Éditions Rivages

  • Trois guinées est sans doute le texte le plus engagé de Virginia Woolf. Lors de sa sortie, en 1938, The Times affirmait: "L'appel aux femmes de Mrs Woolf est un défi sérieux auquel doivent répondre tous les penseurs." En 2020, ce texte demeure un défi. Il s'inscrit comme une suite d'Une chambre à soi.

  • Le nom de Virginia Woolf est indissociable du quartier de Bloomsbury. Mais ses promenades dans Londres dépassaient de loin ce cadre étroit. On se souvient des rues bruyantes parcourues par Clarissa Dalloway pour aller chercher - elle-même - ses fleurs, et des cloches de Big Ben que l'on entend, de près ou de loin, sonner les heures, de Westminster à Bond Street. Romancière de génie, Virginia Woolf était aussi une essayiste prolifique. Les quinze essais proposés ici portent la trace de sa connaissance intime de la capitale, de son regard amusé ou amoureux. Dans ces textes de détails sur des quartiers bien précis (Hampstead ; Wembley ; Bloomsbury ; Oxford Street) ou des vues d'ensemble (« En avion au-dessus de Londres »), retrouve toute son intelligence du contemporain, son regard humaniste et son sens aigu du style.
    Edition illustrée et complétée par des cartes des différents quartiers.

  • « Lorsque nous y réfléchissons, comme les circonstances nous y forcent bien souvent, il nous semble soudain pour le moins étonnant que la maladie ne figure pas à côté de l'amour, de la lutte et de la jalousie, parmi les thèmes majeurs de la littérature. » (Virginia Woolf) Dans ce court texte écrit en 1926 pour la revue de T. S. Eliot, Virginia Woolf s'interroge sur cette expérience particulière dont personne ne parle, dont le langage peine à rendre compte mais que tout le monde connaît : la maladie. Lorsqu'on tombe malade, constate-t-elle, la vie normale interrompt son cours réglé pour laisser place à un état de contemplation où le corps reprend ses droits et où l'univers apparaît soudain dans son indifférence totale à la vie humaine.

  • Lettre à un jeune poète et autres textes de Virginia Woolf Traduit de l´anglais et préfacé par Maxime Rovere Editions RivagesQue nous reste-t-il de notre émerveillement devant le monde ?Dans sa « Lettre à un jeune poète », méditant la question à l´adresse du jeune John Lehmann, Virginia Woolf évoque plus qu´une simple forme littéraire. La question qui la hante est plus profonde : nous faudra-t-il inventer, pour dire nos enthousiasmes, notre amour ou notre élan vers la beauté, de nouvelles dimensions du monde, propres à la modernité ?
    Traversant tous les genres littéraires, l´immense romancière manipule la question en tous sens et découvre au passage de nouvelles dimensions esthétiques : l´évaluation collective, l´émerveillement devant le kitsch... Une nouvelle preuve que l´humour propre à Virginia Woolf peut l´impossible, y compris donner aux débutants la confiance en l´avenir.

empty