Littérature générale

  • À la ferme du Manoir, c'est la révolution : les animaux ont pris le pouvoir. Désormais, ils ne travailleront que pour eux-mêmes, et bâtiront ensemble un avenir radieux. Désormais, ils ne connaîtront plus de maître, car tous les animaux sont égaux. Ou, du moins, presque tous

    Cette nouvelle traduction restitue toute la verve satirique d'une fable politique magistrale. Tristement intemporelle et terriblement drôle, La Ferme des animaux n'a pas fini de faire réfléchir les Hommes.

    + Étude de l'oeuvre
    parcours de lecture
    microlectures

    + Groupements de textes
    l'art oratoire
    regards sur la tyrannie

    + Histoire des arts
    autour de l'anthropomorphisme
    manipulation et propagande
    un livre, un film : Le Dictateur de Charlie Chaplin
    />
    + Éducation aux médias et à l'information.

  • Stupeur sur le paquebot qui transporte de distingués voyageurs de New York à Buenos Aires ! Un mystérieux « Me B. » parvient à l'emporter sur le champion du monde en titre du jeu d'échecs. D'où lui vient ce talent, lui qui dit n'avoir pas touché un plateau à damiers depuis plus de vingt ans ? Et quels terrifiants souvenirs assombrissent cette victoire ?
    Illustration du raffinement de la barbarie nazie, doublée d'une oeuvre de fiction savamment orchestrée, cette nouvelle que Zweig rédige un an avant de se donner la mort, le 22 février 1942, a valeur de témoignage historique.

    Présentation, notes, dossier et cahier photos par Fabien Clavel.
    Illustration : Laurent Rivelaygue © Flammarion

  • Avions, automobiles, saltimbanques, fées aux cheveux verts, Orphée, Merlin, tour Eiffel, émigrants en route pour l'Amérique... Alcools, recueil qui distille et décante quinze ans de création, offre un mélange grisant d'ode au progrès et d'anciennes légendes ressuscitées. Critique d'art ami des cubistes, chantre de la modernité, Apollinaire explore toutes les possibilités du vers. Mais il renoue aussi avec le lyrisme traditionnel dans des compositions simples et musicales sur l'amour, la mort, le déracinement. À travers les souffrances qui ont jalonné son existence, il retrace une initiation poétique, au terme de laquelle il pourra se dire « ivre d'avoir bu tout l'univers ».
    + Lectures analytiques ;
    + Parcours : « Modernité poétique ? » ;
    o un certain taux d'Alcools dans la veine poétique des XXe et XXIe siècles ;
    o désir et inquiétude des temps nouveaux ;
    + Cahier photos :
    o Apollinaire, défenseur de la modernité en peinture ;
    o l'orphisme de Robert Delaunay ;
    + Écriture d'appropriation ;
    + Vers le bac :
    o exercices de grammaire ;
    o sujet de dissertation.

  • En 1857, le couperet de la censure tombe sur Les Fleurs du mal : Baudelaire est contraint de supprimer plusieurs pièces d'un édifice poétique conçu avec fureur et patience.
    La blessure est immense mais le « guignon » se transforme bientôt en « bénédiction ». En 1861 paraît la deuxième édition des Fleurs du mal, enrichie de nombreux poèmes qui dotent le recueil d'une modernité géniale.
    Peuplé de créatures sensuelles et de monstres hideux, parfumé de myrrhe et de sang, ce « maître-livre de notre poésie » (Yves Bonnefoy) extrait la beauté des noires immondices et dévoile la condition tragique de l'homme, partagé entre volupté et souffrance, désir d'absolu et goût du vice.
    Prince des nuées déchu ou mage investi d'une mission prophétique, le Poète offre à l'aveugle humanité ses fleurs maladives.
    + Étude de l'oeuvre :
    o vie du poète maudit ;
    o questionnaire de lecture ;
    o explications de texte ;
    + Parcours : « Alchimie poétique : la boue et l'or »
    o préfaces des Fleurs du mal ;
    o le travail alchimique des poètes ;
    o sujets de dissertation ;
    + Cahier photos.

