Genese

  • Après ses deux premiers romans, plébiscités par les lecteurs et les médias, Patricia Hespel récidive avec "La dernière maille" Rescapé d'une violente agression, Néo, 23 ans, sort du coma. Où trouver l'envie de continuer dans un corps qu'il ne reconnaît pas, sans passé ni souvenirs, sans proches pour se soucier de lui ? Pourtant, le docteur Catherine Milan n'est pas disposée à le laisser couler. Touché par l'affection de cette femme qui le porte à bout de bras, le jeune homme entreprend de se reconstruire à ses côtés. Bientôt, il découvre qu'elle aussi a ses absents. En même temps que son attachement à Catherine se renforce, l'intérêt de Néo pour le drame familial qui l'a meurtrie quelques années plus tôt tourne à l'obsession. Au fil de rencontres inattendues et de coïncidences troublantes, Néo commence à douter. Ce qu'il vit depuis son réveil découle-t-il de ses choix ou d'une pièce savamment orchestrée ? Quel marionnettiste le mène sur ce chemin, plus balisé qu'il ne croyait ? Pour démêler le sens de sa miraculeuse deuxième chance, il n'aura d'autre choix que de suivre le fil tendu par une main inconnue qui, d'étape en étape, le mènera à la stupéfiante révélation de son identité. Entre passé et présent, entre rédemption et acceptation, une quête de soi dont le tricot serré emporte le lecteur jusqu'à la dernière maille.

  • Les Gercourt, maîtres relieurs Nouv.

    Dans le monde littéraire du XVIIe siècle, un jeune compagnon doit surmonter bien des obstacles pour devenir maître relieur et épouser sa belle...
    "Joachim Gercourt, 17 ans, est le fils d'un bourrelier décédé 4 ans plus tôt. Sa mère élève ses six cadets à Picqpuce, village hors les murs de Paris. Il est recueilli par sa tante et son oncle, maître relieur, à Paris (rue de la Harpe) qui assure sa formation d'apprenti relieur. Joachim n'est pas sûr de lui, l'oncle l'encourage en lui confiant des missions de plus en plus importantes. Il le nomme bientôt " compagnon ". Peu à peu, Joachim prend de l'assurance, décide de mener de front la reliure et la bourrellerie. Sa rencontre avec Madame Marie de Gournay sera déterminante. Il décide de bâtir son Grand OEuvre sur un vieil exemplaire au rebut des Essais de Montaigne. La femme de lettres deviendra sa muse et l'initiera à la littérature. Noémie, une jeune voisine de 16 ans, ne lui est pas indifférente et c'est réciproque. Il redoute la rivalité des gros bourdons du quartier, mais ne parvient pas à se déclarer. Les Renaudot, en grand secret, préparent le n°1 de la Gazette (décidée par Richelieu), le 30 mai 1631. Joachim et son oncle sont conviés à la nuit où les premiers 300 exemplaires vont être imprimés. Joachim découvre que ce libraire, Michel Blageart, invité lui aussi, est le père de Noémie et que celui-ci a l'intention de marier sa fille à un militaire !
    Tiraillé entre ces divers pôles, Joachim se lancera dans des aventures hasardeuses (la ribaude de la Seine, son expédition à la recherche de Noémie, les visites à Picqpuce. Le jeune homme devra prendre des décisions déterminantes pour son avenir."
    ÂÂÂ

  • " Le meilleur livre qui ait jamais été écrit sur un tournage de film qui se passe mal. " Frédéric Taddeï, Europe 1
    Dans Main basse sur le film, Frédéric Sojcher raconte comment il a été progressivement écarté de son premier long métrage par l'acteur principal et quelques techniciens, comment il a trouvé en lui les ressorts de faire face et de rebondir. Une leçon de vie. Longtemps épuisé, ce livre, enrichi de nouvelles révélations, est réédité dans la collection Les Poches BELGES. Il constitue un extraordinaire cas d'école pour les apprentis cinéastes, mais intéressera aussi sûrement les amateurs de thrillers psychologiques. "ÂÂ Ce que vous allez lire n'est pas le récit d'un tournage, c'est l'histoire d'un hold-up, d'un casse. Il ne s'agit pas de l'attaque d'une banque(...) mais de la mainmise, du rapt sur un film, sur le sujet du film et sur sa mise en scène. (...) Elle passionnera aussi tous ceux qui s'intéressent aux conflits que provoque la prise d'un quelconque pouvoir, les amateurs de complots, de coups d'État, de situations tordues, formidables révélateurs des turpitudes humaines.ÂÂ " Bertrand Tavernier

