Anne Carriere

  • Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière extérieure qu'ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l'amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l'immense, le père, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que, dehors, il y a des humains.

    Parce qu'eux sont des monstres et que, tant qu'ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n'ont aucune chance.

    Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire front, sortir, survivre.

    Pendant ce temps, dans une chambre d'hôpital, un homme reprend conscience. Une catastrophe naturelle sème la panique dans la région. La police, tous les secours, sont sur les dents. Dans ce chaos, l'homme ne connaît qu'une urgence : regagner au plus vite la maison où on l'attend.

  • En plein coeur de Marseille, un attentat extrêmement violent souffle un bâtiment entier, faisant nombre de victimes. Le commissaire Ange-Marie Barthélemy, de la SDAT (Sous-direction antiterroriste), est immédiatement dépêché sur place pour prendre en main cette affaire au retentissement énorme, à la hauteur du massacre. L'équipe constate que le poseur de bombes a déjà sévi sur tous les continents. Son profil est plus proche de celui d'un tueur en série que d'un terroriste...

  • C'est l'histoire d'un retour, d'une sentence et d'une vague qui monte à l'horizon.

    2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, dans les terres arides du sud de l'Australie.
    Vingt ans auparavant, il a passé un été dans cette petite ville perdue et, en l'espace de trois mois qui l'ont vu quitter l'adolescence, il a connu la joie, l'amitié, l'amour et l'horreur.
    Aujourd'hui il est un homme. Il n'a pas oublié, il n'a rien pardonné.
    Mais la justice prend d'étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l'apocalypse.

    Ballade meurtrière sur fond de fin des temps, Lux est le roman de la confirmation d'une jeune auteure au sommet de son art. Après le succès de Reflex (Anne Carrière, 2013 / Pocket, 2015), le nouveau thriller de Maud Mayeras est très attendu.   

  • Cécile Sanchez, commissaire de police spécialisée en criminologie, en analyse comportementale et en interprétation du langage non verbal, dirige une section d'élite de l'OCRVP, l'Office central pour la répression des violences aux personnes. Elle traque les criminels les plus dangereux et déviants de l'Hexagone. Entourée par un médecin-légiste aussi compétent qu'excentrique, un groupe méticuleux de la police scientifique et une section d'assaut structurée en meute, Sanchez devra cette fois percer les arcanes d'un tueur au psychisme atypique. Celui qui est rapidement surnommé « le Ramoneur » au sein des services de police, à cause de son penchant pour pénétrer ses victimes à la lame, signe ses actes en dessinant sur les visages des suppliciées un masque mortuaire à l'esthétique sanglante.
    Alors que les enquêteurs luttent pour travailler à couvert, en retardant au maximum la fièvre médiatique, le tueur va accélérer la cadence et modifier son mode opératoire jusqu'à atteindre un niveau de barbarie insoutenable.
    Au fil des investigations, la commissaire va plonger au coeur d'un dossier ténébreux. Heureusement, un spécialiste des profondeurs va la rejoindre en chemin et jouer le rôle d'un Virgile des temps modernes.

  • La mécanique du monde se dérègle. Les certitudes s'effacent. Pour beaucoup, c'est la fin de l'abondance et de la facilité. Faute de travail et d'avenir, des millions de nouveaux pauvres sont jetés sur les routes à la recherche confuse d'un nouvel espoir, d'un nouveau guide. C'est le temps des faussaires et des menteurs. Le temps des oracles et des sauveurs. Peut-être.
    Sur la côte du Canada, les habitants d'un petit village de pêcheurs se précipitent dans l'océan du haut des falaises.
    Dans les bidonvilles mexicains, des illettrés s'expriment dans une langue dont personne ne connaît l'origine.
    Dans les montagnes du Dakota, une armée de miséreux se rassemble autour d'un inconnu dont certains disent qu'il est un dieu quand d'autres craignent qu'il soit le diable.
    A l'écart des villes où demeurent ceux qui refusent de comprendre que rien n'est déjà plus comme avant, saints et corrupteurs cherchent désespérément l'enfant prophète qui les départagera.
    Passif et protégé, le professeur Raphaël Banes l'ignore encore mais ces événements font déjà partie de son destin. Un destin dont il est loin, très loin d'imaginer tous les sacrifices qu'il suppose...
    Road book, roman d'aventures et de terreur, réflexion sur le devenir des sociétés, drame intime et chemin de rédemption, Hobboes brasse les genres et les références pour dessiner la fresque épique du brusque réenchantement du monde. Au plus fort du chaos naissent les légendes qui forgent l'avenir. Mais pour qu'il y ait des héros, il faut qu'il y ait des monstres et pour qu'il y ait un Graal, il faut qu'il y ait une Souillure. C'est la force de Philippe Cavalier que de laisser son héros en équilibre entre ces deux pôle jusqu'à la dernière page...

  • Alexandre, jeune veuf au bout du rouleau, n'a qu'un seul espoir : celui de voir guérir sa fille, Hélène, atteinte d'une maladie orpheline depuis l'âge de 6 ans. Lorsque Frederick Stern, spécialiste des thérapies géniques, fait irruption dans leur vie en proposant de sauver l'adolescente, Alexandre croit à un miracle. À l'institut Stern, tout semble idyllique : Hélène suit un traitement révolutionnaire et découvre l'intensité du premier amour avec Simon, un jeune patient. Mais le rêve tourne vite au cauchemar quand Alexandre découvre les véritables agissements du scientifique, qui utilise sa fille comme cobaye. Alors qu'il cherche à prendre la fuite avec elle pour la protéger, Hélène lui impose de partir avec Simon. Sans autre choix que de les emmener tous les deux, le père va prendre tous les risques pour sauver sa fille mais il ignore encore le pire à venir...

  • Au plus fort des combats, deux soldats russes cherchent refuge dans la crypte d'une église allemande. Ils y découvrent une icône d'une valeur inestimable, que tout le monde pensait détruite. Une fois informé, Staline ordonne à son meilleur détective, Pekkala, de découvrir comment elle a pu se retrouver là. L'enquête de « l'oeil d'Émeraude » le met rapidement sur la piste des Skoptsy, une secte chrétienne dont les membres ont été pourchassés par le passé par la police secrète bolchévique. Les rares survivants se sont regroupés et se cachent dans les forêts de Sibérie.
    Alors que l'icône resurgit, les Skoptsy sont prêts à tout pour remettre la main sur ce qu'ils estiment être leur plus grand trésor, et menacent l'ensemble du peuple russe d'une nouvelle arme terrifiante.

  • Blewbury est une paisible bourgade de l'Oxfordshire, connue pour son église du xie siècle, ses parcs bucoliques et ses cottages champêtres. Sa maison de retraite, le « Domaine de Key Fields », accueille de riches pensionnaires, en quête de calme et de sérénité pour certains, de reconnaissance, d'amour, voire de rédemption pour d'autres.
    Qui envoie des lettres anonymes haineuses à connotation religieuse au maire de la ville et à ses adjoints ? Pourquoi Mrs Dawson, une discrète vieille dame de Key Fields, férue de tricot, a-t-elle été retrouvée morte, une pelote de laine enfoncée dans la gorge ?
    Promue sergent, Karen Stanner, originaire de Blewbury, vient de prendre son poste au Bureau de police. Fraîchement accueillie par son supérieur, l'inspecteur Reeves, elle doit tenter de se faire une place dans cet univers masculin. Un défi pour cette jeune femme complexée par sa haute taille, qui souffre d'une timidité maladive. Célibataire endurcie après de multiples échecs sentimentaux, elle se réfugie dans la solitude de son petit appartement et se met au yoga.
    Le corbeau, lui, se fait de plus en plus menaçant. Les meurtres se succèdent. Un tueur de vieilles dames terrorise la ville.
    Portée par son intuition féminine, et malgré l'incrédulité de ses collègues, Karen réfute la thèse de l'assassin tuant au hasard. Ce qui la conduira à découvrir l'existence d'un pacte secret scellé soixante ans plus tôt.

  • 1929, Sibérie. Le jeune commissaire Kirov vient chercher un homme pour le sortir du goulag. L'ordre en a été donné par le camarade Staline en personne : le prisonnier 4745-P doit être immédiatement « réactivé ». Alors qu'il extirpe de l'enfer un homme à moitié mort, Kirov ne se doute pas qu'il vient de rendre à la vie une légende : l'inspecteur Pekkala, que toute la Russie connaissait sous le surnom de « l'Oeil d'émeraude », était le plus grand policier du tsar Nicolas II. Un homme au-dessus de tous les pouvoirs, ne répondant qu'au tsar et dont sa loyauté à la Couronne a entraîné la perte. Si Staline rappelle son pire ennemi à son côté, c'est qu'il a besoin de ses talents exceptionnels pour résoudre une énigme dont la réponse pourrait constituer une véritable bombe politique : que sont devenues les dépouilles des Romanov ? L'un des enfants du tsar n'aurait-il pas échappé à la colère rouge ? Dans ce thriller historique, Sam Eastland, relève le double défi de faire renaître un pan d'histoire passionnant et de faire surgir des forêts de Sibérie un héros brillant, torturé, cynique et terriblement attachant.

  • Pekkala est tombé dans une embûche. Il ne reste de lui qu'un cadavre carbonisé, c'est un soldat qui rapporte la nouvelle du front. Staline refuse obstinément de croire que son plus brillant et moins contrôlable enquêteur soit mort. Il envoie son assistant Kirov, au plus profond des forêts de Russie occidentale, infiltrer les partisans qui mènent une lutte sans merci contre l'envahisseur nazi.

empty