  • L'imperturbable Phileas Fogg mène une vie réglée jusque dans ses moindres détails. Aussi, quand il parie que les progrès techniques du XIXe siècle lui permettront d'accomplir le tour du monde en 80 jours, il planifie chacune des étapes du voyage avec précision. Mais sa détermination se heurte à de multiples obstacles, qui le forcent à improviser : poursuite policière, tempête, sacrifice humain, embuscade ferroviaire...
    Notre héros parviendra-t-il à sauver sa fortune et sa vie ? L'aventure aura-t-elle raison de son calme et de sa froideur légendaires ?

    + Étude de l'oeuvre :
    o questionnaire de lecture
    o parcours en ligne : le carnet de voyage de Phileas Fogg
    o succès et adaptations du Tour du monde en 80 jours

    + Groupements de textes :
    o grands voyageurs de Jules Verne
    o l'aventure au fil de la route

    + Un livre, deux films :
    o La Chevauchée fantastique de John Ford
    o Indiana Jones et le Temple maudit de Steven Spielberg.

  • Le jeune Axel n'a pas l'âme d'un aventurier. Il apprécie de mener une vie paisible, aux côtés de sa fiancée Graüben. Mais quand son oncle, le professeur Lidenbrock, découvre qu'il existe un chemin conduisant au centre de la Terre, rien ne peut détourner le célèbre savant de cette expédition. Et voici Axel entraîné malgré lui dans une folle équipée : l'ascension d'un volcan actif n'en sera que la première étape, et la moins dangereuse...
    De galeries labyrinthiques en cavernes immenses, des flots d'un océan souterrain à ceux d'une rivière de lave, nos héros sont témoins de sidérants spectacles. Sous la plume de Verne, même les fossiles reprennent vie : champignons géants, forêt préhistorique et dinosaures marins peuplent ce voyage, extraordinaire entre tous.

    + Étude de l'oeuvre
    o explications de texte
    o points de grammaire
    + Parcours : « Science et fiction »
    o qu'est-ce que l'homme ?
    o la catabase
    + Cahier photos
    + Histoire des arts
    + Sujets de bac technologique.

  • Comment briller dans la société quand on n'a ni sou en poche ni habit convenable à se mettre sur le dos ? Georges Duroy en est là de ses réflexions quand, par chance, il croise un ancien camarade de régiment qui lui propose un poste de rédacteur à La Vie

  • Madame BovaryPour son malheur, Emma Bovary est née femme et vit en province. Mère de famille contrainte de demeurer au foyer, elle mène une existence médiocre auprès d'un mari insignifiant. Pourtant, Emma est nourrie de lectures romantiques et rêve d'aventures, de liberté et, surtout, de passion. L'ennui qui la ronge n'en est que plus violent, au point de la pousser à l'adultère... Dans cette oeuvre à scandale, qui valut à son auteur un procès pour offense à la morale et à la religion, Flaubert n'épargne rien ni personne. Que le récit dénonce les dangers d'un romantisme suranné ou qu'il brocarde les « moeurs de province » avec une ironie corrosive, c'est la société du XIXe siècle qui est passée au crible, sous le regard d'un auteur en guerre contre son temps et ses contemporains.

  • Dans un cachot, un homme s'apprête à mourir. Pour tromper son intolérable attente, le condamné écrit : son vain espoir de la grâce, son dernier voyage en fourgon, sa peur d'affronter la foule... mais aussi ses souvenirs de promenades autour de Paris, le sourire de sa petite fille Marie. Bientôt, le condamné sans nom et sans visage se révèle un être de chair et de sang, si proche, en somme, de chacun de nous...

  • « Il arriva chez nous un dimanche de novembre 189... » Énigmatique et bravache, ce nouveau pensionnaire de l'école de Sainte-Agathe, rapidement surnommé le « Grand Meaulnes » par les autres élèves, n'en finit pas de subjuguer.
    Son mystère augmente encore quand, au retour d'une fugue, il raconte son étrange aventure : la rencontre d'une très belle jeune fille dans un château inconnu lors d'une fête fabuleuse. Avec l'aide de François, le fils de l'instituteur, il part en quête de ce paradis perdu. « Mais le passé peut-il renaître ? » Cette question qui hante Meaulnes, c'est celle que se pose Alain-Fournier, à travers ce roman nourri de souvenirs personnels.

  • Dans la Vérone de la Renaissance, Roméo s'éprend de Juliette. Mais les jeunes gens appartiennent à deux familles ennemies depuis toujours, les Montaigu et les Capulet. Pour avoir préféré l'amour à la haine, tous deux connaîtront un destin tragique. Avec Roméo et Juliette, Shakespeare crée un couple mythique. Explorant les mystères de l'amour, sa pièce traverse les siècles.

  • Pourfendeur du vice et amoureux timide, homme de l'ombre et de la lumière, Cyrano possède le nez le plus emblématique de la littérature. Habité par l'amour des mots et de Roxane, ce héros romantique manie avec panache le langage du coeur et de l'esprit. Mais cette éloquence sans pareille n'est-elle pas un cadeau empoisonné lorsqu'elle sert à séduire la femme aimée... pour un autre ? L'ÉDITION découvrir, comprendre, explorer

  • Au XIXe siècle, refusant de subir plus longtemps leurs conditions de travail et d'existence épouvantables, les mineurs du Nord se mettent en grève : c'est le début d'une lutte féroce de la classe ouvrière pour sa survie. Cette révolte désespérée permettra-t-elle d'ébranler l'ordre établi et d'installer un état social meilleur ?
    Appliquant la rigueur scientifique à l'écriture romanesque, Germinal apporte un regard neuf sur une partie de la société jusque-là oubliée et révèle les ambitions littéraires, politiques et sociales de son auteur.
    L'édition : "découvrir, comprendre, explorer un parcours de lecture"
    - le vocabulaire de la mine
    - groupements de textes - se révolter dans la littérature du XIXe siècle - le travail dans l'oeuvre de Zola
    - culture artistique - cahier photos : histoire des arts - un livre, un film : l'adaptation de Claude Berri (1993)

  • Alceste hait la terre entière. Personne ne trouve grâce à ses yeux, pas même la légère et coquette Célimène dont il est amoureux. Il voudrait la changer, qu'elle ne vive que pour lui et selon son humeur, en dehors de ce monde de courtisans qu'il exècre. La jalousie le guide mais aussi une certaine idée de la vertu... Dans les salons mondains, il veut voir triompher la sincérité là où les petits marquis ne sont que complaisance et hypocrisie.
    Si Alceste frise le ridicule et fait rire de lui, la pièce de Molière n'en est pas moins une critique éloquente des moeurs de la cour, et ce qui semblait au départ une pure comédie de caractère se révèle bientôt une satire sociale impitoyable.

    L'édition :
    o Qui est qui ? (rubrique BD)
    o Microlectures
    o Groupements de textes :
    - réception critique et aléas de l'interprétation du Misanthrope
    - mondanité, solitude et misanthropie à travers les siècles
    o Culture artistique :
    - histoire des arts : cahier photos couleur
    - un livre, un film : Grands Rôles (Samuel Doux)
    o Éducation aux médias et à l'information (EMI).

  • Le foyer d'Orgon ne connaît qu'un seul maître : Tartuffe. Vêtu de sombre et la mine sévère, l'homme s'est attiré les faveurs du chef de famille : il est l'unique confident de ses secrets, toutes ses actions sont portées aux nues. Pour se l'attacher plus encore, Orgon va jusqu'à lui offrir sa fille en mariage... Mais sous les traits du dévot se cache un habile imposteur, mélange de séduction fatale et d'impunité morale, plus intéressé par la fortune et l'épouse de son hôte que par le salut de son prochain.
    Depuis la création de la pièce en 1669 - après deux interdictions -, cette âme noire n'en finit pas de prendre au piège de son épais mystère les générations successives de lecteurs et de spectateurs.
    o Biographie de Molière ;
    o Microlectures ;
    o Groupements de textes :
    - la condamnation de l'hypocrisie au XVIIe siècle ;
    - réception critique et jugement du Tartuffe au fil des siècles ;
    o Cahier photos :
    - l'imposture en décors ;
    - étude des mises en scène ;
    o Écrits d'appropriation ;
    o Vers le bac :
    - exercices de grammaire ;
    - sujets de dissertation.

