• L'oubli

    David Foster Wallace

    « Je gaspillais beaucoup de temps et d'énergie à créer une certaine image de moi-même et à recueillir une approbation ou une acceptation qui ne me faisaient rien, parce qu'elles n'avaient rien à voir avec celui que j'étais vraiment. J'étais un imposteur et ça me dégoûtait, mais je crois que je n'arrivais pas à m'en empêcher ».

    Ces mots sont ceux de Neal, son long monologue d'homme en proie au doute, à l'imposture et à l'errance constitue l'une des nouvelles de L'Oubli. Comme Neal, les autres personnages de ce recueil souffrent de l'impossibilité de faire coexister leur propre espace mental avec le reste du monde. Et trouvent leur refuge dans l'effacement et l'oubli : dans l'art le plus absurde, la folie, la chirurgie esthétique, une lettre désespérée, ou même le suicide.

    L'univers de David Foster Wallace se retrouve condensé dans ces huit nouvelles qui sont autant de petits romans où se conjuguent humour noir et empathie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Faire de quelqu'un une icône, c'est le transformer en abstraction, et les abstractions sont incapables d'une communication vitale avec les vivants ».

    Le premier tome de Considérations sur le homard (L'Olivier, 2018) réunissait les textes de David Foster Wallace consacrés à la politique et à la société américaines. Ce second volume rassemble ses essais sur la littérature, le langage et la communication.

    Qu'il analyse l'humour existentiel de Kafka, qu'il règle son compte aux « écrivains narcissiques » et aux autobiographies de stars du sport ou qu'il dresse le portrait d'un célèbre animateur de radio obsédé par l'affaire O.J Simpson, l'auteur de L'Infinie Comédie continue de nous éblouir par son humour, sa curiosité et surtout sa créativité, qui semble ne connaître aucune limite.

  • L'Amérique, dans un futur proche.

    Les U.S.A., le Canada et le Mexique ont formé une fédération surpuissante, et la Société du Spectacle a gagné : les habitants ne vivent plus qu'à travers la télévision, les médicaments, l'ultra-consommation et le culte de l'excellence. Parmi eux, la famille Incandenza, avec les parents James et Avril et leurs trois fils - dont Hal, un tennisman surdoué promis à un brillant avenir. Mais de dangereux séparatistes québécois, en lutte contre la fédération, traquent cette famille singulière pour mettre la main sur une arme redoutable : L'Infinie Comédie, une vidéo réalisée par James Incandenza, qui suscite chez ceux qui la regardent une addiction mortelle...

    Livre culte dès sa parution aux États-Unis en 1996, ce texte prophétique a fasciné ses lecteurs dans le monde entier. Considéré comme l'un des cent meilleurs romans du XXe siècle, L'Infinie Comédie est enfin publié en France.

  • Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas. Sur des sujets aussi divers que la télévision, le tennis, David Lynch, la théorie de la littérature postmoderne ou les croisières de luxe en mer des Caraïbes, ces sept textes alternent descriptions minutieuses, analyses psychologiques et humour délirant. Des perles de poésie et de surréalisme loufoque émaillent ce recueil d'essais et de chroniques qui témoigne une fois encore du talent littéraire et des dons d'observation uniques de David Foster Wallace !

    Ajouter au panier
    En stock
  • David Foster Wallace n'était pas qu'un grand romancier. C'était aussi un essayiste chez qui l'humour côtoyait une lucidité redoutable.

    Ce premier tome de Considérations sur le homard regroupe les textes qu'il a consacrés à la société américaine. Qu'il raconte les « Oscars du porno », la campagne présidentielle de John McCain, le 11-Septembre vu depuis l'Illinois, ou la souffrance du homard plongé dans l'eau bouillante, il ne fait, en somme, qu'une seule chose : nous parler de l'Amérique folle et inquiétante dans laquelle il a vécu, et de l'enfer hilare des temps contemporains.

  • L'auteur entre en apprentissage au centre des impôts de Peoria, dans l'Illinois, où le labeur est extrêmement répétitif. Il s'intéresse surtout aux employés, hauts en couleur. Mais le peu d'humanité qui subsistait dans ce travail se voit bientôt anéanti. Le dernier roman, inachevé, de l'auteur décédé en 2008, qui se met ici en scène

  • 1990, Cleveland, à la frontière du Grand Désert d'Ohio. Lenore est standardiste dans une maison d'édition, un travail abrutissant auquel viennent s'ajouter quelques soucis pour le moins perturbants : son arrière-grand-mère a disparu de sa maison de retraite avec vingt-cinq autres pensionnaires, son petit-ami et patron, l'éditeur Rick Vigorous, est jaloux maladif, le standard télé-phonique de l'entreprise reçoit tous les appels de la ville et sa perruche se met à débiter des inepties alors qu'elle devient la star d'une chaine de télévision chrétienne.
    Farouchement drôle et intelligent, le premier roman d'un auteur parmi les plus innovants de notre époque explore les paradoxes du langage, de la narration et de la réalité.

  • Nouvelles sur la culture populaire et les rapports humains dans lesquelles l'auteur pastiche le roman moderne, évoque la figure de Lyndon Johnson, des animateurs surexposés de jeux télévisés à la rencontre de punks nihilistes et de jeunes républicains, etc.

  • Qu'il mette en scène un couple évoquant ses difficultés devant un thérapeute ou un jeune républicain bien sous tout rapport s'encanaillant avec un groupe de punk, obsédé par une petite fille aux cheveux étranges, David Foster Wallace ne cesse de balayer ses obsessions, avec l'amour en éternelle ligne de mire. Aussi drôles que décalées, ces deux nouvelles, tirées du recueil La fille aux cheveux étranges, offrent une excellente entrée dans l'univers d'un des auteurs les plus brillants de sa génération.

  • Anglais Infinite jest

    David Foster Wallace

    • Abacus
    • 12 Juin 2007

    * The cult novel by one of America's most acclaimed authors, reissued with a fresh new jacket look

  • A brand new short story collection from 'the most significant writer of his generation' (TLS)

  • Hideux, maniaques, ridicules, ainsi sont les hommes de David Foster Wallace. Comme celui qui quitte sa femme parce qu'il " l'aime trop pour lui faire du mal ", ce manchot, qui utilise son handicap pour séduire, ou ce séducteur, capable de parler des choses de l'amour tout en restant le pire des misogynes. Dans ces quatre nouvelles, comme autant de dialogues imaginaires dont nous n'entendrons que les réponses, David Foster Wallace place le caractère hideux de l'être humain sur le devant de la scène, laissant entendre, au détour d'une phrase, que les démons de ces créatures en perdition sont aussi un peu les nôtres.

  • 'One of the most dazzling luminaries of contemporary American fiction' Sunday Times 'The most commanding and exciting and inventive rhetorical virtuosity of any writer alive... [He] nailed it like nobody else ever had' Jonathan Franzen '[He was] first among us. The most talented, most daring, most energetic and original, the funniest... This man got inside the world's mind and changed it for the better' George Saunders 'Radical, impassioned, heart-and brain-stretching... His talent was so obviously great it confused people' Zadie Smith Discover one of the most celebrated writers of our age - the visionary author of Infinite Jest and A Supposedly Fun Thing I Will Never Do Again From genre-defining reportage to genre-breaking fiction, David Foster Wallace captured the human experience as no-one else has - in all its multiplicity, sorrow and tenderness, wit and irony and deep, dazzling truth. Penguin presents the very best of his collected fiction and nonfiction, including extracts from his most famous novels, short stories and iconic essays such as 'Consider the Lobster'. Alongside these classic pieces is exclusive, previously unpublished work, and critical contributions from twelve prominent authors and thinkers, all commissioned specifically for this collection.

  • Dans Tout et plus encore David Poster Walace, en se confrontant à l'histoire de la notion d'infini, organise pour le non-spécialiste une plongée en apnée au coeur de l'abstraction mathématique. C'est un compte rendu iconoclaste mais rigoureux d'une oeuvre humaine majeure construite bout à bout sur 2500 ans d'histoire, où l'on croisera en plus du génie Cantor des seconds rôles aussi notables que Zénon, Platon, Russell, Aristote, Gödel... et quelques paradoxes insolubles qui rendent l'édifice de la pensée rationnelle beaucoup plus fragile qu'il n'y paraît. Travail de vulgarisation scientifique, Tout et plus encore est aussi et surtout l'oeuvre littéraire d'un auteur décisif qui sait s'approprier et nous présenter bon nombre des enjeux tant métaphysiques que -osons le mot - poétiques des aventures de l'abstraction.

  • David Foster Wallace était invité à parler devant la promotion 2005 de Kenyon College sur le sujet de son choix. C'est la seule allocution de ce type qu'il n'ait jamais prononcée. Une vraie leçon de philosophie, profonde et inspirée pour garder la force de vivre et nous inciter à la compassion.

  • This exceptional collection of the best interviews given by the late award-winning novelist, short-story writer and essayist features conversations with some of the most iconic writers and thinkers of our time. Original.

  • " C'est l'histoire de deux jeunes poissons qui nagent et croisent le chemin d'un poisson plus âgé qui leur fait signe de la tête et leur dit, "Salut, les garçons. L'eau est bonne ? Les deux jeunes poissons nagent encore un moment, puis l'un regarde l'autre et fait, "Tu sais ce que c'est, toi, l'eau ?" " Dans cette courte allocution, Wallace distille une leçon de vie profonde et pleine d'esprit. Il nous offre ces mots comme des outils pour vivre au quotidien, ouverts au monde.

  • David Foster Wallace possède cet incroyable talent de plonger le lecteur dans la psyché de ses personnages. Une voix et un sens de l'observation unique, un humour éblouissant, une finesse incomparable dans la description des états d'âme: à travers ces deux nouvelles mêlant malaise et humour, il entraîne le lecteur dans des univers et des esprits à la fois familiers et totalement étrangers.
    « Il n 'hésite pas à s'attaquer à tous les sujets graves ou anodins. Toujours prêt à expérimenter, il s'empare, faisant un usage incendiaire de la langue, du banal et de l'insolite pour leur insuffler une fraîcheur inédite. » New York Times Book Review Le sujet dépressif Une femme solitaire et déprimée lutte contre la maladie avec l'aide d'un thérapeute, d'une poignée d'amis proches et d'antidépresseurs. Wallace s'inspire de ses angoisses et y ajoute un humour salvateur!
    Petits animaux inexpressifs Deux enfants sont abandonnés sur une aire d'autoroute. Des années plus tard, sur le plateau du célèbre jeu télévisé Jeopardy, une jeune fille enchaîne les victoires ... Une histoire tragique sur l'amour, les relations familiales, le handicap et les secrets des divertissements du petit écran.

  • Portrait intime d'un écrivain talentueux et tourmenté, Bien qu'en fin de compte on devienne évidemment soimême est le fruit de la rencontre entre David Lipsky et David Foster Wallace, lors de la tournée du best-seller Infinite Jest. De conversations philosophiques en moments de complicité, le journaliste amène le jeune auteur à se confier.
    Du séjour de Wallace en hôpital psychiatrique à son rapport avec les femmes et la célébrité, de la littérature contemporaine à la télévision, les deux hommes entretiennent des conversations aussi personnelles qu'universelles. Se dévoile le récit humain d'un écrivain en prise avec le succès, l'intériorité d'un être qui, sensible, brillant, troublé, captive et fascine par delà son oeuvre.
    Ce qui n'aurait pu être qu'une interview éphémère et superficielle devient, grâce à l'intelligence des deux hommes et à leur amitié nouvelle mais sincère, la biographie littéraire unique d'un écrivain dont la disparition nous avait privé de mémoires.

  • Amis dès l'université, où ils se rencontrent, David Foster Wallace et Mark Costello partagent la passion du rap et du hiphop.
    Dès leurs jeunes années et avant tout le monde, ils prennent la mesure de l'ampleur du mouvement culturel, social et esthétique qui émerge, et le prennent pour objet d'étude.
    Le livre qu'ils en ont tiré définit les bipolarités du pop et du rap, entre rébellion et acceptation, extravagance et délinquance.
    Il impose au centre de la scène Costello et Wallace à vingt ans, découvrant une nouvelle musique dans toute sa puissance et toute sa gloire, au son si brut que personne ne sait encore trop quoi en faire, avec le génie précurseur qui conduit toute leur oeuvre.
    « Rappeurs de sens est à la fois une analyse pertinente du rap et une parodie tranchante de la critique du rap, exagérément intellectualisée. » Seattle Weekly

empty