Sandrine Colette

  • Clémence a trente ans lorsque, mue par l'énergie du désespoir, elle parvient à s'extraire d'une relation toxique. Trois ans pendant lesquels elle a couru après l'amour vrai, trois ans pendant lesquels elle n'a cessé de s'éteindre.
    Aujourd'hui, elle vit recluse, sans amis, sans famille, sans travail, dans une petite maison fissurée dont le jardin s'apparente à une jungle.
    Comment faire pour ne pas tomber et résister minute après minute à la tentation de faire marche arrière ?

  • Corentin, personne n'en voulait. De foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu'au jour où sa mère l'abandonne à Augustine, l'une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l'aïeule, une vie recommence.
    À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n'en finit pas d'assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps. Quelque chose se prépare.
    La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Guidé par l'espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d'un monde désert, et la certitude que rien ne s'arrête jamais complètement.

    4 Autres éditions :

  • Dans l'obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu'elle ne devrait pas intervenir. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher.

    Vingt ans plus tard, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs. Parmi eux, Lior, une Française. Quand elle chasse, son regard tourne à l'étrange, son pas devient souple. Elle semble partie prenante de la nature, douée d'un flair affûté, dangereuse.

    Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior, son compagnon et les autres sont lancés sur les traces d'un ours. Un ours qui les a repérés, bien sûr. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même.

    3 Autres éditions :

  • Il y a six jours, un volcan s'est effondré dans l'océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et soeurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, une étendue d'eau secouée de tempêtes violentes... La nourriture se raréfie, les secours n'arrivent pas. Lorsque l'eau recommence à monter, les parents comprennent qu'il faut partir vers les hautes terres pour y trouver de l'aide. Mais sur leur barque, il n'y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.
    Une histoire effroyable qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l'amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille.Une fable aux accents mythologiques aussi anxiogène qu'émouvante. Baptiste Liger, Lire.Une pépite. Sandrine Collette confirme son immense talent. Sandrine Bajos, Le Parisien.

    2 Autres éditions :

  • Moe, 26 ans, hagarde, épuisée, son nourrisson dans les bras, est amenée de force dans un centre d'accueil pour déshérités, surnommé "la Casse". La Casse, c'est une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales. Chaque épave est attribuée à une personne. Pour Moe, une 306 grise. Plus de sièges arrière, deux couvertures, et voilà leur logement, à elle et au petit.
    Au milieu de l'effondrement de sa vie, un coup de chance, enfin : dans sa ruelle, cinq femmes s'épaulent pour affronter ensemble la noirceur du quartier. Elles vont les adopter elle et son fils. Leur force, c'est leur cohésion, leur lucidité. Si une seule y croit encore, alors il leur reste à toutes une chance de s'en sortir. Mais à quel prix ?

    3 Autres éditions :

  • Avril 2001. Dans la cave d'une ferme miteuse, au creux d'une vallée isolée couverte d'une forêt dense, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux frères, deux vieillards qui ont fait de lui leur esclave. Comment a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? II n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, Théo sortait de prison quand ces vieux fous l'ont piégé au fond des bois.
    Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d'eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. II a résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers.

    1 autre édition :

  • Patagonie. Dans la steppe balayée par des vents glacés, Rafael est le dernier enfant d'une fratrie de quatre garçons. Depuis toujours, il est martyrisé par ses frères aînés. Leur père a disparu. Leur mère ne dit rien, perpétuellement murée dans un silence hostile. Elle mène ses fils et son élevage de bétail d'une main inflexible, écrasant ses rejetons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien. Dans ce monde qui meurt, où les petites fermes sont remplacées par d'immenses domaines, l'espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l'étau de terreur et de violence qui l'enchaîne à cette famille ?
      On est ici au pays du grand roman noir pour livrer un véritable western crépusculaire. Lionel Destremau, Le Matricule des anges.

    Une mécanique implacable sur la cruauté et la rédemption, à l'écriture tout en sécheresse. Baptiste Liger, Lire.
      Prix Landerneau polar 2016. 

    1 autre édition :

  • Dans ces montagnes du nord de l'Albanie, le mal rôde toujours. Dressé sur un sommet aride et glacé, Matthias s'apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle. À des kilomètres de là, Lou et ses compagnons partent pour trois jours de trekking intense. Mais, égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de l'un d'entre eux, ils vont devoir lutter pour survivre.


    « C'est addictif, bien écrit et extrêmement bien construit. Vous n'en sortirez pas indemne. » Annie-Claude Baratte, Maxi.



    « Comme toujours chez cette jeune romancière, talentueuse à souhait, la nature est l'un des personnages clés, fantastique et redoutable. » Emmanuel Romer, La Croix.


    « Sandrine Collette unit la noirceur de Boileau-Narcejac, une construction subtile à la Agatha Christie et la rigueur stylistique de Marguerite Duras. » Christine Ferniot, Télérama.

    1 autre édition :

  • Malo a un mauvais pressentiment. Depuis leur arrivée au domaine de Vaux pour faire les vendanges, Octave, le maître des lieux, regarde sa soeur Camille d'un oeil insistant. Le jeune homme voudrait quitter l'endroit au plus vite. Camille trouve ses inquiétudes ridicules, mais l'étrange fascination d'Octave met son frère mal à l'aise. Camille, elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme au visage lacéré par une vieille blessure. Ils se disputent et, le troisième jour, Malo n'est plus là. Alors que personne ne semble s'en soucier, Camille sent aussitôt qu'il s'est passé quelque chose. Leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce lieu ou le piège est-il déjà refermé ?

    Après un premier roman noir primé, Sandrine Collette monte encore le niveau. Redoutable ! François Busnel, L'Express.

    L'atmosphère trouble et la fin terrifiante font de ce thriller viticole un excellent cru. Baptiste Liger, Lire.

    2 Autres éditions :

  • Une invitation à des mises au point et des actualisations épistémologique, théorique méthodologique et pratique des approches qui relèvent des relations interculturelles. Ce volume regroupe des recherches innovantes sur les questions d"identités, de représentations sociales dans le rapport à l'Autre ou dans la construction collective de l'éthnique et sur les aspects culturels de l'éducation.

  • Un ouvrage intégralement consommable qui met les élèves en activité à partir de situations de la vie courante et professionnelle.
    Une structure claire et accessible : une activité par page avec un objectif précis.
    Des exercices progressifs pour vérifier et approfondir ses connaissances.
    Un apprentissage régulier de l'utilisation des logiciels et de la calculatrice.
    Des évaluations dans chaque chapitre et des propositions d'entraînements à l'épreuve.

  • Ce manuel propose une approche active des apprentissages par des activités simples qui s'appuient sur des exemples de la vie courante. Il propose de nombreux apports méthodologiques et des exercices guidés réguliers pour acquérir et consolider les savoir-faire.
    - Les activités construites autour de situations de la vie courante ou professionnelle donnent du sens aux apprentissages.
    - Des exercices guidés favorisent l'acquisition des capacités ; de nombreux exercices d'entraînement, variés et progressifs, permettent une adaptation aux différents niveaux des élèves.
    - L'exploitation régulière de l'outil informatique (logiciels et calculatrice) permet de consolider les usages de base.
    - Des entraînements réguliers à l'épreuve et des préparations au CCF donnnent l'occasion de préparer au mieux l'obtention du diplôme.

  • Une nouvelle de Sandrine Collette (grand prix de littérature policière, prix Landerneau du polar), inédite en numérique.
    Ici, on vit dans des voitures. Une ville de voitures - vieilles, cabossées, ringardes, où la société parque ses miséreux.
    On l'appelle La Casse. Coincée dans une vallée, fermée d'un côté par un barrage hydraulique, de l'autre par une grille longue de quatre cents mètres.
    C'est là que Jo atterrit, après une longue dégringolade : divorce, chômage, solitude, misère. A bout de forces, la jeune femme se voit attribuer son nouveau logement, une Peugeot 306 grise.
    Comment trouver des raisons de vivre, dans ce bidonville rappelant « la préhistoire, version Mad Max ou pire » ?
    Mais il y a Ada, la vieille aux mains apaisantes et aux herbes puissantes.
    Mais il y a Nathan, un des gardiens de la Casse, aux cheveux noirs et lisses, au regard d'oiseau de proie.
    Et Jo se prend à y croire encore. L'amour, l'espoir, pourraient trouver leur place, même dans cet enfer.
    Bien sûr, c'est un rêve impossible.
    Une brume si légère, publiée en 2014 dans Les Petits Polars du Monde, a aussi été adaptée en fiction radiophonique.

  • Avril 2001. Dans la cave d'une ferme miteuse, au creux d'une vallée isolée couverte d'une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s'appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave.
    Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l'ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d'eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers.
    Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d'où toute humanité a disparu ?

  • Il y a six jours, un volcan s'est effondré dans l'océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et soeurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n'y a plus qu'une étendue d'eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
    Et l'eau recommence à monter. Les parents comprennent qu'il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l'aide. Mais sur leur barque, il n'y a pas de place pour tous.Il va falloir choisir entre les enfants.
    Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l'amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille.

empty