  • Boule de Juif

    Foulek Ringelheim

    Dans les quartiers pauvres du Liège d'après-guerre, un gamin découvre la littérature, fait les quatre cents coups et tente de percer les mystères de la féminité.
    " Entre ma quatrième et ma septième année, j'avais séjourné comme passager clandestin dans un orphelinat catholique, confit dans l'adoration plus ou moins feinte de la Sainte Vierge et du sublime fruit de ses saintes entrailles. Après la guerre, ma mère, ayant échappé de justesse à la déportation, m'avait récupéré et replongé illico dans un judaïsme viscéral, linguistique, culinaire et occasionnellement liturgique. Né juif, converti au catholicisme par nécessité, reconverti d'autorité à mon état premier. Deux fois renégat, j'étais prêt à une troisième abjuration. " Foulek Ringelheim raconte avec un humour mordant - qui n'est pas sans rappeler Philip Roth - l'histoire émouvante d'un petit garçon tourmenté par sa judéité. Dans les quartiers pauvres du Liège d'après-guerre, il découvre la littérature, fait les quatre cents coups avec les gamins du voisinage et tente de percer les mystères de la féminité. " Un portait inoubliable d'une mère juive qui ne parle que le yiddish et de son fils débordé par son amour. Une épopée tendre et burlesque. L'histoire d'une libération. " Jacques Sojcher

  • Le mardi 22 juillet 1969, quand, en tentant d'éviter un étron, Averell Dubois heurte Bill Babeleer, il ne sait pas que celui-ci lui pourrira la vie...
    Le mardi 22 juillet 1969, quand, en tentant d'éviter un étron, Averell Dubois heurte Bill Babeleer, il ne sait pas que celui-ci lui pourrira la vie. Il ne sait pas non plus que les hasards de l'existence le conduiront à devenir commercial chez Peugeot. Ce qu'il sait en revanche, c'est que les mardis ont une fâcheuse tendance à lui porter la poisse. Heureusement, pour chaque aventure ou mésaventure, il y aura une femme ! Jocelyne, sa mère, l'infatigable pâtissière chez Auchan, la pulpeuse Emma des premiers émois, la gracieuse Nathalie, la femme de sa vie, et surtout la petite Lauranne, leur fille. Des situations pleines d'humour et des personnages jubilatoires qui offrent de faire la route ensemble sur plus de cinquante ans d'Histoire et de revivre, avec tendresse et dérision, les années folles qui nous ont conduits jusqu'à aujourd'hui.

  • Gaume

    Frank Andriat

    " Dans ce roman délicat, tout est spiritualité, tout est grâce. " France Bastia, Nos Lettres
    Il est des romans dont le charme perdure : Gaume est de ceux-là. Depuis sa parution, il reçoit un accueil enthousiaste des lecteurs. Tendre et ouvert comme la région éponyme, ce beau texte nous donne à réfléchir sur notre mode de vie en ville et au travail, sur le lien perdu avec la campagne et sur notre capacité à aller vers l'autre. C'est ce qui en fait un roman très moderne. Pierre, un cadre bruxellois, affairé, ambitieux et cynique est épuisé. Presque par hasard, il trouve refuge, pour se ressourcer, dans une des plus douces régions du sud de la Belgique, la Gaume. Au départ blasé et sceptique, il va peu à peu se laisser apprivoiser par la campagne et surtout par Reinette, la jolie Gaumaise aux yeux turquoise. Rythmée par le jazz et le chant des collines, Gaume est un magnifique hommage à la nature, à la simplicité et à l'authenticité.

  • Cobre (cuivre)

    Michel Claise

    Une course-poursuite haletante dans le Chili de Pinochet
    Prix des lycéens 2019
    Le roman de Michel Claise nous entraîne avec son jeune héros, Jorge, dans une course-poursuite haletante à travers le Chili, tout juste tombé aux mains de Pinochet. Au travers des yeux de Jorge, nous découvrons un volet tragique de l'histoire de l'Amérique latine et, en suivant ses pas, nous traversons les paysages contrastés du Chili comme si nous y étions. Mais Cobre nous révèle aussi des réalités moins visibles, comme celle de laculture chamanique, et surtout, l'importance de la fraternité dans la luttepour la liberté. Les faits historiques et les anecdotes qui animent le récit sont rigoureusement réels, certains personnages ont existé.

  • Quels secrets abrite le moulin du Roué? Quel drame se cache-t-il dans cette belle et mystérieuse région des Vosges?
    "Un inconnu, rencontré à Paris, s'immisce petit à petit dans la vie de la famille Thomas. Il a d'abord abordé la mère, Julie, dans un hôtel parisien, pendant que son mari, Bernard, meunier dans les Vosges, subissait un triple pontage. Il s'est présenté : Michel Pozan, chirurgien à l'hôpital américain de Neuilly. Il a offert à Julie aide et réconfort. Après l'opération du coeur, Pozan lui a rendu plusieurs visites amicales à Bernard. Quand les Thomas rentrent à Roué, ils invitent leur nouvel ami. Michel Pozan s'installe au moulin, partage la vie du couple et s'intéresse à Patrick, le fils, passionné de moto. Le passé et la personnalité de Michel Pozan se révèlent de plus en plus troubles. Qui est vraiment ce Michel Pozan ? Pourquoi s'est-il rapproché de Julie Thomas à Paris ? Que vient-il faire dans les Vosges ? Inspiré de faits réels, ce roman à l'épilogue généreux tourne autour d'une énigme familiale et historique dont la solution ne surgit que dans ses derniers paragraphes. "

  • Le maître du polar belge récidive avec un roman noir mêlant crime, passion et souffrance
    Monica a 29 ans quand un camion percute la voiture familiale sur la route des vacances. Son mari et son fils sont tués sur le coup. Malgré l'affection de sa famille, er, en particulier, de sa tante Véronique, Monica sombre dans l'alcool.
    Ne supportant plus ni son entourage ni sa maison, elle bourre une valise de vêtements et claque la porte en laissant les clés à l'intérieur.
    Trois mois plus tard, elle dort à la rue. Mendier pour boire, éviter le SAMU social et les voleurs, s'endormir avant que le froid ne lui glace les os, deviennent les seules préoccupations de cette brillante professeur de français. Un jour de printemps, la police l'arrête. Sa tante Véronique, à qui elle a rendu visite à deux reprises, a été cambriolée et assassinée.
    Les faits désignent Monica. Monica quitte la rue pour la prison. L'engrenage judiciaire se met en marche...

  • Monsieur Optimiste

    Alain Berenboom

    À la mort de ses parents, le narrateur décide de ranger, non sans réticence, les archives familiales empilées depuis des lustres dans des cartons. Il redoute ce travail fastidieux, tant il est persuadé que son père, un petit pharmacien de quartier, a eu une vie discrète et « sans histoires ». Et pourtant. Au fil des découvertes, se dessine un Don Quichotte original, aventureux, sinon aventurier, mystérieux qui, sous couvert de plusieurs patronymes, a surmonté bien des épreuves avec l'indéfectible optimisme des vrais héros.
    Ce père, qui va mystérieusement changer de noms et de prénoms à plusieurs reprises, est parti de son shtetl polonais étudier la Pharmacie à Liège. Pour financer ses études, alors qu'il ne parle pas un mot de français, il trouve le job idéal... Un magicien cherche un « étranger » qu'il pourra « choisir » dans le public pour monter sur scène et confirmer que la femme à couper en deux est bien installée dans son écrin !
    Pour son voyage de noces, il entraîne sa jeune épouse, Rebecca à Boulogne-sur-Mer. sous les bombardements ! Monté à Bruxelles, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, il se lie d'amitié avec un Allemand, qui se révèle, au moment de l'invasion de la Belgique, un espion de la cinquième colonne du IIIe Reich ! Sauvé in extremis par l'agent de police venu l'arrêter (et oui, l'optimisme mène à tout !), porteur de courrier pour la Résistance au milieu de la chasse aux Juifs, pisté après-guerre pour activisme communiste par un Monsieur Porcin (sic !), un fonctionnaire de la Sûreté de l'État, ami - sans le savoir - de l'homme le plus recherché de Belgique, sauveur de pigeons, magicien dont les potions soignent tout ce qui désespère la médecine, athée bouffeur de rabbins mais lecteur assidu de la Bible : voilà quelques-unes des facettes de Monsieur Optimiste que révèlent au narrateur les lettres, documents officiels et billets entassés pêle-mêle dans les cartons.
    À travers ce roman, écrit comme une chronique, c'est bien sûr la grande Histoire du XXe siècle qui se dégage en filigranes, mais c'est surtout pour l'auteur une façon de tendre la main à ses origines et de cerner sa propre identité d'écrivain belge.

