• Apeirogon

    Colum Mccann

    • Belfond
    • 27 Août 2020

    Rentrée littéraire 2020Apeirogon, n.m. : figure géométrique au nombre infini de côtés.
    Rami Elhanan est israélien, fils d'un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n'a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
    Tous deux ont perdu une fille. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
    Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l'envie de sauver des vies.
    Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.
    Afin de restituer cette tragédie immense, de rendre hommage à l'histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite ; une exploration tout à la fois historique, politique, philosophique, religieuse, musicale, cinématographique et géographique d'un conflit infini. Porté par la grâce d'une écriture, flirtant avec la poésie et la non-fiction, un roman protéiforme qui nous engage à comprendre, à échanger et, peut-être, à entrevoir un nouvel avenir.

  • Mamma maria

    Serena Giuliano

    • Lizzie
    • 11 Mars 2021

    " Un roman savoureux comme un bon plat de pasta ! " MaxiSous le coup d'une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d'Adriano Celentano... Ce caffè, c'est le coeur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s'est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s'est pas présenté pour son éternelle partie de scopa... La fin de la dolce vita ?
    PRIX BABELIO LITTERATURE FRANCAISE 2020

  • Le rire

    Henri Bergson

    Pourquoi rions-nous de voir quelqu'un trébucher ? Pour quelles raisons Molière continue-t-il de nous amuser ? Comment expliquer qu'un jeu de mots ou un trait d'esprit prêtent à sourire ? Dans Le Rire, qu'il publie en 1900, Bergson apporte à ces questions des réponses décisives. S'appuyant sur des exemples quotidiens et de nombreuses références littéraires, il décrypte les formes du comique pour y déceler un ressort commun : l'« interférence de deux séries », c'est-à-dire la présence simultanée de deux éléments distincts ou incompatibles. Au passage, il ne manque pas d'analyser le rôle social ambivalent d'un réflexe qui tout à la fois manifeste l'élan vital et brime les comportements hors normes. Si cette oeuvre, qui doit beaucoup à une tradition classique, méconnaît les manifestations transgressives, sombres, ludiques ou absurdes, du rire, elle n'en demeure pas moins capitale pour qui veut comprendre le « propre de l'homme ».

  • Ce texte inclassable a d'abord été l'un des plus fulgurants manifestes dada, dont Tristan Tzara s'est inspiré pour son Manifeste Dada (1918). Or, quand il le republie en 1927, Serner le transforme en manuel de savoir-vivre... pour voyous de haute volée ! Ce guide burlesque regorge de conseils avisés en toutes circonstances, que ce soit en charmante compagnie, en voyage ou encore dans l'habillement. Face à une époque de paranoïa aiguë, il s'agit d'instruire l'homme de cour moderne, à savoir l'escroc. Et en somme, de faire l'éloge du cynisme. Serner inflige une thérapie par électrochocs à une humanité dont la folie ne trouve plus de contrepoint que dans la sagesse de l'aigrefin : « Le monde veut être trompé, c'est certain. D'ailleurs, il deviendra sérieusement méchant, si tu ne le fais pas. »

    Né en 1899 à Carlsbad et mort au camp de Theresienstadt en 1942, Walter Serner a d'abord été l'une des plus brillantes figures du mouvement Dada. L'originalité de ses romans, publiés au début des années vingt et devenus des classiques de la littérature moderne, lui a valu le surnom de "Maupassant du crime" et de "Choderlos de Laclos des bas-fonds".

  • Pourquoi je deviens tout rouge quand je suis gêné ? Où vont les aliments que je mange ? Pourquoi les garçons ont un zizi et pas les filles ? Pourquoi les ados ont-ils souvent des boutons ?Émotions, génétique, sommeil, hygiène, pilosité... cet ouvrage illustré avec humour répond aux questions que les enfants se posent sur toutes les bizarreries de leur corps !

  • Découvrez Chat-Edouard de la Croquettemolle, premier chat diplômé en Histoire à l'Université de la Sorbonne." Le saviez-vous ? Jules César détestait les chats. La simple vue d'un chat le paniquait et pourtant il conquit la Gaule. Cela prouve par a +b que si les chats sont supérieurs à César et que César est supérieur au Gaulois, les chats sont donc supérieurs aux Gaulois, donc aux Français. CQFD."
    De la préhistoire au futur (oui !), en passant par la Gaule et le Siècle des Lumières, notre cher Chat-Edouard s'impose comme Professeur d'histoire drôle, juste et percutant !

