• Barney Panofsky s'est toujours laissé guider par deux croyances : la vie est absurde et les humains sont incapables de se comprendre. Alors, pourquoi se priver ? De Paris à Montréal, Barney enchaîne les beuveries, les parties de hockey et de jambes en l'air, les amours impossibles... Jusqu'au jour où son ennemi juré, un écrivain à succès, l'accuse publiquement d'être un assassin. Au bord du gouffre, Barney est forcé de se défendre. Il se plonge alors dans l'écriture de ses mémoires, animé par une furieuse envie de vivre.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Solomon Gursky

    Mordecai Richler

    « Là-bas, tout au bord du monde, à Tulugaqtitut, minuit avait sonné depuis un moment déjà. » Moses Berger est encore un enfant quand il entend parler de Solomon Gursky. Obsédé par ce personnage, il cherchera toute sa vie à démêler le vrai du faux dans les origines mystérieuses de sa famille. Il mènera son enquête épique et hilarante des bas-fonds londoniens du xixe siècle jusqu'à l'Amérique de la prohibition, de l'Arctique jusqu'au Mile End. Le tout sous le regard d'un corbeau maléfique tournoyant au-dessus de six générations de Gursky.

    Nouvelle traduction par Lori Saint-Martin et Paul Gagné.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Un homme sans terres n'est personne. » Obsédé par son rêve, Duddy Kravitz est bien décidé à devenir quelqu'un. Dans le Montréal de l'après-guerre, le gamin des rues multiplie les entreprises hasardeuses dans le but de faire fortune : films de bar-mitsvas, trafic de billards électriques ou association avec un poète épileptique... Mais lorsque le terrain parfait est mis en vente, Duddy doit agir. Vite.

    Nouvelle traduction de l'anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Jake Hersh a-t-il tout raté ? À trente-sept ans, le réalisateur montréalais n'a pourtant pas grand-chose à se reprocher. Issu d'un milieu modeste, il jouit d'une petite réputation dans le milieu du cinéma et coule des jours heureux à Londres, aux côtés de sa belle shiksa, Nancy, et de leurs trois enfants. Mais lorsqu'une jeune Allemande l'accuse faussement d'agression sexuelle, c'est de sa propre vie que Jake se met à faire le procès. Pour échapper aux regrets qui l'accablent et aux poursuites qui menacent sa famille et sa carrière, il se prendra à fantasmer la vie de son cousin Joey. Cet ancien voyou des ruelles de Montréal deviendra, dans l'imagination féconde de Jake, le Cavalier de Saint-Urbain, héros de la guerre civile espagnole et pourfendeur de nazis, qui n'hésite pas à traquer l'infâme Dr Mengele jusqu'aux confins de la jungle sud-américaine.

    Le Cavalier de Saint-Urbain est l'un des plus grands succès de Mordecai Richler. Avec la férocité et l'impertinence qu'on lui connaît, le romancier plonge ici dans l'effervescence des années soixante et dresse le portrait d'une génération écrasée par le sentiment d'être passée à côté des grands bouleversements de son époque.

  • Mordecai Richler Le Monde de Barney Drôle de vie que celle de Barney !
    Barney Panofsky, juif canadien, expatrié dans les années cinquante à Paris, où il a côtoyé la bohème artistique. De retour au pays, il devient importateur de fromages français, puis producteur de télévision.
    De ses trois épouses, la première, nymphomane, se suicidera. Il abandonnera la deuxième le jour même de leur mariage. Quant à la troisième, elle le quittera au bout de trente-six ans.
    Accusé du meurtre d'un de ses copains, Barney Þnira solitaire et poivrot, laissant cette autobiographie.
    Drôle d'histoire ? Oui. Ecrite d'une plume virtuose, avec un humour et un soufße ahurissants. Et l'un des plus grands romans du Canada anglophone d'aujourd'hui.

  • Moses Berger est encore enfant quand il entend pour la première fois parler de Solomon Gursky. Ce personnage mystérieux deviendra bientôt pour lui une obsession qui l'incitera à mener une vaste enquête aux quatre coins du monde. Toute sa vie sera consacrée à démêler le vrai du faux dans l'histoire d'un homme et d'une famille dont les origines sont drapeées dans le mystère. Nous entraînant dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle, en Arctique avec l'expedition de Franklin, dans l'Amérique de la prohibition, dans les paysages vallonnés des Cantons-de-l'Est d'hier et d'aujourd'hui, des hauteurs de Westmount jusqu'aux ruelles du Mile End, Solomon Gursky est un puissant récit qui nous captive par sa verve et son humour mordant.
    Des grands romans de Mordecai Richler, il s'agit sans doute du plus ambitieux, car il met en scène une riche mythologie ; certainement un des romans les plus épiques - et les plus hilarants - jamais écrits. Il y est autant question d'Inuits convertis au judaïsme, de la Longue marche de Mao, de la dernière expédition de Franklin dans l'Arctique en 1845, que d'un corbeau maléfique et des six générations de la famille Gursky.
    Fresque de l'Amérique du Nord sur un siècle, de la fin du Far-West au début de l'industrialisation en passant par la révolution russe, la prohibition, la seconde guerre mondiale et les seventies. Solomon Gursky est un chef-d'oeuvre.
    Vous aimerez aussi

  • Before his brain began to shrink, Barney Panofsky clung to two cher-ished beliefs. Life was absurd, and nobody ever truly understood any-body else. Even his friends tend to agree that Barney is 'a wife-abuser, an intellectual fraud, a purveyor of pap, a drunk with a pen-chant for violence and probably a murderer'.

  • Chacun des quinze essais réunis dans ce livre est comme une fenêtre qui permet d'embrasser un pan de l'art et de la pensée de l'un des plus grands écrivains québécois. S'il a été célébré dans le reste du Canada, Mordecai Richler (1931-2001) est toutefois encore largement méconnu dans la province qui l'a vu naître et avec laquelle, il faut bien l'avouer, il a entretenu des rapports quelque peu problématiques.

    Au-delà des polémiques et des déclarations incendiaires, on découvre ici divers visages de l'écrivain qui se fait tour à tour critique, diariste, chroniqueur, voire, par moments, philosophe, tout en restant grand pourfendeur de bêtises, d'idées reçues et autres rectitudes politiques. Le gamin de la rue Saint-Urbain qui rêve d'ailleurs en découvrant la littérature cède la place au jeune homme ébloui qui dévore Paris comme un fruit mûr, puis à l'écrivain accompli, confirmé, dont la plume s'est affinée sans rien perdre de son mordant. Partout s'affirme l'importance des livres qui rythment ce parcours et sont le sujet de la plupart des textes rassemblés ici, dont plusieurs portent, de façon directe ou oblique, sur le métier et la vie de l'écrivain.

    Que l'auteur évoque le souvenir des hivers de son enfance montréalaise ou fasse le récit amusé des après-midi passés en compagnie de sa bande de joyeux lurons dans le village des Cantons-de-l'Est où il s'est établi à la fin de sa vie, partout l'on reconnaît la même fougue, le même esprit inimitable et foisonnant. À travers ces pages écrites sur quelque trente ans se révèlent ainsi non pas un mais plusieurs Richler, tous brillants, étonnants, touchants.

empty