  • Avec Jean-Marie Pelt (JMP), tout part du jardin et tout revient au jardin. Tel est le fil rouge de ce livre à deux voix, écrit en alternance : JMP parle de l'importance des jardins dans la maison, la rue, la ville, sur la Terre. En contrepoint, Paul Couturiau apporte une biographie thématique du grand savant. Préface de Pierre Rabhi. Avec Jean-Marie Pelt, tout part du jardin et tout revient au jardin. Tel est le fil rouge de ce livre à deux voix, écrit en alternance : JMP parle de l'importance des jardins dans la maison, la rue, la ville, sur la Terre. En contrepoint, Paul Couturiau apporte une biographie thématique. Le livre est construit en huit chapitres : 1- Le jardin des supplices - de la mort de sa mère à la découverte d'une vision " humanisée " de la nature. 2- Le jardin des Wendel - au coeur du jardin des maîtres de forges de Wendel, le petit Jean-Marie hérite de son grand-père, jardinier, l'amour de la nature. 3- Du jardin d'enfants au jardin d'Éden - durant la Seconde Guerre, JMP découvre l'art du vivre de peu. 4- Le jardin Terre - grand voyageur, Jean-Marie Pelt a parcouru le monde pour étudier " les plantes qui guérissent " et promouvoir une médecine naturelle. 5- Les jardins de la ville - En tant que premier adjoint du maire de Metz, JMP a inventé l'écologie urbaine et fait de Metz une ville jardin. 6- Les jardins de l'esprit - JMP cultive aussi les jardins de l'esprit. La science est-elle dissociable de la conscience ? 7- Le jardin des délices - Voici venu le temps des solutions porteuses d'espoir. 8- Les jardins Jean-Marie Pelt - JMP donnera la recette de son jardin idéal...

  • 1949, La radio retransmet le duel épique entre Coppi et Bartali sur le Giro

  • Quand une jeune journaliste part à la recherche de son père disparu dans l'incendie de L'Innovation en 1967...
    À la veille de son cinquantième anniversaire, Laurence, une journaliste belge, tente de reconstituer le puzzle de son enfance orpheline afin de mieux comprendre son mal-être et en particulier, sa pyrophobie. En remontant le temps, son enquête la mène aux circonstances de la mort de son père le jour de l'incendie du grand magasin bruxellois L'Innovation, le 22 mai 1967 à Bruxelles. Cet événement douloureux est resté gravé dans la mémoire collective du plat pays comme étant la plus grande catastrophe qu'ait connu le royaume en temps de paix jusqu'aux terribles attentats de 22 mars 2016. Déterminée à en savoir plus, Laurence interroge son passé et plusieurs membres de sa famille, remonte quelques pistes, explore les témoignages de survivants et fouille les archives. Que révèle exactement l'enquête des experts menée après le drame ? Pourquoi a-t-elle été classée sans suite ? En cherchant l'origine de ce drame collectif, Laurence va découvrir une insoupçonnable vérité personnelle. La boîte de Pandore va s'ouvrir. Pour le meilleur ou pour le pire ?
    Pour construire ce roman, l'auteure a retracé les faits dans son contexte historique en croisant les différentes pistes et hypothèses ainsi que les témoignages des derniers survivants de l'incendie. Aux archives de Bruxelles, elle a rassemblé documents et articles de presse lui permettant de décortiquer le fil de la tragédie. Ce roman a figuré dans la liste des finalistes du Prix Fintro 2018 après avoir conquis un jury de lecteurs.

