fil des pages le voile se lève sur le sens de nombreux noms de lieux, qui souvent échappe au promeneur contemporain.

  • Après des ouvrages consacrés aux régionalismes autour du Mont-Blanc et à la toponymie alpine, écrits en collaboration avec Claudette Germi, Hubert Bessat s'est attaché à restituer la richesse du patois de son village natal, Les Contamines-Montjoie (Haute-Savoie). Fruit d'une enquête de longue durée effectuée par l'auteur auprès des patoisants de son village, ce livre présente un recueil de mots, de noms de lieux, d'expressions et de récits en dialecte avec leur traduction intégrale.
    Sous forme thématique ce premier volume envisage les domaines du milieu naturel (relief, climat, végétation, faune) et des activités agro-pastorales et forestières. Les termes patois apparaissent avec leur catégorie grammaticale, leur signification illustrée d'exemples extraits de conversations, leur survivance dans le français local et la microtoponymie du village. Des notes historiques et ethnographiques précèdent chaque chapitre. L'ouvrage illustré de quelques photos s'achève sur un index des mots patois (avec leur sens usuel) et des toponymes (avec la référence aux secteurs du territoire communal).
    C'est donc tout un pan du patrimoine ethnolinguistique d'un village de montagne savoyard qui est proposé au regard du lecteur attaché à l'identité culturelle de la montagne alpine autant qu'à l'appréciation du dialectologue du francoprovençal.

  • Après avoir exploré les Lieux en mémoire de l'Alpe auprès des occupants de la montagne qui souvent parlent encore le patois, Hubert Bessat et Claudette Germi proposent un atlas toponymique du versant français de l'arc alpin.
    Une centaine de cartes, essentiellement consacrées au relief et à l'eau, situent les toponymes les plus répandus dans cet espace qui appartient à deux domaines linguistiques : le francoprovençal et l'occitan alpin. Ces cartes ont été réalisées d'après les cadastres et complétées, selon la démarche chère aux auteurs, par des enquêtes minutieuses auprès de ceux qui gardent encore en mémoire les noms de lieux rayés des cartes à la suite des grands équipements du territoire.
    Chacune des cartes toponymiques est accompagnée d'un commentaire et souvent d'une carte dialectale destinés à mettre en lumière le lien entre toponyme et parler local. Par exemple, les toponymes Lanche, Lantse, Lans, parfois écrits Lance et que le patois désigne par lanste-lansi (à ne pas confondre avec le terme lance en français), se réfèrent à des terrains escarpés en montagne, à des bandes de terrain allongées et en pente.
    Ainsi au fil des pages le voile se lève sur le sens de nombreux noms de lieux, qui souvent échappe au promeneur contemporain.

empty