• One of Victor Hugo's finest works, Les Miserables is a monumental classic dedicated to the oppressed, the underdog, the laborer, the rebel, the orphan, and the misunderstood. Les Miserables is a rich, emotional novel that captures nothing less than the entirety of life in nineteenth-century France. This great humanitarian work encourages compassion and hope in the face of adversity and injustice. It is also an historical novel of great scope, and provides a detailed vision of nineteenth-century French politics and society.  Sensational, dramatic, packed with rich excitement and filled with the sweep and violence of human passions, Les Miserables is not only a superb adventure, but a powerful social document. The story of how the convict, Jean-Valjean, struggles to escape his past and reaffirm his humanity, in a world brutalized by poverty and ignorance, became the gospel of the poor and the oppressed.Optimized for Kindle devices and featuring Panel Zoom facility.From its beginnings in the 1940's to today, Classics Illustrated continues to encourage a love of reading and adventure in youthful minds through beautifully-illustrated comic book adaptations of the world's most beloved stories by the world's greatest authors.A collection of Classics Illustrated books is an inviting start to any young person's library.

    1 autre édition :

  • « Condamné à mort. » Depuis que la sentence est tombée, son esprit s'épouvante à cette idée. De son nom et de son crime, le lecteur ignore tout. Il assiste en revanche, impuissant, aux dernières pensées et à l'affolement d'un individu qui crie son humanité et son désir de vivre. Et découvre les rouages implacables d'une institution aveugle, qui a pour nom « Justice ».
    Indigné par le spectacle d'une exécution à la guillotine, Victor Hugo écrit ce court roman comme un réquisitoire impitoyable contre la barbarie judiciaire doublé d'un véritable manifeste humaniste.

    1 autre édition :

  • "Qu'est-ce que Les Contemplations ? C'est ce qu'on pourrait appeler, si le mot n'avait quelque prétention, Les Mémoires d'une âme.
    Ce sont, en effet, toutes les impressions, tous les souvenirs, toutes les réalités, tous les fantômes vagues, riants ou funèbres, que peut contenir une conscience, revenus et rappelés, rayon à rayon, soupir à soupir, et mêlés dans la même nuée sombre. C'est l'existence humaine sortant de l'énigme du berceau et aboutissant à l'énigme du cercueil ; c'est un esprit qui marche de lueur en lueur en laissant derrière lui la jeunesse, l'amour, l'illusion, le combat, le désespoir, et qui s'arrête éperdu "au bord de l'infini". Cela commence par un sourire, continue par un sanglot, et finit par un bruit du clairon de l'abîme.
    Une destinée est écrite là jour à jour."
    Victor Hugo.

    1 autre édition :

  • Hernani

    Victor Hugo


    LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

    Dans une Espagne de folie et de grandeur, Hernani, seigneur castillan devenu chef de bande et proscrit, dispute au roi Don Carlos - le futur Charles Quint - l'amour de Doña Sol, qui doit épouser son vieil oncle Don Ruy Gomez. Il ne recule devant aucun défi, aucune vengeance, ni aucune trahison. Il est " cette force qui va ", prêt à mourir pour sa belle.
    Toutes les frontières du théâtre et de la réalité éclatent dans cette pièce. Hernani est un drame rêvé où les machinations rocambolesques conduisent à de bouleversantes scènes d'amour. Hugo veut être " Shakespeare ou rien ". Cette pièce fera de lui le dieu de la génération romantique...
    @ Disponible chez 12-21

    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

  • Claude Gueux

    Victor Hugo

    Relation allégorique d'un drame individuel, cet ardent réquisitoire contre la peine de mort et contre la prison met à nu le mécanisme de la brutalité sociale qui ne sait répondre à la détresse que par la répression. Avec Claude Gueux, Victor Hugo n'est plus simplement romancier ou poète. Il conquiert une place éminente auprès des plus grands orateurs de la Liberté.


