HELENE MORITA

  • Première personne du singulier

    Haruki Murakami

    • Belfond
    • 20 Janvier 2022

    Après le succès de Des hommes sans femmes, Murakami renoue avec la forme courte. Composé de huit nouvelles inédites, écrites, comme son titre l'indique, à la première personne du singulier, un recueil troublant, empreint d'une profonde nostalgie, une sorte d'autobiographie déguisée dont nous ferait cadeau le maître des lettres japonaises.

    Un homme se souvient.
    De la femme qui criait le nom d'un autre pendant l'amour.
    Du vieil homme qui lui avait révélé le secret de l'existence, la " crème de la crème de la vie ".
    De Charlie Parker qui aurait fait un merveilleux disque de bossa-nova s'il en avait eu le temps.
    De sa première petite amie qui serrait contre son coeur le vinyle With the Beatles.
    Des matchs de base-ball si souvent perdus par son équipe préférée.
    De cette femme si laide et si séduisante qui écoutait le Carnaval de Schumann.
    Du singe qui lui avait confessé voler le nom des femmes qu'il ne pouvait séduire.
    De ces costumes qu'on endosse pour être un autre ou être davantage nous-même.

    Un homme, Murakami peut-être, se souvient que tous ces instants, toutes ces rencontres, anodines ou essentielles, décevantes ou exaltantes, honteuses ou heureuses, font de lui qui il est.

  • 1Q84 t.1 ; avril-juin

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 20 Septembre 2012

    Entre l'an 1984 et le monde hypnotique de 1Q84, les ombres se reflètent et se confondent. Unies par un pacte secret, les existences de Tengo et d'Aomamé sont mystérieusement nouées au seuil de deux univers, de deux ères... Une odyssée initiatique qui embrasse fantastique, thriller et roman d'amour, composantl'oeuvre la plus ambitieuse de Murakami.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le meurtre du commandeur t.1

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 3 Octobre 2019

    Au Japon, de nos jours. Une maison en pleine montagne, totalement isolée, livrée à la nature, aux bruits de la pluie et des insectes la nuit. Dans cette maison, des livres et des disques. Beaucoup de disques, d'opéra surtout. Et un narrateur. Il est peintre. Ces dernières années, il a fait beaucoup de portraits, il cherche à retrouver l'inspiration. Cette maison n'est pas la sienne, elle appartient à Tomohiko Amada, un artiste de génie qui a vécu à Vienne avant l'Anschluss et qui, de retour au Japon, s'est mis à peindre des tableaux Nihonga. Il a 92 ans, il est sénile, il vit à l'hôpital. Cette maison, le narrateur y a trouvé refuge après un mois d'errance, quand sa femme lui a annoncé qu'elle voulait divorcer. Dans le grenier de la maison, le narrateur trouve un tableau, soigneusement caché, une peinture d'une grande violence, le meurtre d'un vieillard, une scène comme tirée du Don Giovanni de Mozart mais qui serait située au Japon du 7e siècle. C'est Le Meurtre du Commandeur. Un jour, le vieillard du tableau se manifeste. Il est en taille réduite, mais c'est bien lui, le Commandeur. Que veut-il ? Quel est son message ? Le narrateur retrouvera-t-il la voie de la création ?

    En stock

    Ajouter au panier
  • 1Q84 t.2 ; juillet-septembre

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 20 Septembre 2012

    Le monde 1Q84 a été révélé. Miroir d'un univers à la dérive ou promesse d'un présent recomposé hors des ténèbres, il déploie ses brumes oniriques et ses deux lunes. Autour de lui, Tengo et Aomamé gravitent, voués à leur destin.

    En stock

    Ajouter au panier
  • 1Q84 t.3 ; octobre-décembre

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 7 Février 2013

    Au Japon, d?octobre à décembre 1984.
    Aux voix d?Aomamé et de Tengo se joint dans ce troisième volume celle du détective Ushikawa.
    Enrôlé par la secte des Précurseurs, Ushikawa se lance aux trousses de la tueuse et de l?écrivain, et lève un à un les voiles sur leur passé.
    Sous les deux lunes de 1Q84, un complexe jeu du chat et de la souris se met en place.
    Pour Aomamé et Tengo, le temps est désormais compté?

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le meurtre du commandeur t.2

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 3 Octobre 2019

    Au Japon, de nos jours. Une maison en pleine montagne, totalement isolée, livrée à la nature, aux bruits de la pluie et des insectes la nuit. Dans cette maison, des livres et des disques. Beaucoup de disques, d'opéra surtout. Et un narrateur. Il est peintre. Ces dernières années, il a fait beaucoup de portraits, il cherche à retrouver l'inspiration. Cette maison n'est pas la sienne, elle appartient à Tomohiko Amada, un artiste de génie qui a vécu à Vienne avant l'Anschluss et qui, de retour au Japon, s'est mis à peindre des tableaux Nihonga. Il a 92 ans, il est sénile, il vit à l'hôpital. Cette maison, le narrateur y a trouvé refuge après un mois d'errance, quand sa femme lui a annoncé qu'elle voulait divorcer. Dans le grenier de la maison, le narrateur trouve un tableau, soigneusement caché, une peinture d'une grande violence, le meurtre d'un vieillard, une scène comme tirée du Don Giovanni de Mozart mais qui serait située au Japon du 7e siècle. C'est Le Meurtre du Commandeur. Un jour, le vieillard du tableau se manifeste. Il est en taille réduite, mais c'est bien lui, le Commandeur. Que veut-il ? Quel est son message ? Le narrateur retrouvera-t-il la voie de la création ?

    En stock

    Ajouter au panier
  • Abandonner un chat

    Haruki Murakami

    • Belfond
    • 20 Janvier 2022

    Je suis le fils ordinaire d'un homme ordinaire. Ceci est parfaitement évident. Mais au fur et à mesure que j'ai approfondi cette réalité, j'ai été convaincu que nous sommes tous le fruit du hasard, et que ce qui a eu lieu dans ma vie, dans celle de mon père, tout a été accidentel. Et pourtant, nous les humains, ne vivons-nous pas en considérant comme la seule réalité possible ce qui n'est après tout qu'un simple fait dû au hasard ?

    Quand Murakami avait cinq ou six ans, lui et son père sont partis en vélo abandonner un chat sur la plage. Pourquoi ne pas le garder, que se sont-ils dits, était-ce un moment triste, tout cela, Murakami ne s'en souvient plus. Ce dont il se souvient en revanche, c'est que quand lui et son père sont rentrés à la maison, le chat était là. Et que sur le visage de son père, il y avait de la surprise, de l'admiration et du soulagement.
    C'est là un des souvenirs que Murakami partage sur ce père qu'il a si mal connu. Un homme que les différentes guerres avaient changé, qui chaque matin honorait ses morts, qui avait dû renoncer à ses ambitions mais a composé des haïkus jusqu'à la fin de sa vie ; un homme, aussi, qui n'a jamais compris les aspirations de son fils.
    Et à travers son père, c'est bien lui-même que Murakami questionne...

  • Des hommes sans femmes

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 5 Avril 2018

    Un célibataire qui vibre au rythme des Beatles et du Kansai. Un chirurgien collectionneur d'aventures mais amoureux sans espoir. Un barman hanté par le fantôme de sa femme, ou encore le Samsa de Kafka épris d'une inconnue bossue.
    Neuf ans après Saules aveugles, femme endormie, Haruki Murakami retourne à la forme courte. Dans ce recueil comme un clin d'oeil à Hemingway, des hommes cherchent des femmes qui les abandonnent ou qui sont sur le point de le faire. Entre mystère et fantaisie, ces récits d'isolement, rythmés par la musique, laissent entrevoir la magie du maître.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Journal, essai autobiographique, éloge de la course à pied, au fil de confidences inédites, Haruki Murakami se dévoile et nous livre une méditation lumineuse sur ce bipède en quête de vérité qu'est l'homme...

    Le 1er avril 1978, Murakami décide de vendre son club de jazz pour écrire un roman. Assis à sa table, il fume soixante cigarettes par jour et commence à prendre du poids. S'impose alors la nécessité d'une discipline et de la pratique intensive de la course à pied.
    Ténacité, capacité de concentration et talent : telles sont les qualités requises d'un romancier. La course à pied lui permet de cultiver sa patience, sa persévérance. Courir devient une métaphore de son travail d'écrivain.
    Courir est aussi un moyen de mieux se connaître, de découvrir sa véritable nature. On se met à l'épreuve de la douleur, on surmonte la souffrance. Corps et esprit sont intrinsèquement liés.

    Murakami court. Dix kilomètres par jour, six jours par semaine, un marathon par an. Il court en écoutant du rock, pour faire le vide, sans penser à la ligne d'arrivée. Comme la vie, la course ne tire pas son sens de la fin inéluctable qui lui est fixée...

  • Profession romancier

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 5 Novembre 2020

    Haruki Murakami se raconte et nous raconte sa drôle de profession : romancier ! L'auteur dévoile les ficelles de ses créations, s'interroge sur l'avenir du livre, et prodigue conseils et encouragements aux écrivains en herbe. Ecrire un roman n'est pas très difficile. Ecrire un roman magnifique n'est pas non plus si difficile. Je ne prétends pas que c'est simple, mais ce n'est pas non plus impossible.
    Ce qui est particulièrement ardu, en revanche, c'est d'écrire des romans encore et encore, sur une longue durée. Tout le monde n'en est pas capable. Comme je l'ai déjà dit, il faut disposer d'une capacité particulière, qui est certainement un peu différente du simple " talent ". Bon, mais comment savoir si l'on possède cette aptitude ? Voici la réponse : sautez dans l'eau et voyez si vous nagez ou si vous coulez.
    Une façon de parler rude, certes, mais au fond, la vie, c'est comme ça. Par ailleurs, rien n'empêche ceux qui n'ont pas besoin d'écrire de roman, (ou qui préfèrent ne pas en écrire) de mener une vie sage et parfaitement valable. Et ceux qui veulent écrire, qui ne peuvent supporter de ne pas écrire, ceux-là écriront des romans. Et continueront à écrire. En tant que romancier, je les accueille bien volontiers.
    Bienvenue sur le ring !

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 3 Septembre 2015

    « Depuis le mois de juillet de sa deuxième année d'université jusqu'au mois de janvier de l'année suivante, Tsukuru Tazaki vécut en pensant presque exclusivement à la mort ».

    À Nagoya, ils étaient cinq amis, inséparables. Puis Tsukuru a gagné Tokyo. Un jour, ils lui ont signifié qu'ils ne voulaient plus jamais le voir. Sans raison. Pendant seize ans, celui qui est devenu architecte a vécu séparé du monde. Avant de rencontrer Sara. Pour vivre cet amour, Tsukuru va entamer son pèlerinage, et confronter le passé pour comprendre ce qui a brisé le cercle.Renouant avec le réalisme onirique de ses débuts, le maître conteur de la trilogie 1Q84 tisse une fable initiatique d'une envoûtante étrangeté, à la mélancolie apaisée.

    En stock

    Ajouter au panier
  • écoute le chant du vent ; flipper, 1973

    Haruki Murakami

    • Theleme
    • 7 Juillet 2016

    En plein été, autour de Tokyo, un jeune étudiant en biologie philosophe quotidiennement autour d'une bière avec son ami, le Rat. Un matin, le jeune homme se réveille dans la chambre d'une jeune inconnue qui n'a que quatre doigts à la main gauche. Le récit bascule alors dans un merveilleux ordinaire, remède à la mélancolie existentielle.

    Deux inédits de Murakami, ses deux premiers textes rédigés il y a quarante ans alors qu' il tenait un bar.

  • Birthday girl

    ,

    • 10/18
    • 4 Octobre 2018

    Japon, de nos jours.
    Quoi qu'on puisse souhaiter, aussi loin que l'on puisse aller, on reste ce qu'on est, voilà tout.
    La serveuse n'aurait même pas dû travailler ce soir-là. C'était son anniversaire, elle avait vingt ans, il pleuvait à verse, le directeur du restaurant était malade. Alors c'est elle, cette serveuse qui entrait dans ses vingt ans, qui était allée porter son repas au propriétaire du restaurant. Un vieil homme solitaire que personne n'a jamais vu. Un vieil homme qui, le jour de ses vingt ans, lui avait proposé de faire un voeu...

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'étrange bibliothèque

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 3 Novembre 2016

    Japon, de nos jours.
    Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu'ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l'heure. Cette fois, pourtant, c'est d'abord l'employée qui l'envoie dans une salle qu'il ne connaissait pas. C'est un vieil homme, ensuite, qui le mène par les méandres d'un labyrinthe dans ce qui semble bien être une prison. C'est un homme-mouton qui l'y attend, qui aimerait bien l'aider mais qui redoute le pouvoir du gardien des livres. Enfin, c'est une frêle jeune fille muette qui va l'aider à se libérer de cette bien étrange bibliothèque...

    Illustrations de Kat Menschik.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le passage de la nuit

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 5 Juin 2008

    Dans un bar, Mari est plongée dans un livre. Elle boit du thé, fume cigarette sur cigarette. Surgit alors un musicien qui la reconnaît. Au même moment, dans une chambre, Éri, la soeur de Mari, dort à poings fermés, sans savoir que quelqu'un l'observe. Autour des deux soeurs vont défiler des personnages insolites : une prostituée blessée, une gérante d'hôtel vengeresse, un informaticien désabusé, une femme de chambre en fuite. Des événements bizarres vont survenir : une télévision qui se met brusquement en marche, un miroir qui garde les reflets... À mesure que l'intrigue progresse, le mystère se fait plus dense, suggérant l'existence d'un ordre des choses puissant et caché. Le temps d'une nuit, Haruki Murakami nous entraîne dans un Tokyo sombre, hypnotique, aux prémices d'un drame.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Saules aveugles, femmes endormies

    Haruki Murakami

    • 10/18
    • 18 Février 2010

    Conteur hors pair, Haruki Murakami explore dans ces vingt-trois nouvelles délicatement ciselées, une multitude de mondes oscillant perpétuellement entre le réel et le rêve. Parmi ces vies suspendues, de troublants portraits : un homme d'affaire hanté par son premier amour, un couple adultérin réfugié sur une île grecque, un homme obsédé par les spaghettis, ou encore un gardien de nuit poursuivi par son reflet... Qu'ils guettent un présage ou un miroir, la mort ou un kangourou, tous sont empreints d'une mélancolie poétique qui fascine et résonne en chacun de nous.

    « Depuis trois décennies, Murakami distille ses nectars dans une oeuvre subtile où les ténèbres les plus inquiétantes et la grâce la plus lumineuse se mêlent jusqu'au vertige. » André Clavel, Lire

  • Le mineur

    Soseki Natsume

    • Cambourakis
    • 7 Octobre 2020

    Première réédition de Natsume Soseki, considéré comme l'un des écrivains les plus importants de la littérature japonaise contemporaine, aux éditions Cambourakis. Dans ce roman d'initiation contemporain des écrits de Kafka et saisissant de modernité, un étrange jeune homme dépourvu d'identité, tiraillé entre la culture traditionnelle et une soif de modernité, décide de fuir Tokyo. Interpellé en chemin, il se retrouve enrôlé pour travailler dans une mine. Une activité épuisante qui va déclencher une série de réflexions introspectives et fondatrices pour lui, reflétant les interrogations philosophiques et littéraires du début du XXe siècle avec alacrité et humour.

    En stock

    Ajouter au panier
  • échos illusoires du luth

    Soseki Natsume

    • Cambourakis
    • 10 Février 2021

    Après la réédition du «Mineur», nouvelle réédition du grand Natsume Sôseki. Dans ce recueil de deux nouvelles, on retrouve la fascination de l'auteur pour le présent, relayée par des réflexions percutantes, désabusées et souvent mordantes, ainsi que par son aisance à rendre compte de l'ambigu?ité de la psyché humaine. Ces deux textes saisissants de modernité se font le miroir des interrogations politiques et littéraires du Japon du début du XXe siècle, un pays en transition.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Nuit noire, étoiles mortes

    Stephen King

    • Albin michel
    • 29 Février 2012

    1922. Un fermier du Nebraska assassine sa femme avec la complicité de leur fils pour l'empêcher de vendre sa propriété à un éleveur de porcs. Le début d'une véritable descente aux enfers dans un univers de violence et de paranoïa.
    Big driver. Un auteur de polar se fait violer sauvagement au bord d'une route. Rendue à moitié folle par l'agression, elle décide de se venger elle-même de l'homme et de son effrayante complice.
    Fair extension. Un homme atteint d'un cancer, fait un pacte faustien avec un inconnu : en échange d'un peu de vie, il vend un ami d'enfance dont il a toujours été jaloux pour souffrir (ô combien !) à sa place.
    Un mariage parfait. Une femme découvre par hasard qu'elle vit depuis plus de vingt ans aux côtés d'un tueur en série. Que va-t-il se passer maintenant qu'il sait qu'elle sait.

  • Les pieds nus de lumière

    Kenji Miyazawa

    • Cambourakis
    • 5 Février 2020

    Découvert sur le tard, Kenji Miyazawa a acquis le statut de classique et est désormais l'un des écrivains japonais les plus lus. Dans ce recueil de nouvelles tout à fait représentatif de son écriture qui emprunte à la philosophie bouddhiste et aux contes de fées traditionnels, les esprits et les animaux se mêlent au monde des hommes: les auberges mangent leurs clients, les dieux et les animaux communiquent, etc.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Les astres jumeaux

    Kenji Miyazawa

    • Cambourakis
    • 4 Novembre 2020

    Après «Les Pieds nus de lumière», une nouvelle réédition de Kenji Miyazawa: un recueil de 10 nouvelles qui concentre tout ce qui caractérise l'écriture unique de cet auteur majeur, mêlant avec talent le monde des hommes, celui des animaux et celui des esprits. Comme nul autre, il propose une façon différente de percevoir la vie, mue par un élan spontané vers les autres et une grande sympathie pour la nature.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Bambou bleu

    Osamu Dazai

    • Cambourakis
    • 6 Novembre 2019

    Dans ce recueil de trois nouvelles (écrites entre 1939 et 1948), le grand écrivain japonais explore des contes traditionnels à la fois chinois et européens et en propose une libre réécriture.

  • Les pissenlits

    Yasunari Kawabata

    • Librairie generale francaise
    • 11 Juin 2014

    En quittant l'hôpital psychiatrique où ils ont laissé Ineko, qui souffre de cécité partielle, une maladie mentale qui a nécessité son internement, sa mère et son amant, Hisano, poursuivent dans un paysage étincelant de pissenlits en fleur une conversation étrange et surréaliste où se déploient confidences intimes et souvenirs. Inédit en France, ce roman inachevé dévoile une nouvelle facette de la virtuosité littéraire de Kawabata.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Botchan

    Soseki Natsume

    • Motifs
    • 7 Février 2013

    Botchan, le "petit maître" créé en 1906 par Sôseki, est aussi célèbre dans la littérature japonaise que Cosette pour nous, ou Tom Sawyer pour les Américains. Ce jeune professeur frais émoulu de Tôkyô, en butte, dans un collège de province, aux tracasseries de ses élèves et aux manoeuvres de ses collègues, est le personnage central d'une savoureuse galerie de portraits, d'un conte moral plein de vigueur, où se mêlent le grotesque caustique et une étonnante âpreté de ton.

empty