• « Tout le plaisir de l'amour est dans le changement. »

    Dom Juan accumule les conquêtes amoureuses. Après avoir arraché Done Elvire au couvent, il abuse de la naïveté de Charlotte la veille de ses noces et trahit Mathurine. Maniant avec habileté l'art de la parole, sous les yeux ébahis de son valet Sganarelle, il multiplie les outrages, viole les lois morales, offense le Ciel, jusqu'à la provocation ultime faite à la statue du défunt Commandeur...
    Vif succès du vivant de Molière, cette pièce qui met en scène le libertinage et l'impiété lui valut de nombreuses critiques. Érigé au rang de mythe littéraire, le personnage de Dom Juan continue d'inspirer de nombreux artistes.

    o Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Un mythe littéraire (corpus de textes).

    Classes de seconde et de première.

  • Le misanthrope

    Molière

    « Plus on aime quelqu'un, moins il faut qu'on le flatte. »

    Rompre avec le monde, telle est la volonté d'Alceste. Affligé par l'hypocrisie et la frivolité de la société mondaine, il revendique un idéal d'honnêteté et de transparence des coeurs. Une gageure aux yeux de la noblesse, qui a appris au contraire à taire son orgueil et à se plier aux compromis de la vie de cour... Alceste s'en moque, il fustige ses semblables sans s'embarrasser des convenances. Mais pour son plus grand malheur, il est aussi jalousement amoureux de Célimène, jeune veuve coquette et reine des salons.
    De cette situation paradoxale naît une comédie piquante : de fâcheries en déconvenues, le ridicule ne tarde pas à rattraper ce misanthrope excessif.

    o Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : La satire des hypocrites chez Molière (corpus de textes).

    Classes de seconde et de première.

  • Le tartuffe

    Molière

    Tartuffe est un habile hypocrite. Pour gagner la confiance dOrgon et de Mme Pernelle, il joue le rôle du parfait dévot et simmisce dans la vie familiale au point de devenir lhéritier et le directeur de conscience dOrgon. Mais lorsque celui-ci lui accorde

  • Peut-on vivre sans être entouré de médecins du matin au soir? Sans avoir un docteur pour gendre? Sans écouter la litanie des maladies dont on pourrait souffrir, et la liste de leurs traitements? Pas selon Argan. Mais la servante Toinette veille à le faire revenir à la raison pour son bien et celui de la douce Angélique, sa fille ; et pour cela, le bon sens s'avère un meilleur remède que le lavement...

    Au fil de la pièce :
    o Préparation à l'oral : 2 explications de textes
    o Préparation à l'écrit : 1 commentaire de texte

    Le dossier est composé de 8 chapitres :
    1 - Histoire littéraire : Tout à la fois baroque et classique!
    2 - Molière et son temps
    3 - Présentation du Malade imaginaire
    4 - Les mots importants du Malade imaginaire (chimère ; burlesque ; humeur ; impertinent)
    5 - Préparation à l'écrit : la dissertation
    6 - La grammaire
    7 - Groupement de textes autour du parcours : Comédie et spectacle
    Molière, L'Impromptu de Versailles
    Pierre Corneille, L'Illusion comique
    Gustave Flaubert, Le Candidat
    Copi, Le Frigo
    Honoré de Balzac, Illusions perdues
    8 - Exercices d'appropriation.

  • L'école des femmes

    Molière

    «Une femme d'esprit est un diable en intrigue.»

    Enfermée dans la maison d'un tuteur qui la convoite, élevée à l'écart des garçons de son âge, Agnès ne peut détourner son regard de l'homme qui se promène sous son balcon pour lui parler si tendrement. Mais comment déjouer la surveillance jalouse du vieil Arnolphe quand on ignore tout du monde? En comptant sur l'amour, capable d'instruire même la plus parfaite ingénue...

    Mêlant les ressorts de la farce et l'exigence de la comédie en vers, L'École des femmes provoqua les foudres d'une querelle qui porte son nom et l'engouement du public, qui lui réserva un accueil retentissant. Révolutionnant le comique de caractère, Molière assura à sa pièce un succès jamais démenti.

    o Objet d'étude : La tragédie et la comédie au XVIIe siècle : le classicisme
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Les femmes au XVIIe siècle (étude de textes)

    Classe de seconde.

