• Jeannot et Colin

    Voltaire

    Jeannot et Colin sont inséparables. Pourtant, lorsque Jeannot apprend que son père a fait fortune et quil le somme de monter à Paris, il quitte son ami sans le moindre regret. La tristesse accable le bon Colin, resté au pays. Lamitié saura-t-elle vaincre les préjugés sociaux ?

    Voici onze contes mordants dans lesquels on croise des fakirs, une princesse amoureuse dun porteur borgne, un fils de prince aux prises avec sa conscience Entre Orient et Occident, Voltaire raconte avec malice les absurdités et les bonheurs du monde.

  • La caractéristique de ce conte de 50 pages au ton facétieux et guilleret, c'est d'être écrit dans une langue inventée par l'auteur qui s'en explique dans une préface et une postface. Mais si les mots sont déformés ou créés, la syntaxe, le rythme et le ton du conte subsistent. Le lecteur peut ainsi suivre et comprendre l'histoire : trois vagabonds (« Tom, Elem et moi ») se promènent sur la lande, où ils rencontrent divers personnages qui se joignent à eux et avec qui ils nouent d'intenses relations amoureuses, érotiques, filiales, ou fraternelles : la Vierge, le marin de Poinsec, la mère de Tom, Alistair le pendu. Cette création d'une langue peut évoquer celle d'aînés fameux. Grande Tiqueté sera dit sur scène par l'auteur. Le texte est actuellement en cours de traduction anglaise.

    Auteur d'une quinzaine de romans dont le très remarqué Petite table, sois mise ! (Verdier, 2012). Traduite aux Etats-Unis, en Angleterre, en Espagne. Son premier roman, Les Gouvernantes (Champ Vallon, 1992) paru aux USA en 2018, salué par le New York Times (2/12/18), a figuré dans la dernière sélection du Best Translated Books Awards 2019. Trois autres de ses romans paraîtront chez son éditeur américain en septembre 2019.Vit à Paris où elle donne des ateliers d'écriture aux éditions Gallimard.

  • Il était une fois un petit poulet chétif et déplumé qui déterra un sac plein de pièces d'or.
    C'est alors que le roi passa par là... Ce conte traditionnel montre qu'il suffit de quelques amis, d'un peu de ruse et de détermination pour triompher des plus forts.

  • « Te souviens-tu du nom de l'arbre ? » Voici l'enjeu au coeur de ce conte d'origine africaine adapté par Stéphanie Bénéteau, mettant en scène des animaux relevant ce défi à travers un parcours semé d'embûches, mais pouvant sauver leurs amis : un zèbre, un lièvre, une gazelle, un lion et une tortue. Une fable qui raconte avec sagesse que les plus forts ne supplantent pas toujours la détermination d'un plus faible.
    Stéphanie Bénéteau interprète avec sensibilité ce conte traditionnel, accompagnée d'une musique espiègle, aux rythmes africains, signée Daniel Thonon.

  • Ils sont six conteurs contemporains. Ils sont de leur époque et de demain. Ils font du conte un art aux horizons infinis. Ils viennent de la littérature, des arts visuels, du théâtre ou de la musique. Ils connaissent leurs classiques et les traditionnels. Ils revendiquent le conte comme art à part entière et pensent que c'est possible de le faire sans porter une chemise à carreaux.
    Leurs récits sont parfois sombres et trash, parfois drôles et attachants, prêts à assumer l'ambiguïté sans morale préfabriquée. Leur histoire se dessine grâce à un conte ancré dans la société autant que dans l'humanité, un conte qui peut, comme hier, faire une différence... demain.

  • Tenez-vous-le pour dit : les tortionnaires seront maudits et les pirates en paieront le prix !
    À la demande de son grand-père malade, un garçon déterre un mystérieux coffret d'où s'échappent des plaintes et des jurons... Découvrez le secret qu'il renferme depuis plus de 400 ans !
    Franck Sylvestre nous raconte l'histoire de la malédiction de Moctezuma, chef des Aztèques du Mexique, du conquistador Cortés et de l'infortuné Barbe Noire. Pour permettre au grand-père de partir en paix et de conjurer le maléfice, le jeune garçon demandera conseil à un étrange gardien de nuit, alors que Barbe Noire retournera à son destin...

