• « J'ai compris que j'avais accepté de ne pas être immortel quand j'ai commencé à boire mes vieux bordeaux. », « Tout homme intelligent commande un vin qui plaît aux femmes. », « Un repas sans vin n'est qu'un petit déjeuner. », « Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier. »...

    Le vin suscite l'enthousiasme, délie les langues et fait chanter les poètes. De l'Antiquité à nos jours, il a inspiré de nombreuses personnalités, connues ou inconnues, anciennes ou actuelles : Homère, Rabelais, Dac, Coluche.
    Ces 300 citations, recueillies au fil des années par Hubert Piat, vous aideront à briller lors d'une dégustation, d'un bon repas ou autour d'un verre entre amis.


    À lire sans modération !

  • De tous temps, les hommes ont rêvé d'être immortels. Ardent, le héros de « La dernière embuscade », va bénéficier, bien malgré lui, de cette grâce. P.-D.G. hors pair d'une entreprise florissante, fabuleusement riche et adulé des femmes, Ardent prend un jour - brusquement - conscience de la vanité du monde dans lequel il évolue. Il quitte tout et s'accomplit, absolument seul, dans une contrée totalement déserte. Redécouvrant les gestes séculaires de la chasse et de la pêche, sans téléphone, radio ni télévision, le temps n'a pas de prise sur lui et il vit presque heureux, jusqu'au jour où... « La dernière embuscade », premier roman d'Hubert Piat, est un peu sa propre histoire : directeur à l'exportation d'une importante société, il est un jour parti loin des ordinateurs, et des mesquineries administratives et économiques. Âgé aujourd'hui de trente-huit ans, Hubert Piat vit dans son manoir du Beaujolais comme son héros Ardent, sélectionnant ses vins, lisant et écrivant, librement.

  • De tous temps, les hommes ont rêvé d'être immortels. Ardent, le héros de « La dernière embuscade », va bénéficier, bien malgré lui, de cette grâce. P.-D.G. hors pair d'une entreprise florissante, fabuleusement riche et adulé des femmes, Ardent prend un jour - brusquement - conscience de la vanité du monde dans lequel il évolue. Il quitte tout et s'accomplit, absolument seul, dans une contrée totalement déserte. Redécouvrant les gestes séculaires de la chasse et de la pêche, sans téléphone, radio ni télévision, le temps n'a pas de prise sur lui et il vit presque heureux, jusqu'au jour où... « La dernière embuscade », premier roman d'Hubert Piat, est un peu sa propre histoire : directeur à l'exportation d'une importante société, il est un jour parti loin des ordinateurs, et des mesquineries administratives et économiques. Âgé aujourd'hui de trente-huit ans, Hubert Piat vit dans son manoir du Beaujolais comme son héros Ardent, sélectionnant ses vins, lisant et écrivant, librement.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty