Langue française

  • Frida Kahlo Nouv.

    Frida Kahlo

    Hayden Herrera

    « On ne l'appelait que par son prénom. Elle possédait les atouts d'une comédienne et préférait les longues jupes chatoyantes des Indiennes aux créations des grands couturiers. La verdeur de son langage contrastait avec son apparence extrêmement féminine. Par son rire profond et communicatif, elle extériorisait sa joie ou son acceptation fataliste de la douleur ». Henry Ford, Nelson Rockefeller, André Breton et Paulette Goddard furent ses amis.
    Trotski et Nickolas Muray furent ses amants, parmi d'autres... Picasso, Kandinsky, Miró admirèrent son art. Peintre à part entière, Frida Kahlo était mariée au célèbre muraliste Diego Rivera et, au Mexique, on les considérait tous les deux comme des gloires nationales. Près de 70 ans après sa disparition, l'histoire de sa vie reste aussi extraordinaire, aussi bouleversante que sa légende et que son univers pictural.

  • On ne l'appelait que par son prénom.
    Elle possédait les atouts d'une comédienne et préférait les longues jupes chatoyantes des Indiennes aux créations des grands couturiers. La verdeur de son langage formait un contraste saisissant avec son apparence extrêmement féminine et raffinée. Par son rire profond et communicatif, qui éclatait en cascades, elle extériorisait sa joie ou son acceptation fataliste de La douleur. Trotski, Henry Ford, Nelson Rockefeller, André Breton et Paulette Goddard furent ses amis.
    Picasso, Kandinsky, Miro admirèrent son art. Peintre à part entière, Frida Kahlo était mariée au célèbre muraliste Diego Rivera et, au Mexique, on les considérait tous les deux comme des gloires nationales. Frida affichait sa joie de vivre comme un paon fait La roue. A dix-huit ans, elle subit un terrible accident de la circulation qui la laissa brisée et l'empêcha par la suite de devenir mère. La souffrance physique et la conscience de la mort ne lui laissèrent guère de répit.
    Elle endura encore les nombreuses infidélités et les abandons ponctuels de l'homme qu'elle aimait. Tel est, précisément, le sujet principal de l'oeuvre de Frida Kahlo : " Ma peinture porte en elle le message de la douleur ", disait-elle. Lorsqu'elle se représentait en train de saigner, de pleurer, de se déchirer, elle sublimait son mal et son chagrin avec une crudité remarquable, tempérée par l'humour et par une imagination débordante.
    Ce qui se dégage de ses autoportraits, ce n'est donc pas l'apitoiement sur soi-même, mais la force. Il en résulte un univers pictural d'une intensité bouleversante, qui compte parmi les plus originaux du XXe siècle.

empty