    Jean-Claude Dauphin, issu d'une belle lignée de comédiens, est une des grandes figures du cinéma français. Des rôles de jeune premier de ses débuts dans les années 1970, il est passé aux personnages plus ambigus, d'une attachante humanité. Il a tourné avec Molinaro, Corneau, Dugowson, Jacquot, et mène également une carrière théâtrale. Familier de la télévision, on le retrouve en vedette dans la série "Avocats et associés".


    Robert Badinter, garde des Sceaux entre 1981 et 1986, auteur des récits L'Exécution et L'Abolition, a obtenu l'abolition de la peine de mort en France en septembre 1981, soit plus d'un siècle après le discours prononcé par Victor Hugo auquel il prête ici sa voix.



    Durée : 1 h



  • Notre-Dame de Paris

    Victor Hugo

    Le chef-d'oeuvre de Victor Hugo.
    En 1831, Victor Hugo réinvente le Moyen Âge et élève un monument littéraire aussi durable que l'oeuvre de pierre qui l'a inspiré. Sous la silhouette noire et colossale de la cathédrale fourmille le Paris en haillons des truands de la Cour des Miracles. Image de grâce et de pureté surgie de ce cauchemar, la bohémienne Esméralda danse pour le capitaine Phoebus et ensorcelle le tendre et difforme Quasimodo, sonneur de cloches de son état. Pour elle, consumé d'amour, l'archidiacre magicien Claude Frollo court à la damnation.
    De cette épopée hallucinée, ces monstres et ces figures s'échappent pour franchir les siècles, archétypes de notre mythologie nationale, de notre art et de notre Histoire.

  • Été 1793, la Révolution française s'enfonce dans la Terreur et la Vendée se soulève. Ils sont trois : le marquis de Lantenac, vieil aristocrate chevillé à l'ordre ancien ; l'implacable Cimourdain, homme du peuple et de la justice révolutionnaire ; et le clément Gauvain, noble passé à la République, neveu du premier et fils spirituel du second... Dans le noeud sanglant des événements, leur lien, fatalement, va se défaire, leurs destins s'affronter violemment. Par conviction de rang, par raison, ou par idéal - une certaine idée de la loyauté qui conduira chacun à l'héroïsme, ou à la mort.
    Écrite dans l'écho de la Commune de 1871, cette fresque épique et tourmentée est le dernier roman de Victor Hugo. C'est une vision de l'Histoire, sans partisannerie, où le retour de la violence n'interdit pas l'espérance. Une ultime tribune, empreinte des préoccupations sociales et humanistes du poète légendaire, et une formidable invitation à relire son oeuvre puissante.

  • Dans un XIXesiècle encore à écrire, un jeune écrivain du nom de Victor Hugo s'insurge de la destruction de l'ancienne France et de ses monuments. Texte de jeunesse qui témoigne de l'acuité précoce de son auteur, Guerre aux démolisseursnous met face à un homme engagé dans les débats de son temps, et dont le diagnostic sévère laisse le lecteur toujours aussi dubitatif. Quelle place pour la protection du passé dans une époque obsédée par le progrès industriel ?
    Victor Hugo met ici toute sa verve pour répondre à cette question et se fait le défenseur de ce qui constitue rien de moins que l'âme et l'histoire d'un pays : ses monuments. Le texte d'Hugo fascine en ce qu'il pose les jalons d'un débat ancien de presque deux siècles, qui reste aujourd'hui encore plus que jamais d'actualité.

    Faut-il le rappeler ? Victor Hugo (1802-1885) est le fameux auteur de Notre-Dame de Paris et des Misérables...

  • Ruy Blas

    Victor Hugo

    Espagne, fin du XVIIe siècle. Don Salluste, marquis disgracié pour avoir fréquenté une servante, nourrit une terrible vengeance. Lorsqu'il apprend que son valet, Ruy Blas, est amoureux de la reine, il lui propose d'endosser l'habit de son cousin, Don César, pour la séduire. Cependant, le royaume chancelle. Les ministres s'enrichissent et profitent des circonstances, sans pitié pour le pays. La reine, charmée par l'intégrité de Ruy Blas qu'elle prend pour Don César, lui déclare son amour. Mais le piège élaboré par Don Salluste se referme inéluctablement sur les deux amants...
    Ce drame en cinq actes, composé en alexandrins, est un chef-d'oeuvre du romantisme et fi gure parmi les pièces les plus représentées du dramaturge.

    Illustration de couverture : Henry Mayer, sociétaire de la Comédie-Française, dans le rôle de Don César de Bazan. Huile sur bois, 1909.
    Paris, Musée Carnavalet © Musée Carnavalet / Roger-Viollet

  • Lucrèce Borgia

    Victor Hugo

    Lucrèce Borgia, cette femme sans scrupules dont le nom est honni par l'Italie tout entière, cette femme qui a commis les crimes les plus horribles, adultère et incestueuse, cette femme aime, plie et tremble devant un homme : son fils. Mais elle a beau essayer de la repousser, la fatalité les rattrape toujours, jusqu'au terrible dénouement que rien ni personne ne pouvait empêcher...
    La vie de cette duchesse de Ferrare (1480-1519), qui fut en réalité un instrument politique aux mains de son père et de son frère, inspira à Victor Hugo l'une de ses plus belles tragédies.

  • Le 7 novembre 1831, un certain Claude Gueux, emprisonné pour un petit larcin, tue le directeur de sa prison. Il est condamné à mort et guillotiné en juin 1832. Le fait divers, relayé par la presse, inspire Victor Hugo. L'auteur du Dernier Jour d'un condamné s'empare de l'histoire de cet homme ordinaire que la souffrance et le désespoir ont transformé en meurtrier. Réquisitoire contre la peine de mort et plaidoyer pour l'éducation du peuple, cette nouvelle met en scène avec brutalité une société sclérosée, une justice inique et l'État indifférent qui ont poussé un individu honnête à commettre un crime.
    Claude Gueux est suivi d'autres textes contre la peine de mort, dont la Préface au Dernier Jour d'un condamné et le Discours à l'Assemblée constituante du 15 septembre 1848.

  • Poèmes

    Victor Hugo

    "Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
    Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
    J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps..."
    Ce livre audio propose une sélection de onze poèmes issus des plus grands recueils de Victor Hugo : Les Contemplations, Les Châtiments et La Légende des siècles.
    Dans un rythme entraînant et passionné, Nicolas Lormeau met en voix la langue musicale et théâtrale du poète.
    Nicolas Lormeau a choisi des poèmes de Victor Hugo : "Ce qui me bouleverse chez Hugo, c'est cette aube. Ce commencement. Cette explosion d'avenir."

  • " Malheur à qui resterait impartial devant les plaies sanglantes de la liberté !" Histoire d'un crime est tout sauf un livre impartial. C'est le récit, à la première personne du singulier, d'un homme qui était à la veille du 2 décembre 1851 un écrivain illustre, académicien, pair de France sous Louis-Philippe, député à l'Assemblée législative, et qui soudain devient un proscrit. Errant d'appartements d'amis en arrière-salles de marchands de vin, Hugo tente d'organiser la résistance au coup d'État, de soulever le faubourg Saint-Antoine, avec Schoelcher, avec de Flotte, avec Baudin qui s'y fera tuer (" J'aperçus, à cent pas devant nous, au point de jonction de la rue de Cotte et de la rue Sainte- Marguerite, une barricade très basse que les soldats défaisaient. On emportait un cadavre. C'était Baudin. Il croise les futurs notables du Second Empire ("Tiens ! me dit M. Mérimée, je vous cherchais. Je lui répondis : j'espère que vous ne me trouverez pas. Il me tendit la main, je lui tournai le dos.") Il visite les barricades dressées au centre du vieux Paris, "Une à la pointe Saint-Eustache. Une à la Halle aux huîtres. Une rue Mauconseil. Une rue Tiquetonne... Une plus avant dans la rue Greneta barrant la rue Bourg-l'Abbé (au centre une voiture de farine renversée ; bonne barricade)..." Dans la soirée, "je rentrai dans mon asile. J'étais las, j'avais faim, j'eus recours au chocolat de Charamaule et à un peu de pain qui nie restait ; je me laissai tomber dans un fauteuil, je mangeai et je dormis." Un récit heure par heure d'événements oubliés, un document exceptionnel contre la réhabilitation rampante de Louis Bonaparte. Préface de Jean-Marc Hovasse. Notes et notice de Guy Rosa.

