Larousse

  • Histoire d'une âme noble, intermittences d'un coeur de femme, confusion des sentiments, combats douloureux entre le coeur et la raison, la morale et le désir, tout est dit de la passion qui emporte et bouleverse deux êtres prisonniers de leur condition à la cour du roi Henri II.
    À travers l'amour impossible de la princesse de Clèves et du duc de Nemours, Mme de Lafayette révéla les ressources du roman, et, dans le bruissement léger des robes de cour, ouvrit la voie à l'analyse psychologique la plus audacieuse.

  • Eprise du duc de Guise. Mlle de Mézières épouse pourtant François de Bourbon, prince de Montpensier. Son mari parti à la guerre, la princesse se retrouve seule au château de Champigny, où le comte de Chabanes puis le duc d'Anjou tombent amoureux d'elle. Toujours fidèle à sa première inclination, elle suscite la jalousie et la haine dans le coeur de ces hommes dédaignés, à commencer par son époux. Rédigée quelques années avant La Princesse de Clèves, cette nouvelle connaît le succès dès sa publication, en 1662.
    Inspirée de personnages historiques, elle dénonce les affres de la passion amoureuse, responsable du désordre de l'âme et du malheur des hommes.

empty