Langue française

  • Avoir un corps

    Brigitte Giraud

    Avoir un corps met en scène la trajectoire d'une fille qui devient une femme, racontée du point de vue du corps. Enfant, elle doit répondre aux injonctions des parents et de la société toute entière qui attendent d'elle qu'elle soit une fille, dans la moindre de ses postures. Adolescente, elle assiste, avec excitation et appréhension, à la façon dont sa silhouette se modifie, incarne le sexe féminin, et fait ses premiers pas vers la séduction, aimantée par la présence des garçons. Elle fait l'amour pour la première fois et c'est un monde qui s'ouvre, fait de peurs et de plaisirs interdits. Ensuite c'est l'amour fou, le désir qui l'emporte, et le couple comme une expérience qui ravit les sens et console de tous les manques. La maternité, puis la vie avec l'enfant sont des bouleversements qui apportent énergie mais aussi doute et l'inquiétude. Il faut intégrer le corps de l'enfant dans son propre corps et bientôt dans son espace, et accepter que chacun change de rôle. Il faut aussi trouver la place du travail, passer du dedans au dehors, subir un nouveau type de formatage dans un environnement collectif. Puis la traversée du deuil met le corps à nu dans sa solitude la plus extrême. Cet apprentissage de la douleur engendre une métamorphose qui interroge une nouvelle fois la façon dont la tête et le corps entretiennent un dialogue des plus serrés, des plus énigmatiques. Et rappellent que le corps a un langage et une mémoire.

    La narratrice nous entraîne, avec un regard lucide souvent drôle et décalé dans une traversée de la vie, véritable aventure au quotidien. L'écriture au réalisme brut et sensible interroge ce corps qui lui échappe parfois et qui constitue le filtre de son rapport au monde. C'est dans ce mouvement de l'intime vers l'extérieur que se déploient, en grandissant, toutes les gammes de la relation aux autres et à soi.

empty