• Coran (Le)

    Anonyme

    Le Coran " Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Cette lumière ressemble à un flambeau, à un flambeau placé dans un cristal, cristal semblable à une étoile brillante ; ce flambeau s'allume de l'huile de l'arbre béni, de cet olivier qui n'est ni de l'Orient ni de l'Occident, et dont l'huile semble s'allumer sans que le feu y touche. C'est une lumière sur une lumière. Dieu conduit vers sa lumière celui qu'il veut, et propose aux hommes des paraboles ; car il connaît tout. " Coran 24, 35 Traduction de Albert Félix Ignace de Biberstein Kasimirski Préface de Mohammad Ali Amir-Moezzi

  • Écrit en pâli au IIIe siècle avant J.-C. et conservé à Ceylan, le Dhammapada (sanskrit : Dharmapada), qui se traduit par versets de la Loi, est l'un des textes fondamentaux les plus célèbres de la littérature bouddhique. Ces vers, d'une profondeur extraordinaire, ont conservé les paroles prononcées par le Bouddha en diverses circonstances de sa longue vie de prêche. Le Dhammapada, qui contient l'essence même de l'enseignement du Bouddha, a été très tôt admis parmi les textes canoniques.

    Il occupe dans le bouddhisme une place centrale comparable aux Évangiles dans le monde chrétien.

    Ces aphorismes, dépouillés de toute formulation accessoire, incisifs et denses sont très précieux pour qui veut accéder à la compréhension de l'enseignement direct du Bouddha. Le Dhammapada est en quelque sorte un condensé, la quintessence du Dharma transmis par le Bouddha.

  • Un livre-choc, à l'indéniable puissance narrative, mais aussi un "livre-médecine", exceptionnel et salutaire, qui met sur ce que vivent et éprouvent les victimes d'inceste des mots justes. Parce qu'elle a tenu à garder l'anonymat, l'auteure de Jours d'inceste porte la parole de toutes celles qui ne peuvent ou n'osent encore parler. Ce qu'elle décrit de l'intérieur avec sa voix unique, et qu'elle a enduré de la petite enfance jusqu'à l'âge de 21 ans, pourra choquer ceux qui refusent de savoir. Les autres, tous les autres, les victimes d'inceste comme les thérapeutes, reconnaîtront dans cette histoire vraie et terrible la vérité sur une emprise absolue, la vérité sur le tabou des tabous. 

  • Maryse et Masumi Shibata continuent à nous livrer le fruit de leurs recherches de textes, inédits en France, du Tch'an chinois et du Zen japonais. Ils nous offrent ici les dix-sept kôans principaux tirés du Recueil de la Falaise verte, la bible des fameuses phrases énigmatiques parfois employées par les maîtres du bouddhisme extrême-oriental pour éveiller leurs disciples. D'une rare et surprenante poésie, ces kôans, appelés également "règles", sont commentés par des grands maîtres de la tradition.
    Cet ouvrage présente aussi d'autres oeuvres empreintes des subtilités de "l'esprit d'éveil" cher au Tch'an et au Zen : La Montagne froide réunit des poèmes de Han-chan, ermite chinois du IXe siècle ; Le monde est lamentable et mélancolique est un conte inoubliable de Kunikida Doppo, écrivain japonais de l'ère Meiji, qui assista aux bouleversements vécus par le Japon traditionnel au XIXe siècle ; enfin, des poèmes de Sengaï (1750-1837) regroupés sous le titre Le monde est éphémère mais je suis joyeux.

  • Le nuage d'inconnaissance Ce texte mystique anonyme du XIVe siècle se situe dans la pure lignée de la " contemplation obscure " qui va de Denys l'Aréopagite à Thérèse de Lisieux en passant par la " docte ignorance " de Nicolas de Cuse et la " nuit " de Jean de la Croix. L'austérité de cette tradition est tempérée ici par une modération toute anglaise, à laquelle la traduction d'Armel Guerne a su garder sa saveur archaïsante. Traduit de l'anglais par Armel Guerne

  • L'imitation de Jésus-Christ L'Imitation de Jésus-Christ tient une grande place dans la littérature chrétienne. Écrit par un moine, Thomas a Kempis, durant la première moitié du XVe siècle, ce petit livre a été lu et médité par des générations de laïcs désireux d'approfondir leur vie intérieure. L'Imitation est certes un témoignage parmi d'autres du renouveau spirituel de son époque, désigné sous le nom de Devotio moderna, qui oppose la voie de l'intériorisation à un monde extérieur déchiré et violent. Mais les grandes oeuvres débordent le temps et le lieu qui ont offert le cadre, le sujet, l'occasion, l'auditeur. C'est l'existence chrétienne de toutes les époques qui est décrite dans ce livre. La grâce et la tentation sont ressaisies à leur " racine " : l'existence de l'amour et du mal. De l'un et de l'autre, l'auteur décrit les formes en appelant le lecteur à la conversion intérieure. L'Imitation tend à cette purification du coeur sans laquelle ne peut être ni compris ni vécu l'Évangile. Traduit du latin par Félicité Lamennais

empty