Sciences & Techniques

  • INEDIT La transition énergétique ou passage des énergies anciennes aux énergies renouvelables est un débat crucial pour au moins trois raisons différentes : la rapide diminution des réserves de pétrole, le possible réchauffement du climat, la possibilité

  • Qu´ils soient militants associatifs ou politiques, les écologistes benêts sont ceux qui ne voient le monde qu´à travers la crise écologique en oubliant la crise sociale. Ceux qui défendent une écologie qui ne serait « ni de droite ni de gauche » (Nicolas Hulot). Ceux qui prétendent sauver les écosystèmes sans mettre fin au capitalisme (Yann Arthus Bertrand). Pourtant, ceux-ci auraient dû être réveillés par la déflagration de l´effondrement financier en 2007-2008 venant s´ajouter aux alarmes des climatologues... Eh bien non. Certains prônent sans le moindre complexe un capitalisme vert qui nous promet des éoliennes et des centrales photovoltaïques par milliers couvrant des terres agricoles ou forestières, car plus profitable... L´ordre économique mondiale tente de se faire une seconde jeunesse. Face à cette offensive extrêmement dangereuse, nous ne devons pas nous laisser illusionner. Les innovations certes. Mais c´est avant tout à un réordonnancement des échanges qu´il faut oeuvrer. Cela passera par des prises de position claires : contre l´OMC, pour un protectionnisme écologique et social à l´échelle des continents, à commencer par celle de l´Europe.

  • Il n'est plus possible de penser que la situation actuelle de la planète et celle des humains qui l'habitent, décrite partout comme inquiétante, n'est qu'une péripétie banale de l'histoire. L'humanité intervient désormais de façon majeure sur sa nature propre, sur son évolution et sur l'ensemble de la biosphère. Cette situation interroge la recherche scientifique et technique, à la fois élément de diagnostic, de solutions et de problèmes. Pour autant, les acteurs de la technoscience n'ont aucune légitimité à définir seuls les programmes. Pourquoi autant d'investissements pour les plantes transgéniques et aussi peu sur les méthodes culturales écologiques ? Pourquoi les thérapies géniques et pas plus de recherches sur les maladies contagieuses des pays du Sud, sur la santé environnementale et l´impact des nouvelles molécules chimiques, ou sur les résistances bactériennes ? Pourquoi de nouvelles machines nucléaires et pas plus de recherches sur la relocalisation de l'économie ? Ce que sera le monde dépend de ce qui se passe aujourd'hui, mais aussi demain, dans les laboratoires. C'est pourquoi les orientations scientifiques comme les développements technologiques ne peuvent plus être laissés entre les mains de quelques spécialistes, ni pilotés par les seuls désirs de profit ou de puissance. L'heure est à une mobilisation des consciences et à l´assemblage des savoirs disséminés dans la société, pour un dialogue renouvelé entre chercheurs scientifiques et citoyens chercheurs d'avenir.

  • Sortir de la crise économique actuelle ne se fera pas sans de nombreux et douloureux sacrifices, surtout et comme toujours pour les plus touchés et les plus faibles. C'est ce que ne cessent de répéter ceux qui, au contraire, semblent à l'abri des retombées négatives de leurs propres décisions.
    Dans ce nouvel essai, Jean-Michel Quatrepoint, journaliste économique, revient sur ces idées reçues et les met à plat. En remontant aux origines de cette crise et en débusquant ses responsables, il dresse le bilan désastreux du libéralisme financier et prône une complète remise en cause du système et de ses acteurs, traders et banquiers mais aussi lobbies et hommes politiques. Prenant le parti d'une nouvelle économie tournant le dos à l'idéologie financière, il insiste sur la nécessité d'opter pour une vision à long terme sous peine de retomber dans les mêmes travers (spéculation, dérégulation) qui risqueraient de causer les mêmes effets (bulles incontrôlables et effondrement de l'économie).

  • Joseph de Maistre réfute ici, point par point, le fameux Discours sur l´origine et les fondements de l´inégalité parmi les hommes de Rousseau, qui renvoie à un état de nature idéalisé et préfigure l´égalitarisme prôné par la Révolution - courant qui s´inspirera effectivement de sa pensée.
    La présente édition a été établie d´après le texte de Joseph de Maistre, « Examen d´un écrit de Jean-Jacques Rousseau sur l´inégalité des conditions ».
    Un pamphlet incisif contre la pensée de Rousseau.

empty