  • Jeune orpheline normande ayant la charge de ses deux frères, Denise vient chercher à Paris le secours d'un oncle qu'elle ne connaît pas. Mais celui-ci peine à lui trouver un travail, car sa boutique subit la concurrence féroce du Bonheur des Dames. Subjuguée par les vitrines fastueuses de ce grand magasin, Denise décide d'y tenter sa chance. Dans cet univers cruel, la jeune femme parviendra-t-elle à être reconnue et respectée ? Résistera-t-elle aux charmes du patron, commerçant impitoyable et redoutable séducteur ?
    Onzième volume de la série des Rougon-Macquart, ce roman donne à voir les mutations du commerce et de la société sous le Second Empire. Et le lecteur du XXIe siècle de penser que, à l'heure de la vente en ligne, les combats restent les mêmes.

    + Parcours de lecture dans l'oeuvre
    + Groupements de textes :
    o Zola et le naturalisme
    o du magasin de nouveautés à Internet
    o précurseurs d'Octave Mouret

    + Cahier photos :
    o la mode du XIXe au XXIe siècle
    o les représentations de la beauté féminine.

  • Le gant Gargantua nat par l'oreille gauche de sa mre aprs onze mois de gestation... On le voit, dans Gargantua, il ne faut rien prendre au srieux, ni les aventures du gant dbonnaire, ni les rencontres qu'il fait - occasion d'une rjouissante galerie de portraits : Grandgousier et Gargamelle, ses parents, grands amateurs de tripes ; Thubal Holoferne, son premier prcepteur, qui lui apprend rciter l'alphabet l'envers ; matre Janotus de Bragmardo, doyen de la trs srieuse Facult, dlirant en latin, ou encore Frre Jean, plus prompt se battre qu' suivre la messe...

  • La malédiction qui pèse sur sa famille condamne Phèdre à un malheur infâme : mariée à Thésée, elle brûle d'une passion incestueuse et adultère pour son beau-fils Hippolyte. Quand cet amour éclate au grand jour, le jeune homme est injustement envoyé à la mort par son père...
    De l'avis de beaucoup, Phèdre est un sommet inégalé de la dramaturgie du Grand Siècle, une pièce à part dans le panthéon des oeuvres classiques. Mais les superlatifs dont l'encense la tradition ne sauraient épuiser son mystère : incandescente ou austère, échevelée ou retenue, sombre ou lumineuse, la tragédie de Racine se prête à une multiplicité d'interprétations.
    + Étude de l'oeuvre :
    o biographie de Racine ;
    o explications de texte ;
    o l'oeuvre et ses représentations ;
    + Parcours : « Passion et tragédie » :
    o les jaloux dans l'oeuvre de Racine ;
    o la gloire, rempart contre les passions ;
    + Sujets de dissertation ;
    + Cahier photos.

  • Le colonel Chabert était un fier cavalier des armées de Napoléon... jusqu'au jour où un cosaque lui fendit le crâne d'un coup de sabre.
    L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais voilà que cet homme mort et enterré depuis des années reparaît soudain à Paris. La rue où il habitait a changé de nom, sa maison a été vendue et démolie, sa femme s'est remariée. Désespéré, Chabert demande à l'avocat Derville de l'aider à recouvrer son nom et sa fortune. Mais sa "veuve", devenue la comtesse Ferraud, ne l'entend pas de cette oreille...

  • « J'invoque la muse familière, la citadine, la vivante, pour qu'elle m'aide à chanter les bons chiens, les pauvres chiens, les chiens crottés, ceux-là que chacun écarte, comme pestiférés et pouilleux, excepté le pauvre dont ils sont les associés, et le poète qui les regarde d'un oeil fraternel », écrit Baudelaire. La métaphore évoque le petit peuple des Poèmes en prose : veuves esseulées dans les parcs, mystérieuse recluse aperçue à la fenêtre d'une mansarde, mendiants glorieux ou misérables. Donnant à voir les turpitudes urbaines et sociales de la capitale au XIXe siècle, Le Spleen de Paris complète la galerie des « Tableaux parisiens » réunis dans Les Fleurs du mal. Et le poète, tantôt dandy indifférent, tantôt flâneur fraternel, de saisir dans le spectacle ordinaire de la rue les mille et uns reflets de la modernité de son époque.

