• Chamanisme et scandales sexuel
    Ils sont trois à animer le Minamdang, un pseudo cabinet de chamans : l'ex-profiler Nam Hanjun, sa petite-soeur hackeuse de génie Hyejun et enfin Sucheol, enquêteur privé. A eux trois ils offrent à leur riche clientèle des " divinations " sur mesure qui font leur succès.
    Un soir, une cliente les appelle après avoir cru apercevoir un fantôme dans sa cuisine. Quand ils arrivent leur présence attire l'attention d'un voisin qui prévient la police. Une jeune inspectrice se rend sur place, Ye-eun, que ses collègues surnomment justement le fantôme tant elle est rapide et discrète. Dans la cave de la maison, elle découvre le cadavre d'une adolescente recherchée depuis un mois.
    Le roman vise au coeur des pires scandales de la société coréenne. Il s'inspire en particulier de l'affaire Park Geun Hye. Cette ancienne présidente de la république de Corée, destituée en 2017, actuellement en prison, a dirigé le pays sous l'influence toxique d'une chamane. Cette dernière servait ses propres intérêts et ceux de divers grands groupes industriels.
    Avec son écriture hyper réaliste, un roman qui va crescendo d'un rebondissement au suivant. Un livre clairement taillé pour le cinéma et dont les droits ont été acquis par AD406 (
    The Chase,
    A hard day,
    Witness, ...).

  • Considérant les ravages du tourisme et les effets délétères de son industrie, il est généralement de bon ton d’opposer à la figure du touriste celle du voyageur, dont les intentions seraient nobles et les agissements respectueux des populations et des environnements. Or, est-il encore possible de concevoir le voyage comme mode d’être au monde et comme moyen d’aller à sa rencontre? Et d’où nous vient ce «besoin» de voyager? C’est à partir de ces questions d’ordre philosophique que Rodolphe Christin nous invite à penser le voyage, lui pour qui cette notion doit avant tout constituer «un acte de l’esprit, une expérience particulière de la pensée et du corps. Autrement dit, une certaine expérience du monde que les infrastructures touristiques mettent à mal et qu’il conviendrait cependant de sauver».

  • " Tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas garder leur chambre " : quand, méditant le confinement, l'immense journaliste qui a réinventé et réenchanté la religion dans la presse s'empare de la formule de Pascal, cela donne le plus formidable des livres de sagesse ouverte à tous. Un guide pour réapprendre à respirer après la crise.
    Que reste-t-il de la vie profonde quand l'emporte l'instinct de survie ? Comment réapprendre à respirer après la crise ? Qu'est-ce, d'ailleurs, qu'une catastrophe ?
    Impasses de la science et impuissances du politique, clashs culturels et conflits militaires, dérèglements climatiques et désastres épidémiques : à l'heure de l'épuisement des philosophies et de la fatigue des démocraties, que nous disent nos sources spirituelles et intellectuelles ?
    Lire en Pascal, Spinoza et Descartes les critiques de notre modernité, les rend nos meilleurs guides face à nos incertitudes.
    Questionner l'héritage de Nietzsche permet de saisir l'origine et l'étendue de nos désenchantements.
    Explorer les pensées de Confucius, Lao Tseu et Bouddha éclaire l'offensive de la Chine contre les valeurs occidentales.
    Redécouvrir le message du Christ, libérateur de nos inconscients et de nos imaginaires, apporte une vraie sérénité.
    Les expériences d'hier doivent servir la sagesse de demain. Mais cette sagesse devra être humble. Ouverte à tous et propre à chacun.
    En voici le dévoilement, l'éloge et le chemin.

  • Hollywood règne sur les salles de cinéma, tant aux États-Unis qu’ailleurs dans le monde. Bien qu’ils vendent du rêve et du divertissement, les films hollywoodiens traitent aussi de questions sociales et politiques. Comment décoder les messages politiques véhiculés par cet imaginaire? Hollywood et la politique est un guide critique du cinéma étatsunien des années 1980 à aujourd’hui, illustré par de nombreux exemples, de V for Vendetta aux documentaires de Michael Moore, en passant par les blockbusters les plus significatifs.

