Parascolaire

  • Le Figaro du 23 janvier 1868 à propos de Thérèse Raquin : 'C'est le résidu de toutes les horreurs. Le sujet est simple, le remords physique de deux amants qui tuent le mari mais qui, ce mari tué, n'osent plus s'étreindre, car voici le supplice délicat qui les attend : "Ils poussèrent un cri et se pressèrent davantage, afin de ne pas laisser entre leur chair de place pour le noyé. Et ils sentaient toujours des lambeaux de Camille, qui s'écrasait ignoblement entre eux." Enfin, un jour, ces deux forçats de la morgue tombent épuisés, empoisonnés, l'un sur l'autre, devant le fauteuil de la vieille mère paralytique, qui jouit intérieurement de ce châtiment par lequel son fils est vengé... Forçons les romanciers à prouver leur talent autrement que par des emprunts aux tribunaux et à la voirie.'

    7 Autres éditions :

  • En 1894, l'état-major de l'armée est secoué par une affaire qui ébranle la société tout entière : un officier a trahi. Alfred Dreyfus, juif alsacien, est le coupable idéal. Sa dégradation, sa déportation sur l'île du Diable, son retour en France, ont divisé la société. Avec "J'accuse", Emile Zola symbolise l'engagement intellectuel face au pouvoir, au mensonge et à la soumission.

  • Cinq nouvelles d´Émile Zola, suivies d´une anthologie « Du réalisme au naturalisme ». Dans une édition spécialement conçue pour les lycéens.
    L´oeuvre Naïs, fille de métayer, se laisse séduire par Julien, un jeune homme riche et frivole. Mais c´est compter sans la violence tyrannique de son père.
    Dans cette nouvelle, comme dans les quatre suivantes - Nantas, Jacques Damour, L´inondation, La mort d´Olivier Bécaille -, Zola pose un regard sombre sur la société du Second Empire.
    L´anthologie « Du réalisme au naturalisme » 14 extraits de romans, nouvelles et de textes manifestes pour illustrer ces deux grands courants littéraires du XIXe siècle.
    Des documents complémentaires o Un corpus thématique : « La mort comme leçon de sagesse » o Des documents iconographiques Le dossier Avec toutes les ressources utiles au lycéen pour étudier l´oeuvre :
    O des questions pour guider la lecture du texte o des repères historiques, culturels et biographiques o des fiches de lecture o des sujets types pour l´écrit et l´oral du bac Et un guide pédagogique Sur www.classiques-et-cie.com. En accès gratuit réservé aux enseignants, il propose une séquence de cours sur l´oeuvre et les corrigés des sujets de type bac.

  • Comment on se marie regroupe quatre courts récits d'Emile Zola, qui relèvent de l'étude de moeurs.
    Quatre mariages, quatre milieux sociaux différents et un seul regard. Si, chez les bourgeois, le mariage est une transaction financière, chez d'autres l'amour est possible. L'auteur montre les différences de modes de vie pour mieux laisser apprécier l'absolue similarité des rapports conjugaux, et l'inexorable défaite du mariage tel que le XIXe siècle l'imposait aux hommes et aux femmes.

    1 autre édition :

  • Louis Roubieu avait tout pour tre heureux : une famille aimante, des rcoltes abondantes... C'tait sans compter les caprices de la Garonne qui, aprs avoir fertilis ses terres, lui reprend tout. En l'espace de quelques heures, le conte de fes vire au cauchemar. Les destines humaines sont dcidment bien fragiles. S'inspirant des crues exceptionnelles de la Garonne l't 1875, Zola livre une nouvelle au rythme haletant : les eaux furieuses emportent avec elles personnages et lecteurs dans un tourbillon dont nul ne sort indemne. Rcriture du Dluge, ce rcit est aussi une dmonstration par l'exemple des rapports troits qu'entretiennent littrature et fait divers.