  • Pour venger la mort de son père, le bandit Hernani conspire contre le roi d'Espagne don Carlos, futur Charles Quint. Mais tous deux sont épris de la même femme, doña Sol, promise à don Ruy Gomez. S'engage alors une confrontation entre les trois hommes dont l'issue tragique semble inéluctable.
    Appliquant les principes du drame romantique énoncés dans la Préface de Cromwell, entre mélange des genres et affranchissement des règles classiques, Hugo présente Hernani à la Comédie-Française le 25 février 1830. Jamais oeuvre n'aura été autant sifflée, huée, acclamée, parodiée. Bataille des mots et des hommes autant que des époques, il n'en fallait pas moins pour qu'advienne en France un théâtre nouveau.

    L'édition :
    o Sujets de bac
    o Microlectures
    /> o Les innovations du drame romantique
    o La réception d'Hernani
    o Groupements de textes :
    - le héros romantique
    - décors et dissimulations
    - représenter l'Histoire au théâtre
    o Culture artistique :
    - cahier photos couleurs : la figure du bandit ; costumes et décors dans le drame romantique
    - un livre un film : La Reine Margot, de Patrice Chéreau (1994).

  • À la cour du roi Henri II, la princesse de Clèves, jeune mariée, craint d'aimer le duc de Nemours, dont elle est aimée. Cruellement déchirée entre son désir et son devoir, elle avoue ses sentiments à son époux, qu'elle met au désespoir. Le prince meurt bientôt, rongé par le chagrin. Mme de Clèves lui reste fidèle et s'interdit de jamais céder à sa passion pour le duc.
    Peinture d'une âme tourmentée érigée en symbole de vertu, le roman de Mme de Lafayette demeure l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature amoureuse.

    + Étude de l'oeuvre
    o explications de texte
    o points de grammaire
    o La Princesse de Clèves au cinéma
    + Parcours : « Individu, morale et société »
    o amour et morale au XVIIe siècle : la critique de la passion amoureuse
    o « J'ai un amant ! » : amour, sexualité et morale dans la littérature, du XVIIIe au XXIe siècle
    + Cahier photos
    + Sujets de bac.

  • Arnolphe s'est modelé une femme à sa convenance : il a élevé Agnès, une jeune orpheline, loin du monde et l'a écartée de tout savoir. La sachant gardée par deux domestiques aussi naïfs qu'elle, il espère bien l'épouser à son retour. Bref, il a tout prévu.
    Tout ? Sauf l'arrivée du jeune Horace, dont Agnès s'est éprise en son absence. La jeune fille parviendra-t-elle à s'affranchir de l'autorité de son tuteur ?
    L'édition :
    Qui est qui ? (rubrique BD)
    Questionnaires de lecture
    Groupements de textes :
    l'instruction des jeunes filles au XVIIe siècle
    aux sources de la pièce
    de L'École des maris à La Critique de L'École des femmes
    Culture artistique :
    histoire des arts
    cahier photos sur les mises en scène de la pièce.

  • Claude Gueux est un voleur récidiviste condamné à une lourde peine. Le 7 novembre 1831, il tue le directeur des ateliers de sa prison. Ce crime le conduit à l'échafaud : il est guillotiné en juin 1832.
    De ce fait divers, Hugo retient le caractère exemplaire : la misère et la souffrance ont transformé un individu pacifique et « philanthrope » en meurtrier ; la justice, aveugle et implacable, l'a condamné à la peine capitale.
    Ce texte, s'il confirme l'engagement de l'écrivain contre la peine de mort, dénonce aussi violemment une société dont le système judiciaire et pénal est contraire à toute idée de progrès social.

    L'édition : découvrir, comprendre, explorer
    questionnaire de lecture
    parcours de lecture dans l'oeuvre
    groupements de textes la description réaliste, arme de la critique Hugo et la peine de mort
    pour aller plus loin l'abolition de la peine de mort en France
    culture artistique cahier photos : histoire des arts un livre, un film : à la découverte des Évadés (Frank Darabont)
    enquête sur le web

empty