Gérard Hubert-Richou

  • Les Gercourt, maîtres relieurs Nouv.

    Joachim Gercourt, 17 ans, est le fils d'un bourrelier décédé 4 ans plus tôt. Sa mère élève ses six cadets à Picqpuce, village hors les murs de Paris. Il est recueilli par sa tante et son oncle, maître relieur, à Paris (rue de la Harpe) qui assure sa formation. Joachim est nommé "compagnon" . Pour passer maître, le jeune relieur décide de bâtir son Grand Ouvre sur un vieil exemplaire au rebut des Essais de Montaigne, que lui a procuré Madame Marie de Gournay, une femme de lettres.
    De leur côté, les Renaudot, en grand secret, préparent le n°1 de la Gazette (décidée par Richelieu), le 30 mai 1631. Joachim et son oncle sont conviés à la nuit où les premiers 300 exemplaires vont être imprimés. Joachim découvre que ce libraire, Michel Blageart, invité lui aussi, est le père de sa dulcinée ! Tiraillé entre ses deux métiers, épris de la ravissante Noémie, guidé par le regard affûté et affectueux de son oncle, Joachim connaîtra bien des aventures avant de devenir maître relieur.

  • La captive amoureuse

    Gérard Hubert-Richou

    • T.d.o
    • 30 Septembre 2019

    Charlotte de Calvière, riche héritière, est une jeune fille au destin tragique : elle a perdu ses parents alors qu'elle n'avait même pas six ans. À onze ans, après de longues années d'une tristesse sans fond passées au couvent des Ursulines, elle est confiée à Antoine et à Marthe, son oncle et sa tante, et commence enfin à reprendre espoir en la vie.
    Mais il était écrit que Charlotte ne connaîtrait pas la paix : de Toulouse à Narbonne, de Carcassonne à Béziers, de Montpellier à Rodez, il se murmure que l'orpheline serait l'heureuse bénéficiaire d'une immense dot. À partir de là, une nuée de prétendants afflue au manoir de la famille pour demander la main de la jeune femme. Parmi eux, les Du Bosc se montrent les plus insistants, quitte à passer pour des loups à longs crocs.
    Le chef de famille, le Vicomte Gaspard Du Bosc, est prêt à tout pour marier son fils unique Fulcrand, un garçon gauche et lourdaud, à la pauvre Charlotte. Il préparerait même une action spectaculaire...

    Avec La Captive amoureuse, Gérard Hubert-Richou signe un roman historique totalement maitrisé. Tiré d'une histoire vraie - exhumée d'archives - le lecteur terminera déboussolé par la conclusion inattendue de ce fait-divers languedocien.

  • Vauban compromis

    Gerard Hubert-Richou

    • Genese
    • 12 Avril 2019

    Sébastien Leprestre, marquis de Vauban, commissaire des fortifications chevauche inlassablement d'une citadelle à une forteresse, de la « ceinture de fer » (du nord et de l'est) à Saint-Malo, via l'inauguration du canal des Deux-Mers...
    En cet été 1681, il se trouve en l'Île de Rê afin d'agrandir et renforcer l'enceinte de Saint-Martin, de projeter et prospecter dans les environs. Puis, il galope surveiller l'avancée des travaux de Maubeuge, pour finir l'année à Strasbourg à peine reconquise.
    Ne pouvant se trouver partout, il doit déléguer. Malgré la collaboration efficace de près de trois cents ingénieurs et architectes, de chefs de chantiers honnêtes répartis sur les divers sites, certains filous de toutes origines profitent de la situation pour tenter quelques exactions, escroqueries, détournements... sans compter les révoltes inhérentes aux indispensables expropriations !
    Alors Vauban sollicite le concours du commissaire Géraud Lebayle que Monsieur de la Reynie lui délègue volontiers pour dénoncer les fripouilles et remettre un peu d'ordre dans l'île. Mais celui-ci a un autre souci en tête qui va bouleverser sa vie : Lisa est enceinte de ses oeuvres et devrait accoucher sous peu. Il rentre à Paris, arrive juste pour la naissance, tandis que Vauban l'attend d'urgence à Maubeuge, où il serait compromis dans une grave affaire avec deux de ses principaux ingénieurs.
    Le commissaire ne peut manquer à sa parole ni abandonner sa compagne, seule dans la capitale. Décision cornélienne...