  • « Voulez-vous que je vous dise une belle histoire damour et de mort ? » Cest par ces mots que commençait la plus éblouissante, la plus tendre et cruelle légende jamais racontée par les bardes dans les royaumes celtiques, celle de Tristan et dIseult.
    Depuis son adolescence, Catherine Hermary-Vieille rêvait de cette uvre magique dont le thème fut si souvent repris, mais dont laudace, la violence, les multiples péripéties restent curieusement méconnues.
    Respectant la trame primitive de lintrigue classique, Le Rivage des Adieux ressuscite pleinement la liaison adultère et tragique dune très jeune reine, lindestructible fidélité de son amant, les atermoiements pathétiques dun roi trahi par son épouse et son neveu, harcelé par les barons perfides derrière les murailles dune vieille forteresse battue par les flots de la mer dIrlande.
    Si, depuis laube des temps, lamour reste une énigme, ne faut-il pas, sil survient, le recevoir avec bonheur, laccepter comme le plus précieux des dons, même sil se révèle parfois si difficile à vivre ? Par-delà leur impérissable passion, les amants immortels du Rivage des Adieux témoignent que seul lamour peut transcender notre existence, faire basculer nos croyances, repousser les limites de nos horizons, nous faire entrevoir des terres mystérieuses où saccomplissent enfin les noces éternelles des corps et des âmes.


    En couverture : Persuasion silencieuse, Hugues Merle, XIXe siècle © Sothebys / Akg-images

  • Pour faire suite à ses Petits carnets du rien-pantoute publié à l'automne 2017, Marcel Sabourin persiste et signe 86 nouveaux textes poétiques, existentiels et humoristiques dans lequel il nous livre sa fabuleuse joie de
    vivre. Sur le CD, il présente une trentaine de textes inédits avec sa verve légendaire.

  • Chaque pays a ses contes et légendes, ses monstres sous le lit et ses murmures apeurés. Chaque pays a ses mystères. Mais le mystère du Pays Noir, personne ne l'a jamais percé. Lorsque Jerod, son grand frère adoré, traverse la frontière en promettant de revenir un an plus tard, Alyssa est certaine qu'il reviendra avec des dizaines d'histoires merveilleuses à raconter. Mais les mois passent, et Jerod ne revient toujours pas. La jeune fille décide alors de partir à sa recherche. En traversant la frontière, elle ne se doute pas qu'elle va changer le destin du monde à tout jamais...

  • Conte d'un Homme-Enfant

    • Bookelis
    • 2 Novembre 2016

    Le Conte d'un Homme-Enfant est une courte pièce de théâtre racontant un conte onirique, un voyage initiatique et un parcours de vie. C'est une histoire intime dont le récit s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes, brève mais riche de messages, narrant une rêverie enfantine à travers un monde artistique aux personnages simples mais hauts en couleurs. Tout cela pour raconter une histoire pourtant célèbre mais restée ignorée de trop de personnes. Cette pièce mêlant le théâtre au conte est issue de l'imagination et de l'univers artistique de son jeune auteur, cherchant à raconter une histoire aux apparences enfantines mais s'adressant à tout le monde. Une histoire pleine d'espoir et de courage, mais également une réflexion sur le monde, la découverte de soi-même et la volonté d'accomplir ses rêves.