  • " Je hais l'Afrique ! Je hais l'Afrique ! " monologue ce cadre suisse, travaillant pour Nestlé, département lait en poudre. Et pour ce qui est de l'Afrique, il est servi ! Le voilà coincé sur le tarmac d'un aéroport ghanéen avec 353 autres passagers, dans un avion détourné par des terroristes, à côté d'un grand noir athlétique. Et sa femme, Céline, qui s'est entichée d'un pasteur tiers-mondiste criant bien fort le slogan : " Nestlé tue les bébés ! " est partie sur le continent africain en mission humanitaire... S'ensuit une farce féroce, sensuelle et drôle, qui met en boîte le couple, le business et la charité... dans un huis clos hilarant.

  • Un roman dans la grande tradition de la littérature fantastique à la Jean Ray.
    Employé au ministère de la Culture, Alex Stevens apprend que son amie, Bénédicte Bracke, dont il vient juste de se séparer, a disparu. Un rien déboussolé, il part à sa recherche. Très vite, il a affaire à de mystérieux individus qui le harcèlent et commencent à le déstabiliser. Petit à petit, son entourage lui raccroche au nez, ses collègues l'ignorent, ses affaires disparaissent, son appartement est saccagé. Comme s'il n'existait plus, qu'il était dépossédé de lui-même et qu'il n'était plus qu'une ombre errante dans la ville... Mais quel est le sens de cette étrange odyssée ?

  • Entre les coups tordus du monde moderne et la nostalgie du cinéma des salles obscures, Alain Berenboom entraîne le lecteur dans un roman drôle et mélancolique.

  • Tous les secrets d'une retraite heureuse, fructueuse et utile
    "Cet ouvrage vous prend par la main et vous accompagne tout le long du chemin vers une retraite réussie en trois grandes étapes :
    1. La préparation au changement
    2. Les turbulences émotionnelles et pratiques inhérentes au départ effectif du monde du travail
    3. La transition réussie vers la vie après la retraite Un bouleversement à long terme qu'il est urgent de préparer !
    Vous découvrirez, entre autres conseils :
    - Comment quitter sa vie professionnelle sans s'effacer
    - Comment traverser avec succès la phase de turbulences émotionnelles qui accompagne le passage à la retraite et qui touche à tous les aspects de l'identité (famille, couple, santé, aspects physiques, sexualité, etc.)
    /> - Comment se créer une nouvelle activité qui ait du sens pour vous. -
    Quelle est votre identité de senior ? Êtes-vous un Encore ou un slasheur ?
    Psychologue et coach de vie, Liliane Charenzowski, travaille depuis plus dequinze ans sur la retraite et ses conséquences.
    Les entretiens individuels ou le partage en groupe avec de futurs retraités lui ont donné une conscience aiguë des difficultés et des émerveillements que rencontrent ceux-ci lors de cette transition si particulière. "

  • Ça y est ! Après trois mille ans d'attente, le messie arrive enfin en ce début du XXIe siècle. Conforme à la promesse de la Bible : un vieil homme à la barbe en broussailles, juché sur un âne fatigué.
    Mais, surprise, quand Il se fait connaître, qu'il veut annoncer la paix universelle, il est accueilli dans l'indifférence générale, notamment des journalistes dont il tente d'obtenir la collaboration pour transmettre son message au monde.
    D'accord, il est un peu maladroit. Au lieu d'Odessa, l'ancienne grande ville juive, il se retrouve dans un petit trou perdu aux États-Unis, Odessa, Ohio. Mais ailleurs, à Odessa (Ukraine), Buenos Aires, Bonn, Venise ou Cordoue, son apparition est tout aussi ratée.
    En dix étapes tout autour de la planète, le Messie désespère qu'on l'écoute, jusqu'à ce qu'il arrive à Jérusalem. Et là surprise.

  • Sous la plume espiègle d'Alain Berenboom, le tragique tourne au burlesque. Désopilant !
    Selon une théorie communément admise, les frontières ont été supprimées en Europe. Selon une autre théorie, les formulaires en exemplaires multiples et en neuf langues les ont avantageusement remplacées. Comment un Attaché culturel belge, chargé d'organiser un improbable festival du film belge en Pologne, se retrouve-t-il en Hollande avec pour compagnons un cadavre dans le coffre, trois filles de joie et un homme d'affaires aux motivations troubles. Une épopée tragico-burlesque qui décrit avec humour les coulisses de la diplomatie, mais aussi la transition capitaliste de la Pologne et, à travers elle, l'image d'une certaine Europe qui a tendance à oublier son Histoire.

  • Paul Maréchal est un jeune homme bien. Bon fils et bon camarade. Le bac en poche, il choisit de poursuivre ses études universitaires en Norlande, un pays au confluent de la France, de l'Allemagne et de la Belgique, en apparence paisible et sans histoire.
    Installé sur le campus de Westburg, l'étudiant en langues germaniques va découvrir ce qui se trame derrière ce décor de verts pâturages au taux de délinquance proche de zéro et qui a troqué nos bonnes vieilles prisons contre un système judiciaire à points. À travers une petite amie presque trop parfaite, une concierge dont les yeux font office de caméras de surveillance, un professeur retors ou un condisciple qui s'affiche nu sur l'échangeur d'une autoroute, le jeune Français bien sous tous rapports est entraîné malgré lui dans la spirale norlandaise et voit petit à petit sa vie basculer.

  • Vauban, le célèbre commissaire des fortifications, est mis en cause dans une affaire d'exactions.
    "En cet été 1681, le marquis de Vauban, commissaire des fortifications, se trouve, à la demande de Louis XIV, en l'Île de Ré afin d'agrandir l'enceinte de Saint-Martin et de projeter de nouveaux forts. Il est confronté aux révoltes des aristocrates locaux qui n'entendent pas être expropriés d'une partie de leurs terres et aux exactions d'entrepreneurs filous qui cherchent à tirer parti du relogement des petites gens. Vauban sollicite le concours du commissaire Géraud Lebayle pour trouver un compromis avec la haute société de Ré et le débarrasser des entrepreneurs fripouilles. Mais Au moment de quitter Paris, Lebayle apprend de Lisa, l'orpheline dont il s'est toujours occupé et qui est devenue sa compagne, qu'il va être... père ! Réussira-t-il sa difficile mission auprès de Vauban ? Sera-t-il rentré à temps à Paris pour assister à l'accouchement ? En quoi cette naissance va-t-elle changer la vie du célibataire le plus endurci de la maréchaussée ? "

  • De manière inédite, Marie-Louise Pierson nous montre que la dépression est une occasion à saisir pour renaître à soi-même.
    Non, la dépression n'est pas une maladie honteuse. Oui, elle peut toucher tout le monde et ne doit pas forcément être éradiquée à coup de médicaments. De manière inédite, Marie-Louise Pierson nous montre que la dépression est une occasion à saisir pour renaître à soi-même. À condition de l'accepter et d'être bien accompagné, c'est un moyen de retrouver son histoire, de s'occuper de soi et de construire son identité. Pas à pas, à travers des paroles de patients, cet ouvrage vous guidera à la découverte de vous-même et vous permettra de vous familiariser avec les concepts majeurs de la psychanalyse. Il vous fournira des pistes de réflexion pour mener une introspection bienveillante, donner du sens à ce que vous vivez et retrouver le chemin du bonheur.

  • De Gaulle n'est pas un auteur de polar !
    Le 29 mai 1968, le général de Gaulle s'est éclipsé chez le général Massu à Baden-Baden. Pendant que le chef de la France Libre et le grognard de la guerre d'Algérie se rappellent leurs fredaines de jeunes officiers, un crime a lieu. Un écrivain enquête. Entre deux amours et deux verres de vin blanc, parviendra-t-il à trouver la clé de l'énigme ?

empty