Jacques Gamblin

  • Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

    Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et - plus encore - de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit.

    Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

    Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice.

  • Gros-Câlin

    Romain Gary

    • Gallimard
    • 3 Mai 2018

    « Je sais parfaitement que la plupart des jeunes femmes aujourd'hui refuseraient de vivre en appartement avec un python de deux mètres vingt qui n'aime rien tant que de s'enrouler affectueusement autour de vous, des pieds à la tête. Mais il se trouve que Mlle Dreyfus est une Noire de la Guyane française, comme son nom l'indique. J'ai lu tout ce qu'on peut lire sur la Guyane quand on est amoureux et j'ai appris qu'il y a cinquante-deux familles noires qui ont adopté ce nom, à cause de la gloire nationale et du racisme aux armées en 1905. Comme ça, personne n'ose les toucher.» Michel Cousin, employé de bureau, s'éprend d'un python. Cette étonnante fable humoristique, premier roman de l'auteur sous le pseudonyme d'Émile Ajar, paraît en 1974.
    Mais la version publiée ne correspond pas à son projet initial. Réalisant le souhait de Romain Gary, cette nouvelle édition donne en supplément l'intégralité de la fin originale, quand la faiblesse s'éveille.

  • Lettre au père

    Franz Kafka

    • Gallimard
    • 7 Mai 2010

    Contient 2 CD audio. Durée d'écoute : env. 2 h 40 mn

  • Le carnaval (gastronomique) des animaux

    ,

    lu par Jacques Gamblin
    • Milan
    • 21 Octobre 2020

    C'est le jour du grand concours annuel de cuisine musicale à Lionville ! Le jury, présidé par le lion, goûte les uns après les autres, tous les plats préparés par les animaux. Mais bientôt le concours dérape : les musiciens se mettent en grève, et le jury découvre que l'un des plats est empoisonné... Qui en veut au lion ? Qui est le coupable ? C'est le chef d'orchestre bien sûr ! Il voulait se débarrasser du lion pour prendre le pouvoir et devenir le nouveau roi des animaux...

    Une version résolument humoristique de ce grand classique de Camille Saint-Saëns, raconté avec brio par Jacques Gamblin, et interprété par l'Orchestre Victor-Hugo de Franche-Comté.

  • Novecento : pianiste

    Baricco Alessan

    • Gallimard
    • 11 Mai 2006

    Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre.
    Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches (l'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui: la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports. Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

  • Les rôles de ma vie

    Michel Galabru

    • Theleme
    • 21 Avril 2016

    Ce ouvrage est le fruit de plusieurs mois d'entretiens au cours desquels Michel Galabru s'est livré à un exercice inédit consistant à revenir sur l'ensemble des films, fictions, séries et pièces de théâtre auxquels il a participé depuis le début de sa carrière, soit près de trois cents projets et presque soixante-dix ans de souvenirs professionnels.

    Ces fragments d'une vie d'acteur forment un témoignage unique où se côtoient les plus grands noms du théâtre et du cinéma français, ayant côtoyé tous les acteurs et les réalisateurs de la seconde moitié du 20ème siècle : de Louis de Funès à Isabelle Adjani en passant Michel Serrault, Jean Carmet ou Charles Aznavour.

  • La belle et la bête

    ,

    lu par JACQUES GAMBLIN ET SOPHIE DUEZ .
    • Thierry magnier
    • 27 Novembre 2004

    " Non, ma chère Bête, vous ne mourrez point ! lui cria la Belle. Vous vivrez pour devenir mon époux. Dès ce moment, je vous donne ma main et je jure que je ne serai qu'à vous. Hélas ! Je croyais n'avoir que de l'amitié pour vous, mais la douleur que je sens me fait voir que je ne pourrais vivre sans vous voir. " Il était une fois un très riche marchand qui perdit brusquement tout son bien. Il ne lui resta qu'une petite maison de campagne où il s'installa avec ses trois filles et ses trois garçons. La cadette, plus belle que ses soeurs, se montrait aussi meilleure qu'elles.
    Au retour d'un voyage, le marchand s'égare et pénètre dans un château étrange. Il cueille pour Belle une rose dans le jardin, déclenchant le courroux du propriétaire, un monstre au corps d'homme et au mufle de bête, qui le condamne à mourir, à moins qu'une de ses filles se sacrifie pour le sauver.
    La Belle se constitue prisonnière. Peu à peu la Bête, geôlière laide et sans esprit mais discrète, bonne et très éprise, gagne le coeur de la Belle. Derrière le masque du monstre vit et souffre un être digne de son amour.
    Une version très légèrement adaptée du conte de fées le plus célèbre de Madame de Beaumont, écrit au 18e siècle.
    C'est à l'imaginaire foisonnant, à la fois traditionnel et extravagant, de Sacha Poliakova qu'il a été fait appel pour illustrer ce conte classique.
    Le compositeur Vincent Bouchot a imaginé une mise en scène sonore baroque, avec un quatuor d'instruments (clarinette, hautbois, violoncelle, alto) et un théorbe et quelques chansons aux moments-clés de la narration, à la façon de Purcell.

empty