  • LA CHÈVRE D´OR

    PAUL ARÈNE

    La Chèvre d'or est un roman de Paul Arène, publié en 1889. Extraits | Partout la légende se rattachait aux souvenirs de l'occupation sarrasine, partout il s'agissait de cette chèvre à la toison d'or, habitant une grotte pleine d'incalculables richesses, et menant à la mort l'homme assez audacieux pour essayer de la suivre ou de s'emparer d'elle. Que vous a fait la Chèvre d'Or? Pourquoi ne pas la laisser tranquille sur sa montagne? Elle va, vient, au clair de lune, buvant l'eau pure, broutant la mousse, et ne fait de mal à personne. «Quand on l'aura prise, la belle avance! » «Captive, la Chèvre d'Or se vengera, car l'or est source de toute misère. C'est à cause de lui que les hommes se haïssent, c'est à cause de lui que les femmes ne vont pas vers qui sait les aimer. Dans le clos des ermites, il y a deux tombes, M. Honnorat les connaît bien, les tombes de deux cousins, presque deux frères, qui moururent de mort sanglante pour avoir cherché la Chèvre d'Or...|

  • Vingt contes. Posologie : un à deux contes par jour pour apprendre à désapprendre ce que les instruments de mesure vous permettent de savoir avec certitude sur ce monde.

    Partagez les réflexions de Maya et Édo, deux Cro-Magnon de la tribu des Ogs qui vivaient il y a vingt mille ans. Interrogez-vous avec eux sur leur environnement, leurs conditions de vie : Qu'est-ce que l'arc-en-ciel ?... Le vent ?... L'éclair ?... Le tonnerre ?... Les étoiles ?... Pourquoi le soleil se lève-t-il toujours du même côté ? Pourquoi se couche-t-il de l'autre ? Quand il est rouge, est-ce d'avoir trop couru ? D'où vient le tremblement de terre ?... La lave du volcan ?... L'image que l'homme dessine sur le sol peut-elle s'avérer aussi dangereuse que l'original ? Que faire contre l'adversité, la maladie ? Qui sont les habitants de la mer ? Pourquoi la mer n'aime-t-elle pas les rochers ? Comment fait l'oiseau pour voler ? Regardez autour de vous : le mur, la verticale, le plafond, l'horizontale, la porte qui s'ouvre sur une profondeur, la fenêtre avec la symétrie droite-gauche... Votre environnement date du néolithique.

    Le pour, le contre, oui, non, thèse-antithèse-synthèse... Peut-être tranchaient-ils une question, mais peut-être rassemblaient-ils au contraire. Pourquoi dire un seul lorsque le groupe est d'une cinquantaine de personnes ? L'homme préhistorique ne disposait d'aucun de nos outils scientifiques pour expliquer les événements qu'il observait. Il répondait à son interrogation avec les moyens du bord, c'est à dire sa réflexion et sa logique. Les légendes naissent de l'imaginaire des hommes. Elles font leur miel de questions sans réponse. C'est la contingence des choses qui a amené l'homme petit à petit à penser que ce monde était fait pour lui, à sa mesure et qu'il était là pour le dominer.

  • Bélinde

    r Maia Edgeworth

    Belinde, (titre original Belinda) conte moral est un roman britannique de Maria Edgeworth paru en 1801.
    Présentation
    | « À dix-huit ans, Bélinde fut placée par lady Stanhope, sa tante, auprès de lady Delacour, femme à la mode, jouissant d'une immense fortune et de la réputation de femme d'esprit,... ».
    Le conte a été censuré, dans ses versions ultérieures, du mariage entre Juba, noir américain et une jeune anglaise, suite à de violentes critiques...|
    |Source Wikipédia|

  • Zadig ou la Destinée

    Voltaire

    Zadig ou la Destinée est un conte philosophique de Voltaire, publié pour la première fois en 1747 sous le nom de Memnon.
    Cette oeuvre est inspirée d'un conte persan intitulé Voyages et aventures des trois princes de Serendip. Cependant Zadig va plus loin que les trois princes de Serendip en ce sens qu'il utilise la science de son temps, un « profond et subtil discernement », pour parvenir à ses conclusions.
    Présentation
    | Voltaire retrace les mésaventures d'un jeune homme victime d'injustice nommé Zadig qui fait l'expérience du monde dans un Orient de fantaisie. Tour à tour favorable et cruelle, toujours changeante, la fortune du héros passe par des hauts et des bas qui rythment le texte : Zadig échappe de nombreuses fois à la prison et aux amendes car il a été accusé à tort. En fin de compte, Zadig est nommé Premier ministre du roi de Babylone, il s'avère être un très bon homme, finalement très apprécié du roi, jugeant justement les gens, et non d'après leurs revenus, comme le faisaient les autres ministres, c'est donc selon une justice équitable que Zadig travaille en tant que ministre du roi. Malheureusement pour lui, Zadig doit fuir le royaume de Babylone à cause de l'amour compromettant qu'il porte à la reine Astarté, découvert par la cour. L'inquiétude de Zadig naît et le pousse à croire que le roi daigne tuer la reine par simple vengeance. Durant son voyage, Zadig rencontre divers personnages hauts en couleur, il connaîtra différents sentiments tels que le désespoir et la souffrance et devra faire face à l'injustice et à la superstition, ainsi qu'aux dangers qui peuplent son errance à travers le monde, en espérant un jour retrouver Astarté. Il cherche à mettre en avant l'injustice qu'il a dû endurer...|
    |Source Wikipédia|

  • D'un côté, l'autrice affirme dans cette histoire fantastique que le Monde des Hommes et des Animaux est plus extraordinaire que le Pays des Merveilles d'où les personnages principaux proviennent. En effet, ils vivent des aventures qui sont enrobées d'une pellicule métaphorique sur la Terre et voient les choses différemment, tout en s'émerveillant de leurs découvertes du monde animal et humain.

    D'un autre côté, ce conte moderne écrit au 21e siècle revivifie par une version propre à Eva Halus le mythe ancestral d'origine roumaine de la jeunesse éternelle et de la vie sans mort qui est incarné par deux personnages principaux, Anne et son chat Miaully, lesquels se matérialisent d'une zone géographique de la Terre à l'autre en un instant et vivent leurs aventures dans un rythme plus accéléré. Par conséquent, ils grandissent trois fois leurs âges en l'intervalle de quelques jours.

  • Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Lorsqu'il rencontre l'Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve.

  • La revue Voix et Images vous propose « Mémoire du conte et renouvellement du roman québécois contemporain », un numéro printemps-été qui s'intéresse au regain d'intérêt pour le conte au Québec, mais moins en ce qui concerne la réécriture de nouveaux conte que le renouvellement de l'écriture sous l'influence des récits traditionnels. « [...] Le conte traverse nombre de romans et de récits contemporains sur les plans de l'intertexte, de la langue et de la trame narrative [...] mais qui ne souscrivent pas pour autant aux attentes du genre, voire les dévoient. » Sylvie Vignes s'intéresse au rapport au conte dans Les fous de Bassan d'Anne Hébert et Marie-Hélène Larochelle au rejet de l'éthique du care dans Les Sangs d'Audrée Wilhelmy et Demoiselles-cactus de Clara B.-Turcotte. Marise Belletête, elle, se penche sur Javotte de Simon Boulerice, Carmélie Jacob sur la filiation dans Trois princesses de Guillaume Corbeil et Sophie Ménard, sur la dynamique narrative dans Frères de David Clerson.
    Le numéro comprend aussi, en plus de ses chroniques habituelles, une étude hors thème de Marie-Pier Luneau, qui analyse de nombreuses notices biographiques d'auteurs de premier roman pour voir quelles mythologies se constituent autour d'eux.

  • Rafaël se sent parfois un peu seul. Il songe à adopter un animal de compagnie. Par un heureux hasard, Naïma, la chatte de son patron, met bas. Tenté par l'invitation de monsieur D'Amour et par son irrésistible curiosité, Rafaël passe voir les chatons. Il a un coup de coeur pour le petit tigré qui sort de sous le divan. Il est loin de se douter que ce bonjour de chat lui en fera voir de toutes les couleurs.