    1 autre édition :

  • Bourgeois nanti mais sans manires, Monsieur Jourdain souhaite devenir gentilhomme. Matre de musique, matre danser, matre d'armes, matre de philosophie, matre tailleur : il s'entoure avec soin pour acqurir les rudiments ncessaires sa nouvelle condition. Mais lorsque son obsession met en pril le mariage de sa fille, le jeune amant de cette dernire, Clonte, dcide de prendre en charge l'ducation de ce bourgeois gentilhomme . Comdie-ballet en cinq actes crite avec Jean-Baptiste Lully, chef-d'oeuvre des turqueries trs en vogue l'poque, Le Bourgeois gentilhomme moque aussi bien l'affectation prcieuse que la vanit de ses admirateurs.

    1 autre édition :

  • L'Avare

    Molière

    «Hélas! mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami!»

    Vieillard irascible et méprisable, Harpagon s'est laissé consumer par l'appât du gain au point que l'avarice conduit toutes ses relations : c'est un tyran, un égoïste, un paranoïaque sans
    scrupules, prêt à vendre sa fille et à désargenter son fils pour protéger sa fortune. Quant à sa prétendue attirance pour Mariane, elle ne résistera pas à sa fascination pour l'or...

    Comédie de caractère inspirée de la pièce La Marmite (Plaute, IIIe siècle av. J.-C.), L'Avare met en scène le pouvoir de l'argent, tout autant capable de dévorer un homme que de détruire les liens familiaux et sociaux.

    o Objet d'étude : Avec autrui : familles, amis, réseaux
    /> o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Molière, inspirant et inspiré

    Classe de cinquième.

    1 autre édition :

  • « Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? »

    En l'absence de leurs pères, deux fils de bonne famille, Léandre et Octave, tombent amoureux, l'un d'une belle Égyptienne, l'autre d'une jeune fille pauvre et éplorée. Ils n'en font qu'à
    leur tête... jusqu'au jour où ils apprennent le retour de leurs pères respectifs. Un seul homme peut alors leur venir en aide : Scapin, le valet de Léandre. Son inventivité et sa malice seront des atouts : pères amadoués, amants contentés.
    Dans cette farce au rythme effréné, Molière mêle avec habileté quiproquos savoureux et répliques bien senties, sans oublier quelques coups de bâton sur le dos des maîtres !

    o Objets d'étude :
    Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques [6e]
    Avec autrui : famille, amis, réseaux [5e]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : À vous de jouer !

    Classes de sixième et de cinquième.

  • Les femmes savantes

    Molière

    Chrysale est au désespoir. Flattées par le pédant Trissotin, les femmes de sa maison ne jurent plus que par la grammaire et la philosophie, au point de vouloir marier la cadette, Henriette, à ce savant cupide. Philaminte, la mère, délaissant le bon sens au profit des bons mots, se moque des conseils de son mari... jusqu'au coup de théâtre final.
    Dans cette pièce en alexandrins, Molière ridiculise les hypocrites et questionne l'éducation des femmes. En cette fin de XVIIe siècle, la polémique va bon train, et l'auteur choisit son camp : celui de la comédie.

    o Objets d'étude : Dénoncer les travers de la société [3e] / Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle [Lycée]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : L'hypocrisie au théâtre (corpus de textes).

  • Sganarelle se trouve dans une situation périlleuse : voici que, par une ruse vengeresse, sa femme le fait passer pour un médecin. Le vieux Géronte, qui l'a fait mander pour guérir sa fille, se laisse bientôt convaincre par le charabia scientifique et les explications peu orthodoxes de l'étonnant docteur... Mais, comble de l'ironie, le faux médecin a affaire à une fausse malade !
    Dans cette pièce publiée en 1666, Molière emprunte au genre de la farce ses ressorts comiques pour nous faire rire de l'arrogance des guérisseurs et de la naïveté de ceux qui leur accordent une confiance sans bornes.

    o Objets d'étude : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques [6e] / Avec autrui : familles, amis, réseaux [5e]
    /> o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : La Leçon d'anatomie du docteur Tulp, de Rembrandt.

  • Convaincu d'être atteint d'une grave maladie, Argan ne peut se passer des médecins. Il rêve donc de voir sa fille Angélique épouser un docteur, Thomas Diafoirus. Sauf qu'Angélique aime Cléante et refuse le choix de son père. Ce dernier, ulcéré, décide alors de la déshériter au profit de Béline, épouse hypocrite et odieuse marâtre. Mais c'est compter sans l'aide providentielle de Toinette et Béralde, qui s'ingénient à faire triompher la cause des amoureux !

