Sciences humaines & sociales

  • Que sont devenus les rescapés et les survivants de Nagasaki?? Combien sont-ils encore?? Et surtout, qu'ont-ils à nous dire?? Longtemps, Reiko Kruk-Nishioka s'est tue. Aujourd'hui, après mûre réflexion, c'est par un récit romancé, écrit à hauteur d'enfant, agrémenté de dessins de sa plume, qu'elle a choisi de témoigner. Keiko, 10 ans, assiste depuis des mois, fascinée, au ballet des Libellules rouges de l'école d'avia-tion voisine. Un chant affirme « les femmes ne montent pas sur les avions » ? Qu'importe. Keiko sera pilote. En attendant, son coeur bat plus fort quand Koyama, son prince rouge à l'écharpe blanche, l'emmène voir les biplans de près, leurs hélices de bois, leurs ailes de toile peinte, puis lui offre un baptême de l'air improvisé. Mais c'est la guerre et bientôt, les avions pacifiques sont enrôlés pour partir à l'attaque. Tous les autres, plus solides, ont déjà été abattus. A fréquenter les pilotes, Keiko découvre leur peur, leurs doutes, leur soif de vivre, le fait qu'ils ne sont encore que des enfants dans un monde où les adultes mentent et se trompent systématiquement. Un jour, un peu avant midi, à 20 km de là, une bombe pas comme les autres tombe sur la ville de Nagasaki.

  • Un étudiant en sociologie passe dix ans dans les ghettos de Chicago avec un gang de dealers de crack. Il perce les secrets de l'économie souterraine.
    Armé d'un questionnaire à choix multiples, Sudhir Venkatesh, alors étudiant en première année de sociologie, vadrouille dans la cité Robert Taylor, un ghetto de Chicago, afin de collecter des informations sur les conditions de vie de ses habitants et de compléter les statistiques du département de son université. Le jeune étudiant ne sait pas encore qu'il va devenir l'ami de J.T., le chef du gang qui contrôle le quartier, ni qu'il passera la décennie suivante sous sa protection, à écouter et à observer les dealers, les squatters, les prostitués, les proxénètes, les militants, les flics, les travailleurs sociaux, les drogués' et, qu'en consignant ses observations, deviendra le sociologue le plus en vue aux États-Unis. Dans la peau d'un chef de gang décrit les stratégies de survie mises en oeuvre par la communauté. Les habitants de Robert Taylor sont ambigus, compliqués, corrompus, mais ils parviennent à tisser un réseau de confiance et d'échange sur lequel peuvent s'appuyer tous les exclus de l'économie officielle, les marginaux, les laissés-pour-compte' et même Venkatesh, finalement, car Dans la peau d'un chef de gang, c'est aussi l'histoire d'une amitié complexe entre un chef de gang et un universitaire, deux jeunes hommes ambitieux composant avec la réalité pour surmonter les obstacles.

  • À pied, à moto ou en bateau' Un jeune chercheur traverse un pays dévasté par la guerre pour comprendre comment les Congolais réorganisent leur vie et envisagent l'avenir dans l'un des pays les plus dangereux du monde.
    «'Rawlence est resté inébranlable face à des situations qui auraient incité la plupart des journalistes à rester au bar de leur hôtel. Il est allé très loin dans l'exploration d'un pays ravagé.'» Adam Hochschild, auteur des Fantômes du roi Léopold «'Rawlence a un sens épidermique du détail. C'est passionnant.'» The Time «'Des portraits captivants.'» The Economist, Un très beau livre illustré d'une trentaine de photos.
    Alors qu'il prépare un voyage pour l'Afrique, Ben Rawlence tombe sur des images publicitaires du Manono des années 1950-1960, publiées par Géomines, la compagnie minière belge, à la veille de l'indépendance. Il y découvre un rêve moderniste en plein coeur de la forêt tropicale où de riches visiteurs flânent le long de boulevards éclairés. Des adolescents'''blancs et bien vêtus'''écoutent du rock'n'roll en mangeant des crèmes glacées. Comme de petits Américains. Ces images sur papier glacé devaient rassurer les investisseurs': les autorités européennes n'avaient pas perdu la main'!
    Soixante ans plus tard, le contraste qu'offre ces images utopiques avec la guerre, les viols et les minerais de sang semble irréel.
    Ben Rawlence ira jusqu'à Manono voir à quoi ressemble la ville. Les routes qui y mènent ont été dévastées par la dictature et les guerres, ses amis reporters lui expliquent qu'ils ne sont jamais descendus plus bas qu'Uvira, mais qu'importe, le jeune chercheur est bien décidé à découvrir, à son rythme, par voie de terre, comment vivent les Congolais. Car, fait-il dire en exergue de son livre, si les occidentaux savent comment meurent les Africains, peu savent comment ils vivent.

