• La boxe n'est pas un sport, elle est une identité faite de douleur et de lumière, de gloire et de défaites. Elle a ses codes et ses destins cabossés comme ceux des héros des films noirs. Comme celui de Max Baer, hanté par les deux hommes qu'il a tués sur le ring. 

  • Irremplaçables

    Elie Robert-Nicoud

    Peut-on imaginer destinées plus singulières ?
    En 1939, Robert a quatre ans lorsque sa mère le confie à un orphelinat.
    En 1942, Clarisse a quatre ans lorsqu'elle échappe de justesse à une rafle. Robert et Clarisse sont voués au pire, ils vont pourtant connaître une existence hors du commun. Élie Robert-Nicoud raconte ce couple improbable et inséparable, ses parents.
    Lui, d'abord attiré par la boxe puis la peinture, expose à New York et Paris tout en se détournant du succès. Elle, soutien indéfectible de Robert, auteure de romans, de pièces de théâtre, deviendra, sans le savoir, l'une des poétesses les plus célèbres d'Amérique latine. Et leur fils, qui grandit parmi excentriques et marginaux, Jack Palance, Fernand Legros ou Rock Hudson, dans le Pigalle des petites frappes et le Montmartre des artistes bohèmes.
    Élie Robert-Nicoud dresse le portrait doux-amer d'un monde où tout semblait encore possible, et de deux exceptions irremplaçables.

  • Deux cents noirs nus dans la cave Nouv.

empty