  • L'ange tourmenté raconte les mésaventures d'un jeune curé, Isidore Bilodeau, dont la foi est mise à rude épreuve par l'Archevêque de Québec, un homme aux intentions et au désir de vengeance pas très « catholiques ». En raison d'une faute grave et d'une trop grande tolérance, Isidore est relevé de sa cure de la petite paroisse de Saint-Ludger, en Beauce. Dans ses nouveaux choix de carrière, le jeune homme se découvre de nombreux talents issus de son désir sincère de venir en aide à ceux qu'il croise sur son chemin.

    Une histoire humaine, touchante et fantaisiste, bourrée de rebondissements à la fois croustillants et dramatiques qui font tantôt sourire, tantôt pleurer. Dans un style des plus originaux et quelquefois même...loufoque, l'auteur manie les mots avec un plaisir qui nous fait embarquer de plain-pied dès le début du récit.

    « Tirez-vous une bonne chaise, on va veiller tard ! »

  • Ce n'est pas parce qu'on est petit qu'on ne peut pas être... le plus fort !

    Cette fable traditionnelle cadienne, recueillie en 1973 par l'auteur, Barry Jean Ancelet, retrouve ici toute sa fraîcheur primesautière. Après une première adaptation en 1999 chez Bouton d'or Acadie, l'illustrateur Joël Boudreau s'est remis à sa table à dessin, avec des résultats extraordinaires ! Cet album est agrémenté d'un CD, où Barry Jean Ancelet (de Lafayette, LA) récite d'un trait cette ritournelle vire-langue. Les multiples percussions de Glen Deveau donnent vie aux divers concurrents de cette épreuve de force. Alors, qui est le plus fort : l'auteur, le musicien ou l'illustrateur ?

    À moins que ce ne soit toi, lecteur : si tu réussis à réciter par coeur « Qui est le plus fort ? » sans éclater de rire !

  • Raconte-moi les règles de vie est un ouvrage qui rend compte d'une approche stimulante, valorisante et créatrice pour l'enseignement des règles de vie à l'école primaire.

    L'auteure, qui a imaginé une approche novatrice, a composé 17 contes illustrant les principales règles de vie. La première partie du document fait part de l'expérience vécue par l'auteure dans son école et la seconde partie est consacrée à la présentation des contes.

    L'ouvrage Raconte-moi les règles de vie s'adresse entre autres aux directions des écoles primaires et au personnel désireux de faire apprendre les règles de vie aux jeunes d'une manière dynamique.

  • Battu par trois fois à un concours de poésie, Walid, jeune prince orgueilleux, décide de se venger. Il impose à son adversaire, un humble tisserand, des épreuves a priori insurmontables, comme tisser un tapis contenant toute l'histoire de l'humanité. Inspiré par les djinns, le vieil homme y parvient mais meurt d'épuisement. Le tapis est volé. Pris de remords, Walid part à sa recherche.

  • Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, La Chatte blanche, La Belle et la Bête : autant de titres gravés dans nos mémoires. Par un coup d'audace, des hommes et des femmes de lettres s'emparèrent, en plein âge classique, de ces contes transmis de bouche à oreille pour les transformer en oeuvres d'art. On leur reproche parfois d'être désuets, misogynes, moralisateurs ; on ne voit plus à quel point ils ont été novateurs, féministes, libertaires, nostalgiques d'une enfance avide de mirifique. Voici cet éventail de contes pour la première fois exploré dans toute sa diversité. On voit Perrault et ses amies exploiter le fantastique pour dénoncer l'oppression des femmes, Galland réunir les aventures merveilleuses et licencieuses des Mille et une nuits, ses confrères orientalistes accumuler les trouvailles, pédagogues et philosophes inventer des récits prodigieux. Tous créent un genre nouveau tissant des liens subtils avec le récit libertin, le roman gothique et le conte moral. On découvre alors toute la force poétique de ces " compositions enchantées " qui conduisent à la pensée par le rêve, à l'émotion par l'artifice, au fantastique par le merveilleux.

empty