GrandsClassiques.com

  • D'apparence chaste, Eveline, héroïne au tempérament de feu, expérimente les plaisirs charnels...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. À seulement 18 ans, Éveline est belle, intelligente et, par-dessus tout, elle occupe l'esprit de tous ses admirateurs. Dans le Londres de l'époque victorienne, l'audacieuse jeune fille va découvrir son amour pour les plaisirs charnels grâce à un domestique et deviendra bientôt elle-même l'initiatrice de nombreuses passions.
    Publié anonymement en 1840, Éveline se range aujourd'hui parmi les incontournables de la littérature érotique.
    EXTRAIT
    Que le lecteur s'imagine une jeune fille de moyenne taille, mince comme une sylphide, dont le cou, les bras, les mains égalaient en perfection, si elles ne les surpassaient pas, ceux de la Vénus de Médicis ; des seins blancs d'un contour adorable, fermes comme une pomme et brûlant d'un feu ardent de désirs ; qu'il se représente tout cela éclairé par deux yeux lumineux, plus bleus que l'azur du ciel, ombragés par des sourcils sombres et arqués, un nez qui descendait d'un front uni, des lèvres purpurines semblables à des pétales d'une rose nouvellement éclose et un menton fin et délicat finissait l'ovale de la figure, dont les joues rosées annonçaient la brillante santé.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • À son insu et pour son plus grand plaisir, le narrateur se voit embarqué en tant que modèle masculin dans une aventure photographique...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Un photographe spécialisé dans l'érotisme reçoit la visite d'un ami, au cours d'une séance avec un modèle féminin. Le modèle masculin se faisant attendre, le visiteur est prié de se mettre en tenue d'Adam et de remplacer l'absent. Le nouveau duo enchaîne alors les postures lascives sous l'objectif voyeur de l'artiste, qui leur réserve une Chandelle de Sixte-Quint pour sa scène maîtresse.
    Publiée anonymement en 1893, cette nouvelle érotique surprenante initie le lecteur-voyeur à l'art de la photographie sensuelle.
    EXTRAIT
    J'entrai dans l'atelier. Une jolie jeune femme s'y trouvait, encore habillée et vêtue d'une toilette très élégante. Elle parut un peu décontenancée à ma vue, mais après présentations elle reprit son aplomb. De plus, mon ami lui dit que j'avais déjà fait connaissance avec elle, c'est-à-dire avec son portrait ; en effet, dans l'album souvent feuilleté par moi, je pus constater sa présence en une attitude qui la dispensait de faire la prude avec moi. Mais son image ne m'avait pas autrement frappé et je vis avec plaisir que l'original valait cent fois mieux que la photographie, ce qui me procura l'occasion d'un compliment à son adresse.
    C'était une petite femme mariée, séparée de son mari et originaire d'un pays voisin où les femmes ont la réputation d'être excellentes pour l'amour, faciles, chaudes, cochonnes, et je constatai plus tard moi-même qu'elle soutenait dignement cette réputation. Elle se souciait peu des préjugés et encore moins de sa vertu que ses cascades avaient transformée en Niagara. Mais rien n'égalait son mépris pour la pudeur dont la totale absence chez elle formait un piquant contraste avec son air élégant et sa physionomie distinguée.
    Moi-même, bien qu'ayant vu sa photographie à poil, j'étais loin de soupçonner ce dont elle était capable et quel précieux sujet mon ami avait en elle.
    - Nous allons commencer, dit celui-ci. Installez l'appareil, je vais préparer le décor.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Discussions impudiques entre deux cousines.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans le résumé précédant les deux dialogues de la partie principale, les circonstances de l'intrigue sont brièvement décrites. Robinet, le fils d'un marchand, est amoureux d'une jeune fille du nom de Fanchon, mais ne peut se rapprocher d'elle du fait de sa naïveté. Il convainc alors Susanne, sa cousine plus âgée, d'expliquer à Fanchon ses sentiments et d'éveiller aussi son désir.
    Lors de leur discussion, Susanne et Fanchon parlent d'une multitude de sujets, dont l'âge du mariage, les organes génitaux masculins et féminins et les rapports sexuels. À la fin du premier dialogue, Fanchon se déclare prête à se laisser déflorer par Robinet.
    Le second dialogue a lieu quelques jours plus tard. À la demande de Susanne, Fanchon décrit en détail son premier rapport sexuel avec Robinet. Les deux femmes discutent alors d'autres thèmes, comme les positions sexuelles, la flagellation, la taille des pénis, les méthodes de contraception et le mariage.
    Paru de manière anonyme mais abondamment annoté, L'Escole des filles ou La Philosophie des dames est considéré en France comme le premier roman sur le libertinage.
    EXTRAIT
    Epistre invitatoire aux filles
    C'est une foible raison, mes dames, que celle de vos mères, pour vous défendre de sçavoir les choses qui vous doivent servir un jour, de dire qu'elles ont peur que vous en usiez inconsidérément, et il vaudroit mieux, à mon advis, qu'elles vous en donnassent une pleine licence, afin qu'en choisissant vous-mêmes ce qui est bon, elles fissent esclater davantage par ce choix votre honesteté.
    Aussi je veux croire, mes belles, qu'en ceste Escole vous prendrez seulement les choses qui vous sont propres, et que celles d'entre vous qui auront envie d'estre mariées auparavant n'useront point de ces préceptes que quand il en sera temps, là où les autres qui auront plus de haste et qui prendront des amis par avance pour en essayer, le feront avec tant d'adresse et de retenue devant le monde, qu'elles ne témoigneront rien qui puisse choquer tant soit peu la bienséance et l'honesteté. C'est une belle chose que l'honneur, dont il faut qu'une fille soit jalouse comme de sa propre vie ; elle ne doibt non plus estre sans cet ornement que sans robe, et certainement elle n'a pas l'honneur et l'esprit du monde quand elle n'a pas l'industrie et l'adresse de cacher ce
    qu'il ne faut pas qu'on sçache.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

empty