• Dans une Petite-Ville-Typiquement-Américaine entre les deux grandes guerres du siècle passé, voici Millington F. Millborough, connu par nombre de ses voisins comme un gentleman excentrique reclus dans son cottage Victorien. Les rumeurs vont bon train sur ce personnage qu'on surnomme The Mighty Millborough... Certains le voient comme l'homme le plus riche du conté, un collectionneur de l'Etrange et de l'Absurde, dont les innombrables liaisons lui ont forgé la réputation d'un célibataire désespérément obsédé sexuel. D'autres prétendent qu'il serait un héros de guerre, le croient quand il prétend avoir combattu aux côtés de Teddy Roosevelt... Plusieurs rapports laissent entendre qu'il aurait disparu durant la révolution Mexicaine (y aurait-il joué un rôle ?). Des bruits courent autour de ses relations plus ou moins louches en Allemagne, ou de son implication dans diverses sociétés secrètes. Il serait également l'auteur de livres rares sur des sujets brûlants et polémiques. Pour ses rares amis, The Mighty Millborough est un gentleman de la vieille école, un aventurier, un coupeur de cheveux en quatre et un sérieux buveur, parfois introverti et mélancolique, contemplateur de la beauté des choses sous toutes ses formes, mu par un besoin insatiable de nouvelles aventures.

  • Ici-bas, à Sassafras County, les choses suivent sereinement leur cours. Dans les hautes branches, les cardinaux rouges chantent, la salsepareille fleurit en bouquets épineux et parfumés, et le rapide pour Green Valley arrive toujours à l'heure. Souhaitant profiter de l'allégresse ambiante, Millborough coiffe son chapeau, corrige dans le miroir l'angle du noeud papillon à sa chemise, sort de la maison et, d'un pas décidé, entreprend l'ascension de la Grande Question Existentielle.
    Déambulation bucolique dans un Midwest idéalisé, aux graphismes post-Crumbiens étincelants, Les choses de la vie marque le lecteur tant par son acuité aux questions existentielles que par son humour un brin désespéré. Christoph Mueller joue également la carte expérimentale, usant du format «strip» tout en longueur pour questionner les possibilités du langage de la bande dessinée, use d'anamorphoses, de séquences muettes, de plans multiples et aventureux et d'ellipses inter-strips pour créer un rythme en accord avec l'ambiance du récit. Un exercice à la fois brillant et passionnant.

empty