Cambourakis

  • Sara ou l'émancipation Nouv.

    Passage en poche du premier roman féministe suédois qui a fait scandale à sa parution en Suède au milieu du XIXe siècle. Un texte d'une étonnante modernité, écrit par l'un des grands auteurs suédois de l'époque, sur le combat d'une jeune femme pour préserver sa liberté d'agir, son indépendance et sa franchise verbale. Une idylle atypique pour l'époque qui apparaît par conséquent résolument moderne.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La promo 49 Nouv.

    Réédition en poche de ce titre de Don Carpenter dans lequel il revisite, sous forme de portrait de groupe, cet album de l'année 1949, les lieux communs de l'adolescence : les triomphes et les peines de l'amour-propre, l'ivresse collective et les faillites individuelles d'une poignée de lycéens américains. Avec une douloureuse sagesse et un humour plein d'optimisme "Don pénètre sa propre expérience et c'est la notre qu'il découvre«.»" (Thomas Mc Guane).

  • Après le succès de «La Maison dans l'impasse», réédition d'un nouveau titre de Maria Messina. Ici on suit la trajectoire de Severa, née dans une petite ville de la province de Bologne, qui s'efforce de se tracer un destin digne d'être vécu là où tout l'en empêche a priori. Ambitionnant de devenir modiste, elle met ses sentiments de côté avant d'être rattrapée par un amour inattendu et malheureux qui l'affectera durablement Ce roman incisif, d'une grande finesse et d'une âpre intensité, rend compte de façon bouleversante de la psychologie de ces femmes simples, faisant de l'épreuve du quotidien une tragédie épique au féminin.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Une traduction inédite en français de Stella Benson, admirée par Virginia Woolf et injustement méconnue en France. Dans la lignée d'oeuvres de romancières telles que Silvia Townsend Warner, son univers magique préfigure celui de Mary Poppins ou Harry Potter. Mêlant humour et sorcellerie dans le contexte social difficile de la première guerre mondiale, cette fiction inclassable propose un regard réinventé sur un Londres mi-réel, mi-fantastique, exaltant les vertus de l'indépendance et la fonction réparatrice de la magie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Athos le forestier Nouv.

    Édition de poche du premier roman de Maria Stefanopoulou paru en 2019. Ce roman d'une grande puissance littéraire nous plonge dans l'histoire et la nature grecque par le biais d'une famille disloquée par les suites de l'occupation allemande. À Kalavryta en 1943, le forestier Athos est en effet emmené par la Wehrmacht, comme tous les hommes de son village, pour être fusillé. Y réchappant par miracle, il est incapable de reprendre sa vie de famille et se réfugie dans les bois. 45 ans plus tard, sa fille et sa petite-fille reviennent à Kalavryta. Sa petite-fille décide de briser le mystère et de se lancer à la recherche de son grand-père.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Première réédition de Natsume Soseki, considéré comme l'un des écrivains les plus importants de la littérature japonaise contemporaine, aux éditions Cambourakis. Dans ce roman d'initiation contemporain des écrits de Kafka et saisissant de modernité, un étrange jeune homme dépourvu d'identité, tiraillé entre la culture traditionnelle et une soif de modernité, décide de fuir Tokyo. Interpellé en chemin, il se retrouve enrôlé pour travailler dans une mine. Une activité épuisante qui va déclencher une série de réflexions introspectives et fondatrices pour lui, reflétant les interrogations philosophiques et littéraires du début du XXe siècle avec alacrité et humour.

    Ajouter au panier
    En stock
  • échos illusoires du luth Nouv.

    Après la réédition du «Mineur», nouvelle réédition du grand Natsume Sôseki. Dans ce recueil de deux nouvelles, on retrouve la fascination de l'auteur pour le présent, relayée par des réflexions percutantes, désabusées et souvent mordantes, ainsi que par son aisance à rendre compte de l'ambigu?ité de la psyché humaine. Ces deux textes saisissants de modernité se font le miroir des interrogations politiques et littéraires du Japon du début du XXe siècle, un pays en transition.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après «Les Sept Fous» et «Les Lance-flammes», nouvelle réédition d'un des grands romans de Roberto Arlt, le dernier publié par l'auteur en 1932. Une histoire d 'amour aussi brûlante que désespérée, dans laquelle le narrateur ne cesse de s'interroger sur les jeux de rôle sociaux propres à une certaine mentalité citadine, les espoirs naissants et la possibilité d'un amour sincère dans la société argentine du début du XXe siècle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Première réédition d'un ouvrage de Maria Messina, grande autrice sicilienne du début du XXe siècle. Ce saisissant huis-clos familial en forme d'étrange « ménage à trois » (autour des personnages de deux soeurs qui cohabitent avec le mari et les enfants de l'aînée) décrit de manière implacable la situation des femmes siciliennes au début du XXe siècle et une certaine forme d'hypocrisie sociale installée. Une histoire poignante et cruelle servie par une écriture précise, analytique et suggestive.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après «Le Pays sous le vent», «Braises», «Dans l'ombre la mer» et «Elias Portolu», nouvelle réédition d'un titre du prix Nobel de littérature 1916. Dans une maison noble de Sardaigne, la famille, dont les petits-fils ont quelque peu dilapidé la fortune, a perdu de son aisance. Annesa, jeune fille  recueillie dans la demeure il y a des années et qui en est devenue la domestique, est l'amante clandestine du plus jeune petit-fils. Pour sauver l'honneur de cette famille, elle ne va pas hésiter à commettre un acte désespéré. Peuplé de descriptions des fêtes sardes et des légendes de l'île, ce roman exalte les traditions et le folklore insulaire avant de nous plonger dans un drame où il sera question de décadence, de transgression et de rédemption que Grazia Deledda anime avec vigueur à travers ses personnages aux sentiments tiraillés. Une preuve supplémentaire qu'elle est la grande romancière du monde sarde.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Réédition en poche d'une nouvelle plume de la littérature grecque contemporaine lauréate du prix littéraire de l'Union Européenne en 2017. Kallia Papadaki suit la trajectoire, sur plusieurs générations, des immigrés grecs aux États-Unis. D'une écriture très cinématographique, elle dresse un portrait émouvant de ces oubliés de l'histoire, qui s'efforcent vaille que vaille de récolter leur part de rêve américain.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après «Les Pieds nus de lumière», une nouvelle réédition de Kenji Miyazawa: un recueil de 10 nouvelles qui concentre tout ce qui caractérise l'écriture unique de cet auteur majeur, mêlant avec talent le monde des hommes, celui des animaux et celui des esprits. Comme nul autre, il propose une façon différente de percevoir la vie, mue par un élan spontané vers les autres et une grande sympathie pour la nature.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après la redécouverte des «Mensonges de la nuit», réédition du premier roman de Gesuado Bufalino, pour lequel il a obtenu le prestigieux prix Campiello à sa publication en 1982. Salué par Leonardo Sciascia, ce roman évoque aussi «La Montagne magique» de Thomas Mann. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, un jeune homme de vingt ans franchit les grilles d'un sanatorium aux portes d'une Palerme éventrée par les bombes. Lui-même malade, il vient s'y faire soigner et se retrouve à côtoyer nombre de patients a priori incurables, avec qui il noue des échanges certes imprégnés de désespoir mais d'une grande richesse. Il restitue plus particulièrement ses relations avec un ami et une amante hypothétique, aux côtés de laquelle il parvient à s'échapper pour respirer le peu d'air frais que ses poumons affaiblis peuvent encore absorber. Une errance onirique fortement imprégnée d'images de la guerre à peine achevée et surtout de l'expérience de l'auteur, lui-même interné dans un sanatorium en 1945.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le second volume du diptyque considéré comme le chef-d'oeuvre de Roberto Arlt et commencé avec «Les Sept Fous». On y retrouve ses personnages aussi perdus que diaboliques, qui poursuivent la mise en place de leurs projets délirants dans un Buenos Aires populaire décrit à merveille. Une description assortie d'une critique sous-jacente de la montée des totalitarismes toujours d'actualité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après «Brigitta», «Descendances» et «Les Cartons de mon arrière-grand-père», une nouvelle réédition d'Adalbert Stifter. Ce premier volume du diptyque intitulé «Pierres multicolores» regroupe trois nouvelles chacune intitulée du nom d'une roche emblème du paysage où se déroule l'histoire et dont les qualités sont proches des caractères des héros. Un recueil où Stifter décline avec délicatesse et précision le lien entre l'homme et la nature environnante toujours magnifiquement décrite, de même que les rapports au sein des fratries et entre différentes générations.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après «Le Château français», qui faisait la part belle au personnage de Sindbad, la réédition d'un titre de Gyula Krudy épuisé depuis des années. Sorte de Mille et Une nuits du XXe siècle hongrois, ce volume rassemble les récits de cet éternel amoureux, souvent éconduit, qui multiplie les aventures rocambolesques. Un mélange unique de sensibilité, d'amertume désenchantée, d'humour et de lucidité qui dresse en creux un portrait de la Hongrie du début du XXIe siècle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • A près de 80 ans, Jake envisage sereinement l'avenir : un vieil indien lui a révélé le secret de l'immortalité, la recette d'un tord-boyau carabiné, le « Râle d'agonie », qu'il est à peu près le seul à pouvoir avaler : « Bois ça, tiens toi peinard et tu seras immortel » lui a affirmé Johnny Sept-lunes, avant de rendre son dernier souffle. A la mort de sa fille qu'il a à peine connue, Jake se bat pour gagner le droit de recueillir son petit-fils : c'est que l'administration rechigne un peu à confier l'enfant à un vieux solitaire excentrique, porté sur le jeu et la bouteille, réfractaire à toutes les contraintes sociales, travail et impôt en premier lieu. Ecumant avec une chance insolente les tables de poker de tout l'ouest, il gagne de quoi se racheter une moralité aux yeux de l'état américain, et le droit conséquent d'élever son petit fils. Quelques divergences de caractère semblent éloigner le jeune Tistou de son grand-père, en particulier sa passion pour les clôtures ainsi qu'une relative sobriété, alors que toute forme de barrière répugne à son alcoolique de grand-père. Mais le duo fonctionne pourtant bien, et mieux encore du jour où Tistou découvre Canadèche, canard boulimique et fort sympathique, qui devient leur compagnon préféré. La vie s'écoule à peu près totalement peinarde, à peine perturbée par la présence sur leur domaine d'un antique et monstrueux sanglier... En lequel Pepe Jake croit reconna?tre la réincarnation de son vieil ami indien, alors que Tistou le chasse comme son pire ennemi. Traversé d'un agréable souffle libertaire, L'Oiseau Canadèche est un délicieux conte naturaliste moderne, un trésor de malice et de tendresse brillant comme un coeur de canard

