Arts et spectacles

  • NÉARQUE.Quoi ! vous vous arrêtez aux songes d'une femme !
    De si faibles sujets troublent cette grande âme !
    Et ce coeur, tant de fois dans la guerre éprouvé,
    S'alarme d'un péril qu'une femme a rêvé !POLYEUCTE.Je sais ce qu'est un songe, et le peu de croyanceQu'un homme doit donner à son extravagance,
    Qui, d'un amas confus des vapeurs de la nuit,
    Forme de vains objets que le réveil détruit.
    Mais vous ne savez pas ce que c'est qu'une femme,
    Vous ignorez quels droits elle a sur toute l'âme,
    Quand, après un long temps qu'elle a su nous charmer,
    Les flambeaux de l'hymen viennent de s'allumer.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty