Lattes

  • Larmes blanches

    Hari Kunzru

    • Lattes
    • 10 Janvier 2018

    Carter et Seth, âgés d'une vingtaine d'années, appartiennent a des mondes opposés. Le premier est l'héritier d'une grande fortune américaine, l'autre est un misfit social sans le sou, timide et maladroit. Ils forment un tandem uni par une passion commune, la musique, qu'ils écoutent dans leur studio. Seth, obsédé par le son, enregistre par hasard un chanteur de blues inconnu dans Washington Square. Carter, enthousiasmé par la mélodie, l'envoie sur Internet, prétendant que c'est un disque de blues des années 20, un vinyle perdu depuis longtemps, oeuvre d'un musicien obscur, Charlie Shaw.
    Lorsqu'un vieux collectionneur les contacte pour leur dire que leur faux musicien de blues a réellement existé, Seth accompagné par Leonie, la soeur de Carter, partent dans le Mississipi sur les traces de ce personnage.

  • Dieu sans les hommes

    Hari Kunzru

    • Lattes
    • 29 Août 2012

    Dans le vide immense et brutal du désert de Mojave, Nicky, une rock star en fuite, cherche sa rémission. Laila, jeune Irakienne réfugiée, joue à la guerre dans une reconstitution orchestrée par les commandos américains. Dawn, elle, désormais seule dans son motel, traîne le souvenir doux-amer de la communauté hippie qui l'a vue grandir...
    Dans ce même espace, un enfant disparaît, projetant ses parents dans un enfer de douleur et de culpabilité. Mais le désert est par nature inexplicable et miraculeux, et voici que le destin de Raj et de tous les autres converge vers une zone étrange éloignée de tout, au pied d'une spectaculaire formation rocheuse : les Pinnacles, terrain propice aux plus folles aspirations. Là retentissent comme un écho les histoires de ceux qui avant eux se sont aventurés dans ces paysages puissants, hostiles, imprégnés de mystère.
    Ce roman total, aux surprenantes strates narratives, est de ces lectures qui nous habitent et nous changent. Dieu sans les hommes, c'est notre quête du sens de l'existence dans un univers chaotique et aléatoire. Ici, dans le silence et l'absence, comment faire face à l'indicible ?

empty