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après «Zonzon pépette», un nouveau texte d'André Baillon au format de poche. Rédigé à l'issue du séjour qu'il a effectué à l'hôpital de la Salpêtrière en 1923, ce texte rend compte avec force de son quotidien asilaire, restituant tour à tour la parole à ses compagnons d'infortune et au personnel soignant. Une galerie de portraits puissante et incarnée, dans un style direct toujours contrebalancé par le recul et l'humour de l'auteur, qui interroge autant l'écriture que la folie.

  • La réédition du premier tome du chef-d'oeuvre de la littérature sud-américaine avant celle du 2è tome, «Les» «Lance-flammes». L'histoire de sept personnages illuminés, torturés, mélancoliques, nourrissant le projet de fonder une société secrète qui serait financée par les revenus des maisons closes. Une aventure étonnante, composée dans le contexte trouble de l'Argentine des années 1930. Une plongée dans les bas-fonds de Buenos Aires, servie une langue puissante et captivante par son recours au «lunfardo», le parler populaire de Buenos Aires.

    Traduit de l'espagnol (Argentine) par Isabelle et Antoine Berman.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Étudiante passionnée d'art moderne, Izu a l'outrecuidance de critiquer dans un article savant la collection d'oeuvres de M. Murakami, personnage au passé trouble qu'elle finira par épouser bien qu'ils partagent des visions tout à fait opposées quant au rôle de la culture. Ce tiraillement entre tradition et modernité traverse la réjouissante satire du monde universitaire et artistique que nous propose Mario Bellatin dans ce faux roman japonais tissé à la perfection. Confusion des sentiments, apparences trompeuses et fausses pistes se multiplient dans ce texte portant l'empreinte de Jorge Luis Borges, qui interroge avec habileté et humour la notion d'identité ainsi que la frontière entre réalité et fiction.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Engagé à dix-huit ans comme mousse sur un cargo, Nordahl Grieg a tiré de cette expérience ce récit maritime à la fois exalté et terrible, à la prose élégante et limpide, qui égale en force ces textes inoubliables que sont Redburn d'Herman Melville ou Le Quart de Kavvadias. À sa publication en 1924, Le navire poursuit sa route valut à son auteur une reconnaissance littéraire immédiate, mais provoqua le ressentiment de nombre de ses compatriotes norvégiens, qui n'apprécièrent guère de voir ainsi décrites les vicissitudes des marins. Car si Nordahl Grieg sait glorifier le courage de ces hommes, s'il s'attache à montrer leurs souffrances, mais aussi leurs joies quotidiennes, il n'est cependant pas aveugle à la brutalité de cet univers masculin, où la solidarité qui est de règle s'effrite parfois devant les coups du sort. Le navire, lui, poursuit sa route : la phrase titre du livre, qui revient comme un leitmotiv, souligne combien dérisoire est le destin des individus, face à la puissance écrasante du bateau, machine à broyer les hommes.

    Traduit du norvégien par Hélène Hilpert et Gerd de Mautort, revu par Philippe Bouquet.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Inédit en France, ce recueil de nouvelles de Karinthy est une ode pleine d'humour noir à nos amies les bêtes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La réédition de cinq nouvelles parmi les plus connues et les plus représentatives de l'oeuvre de Nagaï Kafu, l'un des écrivains les plus anticonventionnels de sa génération, chantre du quartier des plaisirs de Tokyo.

  • Les « Salamandres » de Capek sont secrètement parvenues, parallèlement à l'homme, à un degré d'évolution presque comparable. Ce sont de braves créatures peuplant discrètement, à l'abri des requins, certains hauts-fonds de nos côtes maritimes. L'homme (en la personne truculente du Capitaine Van Toch) les découvre d'abord au large de l'Indonésie, sur une petite île sauvage. Ce sont des êtres paisibles, corvéables à merci et même comestibles. Asservies, exploitées, les salamandres finiront cependant par se révolter, initiées en cela par la pensée marxiste et sensibilisées aux droits accordés aux ouvriers. Emportées par leur élan, ces dernières découvriront alors l'impérialisme, le nationalisme, grignotant peu à peu l'habitat terrestre, nos côtes s'effondrant dans leurs océans. Succéderont-elles alors à l'homme, seules maîtresses d'un globe aquatique, imitant celui-ci jusque dans sa manie d'autodestruction ?
    « Alors que la situation mondiale se présentait on ne peut plus mal sur le plan économique et pire encore sur le plan politique, j'eus l'occasion d'écrire la phrase suivante : «Ne pensez pas que l'évolution qui a abouti à notre vie soit la seule possibilité d'évolution sur cette planète.» C'est cette phrase qui est coupable, c'est l'origine de la guerre des salamandres. » (Karel Capek)

empty