    Forgé au cœur même de l’empire américain, le cinéma hollywoodien est une industrie puissante qui carbure au capitalisme et a tout intérêt à le défendre. Dans ce contexte, les artisans du septième art jouissent-ils de la liberté de créer des œuvres réellement critiques ou sont-ils condamnés à produire des films de propagande? Traitant du politique dans son sens large, Claude Vaillancourt classe les films en trois grandes catégories: le cinéma du statu quo, qui se contente de répéter les discours officiels; le cinéma du questionnement, qui dénonce certains problèmes, mais sans remettre en cause l’ordre social; et le cinéma subversif, où le documentaire occupe une place de premier plan.

    L’auteur démontre en quoi le cinéma hollywoodien, malgré la montée des Netflix et autres Amazon ainsi que  les répercussions de l’affaire Weinstein, demeure un instrument privilégié pour transmettre les valeurs américaines (individualisme, famille, respect des institutions, distinction entre le Bien et le Mal), contribuant à «fabriquer le consentement». Il reconnaît en même temps à certains films une grande liberté de ton. Une analyse tout en nuances qui assume pleinement la subjectivité du jugement sur l’art.

  • C'est à l'Institut médico-légal, surnommé L'Hôtel, que se croisent les personnages interlopes de ce roman noir. Le narrateur, directeur de ce lieu déroutant, décrit la lente dépravation de son institution. Suite à sa rencontre avec Valère, producteur de films pornographiques, il accepte une étrange proposition : que l'Institut abrite un club clandestin... Dehors, un mal jaune se propage.

    "Cloaque nauséabond", l'Institut devient l'antre d'une véritable fête des morts. La succession de chapitres courts et nerveux dit l'ascension irrémédiable du récit vers une apothéose de la folie. Aussi affutée que le scalpel du narrateur qui dissèque les cadavres, la plume de Bruce Bégout nous entraîne aux confins d'une extase ultime, d'une décomposition totale : celle des corps, des êtres et du récit.

  • Et si l'on vivait nos vies à l'envers ?
    Depuis quelque temps, plus rien ne va dans la vie de Benjamin Teillac. Quitté par sa femme, rejeté par son fils, il risque maintenant de perdre son travail d'ambulancier. En cause : ses crises d'épilepsie, qui ont recommencé brutalement et que les traitements conventionnels ne suffisent plus à contrôler. Lorsque sa neurologue lui propose de tester un nouveau médicament révolutionnaire, il décide d'accepter, malgré la réticence de David, son meilleur ami. C'est alors que d'étranges visions commencent à l'assaillir, des rêves récurrents au réalisme troublant. Sur un chemin enneigé, le voilà qui fait le guet en compagnie de soldats qu'il ne connaît pas et à qui, pourtant, il s'adresse comme à des familiers... Par quel phénomène singulier s'est-il soudain retrouvé en 1944, au beau milieu du maquis ? Là, alors que le danger rôde, une autre existence s'ouvre à lui, un autre possible. Se pose alors la seule véritable question : qui Benjamin veut-il être ?

  • Le Médecin malgré lui
    Le Bourgeois gentilhomme
    Le Malade imaginaire
    Trois pièces de théâtre de Molière qui mettent en scène des personnages caricaturaux et, à travers eux, les défauts de la société de l'époque. Médecins, bourgeois, ducs et paysans y sont critiqués avec humour et malice.

  • À quoi on joue ? Vite une super idée en 2 minutes ! Voici le guide indispensable pour les parents, mais aussi les grands-parents et toute personne qui garde régulièrement des enfants pour répondre facilement et rapidement à cette sempiternelle question. Une mine d'idées pour divertir les enfants intelligemment, à moindre coût et partout ! Les mercredis, anniversaires et vacances ne vous feront plus jamais peur ! Ce 1er volume propose en grande majorité des jeux à l'extérieur.
    De la course d'escargots à l'art du camouflage en passant par le trésor des pirates ou la chasse au dahu, des jeux les plus anciens comme la marelle aux plus actuels comme le rallye des rues, des jeux pour tous les jours, et mille façons de ne plus être pris au dépourvu quand les copains de vos enfants débarquent. Des jeux en toutes saisons, à l'extérieur, mais aussi à l'intérieur pour les jours de pluie.
    Grâce au tableau récapitulatif, trouvez en un coup d'oeil la bonne idée selon la situation :
    -Selon le nombre : un enfant seul, de petits groupes ou des cohortes joyeuses et turbulentes
    -Selon la saison
    -Au bord de la mer, lors de balades en montagne ou de séjours à la neige, en forêt,
    dans votre jardin ou à la campagne, en ville...
    -Les mercredis, les week-ends ou les jours de fête
    -Pour s'occuper seul ou avec un adulte
    -Selon l'envie : jeux calmes ou déchaînés, jeux pour rire et pour apprendre,
    pour découvrir le monde et la nature, jeux de la kermesse à l'école...