  • Le lecteur retrouve Géraud Lebayle (prononcez « Lebel »), héros du titre précédent, Le Sceptre et le Venin, pour une nouvelle enquête dans la France de Louis XIV.
    1680. Le commissaire Géraud Lebayle est chargé par le chef de la police parisienne, Gabriel de la Reynie, d'enquêter sur la disparition d'une orpheline de seize ans. La jeune fille, protégée de l'évêque Bossuet, aurait disparu du couvent des Ursulines de Meaux où elle s'apprêtait à prononcer ses voeux. L'affaire pourrait sembler ordinaire à Géraud si La Reynie ne lui avait demandé d'agir avec la plus grande discrétion et circonspection, mais sans lui fournir plus amples explications. Parvenu sur les lieux, Géraud ne tarde pas à découvrir qu'Opportune (pour certains), Marie-Anne (pour d'autres), vivait cachée depuis sa tendre enfance. Poursuivie par des hommes mystérieux, la fugueuse est en danger de mort. Pour quelle raison en veut-on à sa vie ? Et qui est-elle vraiment ?

  • Ecrits par des auteurs de littérature de jeunesse, ces romans sont en lien avec les thèmes des manuels « Les clés du Français ».
    Ils favorisent la fréquentation régulière et progressive de textes longs et contribuent à la formation d'un patrimoine littéraire commun. Chaque ouvrage correspond à un genre littéraire particulier (récit de vie, récit policier, science-fiction, aventure, théâtre.).
    Roman n°1 Le grand Secret (S. Allouche).

    Genre littéraire : Merveilleux.
    Thème : Le monde végétal.

    Roman n°2 L'urne Voyageuse (R. Escudié).

    Genre littéraire : Récit de vie.
    Thème : La citoyenneté.

    Roman n°3 Mon Je me parle (S. Pernusch).

    Genre littéraire : Journal intime.
    Thème : Le respect des différences.

    Roman n°4 Garuel et l'elfe fou (O. Ka).

    Genre littéraire : Fantastique.
    Thème : Les activités de la terre.

    Roman n°5 La bataille de l'eau (G. Hubert-Richou).

    Genre littéraire : Récit historique.
    Thème : Les Gallos-Romains.

    Roman n°6 L'incroyable voyage de Lady L (G. Moncomble).

    Genre littéraire : Policier.
    Thème : L'Europe

  • Ecrits par des auteurs de littérature de jeunesse, ces romans sont en lien avec les thèmes des manuels « Les clés du Français ».
    Ils favorisent la fréquentation régulière et progressive de textes longs et contribuent à la formation d'un patrimoine littéraire commun. Chaque ouvrage correspond à un genre littéraire particulier (récit de vie, récit policier, science-fiction, aventure, théâtre.).
    Roman n°1 The black Dracula (G. Rajeot).

    Genre littéraire : Théâtre.
    Thème : L'école.

    Roman n°2 Un trésor sous la mer (R. Morel).

    Genre littéraire : Aventure.
    Thème : La mer.

    Roman n°3 Jérémie.com (S. Allouche).

    Genre littéraire : Récit de vie.
    Thème : La communication.

    Roman n°4 La patte de l'ours (M. Cosem).

    /> Genre littéraire : Enquête.
    Thème : L'environnement.

    Roman n°5 Le jeune armurier de Lyon (A. Hubert-Richou).

    Genre littéraire : Récit historique.
    Thème : La Renaissance.

    Roman n°6 Le monde d'en haut (X.-L. Petit).

    Genre littéraire : Science Fiction.
    Thème : Les droits de l'homme

  • Durant la Libération, c'est l'euphorie. La guerre est finie. Cependant, dans la famille Morin, le coeur n'est pas à la fête : le médecin vient de diagnostiquer chez François, âgé de 12 ans, une méningite.
    Si on n'agit pas très rapidement, il est perdu. René, le père, apprend qu'un médicament vient d'être mis au point à Paris, par les Américains.
    Il décide alors de tout tenter pour obtenir cette précieuse pénicilline qui pourrait sauver son fils.
    Sur sa route, ponctuée d'obstacles, jusqu'à Paris, il va rencontrer un certain nombre de personnes qui ont toutes été touchées par la guerre, de près ou de loin...

  • Les romans Récits à suspense adaptés à une tranche d'âge précise et dans lesquels on retrouve un personnage récurrent.
    Lecture interactive (bifurcation du récit, saut de chapitre...).
    Prises d'indices à partir d'illustrations permettant de résoudre l'intrigue.
    Les fichiers d'activités Étude détaillée et progressive du roman.
    Mise en place d'activités de productions d'écrits (étude des expressions, périphrases...).
    Prolongements pluridisciplinaires en relation avec les thèmes du roman à partir d'une étude documentaire.

    À la gloire des petits héros (G. Hubert-Richou).
    Tout commence dans la salle de classe le 9 juillet 1916, à l'instant où Georgette, Léon, Adam et Robert découvrent une superbe affiche en couleurs.Celle-ci représente le jeune Jean-Corentin, 16 ans, en tenue de combat.
    Qu'il paraît courageux ! C'est Léon qui a l'idée en premier : il faut absolument qu'eux aussi rejoignent le front !
    Mais les quatre amis ne savent pas encore à quel point ce voyage sera long et difficile...

  • Ecrits par des auteurs de littérature de jeunesse, ces romans sont en lien avec les thèmes des manuels « Les clés du Français ».
    Ils favorisent la fréquentation régulière et progressive de textes longs et contribuent à la formation d'un patrimoine littéraire commun. Chaque ouvrage correspond à un genre littéraire particulier (récit de vie, récit policier, science-fiction, aventure, théâtre.).
    Roman n°1 Fous de foot (F. Joly).

    Genre littéraire : Récit de vie.
    Thème : Les discriminations.

    Roman n°2 Le pilleur de mots (P. Varrain).

    Genre littéraire : Théâtre.
    Thème : La francophonie.

    Roman n°3 Soundiata l'enfant-lion (L. Kesteloot).

    Genre littéraire : Conte.
    Thème : L'Afrique.

    Roman n°4 Le fantôme de la chambre bleue (J.-P. Kerloc'h).

    Genre littéraire : Suspense.
    Thème : La santé.

    Roman n°5 La musique des âmes (S. Allouche).

    Genre littéraire : Récit historique.
    Thème : La Seconde Guerre mondiale.

    Roman n°6 L'ombre de la cathédrale (A. Hubert-Richou).

    Genre littéraire : Policier.
    Thème : L'art

  • Le lecteur retrouve Géraud Lebayle (prononcez « Lebel »), héros du titre précédent, La Mauresse, l'enfant cachée de Versailles, pour une nouvelle enquête dans la France de Louis XIV.
    À l'issue des multiples guerres et conflits qui secouèrent l'Europe sous le règne de Louis XIII, les Français gagnent la citadelle de Pignerol, mais perdent celle de Casal, second verrou sur la route de Turin entre la France et l'Italie. Une perte que le jeune Roi-Soleil conserve comme un caillou dans sa chaussure.
    L'intriguant affairiste comte Ercole Matthioli, secrétaire du duc de Mantoue (propriétaire de la forteresse de Casal), suggère secrètement à Louis XIV, via les ministres Pomponne et Louvois, de racheter la forteresse en utilisant le duc Charles-Ferdinand comme prête-nom. En réalité, la forteresse n'est pas à vendre et l'habile escroc empoche l'argent de la transaction.
    Le commissaire Géraud Lebayle est alors chargé de retrouver l'escroc et de le ramener dans sa cellule. Mais l'hiver approche et les difficultés vont s'enchaîner, d'autant que Matthioli est parvenu à arrêter un Courrier du roi pour lui subtiliser des documents cryptés qu'il a su déchiffrer !

  • C'est bien de choisir un parfum de glace, de plonger dans un pot de confiture, d'être abonné à un magazine,de lire un livre qui fait peur, de sentir Noël, de discuter avec sa grand-mère...
    La vie est faite de tous ces petits instants de bonheur, doux, souvent légers et toujours simples.
    Savourer quelques pages pour retrouver le goût des plaisirs de tous les jours, c'est vraiment bien.
    Chaque nouvelle décrit un moment insignifiant de la vie, poétisé par le narrateur et partagé par le lecteur, grâce au parti-pris de la narration en « on », de la justesse de l'écriture et du choix des fragments du quotidien.

  • Au Kansas, les cyclones sont fréquents et ravageurs.
    L'un d'eux emporte dans son tourbillon la maison de Dorothée.
    Par miracle, il la dépose intacte dans un pays étrange où sévissent des sorcières, bonnes ou mauvaises...

  • Après bien des atermoiements, des recherches et des études, Colbert décide, en 1665, de construire un nouvel arsenal indispensable au développement de la marine royale. Son choix s'arrête sur le site de Rochefort, dans une boucle de la Charente, à cinq lieues de la mer. L'endroit n'est pas sans inconvénients : il souffre des miasmes de l'air et de l'insalubrité ambiante. Mais il offre aussi des avantages multiples au long des côtes atlantiques. Et voici que, sur le chantier, des meurtres mystérieux d'ouvriers se succèdent à un rythme de plus en plus accéléré. La population s'inquiète et crée une milice bourgeoise. Puis viennent les incendies, l'empoisonnement de l'eau potable déjà si rare... Cette cascade d'événements semble entraîner vers le gouffre le jeune marquis de Seignelay qui représente sur place le surintendant, et l'arsenal avec lui. Aidé par l'agent du commissaire général de police, Géraud Lebayle, il va utiliser tous les stratagèmes possibles et empiriques pour combattre un adversaire qui apparaît comme un monstre aux multiples têtes. En s'appuyant sur une minutieuse documentation, selon une méthode qui a fait son succès, Gérard Hubert-Richou nous plonge dans une passionnante aventure, pleine de rebondissements, où il ressuscite toute une société, mélange de hobereaux ruinés, d'ouvriers véreux, d'aventuriers sans scrupules.

  • Enfin un pays oú le bruit est roi ! enfin un pays oú le bruit est adoré, adulé ! un pays oú les enfants peuvent rire, crier, hurler autant qu'ils veulent ! au royaume de cacophonie, plus il y a de vacarme, de tapage, de tintamarre, de fracas, de brouhaha.
    , plus les habitants sont heureux. mais alors, me direz-vous, pourquoi écrire une histoire sur un pays oú tout va bien ? car cette histoire, voyez-vous, est celle de silencio, l'unique fils du roi de cacophonie. et cette histoire. va faire du bruit !.

  • Le lecteur retrouve Géraud Lebayle (prononcez « Lebel »), héros des titres précédents, La Mauresse et L'homme qui escroqua le Roi-Soleil, pour une nouvelle enquête dans la France de Louis XIV.
    Le célèbre et fringuant commissaire est chargé par monsieur de La Reynie, le chef de la police, d'enquêter sur une affaire inquiétante : des allumeurs de lanternes de rue sont assassinés sans raison apparente. On subodore le retour de certains membres des anciennes Cours des miracles, démantelées naguère par La Reynie.
    De son côté, Lisa, la protégée de Géraud Lebayle, se lie d'amitié avec une célèbre salonnière de Paris, Ninon de Lenclos, à la fois courtisane, érudite, spirituelle et femme de lettres. Le soir d'un « cinq à neuf », on retrouve un cadavre dans la maison de Ninon. Géraud Lebayle est amené à enquêter aussi sur cette affaire.
    Ce meurtre« en chambre » et les assassinats de rue sont-ils liés ? Lebayle réussira-t-il à être au four et au moulin, au moment précis où monsieur de La Reynie doit se rendre à Versailles et que d'autres sombres événements planent au-dessus de sa tête ?

  • Conçu pour réaliser une étude succincte et complète des ouvrages, il permet d'aborder des éléments essentiels de l'oeuvre : les personnages, la trame narrative, des expressions...
    L'enseignant guide les élèves dans leur compréhension.
    Il les engage à reformuler, à dialoguer, à mémoriser et à interpréter ce qui a été lu.
    Des fiches d'observation réfléchie de la langue permettent de développer la curiosité des élèves et leur maîtrise du langage.
    Tirez pas sur le scarabée ! Il s'appelle Muldoon, Bug Muldoon. Il est détective privé.
    Actuellement, il s'occupe d'une histoire de disparition d'insectes.
    Et ce n'est pas une mince affaire. Depuis qu'il a mis son nez là-dedans, il les a toutes sur le dos : les fourmis, les guêpes, les mouches, et bien sûr, les araignées. Plus moyen d'être tranquille ! Ce n'est pas une vie pour un scarabée...

  • Conçu pour réaliser une étude succincte et complète des ouvrages, il permet d'aborder des éléments essentiels de l'oeuvre : les personnages, la trame narrative, des expressions...
    L'enseignant guide les élèves dans leur compréhension.
    Il les engage à reformuler, à dialoguer, à mémoriser et à interpréter ce qui a été lu.
    Des fiches d'observation réfléchie de la langue permettent de développer la curiosité des élèves et leur maîtrise du langage.
    Tirez pas sur le scarabée ! Il s'appelle Muldoon, Bug Muldoon. Il est détective privé.
    Actuellement, il s'occupe d'une histoire de disparition d'insectes.
    Et ce n'est pas une mince affaire. Depuis qu'il a mis son nez là-dedans, il les a toutes sur le dos : les fourmis, les guêpes, les mouches, et bien sûr, les araignées. Plus moyen d'être tranquille ! Ce n'est pas une vie pour un scarabée...

  • Conçu pour réaliser une étude succincte et complète des ouvrages, il permet d'aborder des éléments essentiels de l'oeuvre : les personnages, la trame narrative, des expressions...
    L'enseignant guide les élèves dans leur compréhension.
    Il les engage à reformuler, à dialoguer, à mémoriser et à interpréter ce qui a été lu.
    Des fiches d'observation réfléchie de la langue permettent de développer la curiosité des élèves et leur maîtrise du langage.
    Tirez pas sur le scarabée ! Il s'appelle Muldoon, Bug Muldoon. Il est détective privé.
    Actuellement, il s'occupe d'une histoire de disparition d'insectes.
    Et ce n'est pas une mince affaire. Depuis qu'il a mis son nez là-dedans, il les a toutes sur le dos : les fourmis, les guêpes, les mouches, et bien sûr, les araignées. Plus moyen d'être tranquille ! Ce n'est pas une vie pour un scarabée...

  • La poupée qui parle.
    Suspence, Sujet :
    Deux enfants tentent de récupérer une poupée qu'on a volée.
    La ville, 3 thèmes :
    .
    Les villes anciennes et les villes nouvelles,.
    Les différents types d'habitat,.
    La circulation et la pollution.

  • Le fichier Le fichier regroupe l'exploitation pédagogique des trois romans.
    .
    Pour chaque ouvrage : Une fiche « Je comprends », validant la compréhension générale et fine du récit.
    Une fiche « Je lis » avec des activités sur le texte et les images pour construire du sens.
    Une fiche « J'écris » proposant des activités de production d'écrits et la révision des principaux sons complexes.
    En fin de fichier : une fiche enseignant avec les objectifs visés, les conseils pédagogiques et des propositions de prolongements.
    .
    J'ai attrapé une sorcière (Marie-Claire Mzali-Duprat).
    Léa a fait une trouvaille au fond du placard à balais : un petit carnet. Elle commence à le lire et découvre le journal intime d'une sorcière Petit Glaçon, l'enfant esquimau (Geneviève Huriet) Petit-Glaçon l'esquimau ne veut pas chasser. Alors le chef du village l'envoie seul sur la banquise : il devra bien apprendre à survivre. Le renne du père Noël (Meli Marlo) Le renne Carillon rêve de tirer le traîneau du père Noël. Pour cela, il doit apprendre à voler. Les oies acceptent de l'emporter dans les airs, mais le laissent tomber sur. le père Noël.

empty