Librairie Generale Francaise

  • Décidé à fuir la dèche familiale et l'autorité d'une mère protestante illuminée, Arnaud d'Espalungue saisit la première occasion pour « monter » à Paris.
    Richelieu et le père Joseph gouvernent une France exsangue, enlisée dans la guerre contre les Habsbourg, moyennant quoi le cardinal catholique soutient les princes protestants. La belle Anne d'Autriche désapprouve, tout en se désolant que son royal époux n'ait pas encore daigné la rendre mère...
    De duel en duel, d'aventure en aventure, tour à tour trompeur et trompé, Arnaud d'Espalungue va devoir frayer son chemin entre des religions irréconciliables et des ambitions qui ne le sont pas moins.
    Avec un sens de l'action et de la péripétie digne de Dumas père, le romancier de La Pucelle et de La Part des anges brosse un tableau inattendu et savoureux du règne de Louis XIII. Il n'a pas son pareil pour dévoiler, avec une malice et un humour corrosifs, les dessous de la diplomatie, des affaires de Cour et des querelles théologiques.
    L'imagination de Monteilhet serait une cavale indomptée si elle ne s'appuyait pas sur une fantastique érudition historique... Tout est emporté par une irrésistible faconde.
    Alexandre Astruc, Le Magazine littéraire.

  • À travers les multiples aventures de Lazare de Kervignac, jeune aristocrate de province venu dans le Paris de la Révolution sous une fausse identité - agent malgré lui du mystérieux et omniprésent baron de Batz, le plus redoutable et le plus machiavélique des conspirateurs royalistes - nous découvrons les stupéfiantes folies, parfois cocasses mais souvent sanglantes, d'une époque où tous les instincts se déchaînent, toutes les utopies les plus démentes se donnent libre cours, tous les vices s'exercent au nom même de la vertu.
    Après s'être introduit dans l'entourage de Saint-Just et s'être acquis la faveur de celui-ci, le jeune Kervignac se retrouve au coeur de la conspiration qui aboutira au 9 Thermidor et à la chute de Robespierre, évènements dont Hubert Monteilhet donne sa version, d'autant plus fascinante quoeelle est étonnamment plausible !

empty