  • Set in a richly rendered 15th century Paris, Victor Hugo's powerful drama, The Hunchback of Notre Dame, focuses on a beautiful gypsy girl named Esmeralda, the two men (including an obsessed and manipulative priest) who love her, and the pitiful hunchback, Quasimodo, who tries to save her. With this simplified yet spellbinding version, all can enjoy the excitement of Hugo's masterful story. Optimized for Kindle devices and featuring Panel Zoom facility.From its beginnings in the 1940's to today, Classics Illustrated continues to encourage a love of reading and adventure in youthful minds through beautifully-illustrated comic book adaptations of the world's most beloved stories by the world's greatest authors.A collection of Classics Illustrated books is an inviting start to any young person's library.



  • Pourquoi lire Victor Hugo aujourd'hui ?




    Parce que ce roman classique n'a pas pris une ride.




    Lorsque le génie hugolien s'empare de la guerre civile en Bretagne, il en fait une prodigieuse épopée dont le récit, de coup de théâtre en rebondissements, vaut les meilleurs scénarios du cinéma.




    Le roman s'ouvre sur une patrouille en armes dans la forêt bretonne, ratissage qui évoque irrésistiblement le Vietnam, l'Algérie, l'horreur qu'inflige aux mères et aux enfants toute guerre civile.




    L'élan est donné... pour une cascade de scènes épiques.




    Le drame se noue en mer à bord de la corvette Claymore.
    Nous vivons, haletants, le massacre de la ferme d'Herbe-en-Pail, la prise de Dol par les Chouans, la querelle homérique des trois géants de la Révolution - Danton, Marat, Robespierre- jusqu'au dénouement de la prise d'otages ( trois enfants ) par l'assaut du château de la Tourgue...




    Le talent d'Hugo crée des personnages inoubliables. Le sergent Radoub, le mendiant humaniste Tellmarch, le marquis de Lantenac, Michelle Fléchard et ses enfants...




    A chaque scène vécue par le lecteur, Victor Hugo donne toute sa portée : humaine, affective, historique, politique et, osons le dire, philosophique.




    Alors pourquoi lire Quatrevingt Treize ?




    Pour savourer le bonheur de lire l'un des plus formidables romans de la littérature française.




    Pour le plaisir, tout simplement.

  • Claude Gueux

    Victor HUGO

    Ce texte a étéécrit en 1834 en réaction à un fait divers : la condamnation à mort et l'exécution d'un voleur, incarcéréà la maison centrale de Clairvaux et qui tua l'un des responsables de la prison, à la grande joie des autres détenus. C'est un plaidoyer contre la peine de mort et contre la prison.
    « (...) Un homme nommé Claude Gueux, pauvre ouvrier, vivait à Paris en 1831. Il avait avec lui une fille qui était sa maîtresse et un enfant de cette fille (... ). Il était capable, habile, intelligent, fort mal traité par l'éducation, fort bien traité par la nature, ne sachant pas lire mais sachant penser. Un hiver, l'ouvrage manqua.
    L'homme, la fille et l'enfant eurent froid et faim. L'homme vola. Il en résulta trois jours de pain et de feu pour la femme et pour l'enfant et cinq ans de prison pour l'homme. Il fut envoyé faire son temps à la Maison Centrale de Clairvaux.
    On va voir ce que la Société en a fait. » Relation allégorique d'un drame individuel, cet ardent plaidoyer contre la peine de mort et contre la prison met à nu le mécanisme de la brutalité sociale qui ne sait répondre à la détresse que par la répression. Avec Claude Gueux, Victor Hugo n'est plus simplement romancier ou poète. Il conquiert une place éminente auprès des plus grands orateurs de la Liberté.

  • Dans la prison de Bicêtre, un condamnéà mort attend son exécution. Jour après jour puis heure après heure, il note ses angoisses, ses espoirs, ainsi que les événements qui rythment la vie de la prison. Le narrateur, dont on ignore le nom, l´âge ou le crime, rappelle les circonstances de son procès et de sa condamnation. Il décrit sa cellule : sur les murs, les condamnés qui l'ont précédé dans ce même cachot ont griffonné des inscriptions. On lui apprend que son exécution aura lieu le jour même. Il est alors transféréà la Conciergerie. La visite d'un prêtre, puis de Marie, sa fille âgée de trois ans, loin de le consoler, le laissent dans un état de solitude absolue. C'est enfin l'ultime trajet à la place de Grève, où se dresse l'échafaud. Sur son passage, la foule rit et applaudit. Le narrateur nous fait part de son désespoir, de son désarroi face à la mort. Puis il finit par se résigner, commence à accepter de mourir et se questionne sur son destin dans l´au-delà. Au bourreau désormais d'accomplir sa sinistre besogne. Le condamnéà mort vit ses derniers instants.

  • Claude Gueux
    Victor Hugo
    Suivi de Le Dernier jour d'un Condamné et de deux Discours de Victor Hugo : "Plaidoyer contre la peine de mort" et "Détruire la misère"
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Claude Gueux est un bref roman de Victor Hugo paru en 1834 et dénonçant la peine de mort. L'histoire est en partie fondée sur des faits réels.
    Victor Hugo achève la dernière préface du Dernier Jour d'un condamné en 1832. Quand il découvre dans la Gazette des tribunaux du 19 mars 1832, le compte rendu du procès d'un certain Claude Gueux condamné à mort pour meurtre, il y découvre comme un écho de son plaidoyer contre la peine de mort et décide alors d'en faire un roman. Il retranscrit donc la vie de Claude Gueux dès son entrée dans la prison jusqu'à son exécution en passant par les motifs de son crime et son procès. Suit ensuite une longue réflexion de Victor Hugo sur les rôles et les devoirs de la société face au criminel.
    « Mais pourquoi cet homme a-t-il volé ? Pourquoi cet homme a-t-il tué ? » sont les questions que Claude Gueux pose au tribunal. Victor Hugo répond :
    « Le peuple a faim, le peuple a froid. La misère le pousse au crime ou au vice, selon le sexe. »
    Selon Victor Hugo, le peuple est malade mais la société n'utilise pas les bons remèdes et il conclut
    « Cette tête de l'homme du peuple, cultivez-la, défrichez-la, arrosez-la, fécondez-la, éclairez-la, moralisez-la, utilisez-la ; vous n'aurez pas besoin de la couper. » Source Wikipédia
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Le Dernier jour d'un Condamné
    Victor Hugo
    Suivi de Claude Gueux et de deux Discours de Victor Hugo : "Plaidoyer contre la peine de mort" et "Détruire la misère"
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Le Dernier Jour d'un condamné est un roman de Victor Hugo publié en 1829 chez Gosselin, qui constitue un réquisitoire politique pour l'abolition de la peine de mort. Le livre se présente comme le journal qu'un condamné à mort écrit durant les vingt-quatre dernières heures de son existence dans lequel il relate ce qu'il a vécu depuis le début de son procès jusqu'au moment de son exécution, soit environ six semaines de sa vie. Ce récit, long monologue intérieur, est entrecoupé de réflexions angoissées et de souvenirs de son autre vie, la "vie d'avant". Le lecteur ne connaît ni le nom de cet homme, ni ce qu'il a fait pour être condamné, mis à part la phrase : « moi, misérable qui ai commis un véritable crime, qui ai versé du sang ! ». L'oeuvre se présente comme un témoignage brut, à la fois sur l'angoisse du condamné à mort et ses dernières pensées, les souffrances quotidiennes morales et physiques qu'il subit et sur les conditions de vie des prisonniers, par exemple dans la scène du ferrage des forçats. Il exprime ses sentiments sur sa vie antérieure et ses états d'âme... Source Wikipédia
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • L'Angleterre a connu, cent quarante ans avant la France, une révolution, un parlement régicide, une république et une restauration fertile en règlements de comptes. Victor Hugo a choisi ce dernier épisode pour brosser un tableau épique de l'aristocratie anglaise à travers la destinée extraordinaire de Gwynplaine, l'Homme qui Rit.
    À la fois roman d'aventures, exposé historique et social, drame injouable et poème visionnaire, ce roman est le plus fou de tous les romans de Hugo. C'est aussi le plus riche de toutes les obsessions de son auteur. On a cru pouvoir, à son propos, citer Freud et le surréalisme.
    Le bateau pris dans la tempête, la vision du pendu servant de vigie, la cabane-théâtre des saltimbanques, les tirades philosophiques d'Ursus, les machinations du traître Barkilphedro, la chirurgie monstrueuse d'Hardquanonne, le portrait de la princesse perverse, l'or des palais et le scandale à la Chambre des lords sont, plus que des morceaux de bravoure, des morceaux d'anthologie.


  • Les Contemplations
    Victor Hugo
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les Contemplations est un recueil de poésie de Victor Hugo, publié en 1856. Il est composé de 158 poèmes rassemblés en six livres.
    La plupart de ces poèmes ont été écrits entre 1841 et 1855, mais les poèmes les plus anciens de ce recueil datent de 1830. Les Contemplations est un recueil du souvenir, de l'amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil et même d'une certaine foi mystique. Le souvenir, surtout, y prend une place prépondérante, puisque Hugo y expérimente le genre de l'autobiographie versifiée. Ce recueil est également un hommage à sa fille morte noyée. Source Wikipédia.
    Comporte le poème :
    Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
    Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
    J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps...
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • L'homme qui rit

    Victor HUGO

    À la fin du XVIIe siècle, un jeune lord est enlevé sur ordre du roi et atrocement défiguré, la bouche fendue jusqu'aux oreilles. Abandonné une nuit d'hiver, il parvient à rejoindre la cahute d'un philosophe ambulant, et devient saltimbanque. Quinze ans plus tard, rétabli dans ses droits, il est pair d'Angleterre. Mais sa mutilation ne s'effacera pas, et celui qui se serait voulu prophète à la Chambre des lords restera condamnéà n'être qu'un bouffon.

    Lorsqu'il publie le livre en 1869, Hugo le présente comme le roman de l'aristocratie, premier volume d'une trilogie consacrée à une Histoire de la Révolution que Quatre-vingt-treize achèverait. Et ce livre sombre dénonce bien en effet le despotisme de l'aristocratie. Mais si L'Homme qui rit est une méditation historique et métaphysique, c'est aussi une oeuvre foisonnante et baroque, une manière de drame qui réclame un « lecteur pensif », puisque Hugo nous donne à réfléchir sur la misère et sur le peuple, sur l'amour et sur le désir, aussi bien que sur le Mal.

  • Célèbre réquisitoire contre la peine de mort, Le Dernier jour d'un condamné relate les dernières vingt-quatre d'un condamné à mort. Dans un journal, celui-ci y décrit ce qu'il a enduré depuis son procès jusqu'à son exécution. Le prisonnier se penche sur ses tourments intérieurs, sur les conditions de vie qu'il subit et sur les souffrances qui l'animent.

  • Incontournable et monumental, retrouvez ce grand classique de la littérature !
    Au coeur de Paris danse Esmeralda... Aimée par trop d'hommes, elle déchaîne les passions dans les coeurs les plus secrets. Un roman à la taille d'une cathédrale !
    Texte original, intégral, augmenté de plus de 300 notes pour mieux entrer dans l'univers de Victor Hugo.

empty