    1 autre édition :

  • Dom Juan

    Molière

    Dom Juan semble toujours en mouvement pour éviter ce qui le retient: Elvire avec qui il a convolé religieusement, les paysannes qu'il feint de vouloir épouser, son père qui veut le ramener dans le droit chemin. Il faut l'apparition d'une statue qui l'invite à souper pour que sa fuite trouve son terme. 'Mes gages!' s'exclame alors son valet Sganarelle : drôle de façon d'exprimer le regret d'avoir perdu son maître...

    Au fil de la pièce :
    o 2 explications de texte
    o 1 commentaire de texte

    Le dossier est composé de 8 chapitres :
    1 - Histoire littéraire: L'émergence du classicisme
    2 - Molière et son temps
    3 - Présentation de Dom Juan
    4 - Les mots importants de Dom Juan (Ciel / Dieu; coeur / main; dispute / remontrance / raison)
    5 - La grammaire
    6 - Groupement de textes : Figures du séducteur
    Ovide, Les Héroïdes
    Pierre Corneille, Andromède
    Marivaux, Le Jeu de l'amour et du hasard
    Charles Baudelaire, 'Don Juan aux Enfers'
    7 - Prolongements artistiques et culturels
    8 - Exercices d'appropriation.

    1 autre édition :

  • Dans Le Médecin volant et L'Amour médecin, deux pères arrangent le mariage de leurs filles, en dépit des sentiments de celles-ci. Alors, quand on ne peut désobéir, il faut ruser !
    Pour empêcher ces unions, Lucile et Lucinde font semblant de tomber malades. À leur chevet défile une galerie de personnages comiques : valets malicieux, médecins bouffons, pères crédules...
    Tous les aideront, parfois malgré eux, à faire triompher l'amour.

    Ces deux courtes comédies-ballets foisonnent de rebondissements extravagants. Mais, si elle se dissimule derrière le rire, la critique de la médecine du Grand Siècle et des abus de pouvoir n'en est pas moins cinglante.

  • Les précieuses ridicules

    Molière

    «L'air précieux n'a pas seulement infecté Paris, il s'est aussi répandu dans les provinces, et nos donzelles ridicules en ont humé leur bonne part.»

    Magdelon et Cathos, deux jeunes provinciales éprises de littérature précieuse, s'installent à Paris en quête d'amour et de finesse d'esprit. Mais quand le père de Magdelon organise une
    rencontre avec deux prétendants, les jeunes filles les ridiculisent. Échaudés par leur mépris, les deux hommes décident de se venger...

    Dès sa première comédie, publiée en 1660, le fustigateur Molière affiche son ambition : offrir à ses contemporains un miroir dans lequel refléter le ridicule précieux et le grotesque bourgeois.

    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : La femme en littérature (groupement de textes)

    Classe de troisième.

  • «Tout le monde me prend pour un homme de bien ;
    Mais la vérité pure est que je ne vaux rien.»

    Quel poison s'est insinué dans le foyer d'Orgon? Sous son toit couvent les discordes entre enfants et parents, mari et femme, valets et maîtres, et sa belle-mère vient de claquer la porte. Heureusement, il peut compter sur la présence de son directeur de conscience, le vertueux Tartuffe. Mais lorsque Orgon lui donne sa fille en mariage, alors que le faux dévot convoite sa femme, la vérité éclate...

    Dans cette pièce hautement provocatrice, Molière démontre toute l'étendue de son talent pour fustiger, sous couvert du rire, les impostures d'un discours religieux drapé dans les oripeaux
    de la dévotion.
    />
    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Démasquer les imposteurs : la figure de Tartuffe

    Classe de troisième.

  • George Dandin

    Molière

    Dsireux de s'anoblir, George Dandin pouse Anglique, qui il apporte sa fortune : il est dsormais M. de la Dandinire. Mais sa belle-famille le mprise et n'a de cesse de railler ses manires de paysan. Quand il apprend que sa femme entretient une relation avec Clitandre, Dandin somme ses beaux-parents d'intervenir. Rien n'y fait : Anglique rivalise d'astuces et de mauvais coups pour ridiculiser son mari ! Seul contre tous, il s'abandonne au dsespoir... Clbre comdie-ballet, George Dandin tait l'origine conue comme un divertissement jou pendant les entractes de pices plus importantes. La partition de cette comdie fut compose par Lully.

  • Sganarelle est obstiné. Il refuse catégoriquement que Clitandre épouse sa fille Lucinde. Pour contourner cet obstacle, elle met au point un stratagème, aidée de Lisette, sa suivante. Elle feint la maladie, obligeant son père à faire appel à des médecins qui s'avèrent incompétents. La servante propose alors un médecin hors pair, qui n'est autre que Clitandre déguisé...
    Cette comédie-ballet en trois actes, écrite sur une musique de Jean-Baptiste Lully, est la première pièce que la troupe de Molière a mise en scène en tant que troupe du roi, en 1665. Elle est suivie d'une autre courte pièce : Le Sicilien ou l'Amour peintre.

    Couverture : À gauche, Clitandre, au centre Lucinde, à droite Sganarelle. Scène de L'Amour medecin illustrée par J. Punt d'après Francois Boucher pour l'édition de 1749. © Collection KHARBINE-TAPABOR

  • L'Avare

    MOLIERE

    Harpagon (du latin harpagonem, « grippe-sou ») est un personnage égoïste, mesquin, cupide et odieux. Ce parfait avare arrange les mariages de ses deux enfants Cléante et Élise. Mais Élise s'est déjà fiançée à Valère, en secret, et l'amoureux n'a pas hésitéà se faire passer pour un valet pour être auprès de sa dulcinée. Cléante, quant à lui, rêve d'épouser Marianne. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'elle est également l'Élue choisie par son père Harpagon : le quiproquo est entretenu durant toute la pièce. Au IVe acte, le trésor d'Harpagon (dix mille écus en or enterrés au fond du jardin) est dérobé par Cléante. Il veut s'en servir comme moyen de pression contre son père pour infléchir sa décision. L'Avare tant attachéà ses biens accepte que son fils épouse Marianne qui finit par découvrir que Valère est son frère. Élise peut enfin prendre pour mari l'homme qu'elle voulait.

    Cette comédie en cinq actes et en prose de Molière a étéécrite en 1668. Créée au Palais-Royal le 9 septembre 1668, la pièce est ensuite publiée à Paris. Médiocrement accueillie, elle n'est jouée que neuf fois avant d'être retirée. Les spectateurs sont déroutés par les « ambivalences esthétiques » et par l´utilisation de la prose (au XVIIesiècle, toute oeuvre littéraire un peu ambitieuse ne se concevait qu'en langage « noble », c'est-à-dire versifié). L'une des sources les plus communément admises pour l'intrigue et certaines scènes de L'Avare est La Marmite de Plaute.

  • Sganarelle, le faiseur de fagots, est dans de beaux draps : voici que par une ruse vengeresse, sa femme le fait passer pour un médecin. Le vieux Géronte, qui l'a fait mander pour guérir sa fille, semble perplexe face aux explications de ce docteur peu orthodoxe. Les cocasseries perpétuelles de Sganarelle et son charabia scientifique suffisent à tromper la crédulité de la patiente et de son entourage, pour notre plus grand bonheur. Et, pour comble de l'ironie, le faux médecin doit soigner une fausse malade...
    Un retour aux origines pour Molière qui mêle la farce sortie de la tradition médiévale française et la commedia dell'arte italienne. Le sujet de la pièce est un classique. Toutefois, si Le médecin malgré lui est bien une farce, dont il a gardé les caractères essentiels, c'est une oeuvre de la maturité de Molière, et il s'y trouve des finesses qui ne devaient point exister dans ses premières farces ; si c'est à sa gaieté, à sa verve irrésistible que la pièce dut son succès, elle n'en connut de si prolongé, de si constant, que par sa composition rigoureuse, par la beauté et le naturel de sa langue.

  • L'École des femmes

    MOLIERE

    Arnolphe, bourgeois vieillissant, voudrait se marier, mais craint par-dessus tout de devoir porter les cornes. Persuadé qu'une épouse ignorante sera totalement soumise à son époux, il projette de nouer des liens matrimoniaux avec Agnès, une jeune fille pauvre qu'il a fait élever loin du monde avec pour unique consigne de la rendre aussi sotte que possible. Mais à peine sortie du couvent, celle-ci s'éprend du jeune Horace, qui a réussi à la courtiser malgré la surveillance du barbon jaloux. Arnolphe réussira-t-il à imposer sa volontéà sa pupille ? Agnès sera-t-elle assez forte pour faire triompher son amour ?
    Voici la première « grande comédie » de Molière parce qu'elle est sa première comédie en cinq actes et en vers, où peinture des moeurs et peinture des caractères sont étroitement associés dans le cadre d'une intrigue originale. Elle profite donc pleinement de l'élargissement permis par le passage de trois à cinq actes : l'approfondissement du personnage central, riche bourgeois qui prétend à la noblesse, ainsi que de l'ingénue, que l'on voit passer de la niaiserie à l'intelligence amoureuse, et l'étoffement réaliste que confère à la pièce l'introduction d'un couple de paysans, geôliers maladroits de l'héroïne.

  • En l'absence de leurs parents respectifs, Octave s'est marié en secret avec Hyacinte, jeune fille pauvre au passé mystérieux, et Léandre est tombé amoureux d'une Égyptienne, Zerbinette. Mais voici que leurs pères, Argante et Géronte, rentrent de voyage avec des projets de mariage pour leurs enfants bien arrêtés. Les fils ne savent plus à qui se confier pour résoudre leurs problèmes. Scapin, le valet de Léandre, s'engage à tout arranger par ses mensonges et ses « fourberies » (« J'ai sans doute reçu du Ciel un génie assez beau pour toutes les fabriques de ces gentillesses d'esprit, de ces galanteries ingénieuses, à qui le vulgaire ignorant donne le nom de fourberies. »). Il échaffaude un plan : soutirer aux deux pères indignes suffisamment d'argent pour faire triompher l'amour et la jeunesse. Mais qui sont en réalité Hyacinte et Zerbinette ? Scapin parviendra-t-il à assurer son impossible mission ? Rassurons-nous, tout finira dans la joie et Scapin sera porté en triomphe à la table du festin.

    Les Fourberies de Scapin sont créées au théâtre du Palais-Royal en 1671. Molière a déjàà son actif L'École des femmes, Le Bourgeois gentilhomme ou bien encore L'Avare. Il l'a composée spécialement pour le public parisien ; ce n'est pas une commande du roi. À sa sortie, le succès est mitigé : il faudra attendre quelques années pour que cette comédie en cinq actes soit saluée comme il se doit.

  • Le Médecin volant

    MOLIERE

    Le Médecin volant, farce de 1659, et L'Amour Médecin, comédie de 1665, brodent pour le plus grand plaisir du lecteur/spectateur sur le canevas suivant : un père autoritaire, des amoureux contrariés, de fausses malades et de prétendus médecins, voire de véritables charlatans, sans oublier le valet fourbe, mais fidèle, selon les types récurrents des comédies de Molière.

  • Dom Juan
    Molière
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Dom Juan ou le Festin de pierre est une comédie de Molière en cinq actes et en prose jouée pour la première fois le 15 février 1665 au théâtre du Palais-Royal. Elle portait alors le titre Le Festin de Pierre, mais Molière n'ayant pas publié la pièce de son vivant, le titre a été changé en 1682 lors de sa première édition dans les OEuvres posthumes de Monsieur de Molière en Dom Juan ou le Festin de Pierre : ce nouveau titre devait servir à distinguer la version originelle de Molière - en prose - de la version versifiée (et édulcorée) par Thomas Corneille qui était depuis 1677 à l'affiche du Théâtre Guénégaud et qui avait conservé le titre primitif du Festin de Pierre. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • L'École des femmes
    Molière
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    L'École des femmes est une comédie de Molière en cinq actes et en vers (1779 dont 1737 alexandrins), créée au théâtre du Palais-Royal le 26 décembre 1662.
    La pièce, novatrice en ce qu'elle mêlait de manière alors inédite les ressources de la farce et de la grande comédie en vers, fut un immense succès, et suscita une série de débats connus sous le nom de « Querelle de L'École des femmes. » Cette querelle, habilement exploitée par Molière, lui donna l'occasion de répondre aux critiques qui lui avaient été adressées et de préciser son projet dramatique dans une comédie intitulée La Critique de l'École des femmes, représentée sur la scène du même théâtre au mois de juin de l'année suivante. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty