Pascal Prayez

  • Attention aux apparences, ce livre est bien plus qu'un simple roman. Ouvrez et suivez Julie pour découvrir dix infirmier-e-s et aides-soignant-e-s qui ne veulent pas rejoindre les rangs des "épuisés professionnels".
    Au fil des mois, en partageant des situations vécues dans l'intimité des soins, les personnalités s'accordent ou s'opposent. Magali n'aime pas se prendre la tête avec les histoires de psy, Bernadette n'a pas les mêmes valeurs que Françoise ou Fatima, Pierre va faire grève pour obtenir du personnel... Quant à Julie, elle semble programmée pour soigner, au risque de s'y perdre.
    À 22 ans, tant de questions envahissent son sommeil ! A-t-elle le droit de prendre du plaisir avec son ami, alors que cette patiente suivie en service de gynéco va bientôt mourir ? Comment écouter une personne en fin de vie, une lycéenne qui demande une IVG ou un patient en psychiatrie ? Et comment trouver la juste distance sans perdre le contact ? Grâce à ses collègues et au psychologue qui anime la formation, Julie apprendra à mieux se connaître, en mettant des mots sur la tendresse, l'attirance, la répulsion, l'agressivité, la culpabilité et le désir de réparation, l'attachement... et le détachement.
    Dans ce récit qui prend la forme d'un roman, Pascal Prayez rend accessible aux jeunes professionnelle-s et aux étudiant-e-s une réflexion sur la relation de soin et la juste distance.

  • Emilie, adjointe au drh de son entreprise, est mère de famille et... assistante sexuelle. A l'origine de son engagement, Angelo, qui attend d'être initié à la sensualité dont il est privé du fait de sa situation de handicap. Mais Angelo a-t-il droit au plaisir ? Entre désir et privation, liberté et interdit, ce récit nous fait entrer dans l'intimité de l'accompagnement sexuel. Après l'émotion du roman, un argumentaire présente la démarche éthique de l'accessibilité au plaisir des citoyenne-s en situation de handicap. Cette réflexion éclaire les questions-clés : le rôle des femmes, la place de l'argent, la prévention des risques, le cadre des rencontres corporelles, l'autonomie...

  • Oser tenir une main ou masser un visage, est-ce déplacé lorsqu'on s'adresse à une personne en souffrance ? Pour que le geste ne soit pas inhospitalier et qu'il s'inscrive dans une vraie démarche de bientraitance, il est nécessaire de s'initier à des contacts riches, vivants et impliqués, prenant place dans une intimité confiante et respectueuse. C'est ce que proposent les auteurs de ce livre : apprivoiser le toucher... pour agir avec humanité !

    Les soignants (infirmières, médecins, kinésithérapeutes, aides-soignantes...), les éducateurs, psychologues, enseignants ou les formateurs sont invités à ouvrir ce livre et... se laisser toucher par ce thème essentiel.

empty