  • Pourquoi est-on triste ou joyeux ? Pourquoi est-on en colère ? Pourquoi avons nous peur ? Au travers de nombreux exemples, l'enfant va comprendre pourquoi il réagit de telle ou telle façon. Comment on transmet son émotion et comment dans une journée on passe de la peur à la joie, de la colère à la tristesse. Etc...

  • Rien ne va plus chez les filles ! Maëlle sent tiédir son amour pour Maxime, Chiara désespère de devenir un jour une grande comédienne et ne cesse de se disputer avec Mélissande, et, pour couronner le tout, Lily ne parle plus à ses trois amies. Sa nouvelle copine Bérénice est une fille étrange, timide et effacée. Mais est-ce là son vrai visage ? Entre mensonges, secrets et trahisons, l'amitié de nos quatre héroïnes va être mise à rude épreuve. Sauront-elles se retrouver ?

  • « Le rire est le propre de l'homme » selon Rabelais. On pourrait même jurer qu'il est le propre de notre époque. Après tout, l'humour et la dérision sont partout, sur la scène comme sur les bancs de l'Assemblée Nationale, en passant évidemment par nos écrans. Le rire, une passion moderne ? Son omniprésence dans l'Athènes de l'époque classique suffit à démentir ce postulat : la parrhèsia - la liberté de tout dire - y était portée comme un étendard, loin du politiquement correct de nos contemporains. C'est d'ailleurs là que, pour la première fois, des penseurs comme Platon ou Aristote, ont pris le rire au sérieux. Cet ouvrage les prend au (bon) mot. Son but ? Démêler les liens charnels qu'entretiennent dérision et politique dans la cité démocratique. Jean-Noël Allard fait dialoguer Aristophane et Bourdieu, Démosthène et Habermas, Xénophon et Durkheim ; et dessine le portrait d'une communauté profondément structurée par le rire. Entre joutes verbales et plaisanteries subtiles, invectives tribuniciennes et railleries démagogiques, caricatures comiques et injures dionysiaques, le lecteur découvrira, sans ironie, l'un des fondements oubliés de la démocratie : la moquerie comme art de vivre, la dérision comme institution.

  • Soeur Eulalie, soeur Thérèse et soeur Isabelle sont envoyées prêter main forte au couvent des Chênes dont le toit est éventré à la suite d'une forte tempête.Accompagnées de soeur Anne (qui n'entend pas toujours très bien), elles vont grelotter, découvrir la recette de la crème de marrons, bricoler une chaudière récalcitrante, tomber nez à nez avec un renard poulivore et ramoner des conduits de cheminée.Décidemment, l'Ardèche n' a pas fini de les surprendre !Un trio de soeurs pétillantes et attachantes qui vivent de folles aventures !

  • Aidez votre enfant à développer son intelligence émotionnelle !Tom est un petit lapin dont le quotidien ressemble à celui de tous les enfants. À travers des histoires, simples et tendres, votre enfant va mieux comprendre ce qu'il ressent et se familiariser avec les 6 émotions principales que sont la joie, la tristesse, la peur, l'amour, la colère et la honte.6 histoires qui mettent en scène Tom et permettent à l'enfant de mieux comprendre ses propres émotions.22 activités pour dédramatiser chacune des 6 émotions principales et apprendre à les gérer.

  • Dans ma super école il y a des supers élèves : Calypso Briva, alias "Calculator" , Andy Ferguson, alias "Bricoman", Marin Beau, alias "Poètor", Clodoald Delamire-Crampon, alias "Cloclo la glu", Aïssa Alaoui, alias "Illustrator". Et tout ce beau monde se retrouve le jour de la rentrée...

  • Eleanor Flood est une femme au bord de la crise de nerfs. Mais aujourd'hui tout va changer. Elle va prendre une douche et s'habiller. Elle va suivre ses cours de poésie et de yoga après avoir déposé son fils Timby à l'école. Elle ne va pas dire de gros mots. Mais... la vie en a décidé autrement. Parce que aujourd'hui Timby va faire semblant d'être malade pour passer la journée avec sa mère. C'est aussi aujourd'hui que Joe, son mari, a choisi d'annoncer à ses employés qu'il est en vacances, en omettant de prévenir sa femme. Juste au moment où Eleanor pense que les choses ne pourraient pas être pires, elle retrouve un vieux document familial qui va mettre sa vie, chaotique mais finalement assez parfaite, sens dessus dessous.