  • Pussy riot

    Masha Gessen

    Le 21 février 2012, cinq jeunes femmes pénètrent dans la cathédrale du Christ-Saint-Sauveur, une église orthodoxe de Moscou. Elles sont vêtues de collants et leurs visages sont camouflés sous des cagoules.Armées de guitares électriques, elles chantent une «prière punk» intitulée «Marie, mère de Dieu, chasse Poutine». Rapidement neutralisées par les forces de l'ordre, trois d'entre elles seront arrêtées dans les mois qui suivront, et les autres condamnées à deux ans d'emprisonnement dans un camp de travail russe pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse».
    Qui sont ces jeunes femmes qui, aujourd'hui encore, tiennent tête à Poutine Masha Gessen, qui a pu bénéficier d'un accès privilégié auprès des membres de Pussy Riot et de leurs familles, retrace l'histoire de ces femmes d'une vingtaine d'années dont le collectif a pris le virage de la contestation pure et dure en employant avec humour les codes de la rue. Ce récit éclaire leurs convictions politiques inébranlables et leur combat courageux pour la liberté d'expression.

  • L'auteur retrace le parcours insolite de l'américain Daniel Shellabarger, qui a décidé de vivre sans argent depuis 14 ans, d'une enfance idéaliste vers une désillusion post-adolescente, jusqu'à une réinvention radicale d'une autre manière de vivre.

  • Doom

    David Kushner

    David Kushner raconte l'étourdissante histoire de John Romero et John Carmack, deux adolescents qui, à la fin des années 1980, ont changé à jamais le jeu vidéo en créant Doom, le tout premier FPS (First Person Shooter) qui posait les bases du jeu à plusieurs en réseau. Kushner nous fait revivre la saga des studios ID Software, dirigés dans un joyeux foutoir par ces gamins qui réussirent à transformer leurs hobbies et leur passion du piratage en industrie multimillionnaire.
    Ce livre permet d'aborder un moment désormais reconnu comme décisif dans l'histoire des nouvelles technologies : l'effondrement des premiers rêves hackers, la fin de la démocratisation de l'informatique au profit de ses géants. Un récit culte dans la lignée de L'Ethique des hackers, de Steven Levy, et dans lequel se retrouveront des générations de joueurs et de passionnés d'informatique.

  • Du Caire au Cap, Steve Bloomfield a sillonné treize pays pour rencontrer des joueurs, des supporteurs, des hommes politiques, des chefs rebelles, des entraîneurs et nous raconter, sous le prisme du football, l'histoire de l'Afrique contemporaine.

    "Un livre génial pour comprendre l'Afrique." "Newsweek" "Un périple courageux. Bloomfield n'aurait jamais dû monter dans ce vieux coucou soviétique en Sierra Leone." "Financial Times" Drogba, Adebayor, Kanu. Ces footballeurs sont devenus célèbres en Afrique, mais c'est en Europe qu'ils font fortune.
    Les Africains aiment le football. Cependant, les matches locaux peinent à attirer les foules. Sur tout lorsqu'un match de Premier League est retransmis le même jour sur une chaîne du satellite. Pourtant, le football africain tient un rôle de premier plan. Il contribue à faire cesser des guerres, à renverser des régimes autoritaires. Il alimente certains conflits, mais rapproche des États.

  • Guy Debord, révolutionnaire français, concepteur de la théorie situationniste et auteur de La société du spectacle fut célèbre sur les campus anglo-saxons. Le cheminement de sa pensée est décrit ici et éclaire l'image qu'il a laissée ainsi que son influence.

  • Vous avez déjà vu ça des centaines de fois. Une rumeur insidieuse circule sur Internet et finit par coûter des millions à une entreprise. Un incident politique fait dérailler le cycle des infos nationales et démolit la carrière d'un candidat. Un produit ou une pseudo-célébrité passe de l'obscurité la plus totale au statut de phénomène viral. Ce que vous ignorez, c'est que certaines personnes se cachent derrière tout ça.
    Généralement, ce sont des gens comme moi. Je suis un manipulateur des médias. Dans un monde où les blogs dominent et déforment l'information, mon travail consiste à contrôler ces plateformes. Dans la mesure du possible... Pourquoi ai-je choisi de dévoiler ces secrets ? Parce que j'en ai assez de ce monde où les blogs touchent indirectement des pots-de-vin, où ceux qui ont quelque chose à vendre sont les même qui rédigent les informations, où des journalistes inconscients répandent des mensonges, sans que personne ne soit tenu responsable de ces méfaits.
    J'ai l'intention de vous expliquer comment fonctionne réellement l'appareil médiatique. A vous de voir ce que vous ferez de ces renseignements.

  • Boss Wang

    Jim Yardley

    «L'expérience de Boss Wang était un échec. Depuis son arrivée dans les montagnes de l'ouest de l'Oregon, il ne voyait sur le terrain que matière à le mécontenter. Etant donné que le meilleur basketball se jouait aux Etats-Unis, il y avait transplanté son équipe chinoise pour un stage d'immersion, tablant sur une amélioration sensible des performances de ses joueurs. Jusqu'ici, ils avaient perdu chaque match de 20 à 30 points, et ce, en jouant contre des équipes semi-pro de la côte Ouest.
    Boss Wang détestait perdre en vérité, il avait horreur de ça, mais ce n'était pourtant pas la cause majeure de sa frustration. Non, c'était leur incapacité, quoi qu'ils fissent, à jouer comme les basketteurs américains qui le rendait fou. Le segment «basketball» de leur ADN était hermétique à toute modification. Franchement, les choses avaient intérêt à changer, et vite.» Prix Pulitzer du reportage international pour ses articles sur la justice en Chine, Jim Yardley nous offre une plongée épique dans la Chine contemporaine et aborde avec humour la question du choc des cultures.

empty