  • Démons et merveilles, loups-garous, femme-serpent mélusinienne, fées, dracs aquatiques, lamies, chevaliers fantômes et bien d'autres créatures fantastiques surgissent au fil des pages des Otia Imperialia - traduits ici en partie pour la première fois en français moderne - que l'Anglais Gervais de Tilbury composa, au début du XIIIe siècle, pour le plaisir de l'Empereur Otton IV de Brunswick. Homme d'Eglise, éminent juriste, grand dignitaire et conseiller de l'Empereur, l'auteur, après une jeunesse passée à la brillante cour d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine, fut amené par ses fonctions à parcourir l'Europe et à séjourner longuement en Italie et dans le royaume d'Arles. Les Otia Imperialia visent à amuser, à étonner le lecteur, mais aussi à le faire réfléchir. Gervais a mérité le titre de « premier folkloriste du Moyen Age ». mais c'est aussi un observateur attentif de son temps, qui nous donne à voir mille détails de la vie des hommes au tournant des XIIe et XIIIe siècles.

  • Trop d'objets inutiles, trop de déchets, trop de sollicitations, trop d'informations, trop de gaspillage... Face à tous ces excès, nous sommes de plus en plus nombreux à nous sentir en décalage avec notre moi profond et à rêver à un retour à la simplicité et à la sérénité. Et si le minimalisme était la solution ? C'est ce chemin qu'a choisi Judith Crillen qui nous livre dans cet ouvrage son expérience et ses conseils pour reprendre le contrôle de nos vies : désencombrer sa maison, manger moins mais mieux, réduire ses déchets, alléger son emploi du temps, éviter les achats impulsifs, pratiquer la digital détox, méditer, vivre en accord avec la nature, pratiquer la gratitude, prendre le temps de ne rien faire... Le minimalisme, une révolution en douceur pour retrouver enfin bonheur, paix intérieure et liberté !

  • La vie ordinaire efface le temps perdu : il faut travailler pour vivre, et pour que l'ordre social se maintienne. Perdre son temps devient alors une forme de sabotage. Raison pour laquelle nous ne parlons pas de ce temps que nous perdons ; raison pour laquelle aussi le langage ordinaire se prête mal à décrire le temps perdu.
    On risque donc ici un éloge de l'inactivité. En faisant redécouvrir plusieurs façons de perdre son temps : la mélancolie, le divertissement, la panne, la procrastination, la flânerie, l'ennui, la rêverie, la cigarette... Mais en constatant également que toutes ces expériences ne sont pas celles de ce temps « volé », « dérobé », « tué » que définit plus précisément le verbe traîner.
    Ceux qui traînent : les passants dans un cimetière, certains person¬nages d'Aragon ou de Queneau, M. Hulot détraquant l'ordre des vacances, les passagers d'un RER stoppé par la neige, l'internaute soudain débranché. Ces moments étranges - où Pascal, lui, pariait sur Dieu... - sont autant d'expériences de pensée. Car philosophe est celui qui ne craint pas de rater son train.

  • Gamer averti, vous pensez connaître tous les jeux de la galaxie ? Joueur débutant, vous n'êtes pas inspiré par les grands noms du genre ? Découvrez une sélection de 50 jeux vidéo originaux, insolites et intelligents à découvrir d'urgence ! L'auteur vous fait voyager dans des univers fantastiques, inquiétants ou décalés où le joueur incarne aussi bien une chèvre qu'un fonctionnaire ou un pixel. À vous de sélectionner parmi ces jeux tous aussi différents qu'extraordinaires, celui qui répondra le mieux à vos envies du moment. Laissez-vous guider dans ces mondes irréels par deux joueurs passionnés et passionnants.

  • Un ouvrage unique en français dans lequel sont décrites les stratégies commerciales développées par des entreprises liées au tourisme. Les explications sont illustrées par de nombreux exemples tirés du monde des affaires, en particulier de l'industrie touristique (chaînes hôtelières, transporteurs aériens, parcs d'amusement, etc.).

  • Inquiétrange

    Hédy Sellami

    De défèque news à zoovage en passant par déjàculation, myoptimiste, dînez à nez, ou encore soucide, 220 néologismes pour s'amuser avec le langage.

    Abécédaire de néologismes, mots-valises, calembours, ou expressions détournées qui font rire.

  • Le divertissement revient toujours hanter les conversations, comme une sorte de tissu social qu'on porte malgré nous, sans plus vraiment nous en rendre compte. Écrit dans un souffle littéraire, à cheval entre l'anecdotique et l'analyse culturelle, cet essai tente de cerner la portée vertigineuse du divertissement dans nos vies. Empruntant divers angles, l'auteur en vient à nous montrer comment le divertissement - celui de l'écran de télévision, de Facebook, du jeu vidéo, de la pornographie, etc. - n'est peut-être pas un symptôme du néolibéralisme, mais bien un de ses engrenages fondamentaux. Loin de chercher à condamner ces moments de détente, l'auteur s'interroge plutôt sur la mutation de l'esprit collectif suite à des décennies de surconsommation de plaisir oisif cathodique et constate un fait saillant, évident même : « plus ça va, moins on fait ce que l'on devait faire. »

  • Patrick Paitel récidive dans les fausses citations, humoristiques le plus souvent, spirituelles toujours. Dans ce deuxième épisode, il conserve les deux fils rouges du précédent: 'détournements culinaires' et 'si ma tante en avait', à caractère drolatique. Les références des citations demeurent fantaisistes bien entendu.

  • Paul Valino est un jeune prolasien qui n'a pas pu devenir un footballeur professionnel, mais parvient à décrocher un diplôme d'entraîneur de football. Il entraîne d'abord un club de troisième division qu'il sauve de la relégation et permet à ce club d'accéder à la première division du championnat velorien qui fait partie des meilleurs championnats du continent karoudien. Les dirigeants du Kourios FC le remplacent par un coach expérimenté, car ils pensent qu'il n'a pas l'expérience de la première division. Il est contacté peu de temps après par un promotionnaire de l'école de formation des entraîneurs, Cédric qui est le coach du DFH sport pour intégrer le staff technique, il finit par accepter. Le DFH sport est dans la zone rouge après six journées de championnat, Cédric est remercié et coach Valino est désigné pour assurer l'intérim. Il a beaucoup d'ambitions, mais sera-t-il maintenu à la tête du DFH sport?

  • La Santa Cartolina

    Gilles L'HÔTE

    En sa qualité d'enquêteur bibliographique, Léonard est sur la piste d'une carte postale à haute valeur philatélique. Il ne se doute pas que cet objet possède une caractéristique supplémentaire qui lui vaut le surnom de Santa Cartolina. De nombreux puissants convoitent ou l'ont convoité pour cette raison. Le client de Léonard en est-il un ou est-il animé par d'autres motifs ?
    À plusieurs reprises, Léonard est troublé par ses découvertes, comme celle d'un deuxième exemplaire de la carte, et même d'un troisième.... ! Mais... pour qui travaille-t-il exactement ?

  • Bienvenue dans la Demeure, la nouvelle émission de TVAs.

    Ils sont 12, ils sont jeunes, ils sont beaux. Ils veulent gagner.

    Et pourtant, seuls deux d'entre eux...

    Ainsi va la sempiternelle comptine de la téléréalité.

    Cette fois-ci, ô stupeur, les candidats à l'abattoir audiovisuel semblent dotés d'une épaisseur de personnalité que la drastique sélection du casting avait négligée et voilà que la réalité téléguidée se rebiffe et refuse de se laisser enfermer dans un script.

    Dès lors, tout est possible, surtout le pire.

    L'incontournable scène de baise aquatique vire au boulard de 3e zone en plein direct.

    Une candidate supplie un tocard sur le retour, guest star passablement embarrassée, de la faire sortir de cet enfer.

    L'assistante de prod, destituée, flingue l'émission en sous-marin.

    Une participante non conviée, la redoutable gastro-entérite, s'introduit dans la Demeure.

    Le metteur en scène abandonne son poste en pleins tourments.

    Bref, tout ce cirque devient parfaitement incontrôlable...

  • Des activités d'apprentissage emballantes qui plairont à tous les utilisateurs - Des références nombreuses qui vous dirigeront vers les organismes ou les services spécialisés - 25 secteurs d'activités - 100 activités différentes - Des milliers d'heures amusantes d'apprentissage - Arts plastiques - Audiovisuel - Littérature - Musique - Danse - Théâtre - Collections - Jeux - Fêtes et festivals.

empty