  • De la naissance à 3 ans, les bébés découvrent le monde qui les entoure.
    Voici plus de 200 activités pour les aider à grandir en les invitant à prendre conscience de leur corps, à exprimer leurs émotions, à communiquer, à développer leur créativité et, petit à petit, à prendre de l'autonomie. Parents, grands-parents, assistantes maternelles. vous qui désirez participer pleinement à l'éveil de vos enfants, vous trouverez des activités répertoriées par tranche d'âge, faciles à mettre en oeuvre à la maison et s'adaptant à tous les emplois du temps !
    Des activités proposées par une spécialiste de la petite enfance, testées et approuvées par les bébés !

  • Le Médecin malgré lui
    Le Bourgeois gentilhomme
    Le Malade imaginaire
    Trois pièces de théâtre de Molière qui mettent en scène des personnages caricaturaux et, à travers eux, les défauts de la société de l'époque. Médecins, bourgeois, ducs et paysans y sont critiqués avec humour et malice.

  • Comment faire penser en utilisant délibérément la capacité du rire à déconstruire avec légèreté les fausses évidences et les idées reçues, et de l'appliquer par privilège (mais non exclusivement) aux pratiques sociales et relationnelles ? Dans ses activités de formation, de supervision et d'analyse de la pratique, l'usage de l'histoire drôle fut pour l'auteur un modus operandi constant : ce livre est une tentative pour appliquer à un public plus large cette forme de maïeutique, non sans risque en l'absence de l'échange vivant au sein d'un groupe. Chaque histoire drôle « dans le raccourci et le rire qu'elle entraîne, pousse (le lecteur) à des sauts logiques, déplace les enjeux, et dissout dans le même temps quelque aporie où il s'était fourvoyé » (Georges Gaillard)

  • La pensée console de tout

    Chamfort

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.
    Chamfort « Le philosophe fournit une vision du monde ; le moraliste propose un regard sur l'existence. Affecté de la bile noire, Chamfort n'a pas la tête d'un raisonneur. Le travail intellectuel le rase. À l'instar de Montaigne, il n'étudie que ce qui lui plaît. »Frédéric Schiffter

  • Les historiens vivent, travaillent et pensent dans la cité. Un mois après le massacre de la rédaction de Charlie, des historiens se réunissent à l'École Normale de la rue d'Ulm, pour penser ensemble comment depuis le XVIe siècle le rire a été une puissante arme politique, utilisée sous diverses formes, de la dérision subtile au rire féroce, en passant par la franche moquerie de l'adversaire. Il est un marqueur d'intelligence, de culture et s'inscrit durant les périodes de violence tel un processus de civilisation, forme de continuation d'une lutte sans effusion de sang... jusqu'à ce que les censeurs et les ignorants tentent de l'interdire ou le tuent, réellement, avant qu'il ne reparaisse, toujours... Tenter d'expliquer les rapports conflictuels entre l'invention du rire et la construction de la politique depuis Machiavel et Rabelais permettrait ainsi d'éclairer les ruptures actuelles d'un monde globalisé où la question du rire politique repose tout simplement celle de la liberté d'expression et de conscience, au coeur d'une cité républicaine meurtrie et à repenser.

  • Le parcours incroyable de Samia Orosemane, femme, voilée et humoriste.
    Samia Orosemane n'est pas une femme comme les autres. D'origine tunisienne, musulmane, cette comédienne de 36 ans s'est affranchie des préjugés pour vivre sa passion : la scène. De son enfance à Clichy-sous-Bois à son succès sur les planches, Samia raconte dans ce livre son parcours hors du commun.
    Pourtant, malgré sa formation au conservatoire de Paris, Samia a failli abandonner pour toujours l'humour. Avec un turban en guise de voile sur la tête, elle pensait que sa place n'était pas sous les projecteurs. Puis ce fut le déclic. Aujourd'hui, son destin l'a rattrapé. Grâce à la diffusion d'une vidéo qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux (700 000 vues) après les attentats de Charlie Hebdo, des passages répétés dans les médias et deux spectacles, Samia est bel est bien un phénomène. L'humoriste remplit les salles en France, mais aussi au Maghreb, au Canada ou en Belgique, attirant un public aussi varié que les couleurs de ses tenues.
    Car Samia ose tout, aborde tous les sujets sans tabou ni vulgarité, abolit les clichés et ne laisse personne indifférent. Un témoignage inspirant, sincère et drôle. Un livre universel pour changer les mentalités et rappeler l'urgence de vivre ensemble.

  • Faites le plein d'idées pour un enfant épanoui ! Mandalas, jeux de mémoire, d'écoute, d'observation, dessins, massages..., 35 exercices ludiques et tout simples pour apprendre à votre enfant à mieux se concentrer.Distraits par les jeux vidéo, le téléphone portable, la télé..., les enfants ont de plus en plus de mal à fixer leur attention. Avec des activités faciles à faire à la maison, ils prennent conscience de ce qu'ils sont, de ce qui les entoure, ils apprennent à se mobiliser, à être disponibles et ainsi à mieux se concentrer. Pour chaque activité, deux parties distinctes : d'abord l'enfant lit les étapes du jeu et ses variantes ; puis les parents découvrent les bienfaits apportés à l'enfant.

  • Sur les bases d'une déconstruction historique et épistémologique, l'auteur propose une lecture clinique de la schizophrénie et du traitement psychanalytique de cette catastrophe psychique. La schizophrénie est une expérience de mise à nu de l'humain, un abandon des évidences « naturelles », qui nécessite de repenser totalement la cure analytique plutôt que d'adapter la méthode analytique à une souffrance dans le but quelquefois trop prudent de simplement contenir les débordements qu'elle occasionne. L'auteur montre qu'il est possible de formuler, à partir de l'analyse des formes de transfert, une hypothèse théorique permettant de guider la conduite thérapeutique du psychiatre vis-à-vis des personnes réputées schizophrènes confiées à ses soins, dans un contexte culturel scientifique, social et économique donné, car il n'est pas possible d'ignorer toutes ces dimensions de l'exercice de la psychiatrie.

  • Crampe à l'hippocampe

    Karen Vinot

    Lydia, jeune journaliste pétillante, mène une vie bien remplie. Mais tout bascule lorsqu'elle perd étrangement la mémoire. Loin de ses repères, elle regarde le monde qui l'entoure d'un oeil nouveau. C'est alors qu'elle rencontre Paul, curieux SDF aux allures de matelot. Intriguée par le passé du vieil homme, elle va le pousser à retourner sur l'île où sa vie a basculé.

    Entre désespoir, rire, rencontres, non-dits, l'étonnante aventure qui les attend va bouleverser leur existence.

  • ILS VIVRONT CINQ MOIS ENSEMBLE 
    VINGT-QUATRE HEURES SUR VINGT-QUATRE
    LES UNS AVEC LES AUTRES

    Xavier, Rafa, Daphné, Wilson, Gigi, Yacine, Dydy, Jérém et Claire forment l'équipe d'animation de l'hôtel-club Verona Reyes à Lanzarote. 

    Jeunes, passionnés... Fous, drôles, amoureux... Différences, orages, éruptions... Baisers, toucher... Secrets.

  • - Le rire, ce n'est pas un vaccin, me dit-elle.
    - Non, mais ça dégage les bronches, lui dis-je.
    Guillaume pense sincèrement ce qu'il a répondu à sa psy. Le rire ne guérit rien, mais il lui est nécessaire. Et sa relation avec Michaël, c'est du rire à l'état pur.
    Ils ne se sont rencontrés en personne que deux fois, mais ils s'appellent six fois par jour, tous les jours de la semaine, du mois, de l'année. Ils ne se voient jamais, mais ce sont les meilleurs amis du monde. C'est une relation indispensable, une bouffée d'air frais ou plutôt d'hilarité, d'immaturité, de messages immatériels et de joie impalpable. Et pourtant, ils ne sont amis qu'au téléphone.
    Dans ce récit autobiographique haut en couleurs, découvrez une amitié aussi inestimable qu'inclassable et qui, bien qu'elle n'existe que virtuellement, compte bien plus que cette satanée réalité.

empty