    1 autre édition :

  • Un ouvrier pris dans la tourmente de la Commune, déporté au bagne de Nouméa, s'évade et retrouve sa femme mariée à un autre... Mis à la retraite prématurément, un fonctionnaire se montre incapable de vivre en dehors du cadre étroit de l'administration... Sur son lit de mort, un riche paysan révèle sa double vie à son fils et lui demande de prendre soin de sa maîtresse...
    Voici des histoires insolites contées par trois maîtres du naturalisme.

  • Acculé par la misère et brûlant d'ambition, un jeune homme accepte le pacte que lui propose une entremetteuse : qu'il épouse Flavie Danvilliers, reconnaisse l'enfant illégitime qu'elle porte, et l'argent de cette fille de baron est à lui ! Pour prix de s

  • L´ouvrage fournit toutes les clés pour analyser le roman naturaliste d´Émile Zola.
    O Le résumé et les repères pour la lecture sont suivis de l´étude des problématiques essentielles, parmi lesquelles :
    - Gervaise, Lantier et les autres personnages - Structure du roman - Les thèmes du travail, de l´alcool...
    - Les significations du roman - Un roman naturaliste.
    O Ce Profil d´une oeuvre comprend également six lectures analytiques :
    - deux extraits du chapitre II ;
    - un extrait du chapitre VI ;
    - un extrait du chapitre VII ;
    - deux extraits du chapitre X.

  • "Puisque la médecine, qui était un art, devient une science, pourquoi la littérature elle-même ne deviendrait-elle pas une science, grâce à la méthode expérimentale ?" Emile Zola. Le manifeste du surréalisme, texte clé de la réflexion sur le roman, enfin réédité.

  • "Je suis un libre écrivain qui n'a eu qu'une passion dans sa vie, celle de la vérité, qui s'est battu pour elle sur tous les champs de bataille. (...) j'ai servi mon pays par la plume, de tout mon courage, de toute ma force de travail et de bonne foi." Homme passionné, indigné par l'injustice et le mensonge, engagé dans des combats décisifs, Zola a écrit des centaines d'articles où se déploient une verve polémique, une éloquence de tribun, les valeurs les plus hautes. Ils méritent d'être connus.

  • Lecture en français langue étrangère (FLE) au format numérique dans la collection Mise en scène destinée aux adolescents niveau 3 (800 à 1000 mots).
    L'assomoirGervaise est blanchisseuse et elle vit pauvrement avec Auguste Lantier et ses deux enfants. Elle rêve d'avoir un bon métier, une maison propre, un bon lit où dormir et manger tous les jours à sa faim. Mais sa vie sera tout autre... et Gervaise finira ses jours dans la misère.

  • Arrivée à Paris avec ses frères, pour travailler dans le petit magasin de son oncle, Denise Baudu prend rapidement conscience que l'emploi n'existe que dans les grands magasins. Elle se fait embaucher au Bonheur des Dames, découvre le monde cruel des petites vendeuses, la précarité de l'emploi et assiste au développement exponentiel de ce magasin et à la mort des anciens petits commerces. Elle suscite l'intérêt du directeur du magasin, Octave Mouret qui lui confie de plus en plus de responsabilités. Elle refuse de devenir sa maitresse mais finit par accepter sa demande en mariage. (source : Wikipedia)

  • Fils de Gervaise Macquart et de son amant Lantier, le jeune Étienne Lantier s'est fait renvoyer de son travail pour avoir donné une gifle à son employeur. Chômeur, il part, dans le nord de la France, à la recherche d´un nouvel emploi. Il se fait embaucher aux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyables (pour écrire ce roman, Émile Zola s'est beaucoup documenté sur le travail dans les mines). Il trouve à se loger dans une famille de mineurs, les Maheu, et tombe amoureux de la jeune Catherine. Mais celle-ci est la maîtresse d'un ouvrier brutal, Chaval, et bien qu'elle ne soit pas insensible à Étienne, elle se refuse à passer d'amant en amant. Lorsque la Compagnie des Mines, arguant de la crise économique, décrète une baisse de salaire, il pousse les mineurs à la grève. Il parvient à vaincre leur résignation et à leur faire partager son rêve d'une société plus juste et plus égalitaire. Lorsque la grève éclate, la Compagnie des Mines adopte une position très dure et refuse toute négociation.

  • Sans doute l'un des plus violents, Zola y dresse en effet un portrait féroce du monde paysan de la fin du xixe siècle, âpre au gain, dévoré d'une passion pour la terre qui peut aller jusqu'au crime. Tout l'ouvrage est empreint d'une bestialité propre à choquer les lecteurs de l'époque, les accouplements d'animaux alternant avec ceux des humains, eux-mêmes marqués par une grande précocité et par une brutalité allant fréquemment jusqu'au viol. Dès sa parution, la Terre a soulevé de violentes controverses, illustrées notamment par le Manifeste des cinq, article publié dans le Figaro par cinq jeunes romanciers qui conseillaient à Zola de consulter Charcot pour soigner ses obsessions morbides.

  • La collection « Fichebook » vous offre la possibilité de tout savoir du roman Une page d'amour d'Émile Zola grâce à une fiche de lecture aussi complète que détaillée. La rédaction, claire et accessible, a été confiée à un spécialiste universitaire. Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique. Cette fiche de lecture répond à une charte qualité mise en place par une équipe d'enseignants. Ce livre numérique contient : - Un sommaire dynamique - La biographie d'Émile Zola - La présentation de l'oeuvre - Le résumé détaillé (chapitre par chapitre) - Les raisons du succès - Les thèmes principaux - L'étude du mouvement littéraire de l'auteur

  • La collection « Fichebook » vous offre la possibilité de tout savoir de La Fortune des Rougon d'Émile Zola grâce à une fiche de lecture aussi complète que détaillée. La rédaction, claire et accessible, a été confiée à un spécialiste universitaire. Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique. Cette fiche de lecture répond à une charte qualité mise en place par une équipe d'enseignants. Ce livre numérique contient : - Un sommaire dynamique - La biographie de Émile Zola - La présentation de l'oeuvre - Le résumé détaillé (chapitre par chapitre) - Les raisons du succès - Les thèmes principaux - L'étude du mouvement littéraire de l'auteur

  • La Terre

    Émile Zola

    Longtemps, on a considéré La Terre comme un roman pornographique et vulgaire.  Et c'est vrai, il y a du sexe, très cru, et des "scènes", à faire pâlir le bourgeois dans sa chaumière. Une violence, aussi, digne d'une sorte de brutalisme, que bien avant Zola, on avait reproché à Pétrone, l'auteur latin du Satiricon. Par la même occasion, le premier, Zola est accusé de vouloir faire un coup commercial. Du cul pour du fric, le chef d'accusation est commun et rebattu, mais fonctionne de manière implacable.   En fait, avec La Terre, Zola, poursuit la peinture de sa fresque naturaliste. Au risque de plaire aux uns et de déplaire aux autres. Et c'est au monde paysan qu'il s'attaque cette fois. Avec ses façons de clinicien du roman et ses aises de romancier expérimental. Pour lui, l'enjeu est clair, faire tomber le couperet sur la vision romantique de la campagne, allant de pair avec un culte idéaliste de la Nature. Zola tord le cou à Chateaubriand, discrètement, mais sûrement : ce serait peine perdue que de chercher une Atala dans La Terre. Le seul personnage qui s'en rapproche, Françoise Fouan, est poussée sur une faux... Donc, la violence, elle est surtout en dehors du roman. Celle qui fait la démonstration que la littérature est une guerre sans pitié entre auteurs. Morts ou vivants. Pour qui la seule chose qui compte est d'imposer sa vérité du roman, par ses mensonges romanesques. Et Buteau, le frère de Françoise, de violer sa soeur. L'imagination de Zola n'a reculé devant aucune cruauté pour faire triompher sa thèse : le monde paysan est impitoyable, pingre et fesse-mathieu. Il ne vaut pas mieux que celui des Grands Magasins. Et peu à peu, l'originalité du roman se dessine : Zola se fait juge et accuse un monde pour lequel il n'éprouve guère de sympathie. Un monde hostile au changement, et réactionnaire. Celui des Chouans. Et si, bien souvent, les héros zoliens font l'objet d'une certaine complaisance de la part de leur créateur - pensons à Nana, par exemple, la famille Fouan n'est guère appréciée.   La présente édition reprend celle de 1887, de la fameuse "Bibliothèque Charpentier", créée par Georges Charpentier, qui se définissait lui-même comme « l'éditeur des naturalistes ».   Ce livre s'adresse à tous ceux soucieux de prendre Zola en flagrant délit de manquement à la doctrine du Roman expérimental d'après laquelle « le romancier est fait d'un observateur et d'un expérimentateur ». Et lire un zola partisan, c'est avoir sous les yeux le zola vengeur. Celui qui défendra Dreyfus. Et ça fait du bien.

  • Germinal

    Émile Zola

    Germinal, c'est une tragédie qu'on lit pour se rassurer. En effet, jamais un roman n'aura fait la plus parfaite démonstration qu'un écrivain, Zola, était capable de mobiliser l'opinion publique sur un sujet aussi brûlant en son temps : la condition ouvrière. Un roman, où le héros survit, mais qui finit mal, catharsis oblige. Et le lecteur de sentir monter en lui, contre toute attente, un espoir indistinct et vague. Comme de l'optimisme. Car la geste d'Etienne Lantier, tient aussi de l'épopée, ce genre disparu ressuscité par l'auteur, en cette fin de XIXe siècle. Epopée au service du peuple, non d'un Empire ou d'un système, comme ce fut toujours le cas. Epopée naturaliste, où l'illusion de la cause ne l'emporte jamais sur le réalisme de la lutte. Epopée, qui rend plus fort - comme une douleur qu'on a fait sienne, que l'on s'est approprié et que l'on a vaincue. Mais, Germinal, c'est aussi la naissance du roman à l'américaine : celui qui est le fruit d'une longue enquête, un Da Vinci Code marxisant, où l'auteur, à la manière d'un thésard ou d'un journaliste de haut vol, dissèque son sujet avant de se lancer dans l'écriture. On sait l'expédition zolienne dans la fosse Renard, dans le Nord de la France, pour préparer son oeuvre... Et c'est aussi là peut-être l'intérêt de Germinal. Un roman sur le peuple écrit par un petit bourgeois, fils d'un ingénieur de travaux publics, fils d'un anti-Lantier, constructeur de barrages. Le roman tient alors de la prouesse, celle de nous donner à lire un traité de style, célinien avant l'heure, où la parole travaillée, ciselée par l'auteur a, en fait, le premier rôle. La présente édition reproduit le texte de 1885. Ce livre devrait devenir la bible de tout aspirant romancier. Car elle est celle des confirmés.

  • Au Bonheur des Dames paraît la même année, 1883, que le célèbre roman de Maupssant, Une Vie. Deux monographies romanesques, écrites par des hommes, sur les femmes. Et singulièrement, là où le second sombre dans une sorte de pessismisme schopenhaurien, le premier propose un roman de l'optimisme : une histoire d'amour qui finit bien. Au prix de quelle ironie!   Et c'est là le génie de Zola, le happy ending. On sait le goût tragique des naturalistes. La vie finit mal. Alors, pourquoi les fictions devraient-elles mentir si elles imitent la nature? Mais ce qui est à l'oeuvre dans le Bonheur des Dames, c'est aussi une tragédie. Envers et contre tout. Malgré les apparences. Et cette tragédie, c'est cette fin heureuse. Denise, la pauvre provinciale, la petite vendeuse orpheline, montée à Paris, avec un enfant sur les bras, ne peut qu'épouser le riche directeur d'un Grand Magasin, séducteur de son état, aveugle à la misère humaine, amoureux de ce qui lui résiste et qu'il ne possède pas. Cet homme s'appelle Octave Mouret. L'ironie zolienne frappe tout azimut et installe le paradigme social de la secrétaire mariée à son patron, de l'infirmière à son médecin, de l'hôtesse de l'air à son pilote. Bref, Zola démonte avec finesse les mécanismes sociaux qui unissent l'amour et le pouvoir, la domination et le sexe. Qu'on ne se fasse guère d'illusion, quand bien même tente-t-on d'y échapper, on y tombe la tête la première. Avec fracas. Est-ce là la seule raison de relire Au Bonheur des Dames? Non. Il y a aussi dans le livre une force visionnaire et inquiétante. Zola, tout en faisant mine de décrire les changements sociaux de la fin du XIXe siécle - l'apparition des premiers Grands Magasins - fait le procès de ce qui mènera, un siècle plus tard, à la mondialisation. Au fusion/acquisition. Aux chaînes. On savoure alors amèrement la cinglante ironie du titre : le « bonheur des dames » fait le malheur des hommes, entendre, l'humanité. Dans ce roman, en effet, tous les personnages sont pris au piège de l'individu, du gain, du capitalisme, en un mot...   La présente édition reprend celle de la fameuse "Bibliothèque Charpentier", créée par Georges Charpentier, qui se définissait lui-même comme « l'éditeur des naturalistes ».   Ce livre séduira aussi le lecteur du XXIe siècle, car Au Bonheur des Dames, demeure une excellente "saison" de la série des Rougon-Macquart.

  • La Terre

    Émile Zola

    BnF collection ebooks - "Jean, ce matin-là, un semoir de toile bleue noué sur le ventre, en tenait la poche ouverte de la main gauche, et de la droite, tous les trois pas, il y prenait une poignée de blé, que d'un geste, à la volée, il jetait."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Les Rougon-Macquart, livres 6 à 10
    Émile Zola
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Ce titre reprend en version intégrale les 5 premiers ouvrages de la saga des Rougon-Marcquart :
    o Son Excellence Eugène Rougon
    o L'Assomoir
    o Une page d'amour
    o Nana
    o Pot-Bouille
    Cette collection existe sous forme de 20 volumes, en regroupement de 5 volumes ou un volume complet.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les Rougon-Macquart, livres 1 à 5
    Émile Zola
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Ce titre reprend en version intégrale les 5 premiers ouvrages de la saga des Rougon-Marcquart :
    o La Fortune des Rougon
    o La Curée
    o Le Ventre de Paris
    o La Conquête de Plassans
    o La Faute de l'abbé Mouret
    Cette collection existe sous forme de 20 volumes, en regroupement de 5 volumes ou un volume complet.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Au Bonheur des Dames
    Émile Zola
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Arrivée à Paris avec ses frères, pour travailler dans le petit magasin de son oncle, Denise Baudu prend rapidement conscience que l'emploi n'existe que dans les grands magasins. Elle se fait embaucher au Bonheur des Dames, découvre le monde cruel des petites vendeuses, la précarité de l'emploi et assiste au développement exponentiel de ce magasin et à la mort des anciens petits commerces. Elle suscite l'intérêt du directeur du magasin, Octave Mouret qui lui confie de plus en plus de responsabilités. Elle refuse de devenir sa maitresse mais finit par accepter sa demande en mariage.
    Cette collection existe sous forme de 20 volumes, en regroupement de 5 volumes ou un volume complet.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Au bonheur des dames
    Émile Zola
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    L'action se déroule entre 1864 et 186918. Arrivée à Paris avec ses frères, pour travailler dans le petit magasin de son oncle, Denise Baudu prend rapidement conscience que l'emploi n'existe que dans les grands magasins. Elle se fait embaucher au Bonheur des Dames, découvre le monde cruel des petites vendeuses, la précarité de l'emploi et assiste au développement exponentiel de ce magasin et à la mort des anciens petits commerces. Elle suscite l'intérêt du directeur du magasin, Octave Mouret qui lui confie de plus en plus de responsabilités. Elle refuse de devenir sa maitresse mais finit par accepter sa demande en mariage. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty