• Quand il y a de l'argent en jeu, la convoitise l'emporte parfois sur le droit et la morale. Une assurance-vie à empocher ? Un héritage à capter ? Des escroqueries bancaires à inventer ? Un plagiat littéraire à camoufler ? Et quand on cherche à tromper son monde, il est nécessaire de préparer son affaire avec autant d'imagination que de minutie. Jusqu'à ce qu'un grain de sable vienne dérégler la belle mécanique... Servi par une plume subtile et brillante, Hubert Monteilhet, avec un sourire ironique, nous emmène dans les méandres de machinations impeccables et souvent diaboliques.

  • Décidé à fuir la dèche familiale et l'autorité d'une mère protestante illuminée, Arnaud d'Espalungue saisit la première occasion pour « monter » à Paris.
    Richelieu et le père Joseph gouvernent une France exsangue, enlisée dans la guerre contre les Habsbourg, moyennant quoi le cardinal catholique soutient les princes protestants. La belle Anne d'Autriche désapprouve, tout en se désolant que son royal époux n'ait pas encore daigné la rendre mère...
    De duel en duel, d'aventure en aventure, tour à tour trompeur et trompé, Arnaud d'Espalungue va devoir frayer son chemin entre des religions irréconciliables et des ambitions qui ne le sont pas moins.
    Avec un sens de l'action et de la péripétie digne de Dumas père, le romancier de La Pucelle et de La Part des anges brosse un tableau inattendu et savoureux du règne de Louis XIII. Il n'a pas son pareil pour dévoiler, avec une malice et un humour corrosifs, les dessous de la diplomatie, des affaires de Cour et des querelles théologiques.
    L'imagination de Monteilhet serait une cavale indomptée si elle ne s'appuyait pas sur une fantastique érudition historique... Tout est emporté par une irrésistible faconde.
    Alexandre Astruc, Le Magazine littéraire.

  • Le ruban bleu

    Hubert Monteilhet

    • Fallois
    • 7 Octobre 1998

    Génétique, mêmes empreintes digitales, même sensibilité. jusqu'aux écritures qui se confondent, car ces demoiselles ont été élevées et instruites dans une parfaite intimité! Il faut la couleur de leur ruban pour les distinguer...
    Arrivées en âge de plaire, nos jumelles se partagent d'abord leurs premières conquêtes sans scrupule, ravies de cette comédie aux cent actes divers. Mais lorsqu'un parti exceptionnel se présente, "bien sous tous rapports" - comme disaient nos grands-mères sans songer à la bagatelle - la comédie ne risque-t-elle point de tourner à la tragédie? Dans ce roman criminel original, qui tire d'un thème connu des effets d'une logique approfondie et surprenante, Monteilhet n'a jamais été plus convaincant ni plus alerte.

  • Les talons d'Achille

    Hubert Monteilhet

    • Fallois
    • 15 Septembre 2010

    Au sortir de la crise de Mai 68, Achille de Valberg, écrivain français arrivé au faîte de la gloire et de la fortune, meurt subitement, sans doute assassiné, chez une dame de réputation douteuse.
    Sa fille Frédérique, une jeune personne vertueuse qui donne des cours d'histoire byzantine en Sorbonne, est chargée de rédiger une biographie élogieuse du défunt, mais tandis que la police piétine, elle va de mauvaises surprises en mauvaises surprises. La face cachée de Valberg apparaît sous un jour de plus en plus déplorable tandis qu'une mère divorcée refait surface et pose de douloureux problèmes.
    Qui était donc Valberg ? Qui pouvait en vouloir à sa vie ? L'enquête de Frédérique la conduira dans les arcanes de l'édition, là où se fabriquent les best-sellers, jusqu'au coup de théâtre final en forme d'hécatombe, aussi fatal qu'étonnant. Noirceur et humour sont de nouveau au rendez-vous. Depuis le Grand prix de littérature policière 1960, Monteilhet n'a rien perdu de son imagination ni de son style.

  • Dans une verte et idyllique Dordogne, le collège Saint-Christophe a pris le nom d'un saint qui n'a jamais existé, mais les Pères de la Miséricorde, ordre enseignant traditionnel, s'efforcent d'être dans le vent avec une louable prudence.
    Leur pensionnat, de réputation sévère, accueille pour les pousser jusqu'au baccalauréat les enfants de la bonne bourgeoisie locale, dont Gédéon d'Arsonval, garçon brillant, fils d'un riche notaire.
    Mais un ver ne serait-il pas dans le fruit ?
    Le parrain de Gédéon, le Père de Coursensac, est retrouvé mort empoisonné, et il s'avère que son filleul, qui avouait de surprenantes sympathies trotskistes, l'avait élu comme confesseur habituel en un temps où la plupart des jeunes gens ne songent guère à faire pénitence.
    Bientôt, Gédéon s'enfuit, abandonnant le compte rendu de confessions extravagantes, où il est difficile de faire la distinction entre la sincérité du pécheur et la joie vicieuse d'un bavard amateur de mauvaises plaisanteries.
    Les forfaits avoués sont-ils bien réels, ou le confessé ne songe-t-il qu'à manipuler un confesseur trop confiant ?
    Il est dangereux de jouer avec le feu du Ciel et des crimes incontestables viendront noircir le tableau dans le cadre d'une horreur provinciale bien de chez nous.

    On ne lit pas Monteilhet pour ses intrigues, bien que l'ingéniosité diabolique de l'auteur du Retour des cendres et des Mantes religieuses lui ait fait inventer des situations qui ont parfois inspiré des cambrioleurs chevronnés. On le lit pour son esprit subtil, son humour féroce, sa connaissance imparable des secrets de la théologie ou des diverses périodes de l'histoire, discipline qu'il enseigna lui-même pendant plusieurs années avant de devenir un de nos grands auteurs de romans policiers.
    Merveilleusement écrits, dans une langue et dans un style à peu près disparus aujourd'hui, mais qui sont la saveur même du français, les livres de ce disciple de Voltaire, de Pascal, de Chesterton et d'Agatha Christie réunis, enchantent depuis des années une poignée de lecteurs qui comptent sur ce théologien gastronome pour ne pas perdre confiance dans l'avenir des lettres françaises.

  • Hubert Monteilhet De quelques crimes parfaits Le crime parfait est souvent présenté comme impossible. Hubert Monteilhet, Grand Prix de littérature policière, nous fournit ici quelques recettes pour se débarrasser d'une femme ou d'un mari encombrant.

  • Hubert Monteilhet Devoirs de vacances Engagé comme précepteur dans une somptueuse propriété du Midi, Jacques Arèstégui dédaigne les charmes de Viviane, belle et intelligente, pour ceux de sa soeur. Mais il ignore ce que peuvent l'amour, la jalousie et l'orgueil blessé d'une femme... Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

  • Hubert Monteilhet Esprit es-tu là? Libéré en grande pompe par la ministre de la Condition carcérale, Jean-Pierre Désormières s'incruste chez elle, lui rendant la vie impossible, à tel point qu'elle prend un chien-loup de gendarmerie, Loup-garou, pour la protéger de ses assiduités.  Mais est-ce Loup-garou qui fait bouger le guéridon du salon et envoie des messages de l'au-delà? Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

  • Hubert Monteilhet Les Bourreaux de Cupidon Dans la Mercedes qui traverse l'Italie, Pouri, la jeune communiste d'origine catalane, observe le "fasciste" qu'elle a décidé de tuer pour venger son père, assassiné à la fin de la guerre civile. Au fond de son sac à main, le Mauser dont elle a fait l'acquision pour ce faire. Mais suffit-il d'un Mauser pour tuer?... Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

  • Hubert Monteilhet Les Pavés du diable Emmanuel Barnave est nommé professeur dans une petite ville de province. Dès son arrivée il reçoit une lettre anonyme signée du CLAMAVI, le Comité Local d'Aide Morale Aux Vicieux Incorrigibles. Commençant une enquête il découvre que de nombreuses personnes sont victimes de cette association, et se voient infliger une "punition" non dénuée d'humour. Mais s'ériger en juge peut avoir des conséquences imprévisibles... Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

  • Hubert Monteilhet Meurtre à loisir Immobilisé après un accident de voiture dans la clinique dont il est le propriétaire avec sa femme et un associé, le Dr Simay rédige ses souvenirs. Malentendu d'un mariage, adultère, projet d'assassiner sa femme... Mais il ignore que le voyage vers l'horreur a déjà commencé. Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

  • Hubert Monteilhet Devoirs de vacances Condamné à brève échéance par Durosier, le plus grand cardiologue de Paris en 1895, Alexandre Delroche se trouve devant un cas de conscience: peut-il laisser sa jeune et naïve épouse aller vers sa perdition? Il imagine alors de choisir lui-même le prochain mari de sa veuve. Mais il oublie que l'enfer est pavé de bonnes intentions... Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

  • Hubert Monteilhet Le Retour des cendres Libérée en mai 1945 d'un camp de concentration, Élisabeth Wolff rentre en France sans prévenir sa famille et s'installe à l'hôtel pour "se reconstruire". Mariée sous le régime de la séparation des biens elle apprend qu'elle est très riche. Un jour, elle rencontre par hasard son mari qui ne la reconnaît pas, mais voit en elle un sosie de sa femme. Il lui propose alors de se faire passer pour sa femme afin de pouvoir récupérer ses biens...Le Retour des cendres a été adapté au cinéma (Return from the Ashes, 1965; Phoenix, 2014) et à la télévision (Le Retour d'Elisabeth Wolff, 1982).Né en 1928, Hubert Monteilhet s'est d'abord rendu célèbre avec une série de romans policiers: Les Mantes religieuses (1960, Grand Prix de Littérature policière), Le Retour des cendres, etc. En 1982 il commence sa carrière de romancier historique avec Les Derniers Feux, suivi en 1984 de Neropolis et en 1988 La Pucelle, etc.

empty