Blanche

  • La perle

    Anonyme

    • Blanche
    • 24 Septembre 2015

    Ces trois romans considérés par Pia et Pauvert comme des classiques de la littérature érotique anglaise apportent un éclairage étonnant sur les relations clandestines de la société victorienne. Cet ouvrage devrait ravir autant les amateurs du genre que les historiens de cette période.
    The Pearl, unique en son genre et en son temps, est le titre d'un magazine érotique clandestin, publié à Londres dans l'Angleterre victorienne. On en connaît 18 fascicules échelonnés de juillet 1879 à décembre 1880. Dans une Angleterre ultra puritaine où les noms désignant les parties du corps sont modifiés par d'édifiantes métaphores, The Pearl apparaît comme une revue d'une pornographie insoutenable alors qu'il s'agit en fait d'un érotisme non-réfrené par les carcans de la morale victorienne.
    /> La fine fleur de la littérature anglaise y publiait, sous pseudonyme, des textes jugés subversif par les autorités.
    Le présent volume propose trois textes parus en feuilleton dans The Pearl : Lady Pokingham ou Tous peuvent le faire, La Rose d'amour ou Les Aventures d'un gentilhomme à la recherche du plaisir, roman français et Sub-Umbra, roman d'érotisme colonial.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Hilda

    Anonyme

    • Blanche
    • 26 Mars 2015

    L'action se situe dans les années 1920, mais le texte est très probablement plus récent. Présenté dans une édition clandestine comme un journal intime authentique, on ne peut que douter de cette affirmation. En revanche, il est l'oeuvre d'un écrivain de talent qui a su parfaitement restituer l'atmosphère des Années Folles où les esprits, traumatisés par la Grande guerre, plongeaient dans l'insouciance et les plaisirs.
    Hilda est une jeune femme aux formes plantureuses torturée par les démons de la chair auxquels elle ne sait résister. Initiée très jeune aux plaisirs du sexe par son oncle et sa mère, Hilda va montrer un tempérament de feu et un appétit sexuel démesuré. Honteuse de son comportement immoral, Hilda va tenter de combattre ses penchants en épousant un notaire veuf et austère. Mais le fils de ce dernier, un jeune garçon de dix-sept ans découvrira vite le tempérament de feu qui se cache sous les traits de sa jeune belle-mère. Avec habilité et perversité, il fera de Hilda sa chose, l'utilisant comme un objet dédié à son plaisir et à celui des ses amis. Au plaisir de cocufier son père s'ajoute la fierté du jeune mâle dominant. Ensemble, ils exploreront toutes les facettes du plaisir physique, plongeant toujours plus loin dans le stupre. Mais Hilda est tiraillée entre son corps qui réclame toujours plus et son âme qui refuse cette dépendance. Qui sortira vainqueur de cette lutte inégale ?

  • Folies d'amour

    Anonyme

    • Blanche
    • 27 Août 2015

    Les textes réunis et présentés dans cette édition ont été écrits pour être publiés dans des revues de " lettres-confessions ".
    Les textes réunis et présentés dans cette édition ont été écrits pour être publiés dans des revues de " lettres-confessions ". Tous ont été refusés au prétexte qu'ils présentaient des sexualités atypiques.
    Géraldine Zwang, qui a longtemps collaboré pour ces journaux, a conservé précieusement ces textes. Avec le temps, ils ont dressé une véritable carte des fantasmes des Français qui, sans retenue aucune, explorent les faces les plus secrètes de leur âme. L'écriture n'est donc pas ici le critère essentiel. Ces textes sont plutôt à classer dans une anthropologie d'un sexuel de la démesure où peuvent exulter les pulsions les plus noires, les plus enfouies.
    Dans ces sexualités fantasmées, à la pornographie extrême, les rédacteurs peuvent s'approcher sans réels dangers de pratiques qui les intriguent, les effraient tout en les attirant. Ce sont autant de soupape à des libidos en permanence sollicitées, bien que de plus en plus difficiles à satisfaire. C'est à ce titre qu'il convient de les aborder en ayant toujours présent à l'esprit que l'imaginaire humain en matière de sexualité est infini...

empty